Al Capone a favorisé le développement de la DLC

Proposé par
le

Si Al Capone est notoirement connu en tant que gangster et trafiquant, il est également celui qui obligea à apposer la DLC (date limite de consommation) sur les bouteilles de lait vendues a Chicago. Ultérieurement, la mesure sera étendue à tout le pays, puis la généralisation des DLC naquit dans les années 60/70.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Cette anecdote est excellente! Al Capone a pris de mauvaises décisions dans sa vie pour sortir de la misère, rien n’excuse cela. Mais il a toujours cherché à aider les plus pauvres et c’est tout de même fou qu’un criminel se soucie du bien-être des citoyens, plus que les dirigeants de ces derniers. Ha c'est sur que les commerçants abattus parce qu'ils avaient du retard sur une taxe impayable ou les jeunes filles de seize ans violées 20 fois pour être bien malléables à l'exploitation dans les tripots devaient lui être reconnaissants de se soucier de leur bien être.

a écrit : Cette anecdote est excellente! Al Capone a pris de mauvaises décisions dans sa vie pour sortir de la misère, rien n’excuse cela. Mais il a toujours cherché à aider les plus pauvres et c’est tout de même fou qu’un criminel se soucie du bien-être des citoyens, plus que les dirigeants de ces derniers. Oui bon, c'était loin d'être un tendre tout de même.

C'est pendant la crise de 29 que se passe cette histoire, en pleine Grande Dépression où l'Amérique, surtout les communautés les plus pauvres, sont dans la détresse. Capone rend visite aux laiteries locales de Chicago, afin qu'ils distribuent des milliers de bouteilles de lait chaque jour aux paroisses de la ville, en utilisant la menace, voire la violence pour les faire plier. Par peur, les laiteries acceptent malgré elles, mais finissent par se rebeller en distribuant du lait tourné. Al Capone, furieux, convoque les patrons du syndicat laitier et leur impose la date limite de consommation, sous peine de mort si refus.

Lorsque Capone est condamné pour fraude fiscale, le lobby agroalimentaire tentera de faire retirer les DLC imposées, c'était sans compter sur les membres de la Famille qui s'y sont opposé, soulignant que même sans Capone, l'ordre et les menaces restaient d'actualité.

Il a également, quelques mois avant son arrestation, créé une sorte de "Restau du cœur", installé dans un des quartiers pauvres de Chicago : "gratuit, soupe, café et doughnuts pour les chômeurs". Pendant 40 jours, 120 000 repas seront servis à plus de 5000 personnes (trois repas par jour).

Il est très stratégique et important pour une mafia ou un cartel de se mettre une grande partie de la population dans la poche, d'avoir du pouvoir sur eux, un certain contrôle. Capone avait peut-être de bonnes intentions mais je ne suis pas sûre que ses actes aient été réellement désintéressés...

Posté le

android

(91)

Répondre

Capone est assez loin de l'image qu'on peut se faire du Bon Samaritain. Il faut bien remettre cet épisode en contexte:

On approche de la fin de la Prohibition, le whisky de contrebande (spécialité de Capone) n'aura donc plus aucune valeur. Alors un lieutenant de Capone lui propose de se lancer dans le lait car tout le monde en boit, même les enfants. Et les marges sont importantes.

Bonne idée, Capone enlève un des plus gros patrons de l'industrie du lait, et avec les 50 000 $ de rançon obtenus à sa libération, il monte une agence de livraison de lait. Il n'engage que des livreurs non syndiqués, faisant donc des horaires à rallonge et n'ayant pas droit à un salaire minimum.

Il propose ainsi un service qui défie toute concurrence et se retrouve à la tête d'un monopole. Raison pour laquelle il se retrouve en position de pouvoir distribuer gratuitement ses invendus aux enfants pauvres, mais uniquement aux Italo-Américains (comme lui), pas aux autres.
Quand il apprend que le lait qu'il donne aux enfants a "tourné", forcément, il est fâché car l'image de marque de son entreprise est en jeu. D'où la DLC.


Tous les commentaires (40)

Cette anecdote est excellente! Al Capone a pris de mauvaises décisions dans sa vie pour sortir de la misère, rien n’excuse cela. Mais il a toujours cherché à aider les plus pauvres et c’est tout de même fou qu’un criminel se soucie du bien-être des citoyens, plus que les dirigeants de ces derniers.

a écrit : Cette anecdote est excellente! Al Capone a pris de mauvaises décisions dans sa vie pour sortir de la misère, rien n’excuse cela. Mais il a toujours cherché à aider les plus pauvres et c’est tout de même fou qu’un criminel se soucie du bien-être des citoyens, plus que les dirigeants de ces derniers. Ha c'est sur que les commerçants abattus parce qu'ils avaient du retard sur une taxe impayable ou les jeunes filles de seize ans violées 20 fois pour être bien malléables à l'exploitation dans les tripots devaient lui être reconnaissants de se soucier de leur bien être.

Comme l’a dit mickadu13, Al Capone était un « philanthrope ».
Le Soup Kitchen, Est une soupe populaire, distribuant trois repas par jour à qui le souhaitait,qu’il a mis en place dans les années 30, juste après la Grande dépression de 1929. À cette époque, plusieurs millions d ouvrier sont sans travail.
Seuls les églises ou les associations faisait.
On peut néanmoins se poser la question, si il faisait cela pour s’attirer les faveurs de la population, ou part reel envie d aider

Il envoyait aussi des fleurs lors des funérailles de membres de mafias ennemis.

a écrit : Cette anecdote est excellente! Al Capone a pris de mauvaises décisions dans sa vie pour sortir de la misère, rien n’excuse cela. Mais il a toujours cherché à aider les plus pauvres et c’est tout de même fou qu’un criminel se soucie du bien-être des citoyens, plus que les dirigeants de ces derniers. À ce sujet, on peut aussi parler de Pablo Escobar qui a beaucoup fait pour aider les plus pauvres, alors en faisant ça il s'achetait aussi leur soutient mais aujourd'hui des gens vivent encore dans des logements sociaux construits par le trafiquant. Je me demande comment serait la Colombie aujourd'hui, si Escobar avait réussi à devenir président.

Finalement je ne sais pas ce qu'est mieux entre avoir comme président un trafiquant ou un corrompu.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Cette anecdote est excellente! Al Capone a pris de mauvaises décisions dans sa vie pour sortir de la misère, rien n’excuse cela. Mais il a toujours cherché à aider les plus pauvres et c’est tout de même fou qu’un criminel se soucie du bien-être des citoyens, plus que les dirigeants de ces derniers. Oui bon, c'était loin d'être un tendre tout de même.

C'est pendant la crise de 29 que se passe cette histoire, en pleine Grande Dépression où l'Amérique, surtout les communautés les plus pauvres, sont dans la détresse. Capone rend visite aux laiteries locales de Chicago, afin qu'ils distribuent des milliers de bouteilles de lait chaque jour aux paroisses de la ville, en utilisant la menace, voire la violence pour les faire plier. Par peur, les laiteries acceptent malgré elles, mais finissent par se rebeller en distribuant du lait tourné. Al Capone, furieux, convoque les patrons du syndicat laitier et leur impose la date limite de consommation, sous peine de mort si refus.

Lorsque Capone est condamné pour fraude fiscale, le lobby agroalimentaire tentera de faire retirer les DLC imposées, c'était sans compter sur les membres de la Famille qui s'y sont opposé, soulignant que même sans Capone, l'ordre et les menaces restaient d'actualité.

Il a également, quelques mois avant son arrestation, créé une sorte de "Restau du cœur", installé dans un des quartiers pauvres de Chicago : "gratuit, soupe, café et doughnuts pour les chômeurs". Pendant 40 jours, 120 000 repas seront servis à plus de 5000 personnes (trois repas par jour).

Il est très stratégique et important pour une mafia ou un cartel de se mettre une grande partie de la population dans la poche, d'avoir du pouvoir sur eux, un certain contrôle. Capone avait peut-être de bonnes intentions mais je ne suis pas sûre que ses actes aient été réellement désintéressés...

Posté le

android

(91)

Répondre

Capone est assez loin de l'image qu'on peut se faire du Bon Samaritain. Il faut bien remettre cet épisode en contexte:

On approche de la fin de la Prohibition, le whisky de contrebande (spécialité de Capone) n'aura donc plus aucune valeur. Alors un lieutenant de Capone lui propose de se lancer dans le lait car tout le monde en boit, même les enfants. Et les marges sont importantes.

Bonne idée, Capone enlève un des plus gros patrons de l'industrie du lait, et avec les 50 000 $ de rançon obtenus à sa libération, il monte une agence de livraison de lait. Il n'engage que des livreurs non syndiqués, faisant donc des horaires à rallonge et n'ayant pas droit à un salaire minimum.

Il propose ainsi un service qui défie toute concurrence et se retrouve à la tête d'un monopole. Raison pour laquelle il se retrouve en position de pouvoir distribuer gratuitement ses invendus aux enfants pauvres, mais uniquement aux Italo-Américains (comme lui), pas aux autres.
Quand il apprend que le lait qu'il donne aux enfants a "tourné", forcément, il est fâché car l'image de marque de son entreprise est en jeu. D'où la DLC.

«  on obtient beaucoup plus des gens en étant poli et armé qu’en étant juste poli »

Al C.

Les mafias s’installent toujours quand l’état est absent réellement ou présent mais corrompu ! Il comble le trou

a écrit : «  on obtient beaucoup plus des gens en étant poli et armé qu’en étant juste poli »

Al C.
Je pense que ça résume le débat.

Capone était un criminel très intelligent et entreprenant pratiquant l'ultraviolence, responsable d'attentats à la bombe commandité sous ses ordres, un voleur, un violeur, un escroc, un assassin de sans froid, qui ne payait même pas ses impôts, mais sous prétexte qu'il donnait à bouffer aux pauvres, on devrait l'admirer?

Moi aussi je donne à bouffer aux pauvres, comme énormément de monde mais parce que je ne suis pas milliardaire (à l'époque c'était des millionnaires, mais avec l'inflation...^^)

Faut arrêter un peu de se voiler la face! Les milliardaires sont ceux qui donnent le moins en proportion de ce qu'ils gagnent, sinon ils ne seraient pas milliardaires, et en plus quand on est un milliardaire criminel...

Enfin bref.

a écrit : Oui bon, c'était loin d'être un tendre tout de même.

C'est pendant la crise de 29 que se passe cette histoire, en pleine Grande Dépression où l'Amérique, surtout les communautés les plus pauvres, sont dans la détresse. Capone rend visite aux laiteries locales de Chicago, afin qu'i
ls distribuent des milliers de bouteilles de lait chaque jour aux paroisses de la ville, en utilisant la menace, voire la violence pour les faire plier. Par peur, les laiteries acceptent malgré elles, mais finissent par se rebeller en distribuant du lait tourné. Al Capone, furieux, convoque les patrons du syndicat laitier et leur impose la date limite de consommation, sous peine de mort si refus.

Lorsque Capone est condamné pour fraude fiscale, le lobby agroalimentaire tentera de faire retirer les DLC imposées, c'était sans compter sur les membres de la Famille qui s'y sont opposé, soulignant que même sans Capone, l'ordre et les menaces restaient d'actualité.

Il a également, quelques mois avant son arrestation, créé une sorte de "Restau du cœur", installé dans un des quartiers pauvres de Chicago : "gratuit, soupe, café et doughnuts pour les chômeurs". Pendant 40 jours, 120 000 repas seront servis à plus de 5000 personnes (trois repas par jour).

Il est très stratégique et important pour une mafia ou un cartel de se mettre une grande partie de la population dans la poche, d'avoir du pouvoir sur eux, un certain contrôle. Capone avait peut-être de bonnes intentions mais je ne suis pas sûre que ses actes aient été réellement désintéressés...
Afficher tout
Je suis perdu avec la version rapportée par Nomatters
Laquelle est la vraie ? :)

a écrit : Je suis perdu avec la version rapportée par Nomatters
Laquelle est la vraie ? :)
Bah, les deux se complètent. Tout ce que j'écris est dans la 2e source mais naïvement j'en ai conclus que les bouteilles distribuées aux enfants pauvres italo-américains étaient des invendus, alors que ce sont, semble-t-il, plutôt des "impayés".

Encore plus sombre que ce que je pensais, ce personnage.

D'ailleurs, je vous invite à regarder l'un de ses portraits, il n'a rien à voir avec les représentations cinématographiques ou télévisuelles qu'on en a fait.

Somme toute, Al Capone ne serait resté qu'une petite frappe de seconde zone, dont les livres d'histoire auraient probablement ignoré, si la Prohibition n'avait pas été implantée aux États-Unis.
Je ne crois pas une seule seconde, que Al Capone ait agi dans un but philanthropique, en manoeuvrant pour faire apposer les DLC sur le lait frais.
En homme d'affaires bien avisé, il a compris assez tôt, que les jours de la Prohibition d'alcool étaient comptés, et qu'il était donc temps de la reconversion de ses négoces, s'il ne voulait pas voir ses bénéfices péricliter, voire se ruiner, dès la Loi abrogée ( elle devint effective en 1933).

La lecture de l'Histoire Américaine à propos de la Prohibition, est très instructive, et je vous recommande d'aller fouiller le Net: en synthèse, elle fut implantée sous pression de courants religieux déclarant détenir la vérité et la solution à tous les maux... En réalité, ceci n'a fait qu'ouvrir une Boîte de Pandore, où le remède a été pire que le mal, créant de la corruption à tous les étages et faisant littéralement exploser la population carcérale des États-Unis, la multipliant par six.

Près d'un siècle est passé depuis l'initiative prise envers des bouteilles de lait frais, et aujourd'hui la DLC est controversée pour certains produits alimentaires, car elle est source d'une partie du gaspillage d'aliments.
Comme quoi....

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Capone est assez loin de l'image qu'on peut se faire du Bon Samaritain. Il faut bien remettre cet épisode en contexte:

On approche de la fin de la Prohibition, le whisky de contrebande (spécialité de Capone) n'aura donc plus aucune valeur. Alors un lieutenant de Capone lui propose de se la
ncer dans le lait car tout le monde en boit, même les enfants. Et les marges sont importantes.

Bonne idée, Capone enlève un des plus gros patrons de l'industrie du lait, et avec les 50 000 $ de rançon obtenus à sa libération, il monte une agence de livraison de lait. Il n'engage que des livreurs non syndiqués, faisant donc des horaires à rallonge et n'ayant pas droit à un salaire minimum.

Il propose ainsi un service qui défie toute concurrence et se retrouve à la tête d'un monopole. Raison pour laquelle il se retrouve en position de pouvoir distribuer gratuitement ses invendus aux enfants pauvres, mais uniquement aux Italo-Américains (comme lui), pas aux autres.
Quand il apprend que le lait qu'il donne aux enfants a "tourné", forcément, il est fâché car l'image de marque de son entreprise est en jeu. D'où la DLC.
Afficher tout
Bonjour, merci pour ces infos, c'est très intéressant, comme quoi Al Capone a pu faire des bonnes actions...

Un grand merci à la mafia donc! Anecdote épatante pour le coup ! C est quand-même fou de voir à quel point partout où il y a eu de l'immigration italienne massive on s'est retrouvé avec de puissants réseaux de crime organisé pérennes. Chicago, Rio de Janeiro, Buenos aires , Grenoble etc .. et toujours un p'tit bifton, un taf, un logement voire des médocs pour aider (acheter) son prochain.. procédé qui a fait école.

a écrit : À ce sujet, on peut aussi parler de Pablo Escobar qui a beaucoup fait pour aider les plus pauvres, alors en faisant ça il s'achetait aussi leur soutient mais aujourd'hui des gens vivent encore dans des logements sociaux construits par le trafiquant. Je me demande comment serait la Colombie aujourd'hui, si Escobar avait réussi à devenir président.

Finalement je ne sais pas ce qu'est mieux entre avoir comme président un trafiquant ou un corrompu.
Afficher tout
Je suis rarement véhément, mais je trouve cette question complétement stupide ! Ca sous entend d'une part que tous nos dirigeants sont corrompus et en plus qu'un trafiquant ne le serait pas... Bref, j'espère que c'était ironique...

Posté le

android

(0)

Répondre

Est ce que quelqu'un pourrait m expliquer la raison de l instauration de la prohibition au USA svp? Je sais de quoi il s agit et ce qu elle a entraîné mais je n ai jamais su pourquoi les USA avaient installé cela!?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Oui bon, c'était loin d'être un tendre tout de même.

C'est pendant la crise de 29 que se passe cette histoire, en pleine Grande Dépression où l'Amérique, surtout les communautés les plus pauvres, sont dans la détresse. Capone rend visite aux laiteries locales de Chicago, afin qu'i
ls distribuent des milliers de bouteilles de lait chaque jour aux paroisses de la ville, en utilisant la menace, voire la violence pour les faire plier. Par peur, les laiteries acceptent malgré elles, mais finissent par se rebeller en distribuant du lait tourné. Al Capone, furieux, convoque les patrons du syndicat laitier et leur impose la date limite de consommation, sous peine de mort si refus.

Lorsque Capone est condamné pour fraude fiscale, le lobby agroalimentaire tentera de faire retirer les DLC imposées, c'était sans compter sur les membres de la Famille qui s'y sont opposé, soulignant que même sans Capone, l'ordre et les menaces restaient d'actualité.

Il a également, quelques mois avant son arrestation, créé une sorte de "Restau du cœur", installé dans un des quartiers pauvres de Chicago : "gratuit, soupe, café et doughnuts pour les chômeurs". Pendant 40 jours, 120 000 repas seront servis à plus de 5000 personnes (trois repas par jour).

Il est très stratégique et important pour une mafia ou un cartel de se mettre une grande partie de la population dans la poche, d'avoir du pouvoir sur eux, un certain contrôle. Capone avait peut-être de bonnes intentions mais je ne suis pas sûre que ses actes aient été réellement désintéressés...
Afficher tout
comme il disait : " On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un revolver, qu'avec un mot gentil tout seul."

a écrit : Est ce que quelqu'un pourrait m expliquer la raison de l instauration de la prohibition au USA svp? Je sais de quoi il s agit et ce qu elle a entraîné mais je n ai jamais su pourquoi les USA avaient installé cela!? L'alcool est une drogue. Une drogue dure. Une drogue qui cause des ravages colossaux (accidents de la route, violences domestiques, accidents domestiques, déchéance intellectuelle, maladies cardio-vasculaires, cancers...) et la société puritaine américaine s'est tout simplement dit qu'un monde sans alcool serait un monde meilleur. Elle avait sûrement raison.
Sauf que l'alcool est un produit inscrit dans les gènes et la culture de la civilisation occidentale, et donc cela n'a pas fonctionné. Trop de gens étaient prêts à payer, et même cher, pour continuer à avoir accès à l'alcool. Les pouvoirs publics dépensaient, par conséquent, des sommes folles en répression sans réussir à faire disparaître ce problème.
Et quand on ne peut pas vaincre un fléau, il faut l'accompagner, c'est ce qu'ont fait les USA en taxant l'alcool fortement (ce qu'on fait tous les autres pays ensuite) et en règlementant son usage (pas sur la voie publique, pas en conduisant, pas aux mineurs...). Et cela tombait bien car le pays traversait une crise économique majeure, donc un peu plus d’impôts qui rentrait dans les caisses, on ne crachait pas dessus.
2008, nouvelle crise économique qui ravage les USA, et donc le monde. Et tiens donc, comme par hasard, plusieurs états américains et plusieurs provinces canadiennes légalisent l'usage récréatif du cannabis (bien moins dangereux que l'alcool soit dit en passant) quelques années après. Je pensais à l'époque que la France suivrait, mais non. (Rappelons que les USA furent les premiers à classer le cannabis comme stupéfiant).
Mais en 2020, une crise beaucoup plus profonde frappe le monde. Je ne serais pas étonné si, d'ici 2 ou 3 ans, plusieurs pays européens légalisaient et taxaient le cannabis.
Wait and see.
Désolé pour ce pavé. Mais le sujet me passionne.

a écrit : Est ce que quelqu'un pourrait m expliquer la raison de l instauration de la prohibition au USA svp? Je sais de quoi il s agit et ce qu elle a entraîné mais je n ai jamais su pourquoi les USA avaient installé cela!? La page wikipédia en langue espagnole, en explique les raisons de forme assez détaillée.
Cette page est plus complète en informations que son équivalent en langue française.
La voici:
es.m.wikipedia.org/wiki/Ley_seca_en_los_Estados_Unidos
Il te suffit de faire usage d'un traducteur en ligne, pour commodité de lecture.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Ha c'est sur que les commerçants abattus parce qu'ils avaient du retard sur une taxe impayable ou les jeunes filles de seize ans violées 20 fois pour être bien malléables à l'exploitation dans les tripots devaient lui être reconnaissants de se soucier de leur bien être. Tu as bien raison. Mais pour autant je ne suis pas certain non plus que les dirigeants « officiels » prennent beaucoup plus soin de ta personne...