Le haret peut faire des ravages

Proposé par
le
dans

Le haret, chat domestique revenu à l'état sauvage (à l'occasion d'un abandon par exemple), est une véritable menace pour la biodiversité. En effet, un haret peut abattre plus de 1 000 proies par an. Il s'attaque à plusieurs espèces d'oiseaux et de petits mammifères, dont certaines sont en danger.


Commentaires préférés (3)

Les chats domestiques en général sont une catastrophe pour la faune locale (surtout les oiseaux) car ils tuent pour le plaisir, et non pour se nourrir (ce pour quoi ils ont été apprivoisé au départ).

L'une des solutions est de mettre sur votre chat un collier à clochette ce qui le rend bien moins discret lorsqu'il chasse les oiseaux (attention cependant à ses oreilles sensibles).

Posté le

android

(71)

Répondre

J'avais lu que les renards était un bon régulateur des populations de haret. Pendant les périodes hivernales il chasse le haret et permet au "colonie" de chat revenu à l'état sauvage de ne pas trop se développer. Je crois que l'étude en question avait été faite en Italie.

Encore un bienfait de notre ami le goupil.

a écrit : Les chats domestiques en général sont une catastrophe pour la faune locale (surtout les oiseaux) car ils tuent pour le plaisir, et non pour se nourrir (ce pour quoi ils ont été apprivoisé au départ).

L'une des solutions est de mettre sur votre chat un collier à clochette ce qui le rend bien moins disc
ret lorsqu'il chasse les oiseaux (attention cependant à ses oreilles sensibles). Afficher tout
Les stériliser aide aussi à calmer leurs ardeurs à la chasse, le problème des chats domestiques, c'est qu'il y en a beaucoup, peu d'entre eux chassent, et sur ce peu, peu tuent, combien de fois ils m'ont apporté des animaux vivants non blessés dans la baraque, mais maintenant, ils ont 4 ans et ne chassent plus du tout, trop fatiguant! ^^
Mais la petite partie qui continue à chasser et tuer représente bien un problème, mais un problème bien moins important que le problème des pesticides qui contaminent les insectes qui contaminent leurs prédateurs (les oiseaux)
La clochette, oui, ca marche, c'est pas une science exacte, mais ca marche.

Pour l'anecdote, rien à dire, c'est la vérité.


Tous les commentaires (98)

Les chats domestiques en général sont une catastrophe pour la faune locale (surtout les oiseaux) car ils tuent pour le plaisir, et non pour se nourrir (ce pour quoi ils ont été apprivoisé au départ).

L'une des solutions est de mettre sur votre chat un collier à clochette ce qui le rend bien moins discret lorsqu'il chasse les oiseaux (attention cependant à ses oreilles sensibles).

Posté le

android

(71)

Répondre

J'avais lu que les renards était un bon régulateur des populations de haret. Pendant les périodes hivernales il chasse le haret et permet au "colonie" de chat revenu à l'état sauvage de ne pas trop se développer. Je crois que l'étude en question avait été faite en Italie.

Encore un bienfait de notre ami le goupil.

a écrit : Les chats domestiques en général sont une catastrophe pour la faune locale (surtout les oiseaux) car ils tuent pour le plaisir, et non pour se nourrir (ce pour quoi ils ont été apprivoisé au départ).

L'une des solutions est de mettre sur votre chat un collier à clochette ce qui le rend bien moins disc
ret lorsqu'il chasse les oiseaux (attention cependant à ses oreilles sensibles). Afficher tout
Les stériliser aide aussi à calmer leurs ardeurs à la chasse, le problème des chats domestiques, c'est qu'il y en a beaucoup, peu d'entre eux chassent, et sur ce peu, peu tuent, combien de fois ils m'ont apporté des animaux vivants non blessés dans la baraque, mais maintenant, ils ont 4 ans et ne chassent plus du tout, trop fatiguant! ^^
Mais la petite partie qui continue à chasser et tuer représente bien un problème, mais un problème bien moins important que le problème des pesticides qui contaminent les insectes qui contaminent leurs prédateurs (les oiseaux)
La clochette, oui, ca marche, c'est pas une science exacte, mais ca marche.

Pour l'anecdote, rien à dire, c'est la vérité.

Le chat est l’animal qui cause le plus de dégât sur la biodiversité; surtout en ville ou les oiseaux ( les vrais pas les pigeons nourri aux ordures ) ont quasi disparu du paysage ...
Je le vois rien que dans mon terrain j’ai 3 chats qui viennent et qui tuent oiseaux, lézards et rongeurs. Pourtant ceux là ne sont pas sauvages ...

a écrit : Les chats domestiques en général sont une catastrophe pour la faune locale (surtout les oiseaux) car ils tuent pour le plaisir, et non pour se nourrir (ce pour quoi ils ont été apprivoisé au départ).

L'une des solutions est de mettre sur votre chat un collier à clochette ce qui le rend bien moins disc
ret lorsqu'il chasse les oiseaux (attention cependant à ses oreilles sensibles). Afficher tout
T'inquiètes pas, tu tues bien malgré toi beaucoup plus d'oiseaux "pour ton plaisir" que n'importe lequel des chats domestiques !
Entre la réduction des espaces naturels et les pesticides, pour qu'on puisse bouffer de la viande 2 fois par jour ou s'empiffrer d'huile de n'importe quoi, je crois que les quelques oiseaux choppés "par plaisir" par les chats domestiques sont vraiment de l'ordre de l'anecdotique.

Posté le

android

(10)

Répondre

Il a en ce moment un documentaire sur Arte replay la dessus : "le chat, ce tueur si mignon"

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Les stériliser aide aussi à calmer leurs ardeurs à la chasse, le problème des chats domestiques, c'est qu'il y en a beaucoup, peu d'entre eux chassent, et sur ce peu, peu tuent, combien de fois ils m'ont apporté des animaux vivants non blessés dans la baraque, mais maintenant, ils ont 4 ans et ne chassent plus du tout, trop fatiguant! ^^
Mais la petite partie qui continue à chasser et tuer représente bien un problème, mais un problème bien moins important que le problème des pesticides qui contaminent les insectes qui contaminent leurs prédateurs (les oiseaux)
La clochette, oui, ca marche, c'est pas une science exacte, mais ca marche.

Pour l'anecdote, rien à dire, c'est la vérité.
Afficher tout
T'en as de la chance. Mon chat stérilisé et court à 3 pattes (amputation arrière gauche suite accident) et continue à chasser le bougre ^^'

a écrit : T'inquiètes pas, tu tues bien malgré toi beaucoup plus d'oiseaux "pour ton plaisir" que n'importe lequel des chats domestiques !
Entre la réduction des espaces naturels et les pesticides, pour qu'on puisse bouffer de la viande 2 fois par jour ou s'empiffrer d'huile de n
9;importe quoi, je crois que les quelques oiseaux choppés "par plaisir" par les chats domestiques sont vraiment de l'ordre de l'anecdotique. Afficher tout
Détrompes toi regardes les chiffres tu seras surpris

a écrit : T'en as de la chance. Mon chat stérilisé et court à 3 pattes (amputation arrière gauche suite accident) et continue à chasser le bougre ^^' Y'en a, y'a rien à faire, ils ont ça dans le sang. La clochette, et essaie de lui laisser ses proies dans sa gamelle une journée "tu l'a tué? Ben tu va le bouffer!", tu peux essayer de l'empêcher de sortir la nuit, c'est là que ses proies sont le plus vulnérables, ca limitera la casse, mais il va te faire la gueule...

a écrit : Les stériliser aide aussi à calmer leurs ardeurs à la chasse, le problème des chats domestiques, c'est qu'il y en a beaucoup, peu d'entre eux chassent, et sur ce peu, peu tuent, combien de fois ils m'ont apporté des animaux vivants non blessés dans la baraque, mais maintenant, ils ont 4 ans et ne chassent plus du tout, trop fatiguant! ^^
Mais la petite partie qui continue à chasser et tuer représente bien un problème, mais un problème bien moins important que le problème des pesticides qui contaminent les insectes qui contaminent leurs prédateurs (les oiseaux)
La clochette, oui, ca marche, c'est pas une science exacte, mais ca marche.

Pour l'anecdote, rien à dire, c'est la vérité.
Afficher tout
Détrompe toi. Les chats sont la plus grande cause de mortalité pour les oiseaux et le problème se voit dans ton comm' : c'est une cause de mortalité trèèèès sous-estimé.

C'est un véritable fléau car tout le monde se dit : "Je veux un animal, avec pas trop de choses à faire pour s'en occuper et mignon. Prenons un chat !".
Du coup il y a énormément de chat en France (en 2017 près de deux fois plus que les chiens), avec accès à l'extérieur et beaucoup sont abandonnés.

Cela cause un surplus de prédateur et ils font des ravages. Car si les pesticides tuent énormément d'oiseaux (surtout indirectement, car en tuant les insectes on tue leur nourriture) les chats tuent directement et indirectement beaucoup d'oiseaux : chasse pour le loisir, cause du stress, font échouer des nichées, font fuir les oiseaux d'un lieu et donc diminue l'aire de reproduction etc.

Le problème et on l'a déjà vu sur le forum : les gagas des chats ne se remettent pas en question et disent que leur chat trop mimi est trop gentil.

Et pour ce qui est des chiffres de mortalité direct (c'est à dire qu'on peut relier à coup sûr le décès à tel cause) une étude a été faite au Canada : entre 150 et 200 millions d'oiseaux sont tués par les chats. C'est la première cause de mortalité direct bien loin devant l'agriculture.

Il ne s'agit pas de tout lui mettre dessus, mais de prendre conscience car c'est un facteur de mortalité très peu connu et sous-estimé. Si les pesticides à outrance dans l'agriculture intensive sont un fléau, les chats - en nombre trop grand à cause de leur méga popularité - le sont autant.

Pour enfoncer le clou, les chats au Canada chassent surtout des oiseaux de type "prairies". Combinez cela à l'agriculture intensive et vous obtenez une baisse de 57% des oiseaux de prairies et 59% des insectivores.

En France nous sommes à entre 35% et 40% si je ne me trompe pas par rapport à 1970 ou 1990 en fonction des espèces et du comptage fait.
Alors soit on continue comme ça en ne se remettant jamais en question et en rejetant la faute aux autres (les gagas des chats aux agriculteurs et les agriculteurs aux chats et aux vils urbains qui ne savent rien), soit on prend ses responsabilité et on prend conscience qu'un chat c'est autant de travail qu'un chien et pas seulement "Ronron" et "fait pipi dans la litière".
Mais le chat est mignon alors beaucoup préfère faire l'autruche.

Dernier exemple pour revenir à l'anecdote : on estime entre 2 et 6 millions les chats haret en Australie (espèce totalement importée par l'homme). Avec l'estimation de l'anecdote, je vous laisse calculer la tuerie :)

a écrit : J'avais lu que les renards était un bon régulateur des populations de haret. Pendant les périodes hivernales il chasse le haret et permet au "colonie" de chat revenu à l'état sauvage de ne pas trop se développer. Je crois que l'étude en question avait été faite en Italie.

Encore un bienfait de notre ami le goupil.
Le renard et le loup (la où il est encore présent) permettent de réguler les populations en effet !

Le loup en causant du stress et en empêchant la réussite de portée et le renard par prédation mais aussi par concurrence : il n'est pas rare qu'un prédateur en tue en autre, non pas pour le manger, mais pour s'assurer plus de proie.
L'étude en Italie a permis de montrer qu'en hiver le chat représente jusqu'à 30% de l'alimentation du renard.

a écrit : Détrompe toi. Les chats sont la plus grande cause de mortalité pour les oiseaux et le problème se voit dans ton comm' : c'est une cause de mortalité trèèèès sous-estimé.

C'est un véritable fléau car tout le monde se dit : "Je veux un animal, avec pas trop de choses à faire pour s'
en occuper et mignon. Prenons un chat !".
Du coup il y a énormément de chat en France (en 2017 près de deux fois plus que les chiens), avec accès à l'extérieur et beaucoup sont abandonnés.

Cela cause un surplus de prédateur et ils font des ravages. Car si les pesticides tuent énormément d'oiseaux (surtout indirectement, car en tuant les insectes on tue leur nourriture) les chats tuent directement et indirectement beaucoup d'oiseaux : chasse pour le loisir, cause du stress, font échouer des nichées, font fuir les oiseaux d'un lieu et donc diminue l'aire de reproduction etc.

Le problème et on l'a déjà vu sur le forum : les gagas des chats ne se remettent pas en question et disent que leur chat trop mimi est trop gentil.

Et pour ce qui est des chiffres de mortalité direct (c'est à dire qu'on peut relier à coup sûr le décès à tel cause) une étude a été faite au Canada : entre 150 et 200 millions d'oiseaux sont tués par les chats. C'est la première cause de mortalité direct bien loin devant l'agriculture.

Il ne s'agit pas de tout lui mettre dessus, mais de prendre conscience car c'est un facteur de mortalité très peu connu et sous-estimé. Si les pesticides à outrance dans l'agriculture intensive sont un fléau, les chats - en nombre trop grand à cause de leur méga popularité - le sont autant.

Pour enfoncer le clou, les chats au Canada chassent surtout des oiseaux de type "prairies". Combinez cela à l'agriculture intensive et vous obtenez une baisse de 57% des oiseaux de prairies et 59% des insectivores.

En France nous sommes à entre 35% et 40% si je ne me trompe pas par rapport à 1970 ou 1990 en fonction des espèces et du comptage fait.
Alors soit on continue comme ça en ne se remettant jamais en question et en rejetant la faute aux autres (les gagas des chats aux agriculteurs et les agriculteurs aux chats et aux vils urbains qui ne savent rien), soit on prend ses responsabilité et on prend conscience qu'un chat c'est autant de travail qu'un chien et pas seulement "Ronron" et "fait pipi dans la litière".
Mais le chat est mignon alors beaucoup préfère faire l'autruche.

Dernier exemple pour revenir à l'anecdote : on estime entre 2 et 6 millions les chats haret en Australie (espèce totalement importée par l'homme). Avec l'estimation de l'anecdote, je vous laisse calculer la tuerie :)
Afficher tout
On est pas en Australie ici, on est en France. j'ai 4 chats, ils ne chassent pas, que veux tu que je te dise? Je vis en pleine cambrousse, je nourris les oiseaux en hiver, l'arbre où y'a la mangeoire ressemble plus a Roissy aux heures de pointe qu'à un acacia et mes chats s'en foutent royalement. Ils leur courent un peu après mais ils sont pas débiles, les oiseaux, ils s'envolent.
Maintenant, on va faire un petit calcul histoire de se mettre dans le contexte:
12 millions de chats domestiques en France, si chaque chat domestique tue 100 piafs par an, ca ferait longtemps qu'il n'y aurait plus de piafs en France.
Ensuite, J'ai bien parlé de chats domestiques, tous les gens qui ont des chats ne sont pas des imbéciles heureux qui ne les nourrissent pas, qui les abandonne, et on a la SPA et la fourrière.
Poursuivons, chez moi, il y a plein de chats mais étrangement, vu qu'il n'y a pas où très peu d'agriculture intensive, étrangement, c'est blindé de piafs.
Tu peux penser ce que tu veux, j'ai des yeux, et je vois ce qui se passe, dans les endroits où on pulvérise des saletés chimiques au tracteur tous les 15 jours tout est en train de crever et pas dans mon bled (je suis sur le plateau d'Albion, tu peux te renseigner si tu veux).

Maintenant, si tu préfère les bobards qu'on lit dans les journaux à la réalité, c'est ton droit, si tu préfère confondre des zones sauvages incontrôlables comme l'Australie et le Canada à la France rurale où il y a régulation aussi, c'est ton droit, mais je ne suis pas du tout d'accord avec ta vision des choses.

Je ne remet pas en cause le problème des chats sauvages, je remet en cause ton idée que les chats domestiques tuent plus que les pesticides, parce que, histoire d'enfoncer le clou, avant les pesticides, dans toutes les fermes, (et aussi dans les villes) il y avait des chats semi domestiques, se reproduisant comme ils l'entendaient et qu'il y avait des piafs PARTOUT, et depuis qu'on balance de la chimie, la population d'oiseaux ne cesse de dégringoler, c'est un fait.

a écrit : On est pas en Australie ici, on est en France. j'ai 4 chats, ils ne chassent pas, que veux tu que je te dise? Je vis en pleine cambrousse, je nourris les oiseaux en hiver, l'arbre où y'a la mangeoire ressemble plus a Roissy aux heures de pointe qu'à un acacia et mes chats s'en foutent royalement. Ils leur courent un peu après mais ils sont pas débiles, les oiseaux, ils s'envolent.
Maintenant, on va faire un petit calcul histoire de se mettre dans le contexte:
12 millions de chats domestiques en France, si chaque chat domestique tue 100 piafs par an, ca ferait longtemps qu'il n'y aurait plus de piafs en France.
Ensuite, J'ai bien parlé de chats domestiques, tous les gens qui ont des chats ne sont pas des imbéciles heureux qui ne les nourrissent pas, qui les abandonne, et on a la SPA et la fourrière.
Poursuivons, chez moi, il y a plein de chats mais étrangement, vu qu'il n'y a pas où très peu d'agriculture intensive, étrangement, c'est blindé de piafs.
Tu peux penser ce que tu veux, j'ai des yeux, et je vois ce qui se passe, dans les endroits où on pulvérise des saletés chimiques au tracteur tous les 15 jours tout est en train de crever et pas dans mon bled (je suis sur le plateau d'Albion, tu peux te renseigner si tu veux).

Maintenant, si tu préfère les bobards qu'on lit dans les journaux à la réalité, c'est ton droit, si tu préfère confondre des zones sauvages incontrôlables comme l'Australie et le Canada à la France rurale où il y a régulation aussi, c'est ton droit, mais je ne suis pas du tout d'accord avec ta vision des choses.

Je ne remet pas en cause le problème des chats sauvages, je remet en cause ton idée que les chats domestiques tuent plus que les pesticides, parce que, histoire d'enfoncer le clou, avant les pesticides, dans toutes les fermes, (et aussi dans les villes) il y avait des chats semi domestiques, se reproduisant comme ils l'entendaient et qu'il y avait des piafs PARTOUT, et depuis qu'on balance de la chimie, la population d'oiseaux ne cesse de dégringoler, c'est un fait.
Afficher tout
C’est avec des personnes comme toi qu’on s’en sortira pas ... tu compares des trucs incomparable.
Si tes yeux arrivent à voir ce qu’ils se passent sur tout le territoire mieux que des études et des recherches de plusieurs agences... présente toi aux élections mec direct !

a écrit : C’est avec des personnes comme toi qu’on s’en sortira pas ... tu compares des trucs incomparable.
Si tes yeux arrivent à voir ce qu’ils se passent sur tout le territoire mieux que des études et des recherches de plusieurs agences... présente toi aux élections mec direct !
C'est lui qui compare des trucs incomparables, il confonds l'Australie sauvage avec la campagne française!

Mais t'as ptet raison, exterminons les chats sauvages en France, les oiseaux reviendrons c'est évident. C'est la faute des chats.
Heuuu, juste un truc, comment tu explique que dans les zones pavillonnaires, les oiseaux pullulent? Les abeilles aussi, d'ailleurs...

a écrit : C'est lui qui compare des trucs incomparables, il confonds l'Australie sauvage avec la campagne française!

Mais t'as ptet raison, exterminons les chats sauvages en France, les oiseaux reviendrons c'est évident. C'est la faute des chats.
Heuuu, juste un truc, comment tu expliq
ue que dans les zones pavillonnaires, les oiseaux pullulent? Les abeilles aussi, d'ailleurs... Afficher tout
C’est le même principe peu importe l’endroit, tu mets un prédateur supplémentaire ou en trop grand nombre ca cause des dégâts.
Et bien là je peux t’assurer que tu as totalement tord; justement en zone pavillonnaire c’est le pire pour les oiseaux; je vais faire comme toi je vais te montrer un exemple vécu.
Quand j’étais petit on observait les oiseaux avec mon père dans le jardin ( en zone pavillonnaire ) et il y avait de tout, merles, mésange, rouge gorges etc etc ... en grandissant la mode du chat a tout va et arriver et on a vu directement l’impact; mtn y’a des oiseaux oui; des moineaux des tuiles et des pigeons; quelques pies et c’est tout !
Aujourd’hui je vis en campagne; mes voisins ont des chats ils viennent sur mon terrain tuer des oiseaux et des lézards etc et ca tous les jours ! Je suis allé voir mon voisin et il ne me croit pas car son chat ne lui a jamais rien ramené .... mais moi je le vois c’est bien réel !
Et je dis ca en tant que propriétaire d’un chat; mais il ne sort pas de la maison.

C’est pas parce ce que tu ne le vois pas qu’il ne tue pas crois moi.

Pour les abeilles là ... pulluler c’est carrément être dans le fantastique ce que tu dis ...

a écrit : Détrompe toi. Les chats sont la plus grande cause de mortalité pour les oiseaux et le problème se voit dans ton comm' : c'est une cause de mortalité trèèèès sous-estimé.

C'est un véritable fléau car tout le monde se dit : "Je veux un animal, avec pas trop de choses à faire pour s'
en occuper et mignon. Prenons un chat !".
Du coup il y a énormément de chat en France (en 2017 près de deux fois plus que les chiens), avec accès à l'extérieur et beaucoup sont abandonnés.

Cela cause un surplus de prédateur et ils font des ravages. Car si les pesticides tuent énormément d'oiseaux (surtout indirectement, car en tuant les insectes on tue leur nourriture) les chats tuent directement et indirectement beaucoup d'oiseaux : chasse pour le loisir, cause du stress, font échouer des nichées, font fuir les oiseaux d'un lieu et donc diminue l'aire de reproduction etc.

Le problème et on l'a déjà vu sur le forum : les gagas des chats ne se remettent pas en question et disent que leur chat trop mimi est trop gentil.

Et pour ce qui est des chiffres de mortalité direct (c'est à dire qu'on peut relier à coup sûr le décès à tel cause) une étude a été faite au Canada : entre 150 et 200 millions d'oiseaux sont tués par les chats. C'est la première cause de mortalité direct bien loin devant l'agriculture.

Il ne s'agit pas de tout lui mettre dessus, mais de prendre conscience car c'est un facteur de mortalité très peu connu et sous-estimé. Si les pesticides à outrance dans l'agriculture intensive sont un fléau, les chats - en nombre trop grand à cause de leur méga popularité - le sont autant.

Pour enfoncer le clou, les chats au Canada chassent surtout des oiseaux de type "prairies". Combinez cela à l'agriculture intensive et vous obtenez une baisse de 57% des oiseaux de prairies et 59% des insectivores.

En France nous sommes à entre 35% et 40% si je ne me trompe pas par rapport à 1970 ou 1990 en fonction des espèces et du comptage fait.
Alors soit on continue comme ça en ne se remettant jamais en question et en rejetant la faute aux autres (les gagas des chats aux agriculteurs et les agriculteurs aux chats et aux vils urbains qui ne savent rien), soit on prend ses responsabilité et on prend conscience qu'un chat c'est autant de travail qu'un chien et pas seulement "Ronron" et "fait pipi dans la litière".
Mais le chat est mignon alors beaucoup préfère faire l'autruche.

Dernier exemple pour revenir à l'anecdote : on estime entre 2 et 6 millions les chats haret en Australie (espèce totalement importée par l'homme). Avec l'estimation de l'anecdote, je vous laisse calculer la tuerie :)
Afficher tout
Tout comme il existe de nombreuses études qui prouvent que les populations d’oiseaux s’effondrent dans les plaines céréalières et les campagnes alors que les chats y sont moins nombreux.
Le chat est un facteur parmi de nombreux autres du déclin des oiseaux mais il est à mon avis présomptueux de dire que c'est le premier. Surtout en se basant sur des études australiennes et américaines. Attendons de voir si une étude sera faite sur le sol français.

Par contre, c'est effectivement un facteur sur lequel tous les propriétaires de chat peuvent remédier.

Je suis un peu d'accord avec Nicontrarié sur ce coup. www.francetvinfo.fr/monde/environnement/les-chats-sont-ils-pour-partie-responsables-du-declin-des-populations-doiseaux_3743251.html

a écrit : Tout comme il existe de nombreuses études qui prouvent que les populations d’oiseaux s’effondrent dans les plaines céréalières et les campagnes alors que les chats y sont moins nombreux.
Le chat est un facteur parmi de nombreux autres du déclin des oiseaux mais il est à mon avis présomptueux de dire que c'e
st le premier. Surtout en se basant sur des études australiennes et américaines. Attendons de voir si une étude sera faite sur le sol français.

Par contre, c'est effectivement un facteur sur lequel tous les propriétaires de chat peuvent remédier.

Je suis un peu d'accord avec Nicontrarié sur ce coup. www.francetvinfo.fr/monde/environnement/les-chats-sont-ils-pour-partie-responsables-du-declin-des-populations-doiseaux_3743251.html
Afficher tout
on ne sait pas ce qui cause le déclin des oiseaux ? C'est de l'humour ?
Et les pesticides chimiques , qui détruisent les insectes dont se nourrissent les oiseaux, ils viennent d'où, à votre avis ? Des chats ?

a écrit : T'inquiètes pas, tu tues bien malgré toi beaucoup plus d'oiseaux "pour ton plaisir" que n'importe lequel des chats domestiques !
Entre la réduction des espaces naturels et les pesticides, pour qu'on puisse bouffer de la viande 2 fois par jour ou s'empiffrer d'huile de n
9;importe quoi, je crois que les quelques oiseaux choppés "par plaisir" par les chats domestiques sont vraiment de l'ordre de l'anecdotique. Afficher tout
entièrement d'accord.
Sur la légende stupide comme quoi le chat tuerait pour le plaisir : Il n'y a qu'à voir le nombre de chats abandonnées qui ont bien du mal à chasser, alors quand ils arrivent à attraper une proie ce n'est certes pas pour le plaisir (ou alors le plaisir d'avoir réussi quelque chose, émotion que n'importe quel humain peut ressentir) mais pour la manger. Alors désigner le chat comme soudain fauteur de tous les déséquilibres possibles et imaginables, pendant que l'humain cause des ravages innommables sur la planète, 1000 fois pires que ce que les chats pourraient causer, je ne sais si c'est de la stupidité ou autre chose.

a écrit : C’est le même principe peu importe l’endroit, tu mets un prédateur supplémentaire ou en trop grand nombre ca cause des dégâts.
Et bien là je peux t’assurer que tu as totalement tord; justement en zone pavillonnaire c’est le pire pour les oiseaux; je vais faire comme toi je vais te montrer un exemple vécu.
Q
uand j’étais petit on observait les oiseaux avec mon père dans le jardin ( en zone pavillonnaire ) et il y avait de tout, merles, mésange, rouge gorges etc etc ... en grandissant la mode du chat a tout va et arriver et on a vu directement l’impact; mtn y’a des oiseaux oui; des moineaux des tuiles et des pigeons; quelques pies et c’est tout !
Aujourd’hui je vis en campagne; mes voisins ont des chats ils viennent sur mon terrain tuer des oiseaux et des lézards etc et ca tous les jours ! Je suis allé voir mon voisin et il ne me croit pas car son chat ne lui a jamais rien ramené .... mais moi je le vois c’est bien réel !
Et je dis ca en tant que propriétaire d’un chat; mais il ne sort pas de la maison.

C’est pas parce ce que tu ne le vois pas qu’il ne tue pas crois moi.

Pour les abeilles là ... pulluler c’est carrément être dans le fantastique ce que tu dis ...
Afficher tout
Et pourtant...

Bon je ne dis pas, des voisins qui laissent leurs chats vagabonder, forcément qu'ils font des dégats mais pour tuer des oiseaux en plein jour, faut qu'ils soient sacrément balèzes!!!
Les miens ne tuent pas (où très peu je l'admet) mais je te jure, ils sont là, dans les herbes en ce moment même en train de faire la sieste, cela dit, ils sont stérilisés et je les nourris très très bien (ils sont pas obèses, bien en forme, mais n'ont jamais faim, croquettes à volonté quoi, plus les extras^^), je pense que le problème vient essentiellement de là avec les chats domestiques.

Quand aux abeilles, ben essaie de planter des fleurs mellifères (à miel) dans ton petit carré de jardin pavillonnaire et tu va voir si y'en a pas, des abeilles ^^

J'ajoute un truc, dans les zones pavillonnaires, on balance aussi des pesticides, moi, je balance que dalle, mes parents non plus, on arrose même pas mais c'est sur que ça aide pas pour avoir un gazon anglais et des beaux massifs de fleurs.

Mon chat la haut à gauche du commentaire n'a jamais tué ni oiseaux ni lézards ni rongeurs et ça j'en suis sûr car il ne sort jamais. De temps en temps il se fait une petite araignée si elle court pas trop vite....

Posté le

android

(8)

Répondre