Les ingénieurs du IIIe Reich furent très courtisés

Proposé par
le
dans

Après leur victoire, les Alliés se ruèrent sur les ingénieurs du IIIe Reich allemand, et la France ne fit pas exception. Elle en recruta plus de 1000 dont Karl-Heinz Bringer, spécialiste des missiles V2, qui devint le père de la fusée Ariane. Ils étaient très bien rémunérés et très libres de déplacement.


Commentaires préférés (3)

C'est la fameuse opération paperclip aux USA. Le principe c'est qu'on est prêt à tout oublier si quelqu'un est utile, et à l'époque les scientifiques allemands étaient très en avance, et dans un contexte où les états unis et la Russie sont prêts à tout poir dominer l'autre et la France et l'Angleterre prêts à tout pour rester des puissances mondiales, si quelqu'un peut nous aider à lancer un programme spatial ou militaire on ne se pose pas la question de savoir si il a juste obéis aux ordres ou a été un vrai sympathisant nazi...

Posté le

android

(85)

Répondre

Le sujet est complexe à juger. Faut il se débarrasser de ces personnes ou employer leurs connaissances? Tous n étaient pas criminels de guerre, juste des gens travaillant pour leur pays. A contrario, dans le contexte de montée de la guerre froide, prendre un avantage sur les autres ou diminuer son retard technologique était important. Dilemme entre défendre les vivants contre de nouvelles menaces ou condamner des personnes qui ont pris part à la guerre.
Les alliés d'hier auraient dû s'entendre pour traiter quand même le cas des criminels nazis. (Je ne crois pas qu'ils l aient fait en dehors du procès de Nuremberg )

Posté le

android

(40)

Répondre

Ça fait la troisième anecdote postée sur l’opération Paperclip sur ce site, même si une piqûre de rappel ne fait pas de mal ^^


Tous les commentaires (34)

C'est la fameuse opération paperclip aux USA. Le principe c'est qu'on est prêt à tout oublier si quelqu'un est utile, et à l'époque les scientifiques allemands étaient très en avance, et dans un contexte où les états unis et la Russie sont prêts à tout poir dominer l'autre et la France et l'Angleterre prêts à tout pour rester des puissances mondiales, si quelqu'un peut nous aider à lancer un programme spatial ou militaire on ne se pose pas la question de savoir si il a juste obéis aux ordres ou a été un vrai sympathisant nazi...

Posté le

android

(85)

Répondre

Le sujet est complexe à juger. Faut il se débarrasser de ces personnes ou employer leurs connaissances? Tous n étaient pas criminels de guerre, juste des gens travaillant pour leur pays. A contrario, dans le contexte de montée de la guerre froide, prendre un avantage sur les autres ou diminuer son retard technologique était important. Dilemme entre défendre les vivants contre de nouvelles menaces ou condamner des personnes qui ont pris part à la guerre.
Les alliés d'hier auraient dû s'entendre pour traiter quand même le cas des criminels nazis. (Je ne crois pas qu'ils l aient fait en dehors du procès de Nuremberg )

Posté le

android

(40)

Répondre

Au delà des ingénieurs de posait la question des personnes ayant des connaissances clef... notamment en matière d'espionnage.

Posté le

android

(1)

Répondre

Ça fait la troisième anecdote postée sur l’opération Paperclip sur ce site, même si une piqûre de rappel ne fait pas de mal ^^

L’un des plus célèbres est Guenter Wendt surnommé le führer du pas de tir. Il était chef du pas de tir pour l’ensemble des missions Gemini et apollo et permis en autres d’améliorer drastiquement les conditions de sécurité des vols spatiaux américains notamment au décollage.

Ils avaient pris l’habitude de s’offrir des cadeaux avec les astronautes avant chaque décollage. Un jour Alan Shepard commandant d’apollo 14 lui offrit un casque allemand avec une croix gammé et l’inscription Col. Guenter Wendt. Il le mît sur la tête pour rire mais tout était filmé et cela choqua bon nombres d’américains.

C’était surtout le dernier homme à serrer la main des astronautes avant leur départ et pour le coup le dernier humain à avoir été aperçu par ceux qui y sont restés.

"Ils étaient très bien rémunérés et très libres de déplacement."

Ça me gêne ce genre de jugement passif-agressif. On ne trouve dans les sources aucune mention précisant qu'il était nazi ou impliqué dans une action horrible.
Il a juste participé au programme du V2. A partir de ça, est-ce horrible ?
Car la fusée V2 était surtout annexe dans la guerre vu la faible efficacité qu'elle a eu.
Si c'est scandaleux alors dans ce cas jugeons ceux qui ont inventé la poudre, le fusil, la lame affûtée, les canons... Mais aussi les pères de la bombe nucléaire, des bombardiers tactique, du bombardement de jour à plus de 10 000 pieds...

Les sources donnent des noms d'anciens nazi embauchés par la France, mais rien sur ce monsieur. Il n'était pas, semble-t-il, nazi ni un affreux jojo. Alors foutons lui la paix sur les jugements du genre : "Ah oui il était super bien payé et il pouvait faire Paris-Lyon en toute liberté ! Roh lalala."

Quelle est la différence entre "libre" et "très libre"?

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : L’un des plus célèbres est Guenter Wendt surnommé le führer du pas de tir. Il était chef du pas de tir pour l’ensemble des missions Gemini et apollo et permis en autres d’améliorer drastiquement les conditions de sécurité des vols spatiaux américains notamment au décollage.

Ils avaient pris l’habitude d
e s’offrir des cadeaux avec les astronautes avant chaque décollage. Un jour Alan Shepard commandant d’apollo 14 lui offrit un casque allemand avec une croix gammé et l’inscription Col. Guenter Wendt. Il le mît sur la tête pour rire mais tout était filmé et cela choqua bon nombres d’américains.

C’était surtout le dernier homme à serrer la main des astronautes avant leur départ et pour le coup le dernier humain à avoir été aperçu par ceux qui y sont restés.
Afficher tout
En allemand, on met un e après la voyelle pour remplacer le tréma quand on ne dispose pas des caractères accentués, notamment lorsqu'on écrit en lettres capitales, car il faut indiquer que la voyelle doit se prononcer différemment. Mais puisque tu utilises le u acec un tréma pour écrire führer, tu peux aussi l'utiliser pour écrire correctement son prénom : Günter. C'est un prénom allemand très courant. Et le tréma (ou le e après) indique que le u se prononce comme le u en français (alors que sans tréma, il se prononce ou). Pour prononcer correctement son nom il faut aussi savoir que le w se prononce comme un v en français, ce qui peux surprendre ceux qui ont plutôt l'habitude des mots anglais.

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : En allemand, on met un e après la voyelle pour remplacer le tréma quand on ne dispose pas des caractères accentués, notamment lorsqu'on écrit en lettres capitales, car il faut indiquer que la voyelle doit se prononcer différemment. Mais puisque tu utilises le u acec un tréma pour écrire führer, tu peux aussi l9;utiliser pour écrire correctement son prénom : Günter. C'est un prénom allemand très courant. Et le tréma (ou le e après) indique que le u se prononce comme le u en français (alors que sans tréma, il se prononce ou). Pour prononcer correctement son nom il faut aussi savoir que le w se prononce comme un v en français, ce qui peux surprendre ceux qui ont plutôt l'habitude des mots anglais. Afficher tout Oui effectivement, Günter c’est mieux.

La plus belle prise des USA reste Werner von Braun qui, après avoir mis au point le programme V2 et dirigé le complexe de Dora lorsqu'il était au service du Reich, a chapeauté tout le programme Apollo d'exploration lunaire pour la NASA. C'est lui qui inspira S. Kubrick pour son personnage de Dr Strangelove...

Posté le

android

(8)

Répondre

Les débuts de la guerre froide, de la course à l'armement et de la conquête spatiale, grâce aux avancées des ingénieurs allemands dans le domaine des fusées V2, vaste sujet.

Posté le

android

(1)

Répondre

En même temps, c'est normal de rien faire aux scientifiques. La science est un outil. Avec un marteau tu peux clouer un planche, tu peux aussi enfoncer des crânes. Avec le nucléaire, tu peux raser des villes, ou en alimenter plusieurs en énergie.

Si on arrête les scientifiques parce qu'ils étaient dans le camp de l'ennemi pendant la guerre, c'est se tirer une balle dans le pied.

Il aurait été plus juste de dire que Bringer était l'un des pères d'Ariane. Des milliers d'ingénieurs ont travaillé sur Ariane qui n’était d'ailleurs pas un projet français mais européen.
Par contre, les ingénieurs allemands (tous n'étaient pas membre du parti nazi) on très activement participé à la fusée Véronique qui elle était un projet français.
Et sans la fusée Véronique, il n'y aurait jamais eu d'Ariane

Lien vers l'anecdote SCMBà ce sujet:
secouchermoinsbete.fr/75316-avant-ariane-il-y-avait-veronique

a écrit : C'est la fameuse opération paperclip aux USA. Le principe c'est qu'on est prêt à tout oublier si quelqu'un est utile, et à l'époque les scientifiques allemands étaient très en avance, et dans un contexte où les états unis et la Russie sont prêts à tout poir dominer l'autre et la France et l'Angleterre prêts à tout pour rester des puissances mondiales, si quelqu'un peut nous aider à lancer un programme spatial ou militaire on ne se pose pas la question de savoir si il a juste obéis aux ordres ou a été un vrai sympathisant nazi... Afficher tout Ils étaient en avance dans certains domaines, nuance. Cette idée que l'Allemagne nazi était en "avance" de partout est assez incroyable.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Quelle est la différence entre "libre" et "très libre"? Un exemple qui tape dans l'actualité :
Quand on est libre de se déplacer dans un rayon de 100 km de chez soi, on est libre de se déplacer. Quand on est libre de se déplacer n'importe où, on est très libre.

Mais bon, là c'est juste pour accentuer le propos, et faire comme s'il était anormal de laisser ces scientifiques libres.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : "Ils étaient très bien rémunérés et très libres de déplacement."

Ça me gêne ce genre de jugement passif-agressif. On ne trouve dans les sources aucune mention précisant qu'il était nazi ou impliqué dans une action horrible.
Il a juste participé au programme du V2. A partir de ça, es
t-ce horrible ?
Car la fusée V2 était surtout annexe dans la guerre vu la faible efficacité qu'elle a eu.
Si c'est scandaleux alors dans ce cas jugeons ceux qui ont inventé la poudre, le fusil, la lame affûtée, les canons... Mais aussi les pères de la bombe nucléaire, des bombardiers tactique, du bombardement de jour à plus de 10 000 pieds...

Les sources donnent des noms d'anciens nazi embauchés par la France, mais rien sur ce monsieur. Il n'était pas, semble-t-il, nazi ni un affreux jojo. Alors foutons lui la paix sur les jugements du genre : "Ah oui il était super bien payé et il pouvait faire Paris-Lyon en toute liberté ! Roh lalala."
Afficher tout
Donc toi ce qui te gêne ça n'est pas les opérations type "paperclip" mais qu'un ancien scientifique du 3ème Reich soit considéré comme nazi dans les commentaires ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Donc toi ce qui te gêne ça n'est pas les opérations type "paperclip" mais qu'un ancien scientifique du 3ème Reich soit considéré comme nazi dans les commentaires ? Pour moi en tout cas, oui un peu.
Imaginons quelques minutes que Einstein n'ait pas réussi à fuir le Reich au bon moment...et qu'il se soit donc retrouvé pris au piège.
Pour survivre et permettre à sa famille de survivre, il aurait dû travailler pour les nazis...mais cela n'aurait pas fait de lui un nazi.

Autre exemple : les mathématiques et surtout la théorie des ensembles ont énormément progressé pendant la seconde guerre mondiale grâce à des mathématiciens allemands. Les idéaux (je vous passe la définition d'un idéal, mais sachez que c'est un sous-ensemble d'un anneau...qui permet de regrouper pas mal d'ensembles de nombres et faire de la cryptographie par exemple) ont été étudiés par des allemands, et on a pris l'habitude de les nommer avec des lettre gothiques. Certains puritains bienpensants se mettent de nos jours à refuser d'utiliser le gothique... parce que " pouah, le gothique c'est nazi ! On ne peut pas utiliser leur écriture !" : c'est stupide.

L'argent n'a pas d'odeur comme on dit... et bien la science n'a pas de pays ni ne politique. Le scientifique va chercher et trouver pour la Science, pas pour tel ou tel parti.
Les scientifiques qui ont "travaillé pour le IIIème Reich" ont très certainement dû travailler pour sauver leur peau, pour la Science, pour continuer les travaux déjà commencés avant... et certains étaient juifs mais ont été utilisés pas les nazis. Alors pourquoi emprisonner ou tuer de tels scientifiques ? Ils n'ont fait que ce pourquoi ils savent vivre : faire progresser la science.

(Bon, je passe volontairement sous silence certaines brebis galeuse qui ont profité de la situation pour faire des expériences insupportables sur des humains etc.)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Il aurait été plus juste de dire que Bringer était l'un des pères d'Ariane. Des milliers d'ingénieurs ont travaillé sur Ariane qui n’était d'ailleurs pas un projet français mais européen.
Par contre, les ingénieurs allemands (tous n'étaient pas membre du parti nazi) on très activement pa
rticipé à la fusée Véronique qui elle était un projet français.
Et sans la fusée Véronique, il n'y aurait jamais eu d'Ariane

Lien vers l'anecdote SCMBà ce sujet:
secouchermoinsbete.fr/75316-avant-ariane-il-y-avait-veronique
Afficher tout
Ariane est certes européen, mais sans le lanceur Diamant 100% français et les scientifiques allemands, Ariane ne serait pas ce qu'elle est actuellement.

@Agathe, je te rejoins dans ton commentaire, en expliquant les choses plus simplement:
Pendant la guerre, en Allemagne, soit tu étais avec les nazis, soit tu étais contre eux, pas de juste milieu. Les scientifiques aussi n'avaient pas le choix, ils faisaient ce qu'on leur disait de faire, sinon... (y'en a qui ont salement dérapé certes, mais cela reste des exceptions)

a écrit : "Ils étaient très bien rémunérés et très libres de déplacement."

Ça me gêne ce genre de jugement passif-agressif. On ne trouve dans les sources aucune mention précisant qu'il était nazi ou impliqué dans une action horrible.
Il a juste participé au programme du V2. A partir de ça, es
t-ce horrible ?
Car la fusée V2 était surtout annexe dans la guerre vu la faible efficacité qu'elle a eu.
Si c'est scandaleux alors dans ce cas jugeons ceux qui ont inventé la poudre, le fusil, la lame affûtée, les canons... Mais aussi les pères de la bombe nucléaire, des bombardiers tactique, du bombardement de jour à plus de 10 000 pieds...

Les sources donnent des noms d'anciens nazi embauchés par la France, mais rien sur ce monsieur. Il n'était pas, semble-t-il, nazi ni un affreux jojo. Alors foutons lui la paix sur les jugements du genre : "Ah oui il était super bien payé et il pouvait faire Paris-Lyon en toute liberté ! Roh lalala."
Afficher tout
Je ne vois pas où est le jugement dans la première phrase, qui explique juste que ces personnes n'ont pas été traités en prisonniers de guerre.

J'ai l'impression que c'est plutôt toi qui juge, ni l'anecdote ni la plupart des commentaires ne parlent d'éthique ou de moralité, et les rares qui le font ne critiquent pas la récupération des esprits.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Quelle est la différence entre "libre" et "très libre"? Je crois que c’est la même différence entre « parler correctement le français » et « parler bien la France ».