La France a un spécialiste du recyclage d'avions

Proposé par
le

Il existe en France une entreprise spécialiste du stockage / maintenance et démantèlement d’avions depuis 10 ans. Tarmac Aerosave recycle ces vieux avions en démontant les pièces détachées, en recyclant toutes les parties métalliques et en parvenant à recycler jusqu’à 94% de la masse de l’avion.

Propriété de Airbus, Suez Environnement et Safran, elle est un leader mondial du stockage d’avions de ligne et dispose de la plus grande capacité d’accueil d’Europe grâce à ses 3 sites (Tarbes et Francazal en France et Teruel en Espagne). Elle est également la première entreprise à avoir démantelé un A380.


Commentaires préférés (3)

La société fait aussi de la rénovation, elle remet à neuf des avions. Elle stocke aussi des avions qui n’ont plus de compagnies le temps de trouver un nouvel acquéreur.

Posté le

android

(48)

Répondre

a écrit : Je trouve dommage que de grandes entreprises françaises ont des noms anglais. Moi aussi, mais c'est souvent un plus pour avoir des clients à l'étranger.

a écrit : Je trouve dommage que de grandes entreprises françaises ont des noms anglais. La puissance d'une langue passe par la puissance culturel des civilisations qui la portent et de leur aspect précurseur dans certains domaines. Par exemple le français domine en diplomatie, en danse, en gastronomie ou en luxe l'allemand en en psychiatrie et l'anglais en business et technologie. Donc l'anglais est la norme dans ces domaines.
Donc oui c'est dommage de donner des noms anglais à des entreprises françaises, mais pour évoluer avec efficacité il faut s'adapter au domaine.
Le meilleur moyen de conserver le français reste encore d'avoir une culture qui rayonne et d'être des pointures dans les domaines voulus.
Si l'on devient les premiers en conquêtes spatial je vous garantie que tout le vocable de navigation spatiale et que les noms d'entreprises françaises resteront français !

Posté le

android

(60)

Répondre


Tous les commentaires (32)

Je trouve dommage que de grandes entreprises françaises ont des noms anglais.

Posté le

android

(5)

Répondre

La société fait aussi de la rénovation, elle remet à neuf des avions. Elle stocke aussi des avions qui n’ont plus de compagnies le temps de trouver un nouvel acquéreur.

Posté le

android

(48)

Répondre

a écrit : Je trouve dommage que de grandes entreprises françaises ont des noms anglais. Moi aussi, mais c'est souvent un plus pour avoir des clients à l'étranger.

a écrit : Moi aussi, mais c'est souvent un plus pour avoir des clients à l'étranger. ben ouai c'est plus crédible pour mondialiser le produit. Y a aussi des modes par époque : Les terminaisons en is (novartis, enedis, natixis, aventis), en oo (wanadoo, yahoo, kelkoo), en ex (moulinex, kleenex

a écrit : Je trouve dommage que de grandes entreprises françaises ont des noms anglais. La puissance d'une langue passe par la puissance culturel des civilisations qui la portent et de leur aspect précurseur dans certains domaines. Par exemple le français domine en diplomatie, en danse, en gastronomie ou en luxe l'allemand en en psychiatrie et l'anglais en business et technologie. Donc l'anglais est la norme dans ces domaines.
Donc oui c'est dommage de donner des noms anglais à des entreprises françaises, mais pour évoluer avec efficacité il faut s'adapter au domaine.
Le meilleur moyen de conserver le français reste encore d'avoir une culture qui rayonne et d'être des pointures dans les domaines voulus.
Si l'on devient les premiers en conquêtes spatial je vous garantie que tout le vocable de navigation spatiale et que les noms d'entreprises françaises resteront français !

Posté le

android

(60)

Répondre

a écrit : La puissance d'une langue passe par la puissance culturel des civilisations qui la portent et de leur aspect précurseur dans certains domaines. Par exemple le français domine en diplomatie, en danse, en gastronomie ou en luxe l'allemand en en psychiatrie et l'anglais en business et technologie. Donc l�39;anglais est la norme dans ces domaines.
Donc oui c'est dommage de donner des noms anglais à des entreprises françaises, mais pour évoluer avec efficacité il faut s'adapter au domaine.
Le meilleur moyen de conserver le français reste encore d'avoir une culture qui rayonne et d'être des pointures dans les domaines voulus.
Si l'on devient les premiers en conquêtes spatial je vous garantie que tout le vocable de navigation spatiale et que les noms d'entreprises françaises resteront français !
Afficher tout
Ouais, j’en suis conscient mais justement ! La France avec Airbus (européenne mais principalement française, au nom aussi anglais) rayonne dans l’aéronautique, et je trouve juste dommage de se «plier» à l’anglais dans un domaine où il n’y a pas de rivalité (recyclage d’avions). Mais je suis bien conscient des enjeux et je sais que ce n’est pas aussi simple.

Posté le

android

(1)

Répondre

Peut-on m'expliquer l'intérêt de la barre oblique ( / ) dans la première phrase, là où une virgule aurait suffit ?

C'est un caractère que je vois utilisé de plus en plus souvent, parfois même prononcé à l'oral ! (ex : "Il s'agit d'un film de science-fiction SLASH horreur...")

Son usage peut avoir du sens dans un texte abrégé, mais par pitié épargnez-nous le dans les textes rédigés... De la même manière que cette horreur d'écriture dite "inclusive".

a écrit : Moi aussi, mais c'est souvent un plus pour avoir des clients à l'étranger. Je peux te dire que c'est plus pour se faire plaisir que par nécessité. D'expérience, je peux de dire que pour les étrangers, c'est très valorisant de travailler avec des Français (plus un aspect de forme que de fond), c'est comme les Chinois qui tiennent absolument à avoir un Européen dans leurs conseils, ça leur donne l'impression d'être plus pris au sérieux

a écrit : Peut-on m'expliquer l'intérêt de la barre oblique ( / ) dans la première phrase, là où une virgule aurait suffit ?

C'est un caractère que je vois utilisé de plus en plus souvent, parfois même prononcé à l'oral ! (ex : "Il s'agit d'un film de science-fiction SLASH horreu
r...")

Son usage peut avoir du sens dans un texte abrégé, mais par pitié épargnez-nous le dans les textes rédigés... De la même manière que cette horreur d'écriture dite "inclusive".
Afficher tout
t'es pas moderne, une réflexion comme celle-ci pourrait nous faire croire que tu es vieux. Tu as donc plus de 17 ans


:D

L'anecdote pourrait laisser penser que seules les pièces métalliques d'un avion sont recyclables. Or, sur les modèles d'avions de fabrication plus ou moins récents, la part d'emploi de matériaux composites (généralement de la fibre de carbone) est en constante augmentation. 53% de la masse d'un Airbus A 350 est en matériau composite.

Le recyclage de ces pièces en composite arrivant en fin de vie - ainsi que les chutes issues de leur fabrication - représentent déjà des volumes intéressant certaines entreprises à développer des systèmes économiquement viables. Ces volumes sont appelés à augmenter sensiblement dans le futur, de par son usage dans la fabrication des pales d'éoliennes, d'articles de sport, ou encore dans l'automobile.
La technique la plus mature pour récupérer les fibres de carbone, est la pyrolyse. Elles est utilisée par Veolia, mais elle reste gourmande en énergie. Une autre est la vapo-thermolyse, en développement à Albi, en partenariat avec le Groupe Suez, et s'approvisionnent du secteur aéronautique du Sud-Ouest.

Dans un futur plus ou moins proche, la récupération des fibres de carbone et sa réintroduction plus ou moins élevée dans les pièces de nouvelle fabrication, conduirait à une baisse de son prix final.
Toujours dans le futur, il y a même un projet Francais, cherchant à produire des fibres de carbone (actuellement produite à partir du pétrole), mais en faisant usage des fibres textiles issues de vieux vêtements ou de chutes de confection.
L'objectif est simple : tirer profit d'un matériau "gratuit", afin de baisser encore le coût final des pièces en composite. Si le projet montre une faisabilité technique et économique, c'est l'usage dans la fabrication automobile qui semblerait en bénéficier, menant, par exemple, à une démocratisation des carrosseries en fibre de carbone, chose pour le moment réservé à des modèles de très haute gamme.

Tel et comme ces exemples le démontrent, le recyclage ne se limite pas à la "poubelle jaune" de votre cuisine. Dans l'absolu, ce sont tous les déchets qui devraient participer à l'économie circulaire, voie royale pour un monde encore plus respectueux de l'Environnement.

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Peut-on m'expliquer l'intérêt de la barre oblique ( / ) dans la première phrase, là où une virgule aurait suffit ?

C'est un caractère que je vois utilisé de plus en plus souvent, parfois même prononcé à l'oral ! (ex : "Il s'agit d'un film de science-fiction SLASH horreu
r...")

Son usage peut avoir du sens dans un texte abrégé, mais par pitié épargnez-nous le dans les textes rédigés... De la même manière que cette horreur d'écriture dite "inclusive".
Afficher tout
Ah enfin une autre personne qui s'intéresse à la rédaction, plus particulièrement la typographie, des anecdotes ! Malheureusement nous ne sommes pas beaucoup et encore moins compris par la majorité de la communauté...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Ah enfin une autre personne qui s'intéresse à la rédaction, plus particulièrement la typographie, des anecdotes ! Malheureusement nous ne sommes pas beaucoup et encore moins compris par la majorité de la communauté... Je suis là aussi. D’ailleurs, espace en trop après «Espagne».

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Ouais, j’en suis conscient mais justement ! La France avec Airbus (européenne mais principalement française, au nom aussi anglais) rayonne dans l’aéronautique, et je trouve juste dommage de se «plier» à l’anglais dans un domaine où il n’y a pas de rivalité (recyclage d’avions). Mais je suis bien conscient des enjeux et je sais que ce n’est pas aussi simple. Afficher tout Pourquoi principalement Française ? Airbus est une entreprise européenne, et en tant qu'employé d'Airbus, je suis fier qu'elle le soit !

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Pourquoi principalement Française ? Airbus est une entreprise européenne, et en tant qu'employé d'Airbus, je suis fier qu'elle le soit ! Pour plusieurs raisons : le siège social est à Toulouse en France, l’État français est le plus gros actionnaire (11%), beaucoup d’employés sont français (54 000 sur 136 000 en 2016, soit 40%), les plus gros sites de production sont en France...
Mais je suis conscient que c’est une société européenne fondée par des européens pour contrer les É.-U.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Ouais, j’en suis conscient mais justement ! La France avec Airbus (européenne mais principalement française, au nom aussi anglais) rayonne dans l’aéronautique, et je trouve juste dommage de se «plier» à l’anglais dans un domaine où il n’y a pas de rivalité (recyclage d’avions). Mais je suis bien conscient des enjeux et je sais que ce n’est pas aussi simple. Afficher tout Tu as raison, il faudrait avoir un peu plus de patriotisme culturel.

a écrit : Ouais, j’en suis conscient mais justement ! La France avec Airbus (européenne mais principalement française, au nom aussi anglais) rayonne dans l’aéronautique, et je trouve juste dommage de se «plier» à l’anglais dans un domaine où il n’y a pas de rivalité (recyclage d’avions). Mais je suis bien conscient des enjeux et je sais que ce n’est pas aussi simple. Afficher tout Airbus n'est pas "essentiellement française", il faudrait qu'on arrête de le penser. Le siège social est, certes, à Blagnac mais c'est tout. L'Etat français, principal actionnaire, ne possède que 11% de la société.
C'est une vraie société européenne, et même si les chaînes de montage sont en Europe, et que le plus gros du travail se fait en Europe, le groupe travaille avec énormément d'autres pays ; des pièces arrivent de presque partout (Chine, USA...). Le personnel est composé de 130 nationalités ! La langue officielle de l'entreprise est l'anglais... Il est donc assez naturel que les filiales aient aussi des noms à consonnances anglaise.

a écrit : Airbus n'est pas "essentiellement française", il faudrait qu'on arrête de le penser. Le siège social est, certes, à Blagnac mais c'est tout. L'Etat français, principal actionnaire, ne possède que 11% de la société.
C'est une vraie société européenne, et même si les chaînes de mo
ntage sont en Europe, et que le plus gros du travail se fait en Europe, le groupe travaille avec énormément d'autres pays ; des pièces arrivent de presque partout (Chine, USA...). Le personnel est composé de 130 nationalités ! La langue officielle de l'entreprise est l'anglais... Il est donc assez naturel que les filiales aient aussi des noms à consonnances anglaise. Afficher tout
Plusieurs choses : je vous invite à lire ma réponse à Sirbouff où je m’explique ; j’ai dit «principalement» et non «essentiellement» ce qui est différent ; l’État français possède «que» 11% mais reste le premier actionnaire ; ensuite le fait qu’un groupe travaille avec de nombreux pays et possède beaucoup de nationalité est courant, samsung, apple etc., pourtant Apple est États-Unienne ; la langue officielle de l’entreprise est l’anglais, cf la réponse de Fuust, c’est absolument normal, surtout pour une société européenne ; Tarmac Aerosave n’est pas une filliale d’Airbus, c’est une société française partenaire d’Airbus, de Suez, Safran etc. c’est différent ; enfin, sincèrement, j’ai dit que Airbus est principalement française simplement pour justifier que la France rayonne en aéronautique, j’vais pas le balancer comme ça, je ne dénigre pas les autres européens et je suis content qu’on ait ce genre de sociétés qui unissent les peuples. Amicalement.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : L'anecdote pourrait laisser penser que seules les pièces métalliques d'un avion sont recyclables. Or, sur les modèles d'avions de fabrication plus ou moins récents, la part d'emploi de matériaux composites (généralement de la fibre de carbone) est en constante augmentation. 53% de la masse d'un Airbus A 350 est en matériau composite.

Le recyclage de ces pièces en composite arrivant en fin de vie - ainsi que les chutes issues de leur fabrication - représentent déjà des volumes intéressant certaines entreprises à développer des systèmes économiquement viables. Ces volumes sont appelés à augmenter sensiblement dans le futur, de par son usage dans la fabrication des pales d'éoliennes, d'articles de sport, ou encore dans l'automobile.
La technique la plus mature pour récupérer les fibres de carbone, est la pyrolyse. Elles est utilisée par Veolia, mais elle reste gourmande en énergie. Une autre est la vapo-thermolyse, en développement à Albi, en partenariat avec le Groupe Suez, et s'approvisionnent du secteur aéronautique du Sud-Ouest.

Dans un futur plus ou moins proche, la récupération des fibres de carbone et sa réintroduction plus ou moins élevée dans les pièces de nouvelle fabrication, conduirait à une baisse de son prix final.
Toujours dans le futur, il y a même un projet Francais, cherchant à produire des fibres de carbone (actuellement produite à partir du pétrole), mais en faisant usage des fibres textiles issues de vieux vêtements ou de chutes de confection.
L'objectif est simple : tirer profit d'un matériau "gratuit", afin de baisser encore le coût final des pièces en composite. Si le projet montre une faisabilité technique et économique, c'est l'usage dans la fabrication automobile qui semblerait en bénéficier, menant, par exemple, à une démocratisation des carrosseries en fibre de carbone, chose pour le moment réservé à des modèles de très haute gamme.

Tel et comme ces exemples le démontrent, le recyclage ne se limite pas à la "poubelle jaune" de votre cuisine. Dans l'absolu, ce sont tous les déchets qui devraient participer à l'économie circulaire, voie royale pour un monde encore plus respectueux de l'Environnement.
Afficher tout
Question peut être bête, mais pourquoi démonter un A380 ? Il est plutôt récent.

a écrit : Question peut être bête, mais pourquoi démonter un A380 ? Il est plutôt récent. Au risque de faire preuve d' ultracrepidarianisme, peut-être que c'est le sort réservé à un appareil devenu inopérant & trop cher à remettre sur pied?

Elle n’est pas la seule en France à faire cela, la société Vallair fait également du démantèlement de la maintenance et du stockage sur le site de Châteauroux depuis une dizaine d’années. Il y a un reportage de l’émission « c’est pas sorcier » sur YouTube sur le sujet mais j’ai pas réussi à mettre le lien désolé