On risque d'avoir un nouvel album de Tintin dans 32 ans

Proposé par
le

Le dernier album de Tintin publié date de 1986, mais un nouveau pourrait voir le jour en 2052 ou 2053 selon son éditeur Casterman, malgré le souhait formulé par Hergé avant sa mort. Le but avoué est de prolonger le droit d'auteur de l'œuvre, qui s'éteindra le 1er janvier 2054, 70 ans après le décès d'Hergé.

La publication d'une nouvelle oeuvre originale pourrait en effet étendre encore ces droits, par exemple de 25 ans en France et dans la plupart des pays européens. Cette initiative est cependant critiquée par certaines personnes, qui accusent les éditions Casterman de trahir la volonté initiale de Hergé.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Et c’était quoi le souhait d’Hergé avant sa mort ? Qu'il n'y ait pas de suite. Qu'ils n'en fasse pas une licence exploitable autrement que par ce qui existe déjà, du moins en bd. Enfin je crois.

Posté le

android

(65)

Répondre

Petite précision : si je ne me trompe pas, ils voudraient publier des planches vraiment réalisées par Hergé, mais non publiées.

S’ils font un album sans planche d’origine, le droit d’auteur n’est pas étendu (de mémoire de lecteur de sources, mais à vérifier, j’ai un doute).

a écrit : Sauf que là, il s'agit de l'œuvre d'un homme seul, pas d'un atelier ou d'un groupe.
Si Hergé avait décidé de ne faire que 5 albums de son héros, il n'y aurait que 5 albums.
Je trouve, sans forcément porter aux nues le respect de la mémoire, que ce ne serait pas moral de prolong
er, pour des histoires de droit et d'argent, l'œuvre d'Hergé (j'aurais un discours beaucoup plus mitigé si on avait retrouvé des planches éparses formant une histoire quasi complète qu'avec l'aide d'un autre dessinateur, le détenteur des droits auraient pu publier). Afficher tout
Pas tout à fait, Hergé dirigeait une équipe de plusieurs dizaines de personnes, dont certaines étaient des auteurs déjà connus : Edgar P. Jacobs et Bob de Moor par exemple


Tous les commentaires (25)

Et c’était quoi le souhait d’Hergé avant sa mort ?

a écrit : Et c’était quoi le souhait d’Hergé avant sa mort ? Qu'il n'y ait pas de suite. Qu'ils n'en fasse pas une licence exploitable autrement que par ce qui existe déjà, du moins en bd. Enfin je crois.

Posté le

android

(65)

Répondre

Petite précision : si je ne me trompe pas, ils voudraient publier des planches vraiment réalisées par Hergé, mais non publiées.

S’ils font un album sans planche d’origine, le droit d’auteur n’est pas étendu (de mémoire de lecteur de sources, mais à vérifier, j’ai un doute).

Les volontés, la plupart du temps, quand il s'agit de gros sous, ils s'en foutent. Il suffit de voir pour Walt Disney, a propos du support vidéo, il n'était pas possible il me semble de rééditer ses œuvres en VHS et ils l'ont fait.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Les volontés, la plupart du temps, quand il s'agit de gros sous, ils s'en foutent. Il suffit de voir pour Walt Disney, a propos du support vidéo, il n'était pas possible il me semble de rééditer ses œuvres en VHS et ils l'ont fait. Il y a toujours des sociétés ou des personnes pour gérer les héritages de ce type ou les "dernières volontés"... Tout s'achète et tout se vend, c'est la loi du marché :) faut-il s'en offusquer ? Sûrement, de loin, quand on n'est pas concerné... Mais au fond, si on y pense avec une réelle objectivité, n'avons nous pas, chacun d'entre nous, un "prix" pour toute chose ? :)

ça me rappelle le journal d’Anne Franck. les ayants droit font plein de pirouettes judiciaires pour préserver leur beefsteak

a écrit : Il y a toujours des sociétés ou des personnes pour gérer les héritages de ce type ou les "dernières volontés"... Tout s'achète et tout se vend, c'est la loi du marché :) faut-il s'en offusquer ? Sûrement, de loin, quand on n'est pas concerné... Mais au fond, si on y pense avec une réelle objectivité, n'avons nous pas, chacun d'entre nous, un "prix" pour toute chose ? :) Afficher tout Sauf que là, il s'agit de l'œuvre d'un homme seul, pas d'un atelier ou d'un groupe.
Si Hergé avait décidé de ne faire que 5 albums de son héros, il n'y aurait que 5 albums.
Je trouve, sans forcément porter aux nues le respect de la mémoire, que ce ne serait pas moral de prolonger, pour des histoires de droit et d'argent, l'œuvre d'Hergé (j'aurais un discours beaucoup plus mitigé si on avait retrouvé des planches éparses formant une histoire quasi complète qu'avec l'aide d'un autre dessinateur, le détenteur des droits auraient pu publier).

Posté le

android

(9)

Répondre

De toutes façon, quand les droits d auteurs n auront plus lieu, il y aura certainement des nouvelles aventures faitent par n importe qui, que ce soit en bd, dessin animé ou film (d animation ou pas).
Alors vaut mieux que ce soit l éditeur historique qui s' occupe de faire une petite magouille pour prolonger les droits d auteurs.
Parce que de toutes façon le souhait d Hergé est un voeux pieux au final.

Posté le

android

(10)

Répondre

Il est décédé en 1983 donc déjà le dernier Tintin a été publié après sa mort non ?
C'est encore une histoire de pépètes..

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Sauf que là, il s'agit de l'œuvre d'un homme seul, pas d'un atelier ou d'un groupe.
Si Hergé avait décidé de ne faire que 5 albums de son héros, il n'y aurait que 5 albums.
Je trouve, sans forcément porter aux nues le respect de la mémoire, que ce ne serait pas moral de prolong
er, pour des histoires de droit et d'argent, l'œuvre d'Hergé (j'aurais un discours beaucoup plus mitigé si on avait retrouvé des planches éparses formant une histoire quasi complète qu'avec l'aide d'un autre dessinateur, le détenteur des droits auraient pu publier). Afficher tout
Pas tout à fait, Hergé dirigeait une équipe de plusieurs dizaines de personnes, dont certaines étaient des auteurs déjà connus : Edgar P. Jacobs et Bob de Moor par exemple

a écrit : Il est décédé en 1983 donc déjà le dernier Tintin a été publié après sa mort non ?
C'est encore une histoire de pépètes..
Je ne suis pas spécialiste mais je crois que c’est un album qui est quasi 100 % d’Hergé.
Les planches du début sont presque achevées, celle de la fin pas du tout (ce sont juste des esquisses), mais permettent quand même de sentir la patte du dessinateur.
Par ailleurs la fin n’est pas explicite, puisqu’Hergé n’avait donné aucune info sur le sujet.

C’est donc un album très particulier, mais cependant fruit du travail d’Hergé.

Si un spécialiste passe par là et veut compléter ou corriger .. :)

a écrit : Il y a toujours des sociétés ou des personnes pour gérer les héritages de ce type ou les "dernières volontés"... Tout s'achète et tout se vend, c'est la loi du marché :) faut-il s'en offusquer ? Sûrement, de loin, quand on n'est pas concerné... Mais au fond, si on y pense avec une réelle objectivité, n'avons nous pas, chacun d'entre nous, un "prix" pour toute chose ? :) Afficher tout Et oui, d'ailleurs le prix à payer dans ce cas pourrait être le suivant : éditer l'album le plus vite possible et perdre les droits. Ce serait le prix que Casterman devrait payer pour délit de filsdeputerie .. ma foi.. je suis un rêveur..

a écrit : De toutes façon, quand les droits d auteurs n auront plus lieu, il y aura certainement des nouvelles aventures faitent par n importe qui, que ce soit en bd, dessin animé ou film (d animation ou pas).
Alors vaut mieux que ce soit l éditeur historique qui s' occupe de faire une petite magouille pour prolonger
les droits d auteurs.
Parce que de toutes façon le souhait d Hergé est un voeux pieux au final.
Afficher tout
Et pourquoi pas laisser les « n’importe qui » s’approprier Tintin et en faire de multiples déclinaisons sans devoir payer et rendre des comptes à une société à but lucratif!?

La durée du droit d’auteur (DA) est de 70 ans après la mort de l’auteur (le droit moral est toutefois perpétuel même si la jurisprudence ne le protège pas toujours très bien). Hergé étant mort en 1983, le DA devrait expirer le 31 décembre 2053.
En revanche, les œuvres posthumes (c.-à-d. publiées après la mort de l’auteur) bénéficient d’une protection distincte de 25 ans à compter de leur publication. Encore faut-il que cette publication intervienne après la fin du monopole donc attention à ne pas publier trop tôt !
Le noeud du problème est surtout de savoir si cette œuvre posthume permettrait à l’éditeur de conserver un monopole sur l’ensemble de l’œuvre. Normalement, le DA protège les formes (au sens large) originales et non pas les idées qui n’ont pas pris forme (on protège un dessin donné de Milou et non pas l’idée de Milou). L’éditeur va pourtant essayer de protéger les personnages de Tintin en tant que tels pour empêcher quiconque de les reproduire, sous une forme ou une autre. Cette approche peut fonctionner si, comme la Cour d’appel a pu le faire, on apprécie le personnage dans son ensemble et non pas par des caractéristiques précises. Il y a débat au sein de la doctrine. Ce peut être assez choquant mais ça a de bonnes chances de fonctionner.

Personnellement je n'y vois pas d'objection, à condition de respecter autant que faire se peut l'oeuvre originale, l'esprit de la BD.
Le sujet sur Astérix d'il y a peu a fait débat aussi, ca va être le même problème.
Hergé est mort, mais Tintin est peut être encore vivant, caché entre l'encre de chine et les pastel, qui sait! ^^

a écrit : Il y a toujours des sociétés ou des personnes pour gérer les héritages de ce type ou les "dernières volontés"... Tout s'achète et tout se vend, c'est la loi du marché :) faut-il s'en offusquer ? Sûrement, de loin, quand on n'est pas concerné... Mais au fond, si on y pense avec une réelle objectivité, n'avons nous pas, chacun d'entre nous, un "prix" pour toute chose ? :) Afficher tout J’espère sincèrement que ce n’est pas votre cas, c’est bien triste de considérer que tout ce qui compte pour nous a un prix et qu’on serait prêt à s’en séparer si une bonne offre se présentait

Tintin et le Thermozéro est une œuvre inachevée de Hergé jamais publié..

Par contre le dernier album a avoir été publié c’est Tintin et les Picaros sorti en 1976... quel est celui dont parle l’anecdote sorti en 1986 ?!