Les structures vestigiales humaines ne servent plus à rien

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (54)

a écrit : La barbe est un des héritages génétiques de l'Homme de Néandertal, et que le Sapiens a obtenu par métissage.
La barbe, chez le Néandertal avait une fonction protectrice, tant contre le froid comme contre les coups de soleil. Cette fonction était très importante, car la peau claire est très sensible aux exc
ès du soleil, fusse par réverbération de la lumière sur les zones enneigées.
Il semble d'ailleurs qu'au sein des populations Néandertal, les roux étaient prédominants.
Afficher tout
Ca expliquerait pourquoi la barbe se retrouve le plus souvent chez les européens/caucasiens (génétiquement parlant)... ca parait logique.

Non mais sans déconner, je m'en sers pour me gratter les mains (barbe courte, à la tondeuse), c'est pas des poils, c'est des fils de fer en fait^^
Merci pour l'explication.

a écrit : La barbe est un des héritages génétiques de l'Homme de Néandertal, et que le Sapiens a obtenu par métissage.
La barbe, chez le Néandertal avait une fonction protectrice, tant contre le froid comme contre les coups de soleil. Cette fonction était très importante, car la peau claire est très sensible aux exc
ès du soleil, fusse par réverbération de la lumière sur les zones enneigées.
Il semble d'ailleurs qu'au sein des populations Néandertal, les roux étaient prédominants.
Afficher tout
Tu es sûr ? Il me semble que Néandertal était Européen, Mésopotamien et avait une présence mineure en Asie centrale. Pourtant beaucoup d’Africains (moins que les Caucasiens certes) sont barbus, mais aussi les Indiens qui le sont même plus que les Caucasiens. Je ne pense pas que la barbe a une origine néandertalienne, j’ai rien trouvé le montrant. Les Asiatiques eux, ont peu de barbe mais en ont quand même et les Amérindiens n’ont quasiment rien (imaginez la stupeur à la vue des Européens poils au menton).

Jusqu’à aujourd’hui, notre barbe protège des UV, et du froid (mais de manière minime comparé aux vétements).

Posté le

android

(2)

Répondre

J'apporte ma pierre à l'édifice en citant la capacité musculaire de certaine personne à faire bouger leurs oreilles, vestige de nos ancêtres qui dirigeaient leur oreilles dans diverses directions.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Tu es sûr ? Il me semble que Néandertal était Européen, Mésopotamien et avait une présence mineure en Asie centrale. Pourtant beaucoup d’Africains (moins que les Caucasiens certes) sont barbus, mais aussi les Indiens qui le sont même plus que les Caucasiens. Je ne pense pas que la barbe a une origine néandertalienne, j’ai rien trouvé le montrant. Les Asiatiques eux, ont peu de barbe mais en ont quand même et les Amérindiens n’ont quasiment rien (imaginez la stupeur à la vue des Européens poils au menton).

Jusqu’à aujourd’hui, notre barbe protège des UV, et du froid (mais de manière minime comparé aux vétements).
Afficher tout
le fait est que c'est un caractère dominant chez les européens de souche est quand même troublant, y'a forcément une relation avec le continent et ceux qui le peuplent depuis longtemps.
Cela dit, il est clair qu'on a pas fini de reconstituer le puzzle à 7 milliards de pièce qui raconterait "l'humain" ;)

a écrit : Oui enfin Werber avec tout le respect que je lui dois n’a rien inventé du tout. C'est exact, mais je me contente de citer mes sources ... Sources de mes connaissances !

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : le fait est que c'est un caractère dominant chez les européens de souche est quand même troublant, y'a forcément une relation avec le continent et ceux qui le peuplent depuis longtemps.
Cela dit, il est clair qu'on a pas fini de reconstituer le puzzle à 7 milliards de pièce qui raconterait "l'humain" ;)
Oui je suis d’accord et je pense que c’est probable que ce soit une population A qui a répandu ce caractère dans le monde indo-européen+Afrique. Mais le fait que des populations qui n’ont pas eu de contacts avec Néandertal soient barbues montre que Néandertal ≠ A.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Oui je suis d’accord et je pense que c’est probable que ce soit une population A qui a répandu ce caractère dans le monde indo-européen+Afrique. Mais le fait que des populations qui n’ont pas eu de contacts avec Néandertal soient barbues montre que Néandertal ≠ A. Y'a forcément eu quelques contacts. Je n'affirme rien mais je veux dire que les peuples préhistoriques ne se contentaient pas de migrer, ils voyageaient, commerçaient aussi, quoi.
L'Europe n'était pas ceinturée par un rideau de fer à l'époque. ^^
L'explication de la lenteur des mutations et de l'évolution chez l'humain à une échelle planétaire peut aussi expliquer cette histoire de barbe, ca ne se transmet pas en une génération mais en des milliers, mais depuis la mondialisation c'est vraiment devenu n'importequoi^^ (j'décOOOne)

a écrit : Y'a forcément eu quelques contacts. Je n'affirme rien mais je veux dire que les peuples préhistoriques ne se contentaient pas de migrer, ils voyageaient, commerçaient aussi, quoi.
L'Europe n'était pas ceinturée par un rideau de fer à l'époque. ^^
L'explication de la lenteur des
mutations et de l'évolution chez l'humain à une échelle planétaire peut aussi expliquer cette histoire de barbe, ca ne se transmet pas en une génération mais en des milliers, mais depuis la mondialisation c'est vraiment devenu n'importequoi^^ (j'décOOOne) Afficher tout
C’est sûr, 2 % de nos gènes sont néandertaliens...
En tout cas, tant qu’elle protège du soleil et permet de se gratter, c’est le top.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : On peut aussi citer le coccyx (vestige de la queue, donc), le vomer (un os du nez qui servait à la réception des phéromones), le muscle long palmaire (qui servait à marcher à 4 pattes, on peut le sentir ou le voir sous la peau de l'avant-bras), le tendon plantaire grêle dans la jambe... Attention le coccyx est une queue qui a régressé mais n'est pas vestigial : il forme avec le bassin un trépied permettant la position assise, il a donc toujours une fonction.
De même pour les dents de sagesse, qui bien que dispensables sont ultiles à ceux qui en ont.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Attention le coccyx est une queue qui a régressé mais n'est pas vestigial : il forme avec le bassin un trépied permettant la position assise, il a donc toujours une fonction.
De même pour les dents de sagesse, qui bien que dispensables sont ultiles à ceux qui en ont.
eeeeeh, nan.

J'avais pas la mâchoire assez grande pour avoir des dents de sagesses qui se sont mis de traviole qu'il a fallu que je fasse arracher parce que j'en pouvais plus de douleur parce que ca me tordais la mâchoire et me comprimait les dents et ce P... de coccyx, je me le suis cassé et dans le genre douloureux et inutile comme organe, j'ai pas mieux en stock.
Ah si, l'appendice, je suis allé à l'hosto a 7 ans en ambulance parce qu'il s'est infecté, ce con, opération en urgence, j'ai failli clamser...
Y'a le petit doigt de pied aussi, idéal pour détecter les pieds de table et les coins de porte...

utile, à part pour faire ch... je ne vois pas. Désolé! Faut que ca disparaisse, ces trucs! J'insiste vraiment!
Seigneur, entends ma prière, débarrasse moi de mes fardeaux... ^^

a écrit : Il existe un facteur de l'évolution visible à l'échelle d'une vie : notre taille par rapport à nos ancêtres et à nos descendants.
Cet ecart est encore plus flagrant sur quelques siècles. Il n'y a qu'à visiter un château et passer les portes pour le constater. ;-)
Dans ce genre de cas, il ne s'agit pas d'évolution. Les caractères génétiques n'évoluent pas à cette vitesse.
La taille dépend de beaucoup de facteurs liés aux conditions de vie. Si nos aieux étaient nés aujourd'hui, avec leur bagage génétique, et qu'ils avaient mené nos vies (peu de travail jeune, nourriture, soins médicaux, ...) ils feraient la même taille que nous. L'évolution n'entre pas en jeu en 2 générations

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : En fait, je crois que ca sert, servait, à l'écoulement des morvines... bweuark! Désolé de casser un si beau mythe.^^
J'ai pas de sources donc si j'ai tord, n'hésitez pas.

D'ailleurs, la barbe, ca sert a quoi a part nous faire acheter des tondeuses aujourd'hui? (a la base
c'est une protection contre les éléments mais aujourd'hui, ils me cassent les pieds ces poils^^)
Il me semble que les amérindiens et les africains noirs n'en n'ont pas, où très peu, si je ne m'abuse...
Afficher tout
Tu n'as jamais vu un africain portant barbe et moustache ? Tu devrais sortir plus souvent de chez toi. Ce sont les asiatiques (et les amérindiens) qui ont souvent moins de poils sur le visage. L'image du vieux sage chinois qui a une longue barbe fine qui part du menton mais ne couvre pas les joues et une moustache longue mais fine n'est pas un mythe !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Dans ce genre de cas, il ne s'agit pas d'évolution. Les caractères génétiques n'évoluent pas à cette vitesse.
La taille dépend de beaucoup de facteurs liés aux conditions de vie. Si nos aieux étaient nés aujourd'hui, avec leur bagage génétique, et qu'ils avaient mené nos vies (peu de trav
ail jeune, nourriture, soins médicaux, ...) ils feraient la même taille que nous. L'évolution n'entre pas en jeu en 2 générations Afficher tout
Les conditions de vie sont pourtant bien un facteur d'évolution. Nos mâchoires se sont retrecies car nos besoins alimentaires n'étaient plus aussi carnassiers. La seule différence, c'est la période d'évolution. Nos tailles n'évolueront plus d'ici quelques générations, sauf si notre structure osseuse s'adapte en conséquence...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Les conditions de vie sont pourtant bien un facteur d'évolution. Nos mâchoires se sont retrecies car nos besoins alimentaires n'étaient plus aussi carnassiers. La seule différence, c'est la période d'évolution. Nos tailles n'évolueront plus d'ici quelques générations, sauf si notre structure osseuse s'adapte en conséquence... Afficher tout Si tu fais référence à nos dents de sagesse, elle ne servaient pas uniquement à manger de la viande mais à pratiquer une longue mastication à l'image des bovins. Ce sont des molaires. Cela permettait de manger des aliments difficile à découper comme les légumes crus, la viande crue ou certains fruits durs.
J'aurais plutôt évoqué la découverte des outils pour découper les aliments puis du feu pour les ramollir comme cause du rétrécissement de nos mâchoires.