L'erreur d'une anthropologue a fait évoluer les moeurs sexuelles

Proposé par
le

Margaret Mead était une anthropologue qui étudia les moeurs sexuelles très libres dans les îles Samoa. On pense aujourd'hui qu'elle fut totalement bernée par la vantardise et les fantasmes des jeunes Samoans, mais que ses erreurs ont contribué à la libération sexuelle occidentale dans les années 1960. Son principal ouvrage "adolescence à Samoa" publié en 1928 fut vendu à des millions d'exemplaires.


Commentaires préférés (3)

C'est aujourd'hui, il me semble, l'une des premières choses qu'on apprend quand on s'intéresse à la sociologie et à l'ethnologie en particulier: la présence d'un observateur modifie les comportements des sujets observés, c'est inévitable.

On peut comparer cela au "Chat de Schrödinger". La mesure modifie l'état du système, mais sans mesure (sans observation) je ne pas connaître l'état du système (les sujets étudiés).

a écrit : Je ne dois pas être à la mode parce que je ne connaissais pas le "chat de Schrödinger" :)
Et je suis perturbé par le postulat "la mesure modifié l'état du système" : est ce que ça ne concerne que l'ethnologie ou la sociologie ? J'ai du mal à le trouver applicable à un système ph
ysique... Par exemple, relever à distance la température d'un corps ne modifie à priori pas sa température, si ? Afficher tout
En physique quantique, on travaille avec des équations probabilistes. Les particules peuvent avoir plusieurs états déterminés par probabilité. Ainsi chaque particule peut être dans un état ou un autre et on ne peut pas le savoir tant que l’on n’observe pas la particule.

C’est pareil avec l’expérience des deux fentes de Young, la particule peut passer à droite ou à gauche et on ne peut pas savoir donc on suppose qu’elle passe par les deux. Si on observe la particule, on fixe la probabilité et donc la mesure modifie l’état du système ou le « fixe ».

Pour se faire une image, on peut également se dire : « est ce qu’un arbre qui tombe dans la forêt fait du bruit si personne n’est là pour écouter ? »,

On dit également que la curiosité a tué le chat ;).

Ps: l’expérience de Schrödinger est une expérience de pensée et n’est pas à prendre pour argent comptant. C’est très intéressant mais ce n’est pas la seule théorie valable et elle veut surtout montrer la complexité de la physique quantique par rapport au « monde réel ».

a écrit : Je ne dois pas être à la mode parce que je ne connaissais pas le "chat de Schrödinger" :)
Et je suis perturbé par le postulat "la mesure modifié l'état du système" : est ce que ça ne concerne que l'ethnologie ou la sociologie ? J'ai du mal à le trouver applicable à un système ph
ysique... Par exemple, relever à distance la température d'un corps ne modifie à priori pas sa température, si ? Afficher tout
Pour reprendre ton exemple de la température, si l'on prend la température à distance d'un corps, disons un garde-frontière qui prend la température corporel d'un voyageur, cela ne changera pas la température dudit corps (quoique, le stress par ex.) car celui qui mesure et le sujet mesuré appartiennent au même système.

Imagine maintenant que tu veuilles prendre la température, de façon très précise, d'une pièce fermée hermétiquement. Quand tu ouvriras la porte, tu modifieras la température de la pièce, immanquablement.


Tous les commentaires (38)

M'est avis que les jeunes Samoas et la demoiselle ont du bien s'amuser !

Blague à part meme si tout n'étais que mensonges les conséquences ont été positives ! Ca aura contribué à l'accès à l'avortement, la contraception, le fait de jouer à touche pipi adolescent sans être condamné par la société etc.

Posté le

android

(10)

Répondre

C'est aujourd'hui, il me semble, l'une des premières choses qu'on apprend quand on s'intéresse à la sociologie et à l'ethnologie en particulier: la présence d'un observateur modifie les comportements des sujets observés, c'est inévitable.

On peut comparer cela au "Chat de Schrödinger". La mesure modifie l'état du système, mais sans mesure (sans observation) je ne pas connaître l'état du système (les sujets étudiés).

a écrit : C'est aujourd'hui, il me semble, l'une des premières choses qu'on apprend quand on s'intéresse à la sociologie et à l'ethnologie en particulier: la présence d'un observateur modifie les comportements des sujets observés, c'est inévitable.

On peut comparer cela au &
quot;Chat de Schrödinger". La mesure modifie l'état du système, mais sans mesure (sans observation) je ne pas connaître l'état du système (les sujets étudiés). Afficher tout
Le chat de schrödinger, c’est la mode visiblement, j’en entends parler de partout

a écrit : C'est aujourd'hui, il me semble, l'une des premières choses qu'on apprend quand on s'intéresse à la sociologie et à l'ethnologie en particulier: la présence d'un observateur modifie les comportements des sujets observés, c'est inévitable.

On peut comparer cela au &
quot;Chat de Schrödinger". La mesure modifie l'état du système, mais sans mesure (sans observation) je ne pas connaître l'état du système (les sujets étudiés). Afficher tout
Je ne dois pas être à la mode parce que je ne connaissais pas le "chat de Schrödinger" :)
Et je suis perturbé par le postulat "la mesure modifié l'état du système" : est ce que ça ne concerne que l'ethnologie ou la sociologie ? J'ai du mal à le trouver applicable à un système physique... Par exemple, relever à distance la température d'un corps ne modifie à priori pas sa température, si ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je ne dois pas être à la mode parce que je ne connaissais pas le "chat de Schrödinger" :)
Et je suis perturbé par le postulat "la mesure modifié l'état du système" : est ce que ça ne concerne que l'ethnologie ou la sociologie ? J'ai du mal à le trouver applicable à un système ph
ysique... Par exemple, relever à distance la température d'un corps ne modifie à priori pas sa température, si ? Afficher tout
Justement très couramment utilisé en physique quantique. On ne peut pas observer la position des particules élémentaires sans influer dessus. Qq chose comme ça suis pas spécialiste c loin tout ça...

a écrit : Je ne dois pas être à la mode parce que je ne connaissais pas le "chat de Schrödinger" :)
Et je suis perturbé par le postulat "la mesure modifié l'état du système" : est ce que ça ne concerne que l'ethnologie ou la sociologie ? J'ai du mal à le trouver applicable à un système ph
ysique... Par exemple, relever à distance la température d'un corps ne modifie à priori pas sa température, si ? Afficher tout
En physique quantique, on travaille avec des équations probabilistes. Les particules peuvent avoir plusieurs états déterminés par probabilité. Ainsi chaque particule peut être dans un état ou un autre et on ne peut pas le savoir tant que l’on n’observe pas la particule.

C’est pareil avec l’expérience des deux fentes de Young, la particule peut passer à droite ou à gauche et on ne peut pas savoir donc on suppose qu’elle passe par les deux. Si on observe la particule, on fixe la probabilité et donc la mesure modifie l’état du système ou le « fixe ».

Pour se faire une image, on peut également se dire : « est ce qu’un arbre qui tombe dans la forêt fait du bruit si personne n’est là pour écouter ? »,

On dit également que la curiosité a tué le chat ;).

Ps: l’expérience de Schrödinger est une expérience de pensée et n’est pas à prendre pour argent comptant. C’est très intéressant mais ce n’est pas la seule théorie valable et elle veut surtout montrer la complexité de la physique quantique par rapport au « monde réel ».

a écrit : Je ne dois pas être à la mode parce que je ne connaissais pas le "chat de Schrödinger" :)
Et je suis perturbé par le postulat "la mesure modifié l'état du système" : est ce que ça ne concerne que l'ethnologie ou la sociologie ? J'ai du mal à le trouver applicable à un système ph
ysique... Par exemple, relever à distance la température d'un corps ne modifie à priori pas sa température, si ? Afficher tout
Pour reprendre ton exemple de la température, si l'on prend la température à distance d'un corps, disons un garde-frontière qui prend la température corporel d'un voyageur, cela ne changera pas la température dudit corps (quoique, le stress par ex.) car celui qui mesure et le sujet mesuré appartiennent au même système.

Imagine maintenant que tu veuilles prendre la température, de façon très précise, d'une pièce fermée hermétiquement. Quand tu ouvriras la porte, tu modifieras la température de la pièce, immanquablement.

a écrit : Je ne dois pas être à la mode parce que je ne connaissais pas le "chat de Schrödinger" :)
Et je suis perturbé par le postulat "la mesure modifié l'état du système" : est ce que ça ne concerne que l'ethnologie ou la sociologie ? J'ai du mal à le trouver applicable à un système ph
ysique... Par exemple, relever à distance la température d'un corps ne modifie à priori pas sa température, si ? Afficher tout
En mécanique quantique si.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : En physique quantique, on travaille avec des équations probabilistes. Les particules peuvent avoir plusieurs états déterminés par probabilité. Ainsi chaque particule peut être dans un état ou un autre et on ne peut pas le savoir tant que l’on n’observe pas la particule.

C’est pareil avec l’expérience des
deux fentes de Young, la particule peut passer à droite ou à gauche et on ne peut pas savoir donc on suppose qu’elle passe par les deux. Si on observe la particule, on fixe la probabilité et donc la mesure modifie l’état du système ou le « fixe ».

Pour se faire une image, on peut également se dire : « est ce qu’un arbre qui tombe dans la forêt fait du bruit si personne n’est là pour écouter ? »,

On dit également que la curiosité a tué le chat ;).

Ps: l’expérience de Schrödinger est une expérience de pensée et n’est pas à prendre pour argent comptant. C’est très intéressant mais ce n’est pas la seule théorie valable et elle veut surtout montrer la complexité de la physique quantique par rapport au « monde réel ».
Afficher tout
Un exemple très simple pour comprendre le principe de "mesurer modifie l'état" est celui de regarder quelque chose.
Je vais regarder un atome d'hydrogène avec un instrument. Je vais donc lui balancer des photons dessus (donc de l'énergie). Le photon va changer l'état de l'atome d'hydrogène.
Comme le chat, quand on ouvre la porte le chat est mort. Mais on ne sait pas si le chat était mort avant ou si l'action d'ouvrir la porte l'a tué.

a écrit : C'est aujourd'hui, il me semble, l'une des premières choses qu'on apprend quand on s'intéresse à la sociologie et à l'ethnologie en particulier: la présence d'un observateur modifie les comportements des sujets observés, c'est inévitable.

On peut comparer cela au &
quot;Chat de Schrödinger". La mesure modifie l'état du système, mais sans mesure (sans observation) je ne pas connaître l'état du système (les sujets étudiés). Afficher tout
Jolie pirouette, en tout cas, pour lier sociologie et physique quantique :-)
Pourquoi pas ?!

Je viens de lire tous les commentaires => MOI BOBO TÊTE

Le comportement d'un individu est également modifié suite à la publication d'un sondage.
Je pense par exemple à 2002 où beaucoup de personnes n'ont pas fait l'effort de se déplacer aux urnes car ils pensaient que leur candidat (Lionel Jospin en l’occurrence) serait au 2ème tour.
Pour rappel, il y eu cette année là une abstention record (28%) et Jospin était assuré d'après les sondages d'être au 2ème tour.

Également, beaucoup de personnes vont voter pour un leader alors qu'ils souhaiteraient voter pour un petit parti car ils ont peur que leurs votes "ne servent à rien".
Deux liens pour réfléchir à ce sujet :
osonscauser.com/les-sondages-sont-ils-fiables-tout-comprendre-en-10-minutes-blabla-18-osons-causer/
www.maxicours.com/se/cours/sondages-medias-et-opinion-publique/

a écrit : Jolie pirouette, en tout cas, pour lier sociologie et physique quantique :-)
Pourquoi pas ?!
J'avoue que cette idée n'est pas la mienne. Dans la philosophie anglo-américaine, les expériences de pensée ("puzzle cases") sont très courantes.
Et celle de Schrödinger, qui concerne uniquement la physique quantique, on est d'accord, a été récupérée par les philosophes, et adaptée à leurs problématiques, bien avant ma naissance.

a écrit : Pour reprendre ton exemple de la température, si l'on prend la température à distance d'un corps, disons un garde-frontière qui prend la température corporel d'un voyageur, cela ne changera pas la température dudit corps (quoique, le stress par ex.) car celui qui mesure et le sujet mesuré appartiennent au même système.

Imagine maintenant que tu veuilles prendre la température, de façon très précise, d'une pièce fermée hermétiquement. Quand tu ouvriras la porte, tu modifieras la température de la pièce, immanquablement.
Afficher tout
Sauf s'il y a une sonde de température dans la pièce hermétiquement fermée :)
Merci à tous ceux qui ont cherché à m'expliquer l'application à la physique quantique, que je ne maîtrise pas suffisamment pour tout bien comprendre.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : M'est avis que les jeunes Samoas et la demoiselle ont du bien s'amuser !

Blague à part meme si tout n'étais que mensonges les conséquences ont été positives ! Ca aura contribué à l'accès à l'avortement, la contraception, le fait de jouer à touche pipi adolescent sans être condamné par la société etc.
Basés sur des mensonges..Youpi.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Un exemple très simple pour comprendre le principe de "mesurer modifie l'état" est celui de regarder quelque chose.
Je vais regarder un atome d'hydrogène avec un instrument. Je vais donc lui balancer des photons dessus (donc de l'énergie). Le photon va changer l'état de l'atome
d'hydrogène.
Comme le chat, quand on ouvre la porte le chat est mort. Mais on ne sait pas si le chat était mort avant ou si l'action d'ouvrir la porte l'a tué.
Afficher tout
donc on ne sait pas si le chat est mort, tant qu'on n'a pas ouvert la porte. Je crois que je vais faire de la physique quantique. çà n'a pas l'air très compliqué

a écrit : donc on ne sait pas si le chat est mort, tant qu'on n'a pas ouvert la porte. Je crois que je vais faire de la physique quantique. çà n'a pas l'air très compliqué C'est un peu plus compliqué que cela. On est un peu loin de l'annecdote donc je ferai court. En mécanique quantique un système peu être dans deux/plusieurs états *en même temps* (c'est totalement opposé à notre intuition mais c'est comme ça). On appelle ça une "superposition d'états". Cette situation va durer un certain temps et pour des raisons mal comprises (pour ce que j'en sais) le système va "tomber" dans une des situations spécifiques. C'est la "décohérence quantique" (passage d'une cohabitation des états vers un seul état). Cette décohérence a lieu spontanément ou suite à une interaction telle qu'une mesure. Donc ouvrir la boîte du chat de Schrödinger (=la mesure) va réellement modifier le système (décohérence de la "superposition" en un "état défini").

fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9coh%C3%A9rence_quantique?wprov=sfti1

a écrit : donc on ne sait pas si le chat est mort, tant qu'on n'a pas ouvert la porte. Je crois que je vais faire de la physique quantique. çà n'a pas l'air très compliqué En fait, comme dit plus haut, c'est un exercice de pensée.

Tant que la boite n'a pas été ouverte (que la mesure n'a pas été faite, comme l'a dit faril), en théorie, le chat peut être vivant, mort, où les deux en même temps.
Evidemment, avec un chat, c'est impossible, mais avec une particule, c'est possible.

J'ai un exemple qui me vient en tête: un photon de lumière qui frappe un objet, soit il est réfléchi, soit il est absorbé par la surface qu'il a frappé, et si les chances sont de 50/50, on ne peut pas savoir s'il a été réfléchi où absorbé sans mesurer et soit détruire le photon avec le détecteur et prouver qu'il a été renvoyé, soit ne rien mesurer et prouver qu'il a été absorbé.
Donc, tant que la mesure n'a pas été faite, les trois états: absorbé, réfléchi où les deux, sont possibles.

Ce qui est clair, c'est que la physique quantique, c'est pas encore très clair pour nos petits cerveaux lents! ^^
Bon jvais me prendre une aspirine.

donc la physique quantique travaille sur des vecteurs d'états, et évidemment, une fois que l'observation a été faite, il n'y a plus qu'un seul état : celui constaté

Hildegard Rodriguez Carballeira (1914-1933), fut le fruit conçu par une mère défendant le célibat, où l'homme est relégué au seul rôle de géniteur.
Une fois assurée d'être enceinte, la mère déménage pour Madrid ( Espagne), où sa fortune lui permet de s'entourer des meilleurs pédologues.
Hildegard s'avère très tôt être surdouée. Elle sait lire avant ses deux ans, écrire à trois ans, taper à la machine à écrire à quatre, maîtrise plusieurs langues, etc .. et s'intéresse à la Sexualité.
Malgré son jeune âge, elle a légué une quinzaine de livres sur le sujet, abordant tout autant les thèmes de la contraception, la planification familiale, la sexualité chez l'adolescent, l'avortement, l'eugénisme, la prostitution, les MST, les perversions sexuelles... ainsi que 150 articles dans tout un éventail de revues, alors qu'elle a à peine atteint ses ...14 ans !
Son livre "profilaxis anticoncepcional, paternidad voluntaria" fut vendu, uniquement à Madrid, en une semaine, à 8000 exemplaires. Elle n'a même pas seize ans.
Elle s'entoure aussi de personnes prônent la Révolution Sexuelle tel l'éminent docteur Gregorio Marañón, ou encore échangeant correspondance avec Havelock Ellis, Magnus Hirschfeld, Norman Haire, et Jonathan Leunbach, membres de la Ligue mondiale pour la réforme sexuelle.
En parallèle, elle milite dans les Partis de Gauche, étudie pour devenir avocate ( devenant la plus jeune diplômée du pays), et étudie deux autres carrières: une de Philosophie et Lettres et une de Médecine.
Elle trouve aussi le temps de donner des conférences sur le thème de la Sexualité et de devenir à 15 ans, une experte, dont les avis sont recherchés au niveau Européen.

Arrivée à sa majorité, les envies d'indépendance se font de plus en plus grandes, faits que sa mère, devenue paranoïaque, n'accepte pas. Au matin du 09 juin 1933, sa mère l'assassine de quatre balles, durant le sommeil de sa fille.

Trois ans plus tard, commence la Guerre Civile Espagnole, puis en 1939, la chappe de plomb Franquiste s'abat sur le pays. Tout ce qui est relatif à la Sexualité devient tabou, et encore plus tout ce qui est relatif à la Sexualité Féminine ou le statut de la Femme dans la Société. Les contraceptifs sont interdits, tout comme l'avortement, les références aux liaison extra-conjugales, etc..
Au moment du mariage, les femmes doivent abandonner leur poste de travail, elles ne peuvent ouvrir un compte bancaire sans autorisation du père ou du mari, vendre ou acheter un bien immobilier, etc...
Quant aux livres de Hildegard, ils passent tous à être proscrits.

Il fallu attendre le retour de la Démocratie (1978), pour que ces interdits féminins soient levés, tout comme la dépénalisation de l'homosexualité et la transsexualité.

Posté le

android

(15)

Répondre