A Moscou, la neige de Staline tombe en juin

Proposé par
le

Tous les étés, en juin, la ville de Moscou retrouve le manteau blanc auquel elle est habituée en hiver. Ce n’est pas de la neige, mais ce qu’on appelle un duvet de peuplier ou encore neige de Staline. Le pollen de ces arbres recouvre en effet les rues de la capitale russe d’un joli duvet blanc.

La décision de planter ces arbres a été prise au lendemain de la Seconde Guerre mondiale par Joseph Staline lors de la reconstruction et du développement de la ville. En effet les nouveaux quartiers manquaient de verdure et ces arbres venus d’Amérique du Nord étaient parfaitement adaptés au climat local. Ce pollen provient exclusivement des arbres femelles, il avait été conseillé à l’époque de ne planter que des arbres mâles, mais ce précieux conseil aurait été oublié dans la précipitation. Ces pollens, bien que non allergènes, peuvent toutefois être dangereux: certaines personnes s’amusent à y mettre le feu, qui s’y propage particulièrement facilement et rapidement et offre un joli spectacle (cf vidéo 4e source)


Commentaires préférés (3)

Il y aussi une autre raison. C'est que lors de la fonte des neiges entre mars et avril, il y a beaucoup d'eau qui risque de provoquer une sorte de crue, des affaissement, etc. Moscou est situé dans une zone de marais. Un peuplier adulte boit environ 100 à 200 litres d'eau. Ce qui permet d'assecher efficacement les sols.

Concernant le complément d'anecdote, il ne s'agît pas de "pollen", puisque par définition une fleur femelle et un arbre femelle n'en produisent pas. Ce sont les fleurs mâles (et les individus mâles pour les espèces dont les sexes sont séparés) qui en produisent.
Les "flocons" dont il est question sont en réalité les fruits, surmontés de leurs soies, qui sont dispersés à maturité.
On retrouve également ceci chez les Saules (Salix), qui appartiennent aux Salicaceae, tout comme les Peupliers (Populus).

Posté le

android

(71)

Répondre

a écrit : Il y aussi une autre raison. C'est que lors de la fonte des neiges entre mars et avril, il y a beaucoup d'eau qui risque de provoquer une sorte de crue, des affaissement, etc. Moscou est situé dans une zone de marais. Un peuplier adulte boit environ 100 à 200 litres d'eau. Ce qui permet d'assecher efficacement les sols. Afficher tout 100L d'eau par heure ? Jour ? Mois ? Vie de l'arbre ? Il faut faire attention avec ce genre de données, si ce n'est pas rapporté à une durée ça ne veut juste rien dire. Et pourtant dans les médias et les publicités on retrouve tellement souvent ce genre de données incomplètes, qui ne servent probablement qu'à nous faire croire que puisque c'est chiffré, c'est qu'il y a forcément un impact.

Posté le

android

(59)

Répondre


Tous les commentaires (14)

C'est vrai que c'est très joli quand c'est en feu, comme visible sur la vidéo.
Par contre je ne vois pas comment une ville peut empêcher les gens de vouloir justement y mettre le feu avec tous les dangers que cela implique...

Posté le

android

(3)

Répondre

Il y aussi une autre raison. C'est que lors de la fonte des neiges entre mars et avril, il y a beaucoup d'eau qui risque de provoquer une sorte de crue, des affaissement, etc. Moscou est situé dans une zone de marais. Un peuplier adulte boit environ 100 à 200 litres d'eau. Ce qui permet d'assecher efficacement les sols.

Concernant le complément d'anecdote, il ne s'agît pas de "pollen", puisque par définition une fleur femelle et un arbre femelle n'en produisent pas. Ce sont les fleurs mâles (et les individus mâles pour les espèces dont les sexes sont séparés) qui en produisent.
Les "flocons" dont il est question sont en réalité les fruits, surmontés de leurs soies, qui sont dispersés à maturité.
On retrouve également ceci chez les Saules (Salix), qui appartiennent aux Salicaceae, tout comme les Peupliers (Populus).

Posté le

android

(71)

Répondre

À Grenoble dans mon enfance on avais exactement les même pollen inflammable et une seul étincelle pouvais faire des chaînes de flammes très dangereuse sous les voitures !!!

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Il y aussi une autre raison. C'est que lors de la fonte des neiges entre mars et avril, il y a beaucoup d'eau qui risque de provoquer une sorte de crue, des affaissement, etc. Moscou est situé dans une zone de marais. Un peuplier adulte boit environ 100 à 200 litres d'eau. Ce qui permet d'assecher efficacement les sols. Afficher tout 100L d'eau par heure ? Jour ? Mois ? Vie de l'arbre ? Il faut faire attention avec ce genre de données, si ce n'est pas rapporté à une durée ça ne veut juste rien dire. Et pourtant dans les médias et les publicités on retrouve tellement souvent ce genre de données incomplètes, qui ne servent probablement qu'à nous faire croire que puisque c'est chiffré, c'est qu'il y a forcément un impact.

Posté le

android

(59)

Répondre

a écrit : Concernant le complément d'anecdote, il ne s'agît pas de "pollen", puisque par définition une fleur femelle et un arbre femelle n'en produisent pas. Ce sont les fleurs mâles (et les individus mâles pour les espèces dont les sexes sont séparés) qui en produisent.
Les "flocons" do
nt il est question sont en réalité les fruits, surmontés de leurs soies, qui sont dispersés à maturité.
On retrouve également ceci chez les Saules (Salix), qui appartiennent aux Salicaceae, tout comme les Peupliers (Populus).
Afficher tout
Merci pour cette précision! Je conseille à tout le monde de regarder la vidéo de la quatrième source que je trouve vraiment surprenante

Un autre mot sur le danger de cet incendie: il est fait mention de quelques incidents dûs a des plaisantins qui y ont mis le feu mais cela est plus dû à la panique engendrée qu’à l’incendie en lui même: les flocons brûlent très vite et leur combustion ne libère que très peu de chaleur, ce qui rend quasiment impossible la propagation du feu à des arbres ou des maisons

La 4e vidéo vaut le détour, c’est vraiment étonnant.
Par contre, elle a été filmée en Espagne et non à Moscou.

La vidéo fait penser à une avancée d'une coulée de lave volcanique. C'est beau. Ça doit être mon côté pyromane..

Posté le

android

(2)

Répondre

D'accord mais pourquoi faut-il encore qu'ils ramènent ça à Staline :(

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : D'accord mais pourquoi faut-il encore qu'ils ramènent ça à Staline :( L'anecdote dit que c'est lui qui a demandé qu'on plante ces arbres lors de la reconstruction de la ville donc ça se comprend.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : 100L d'eau par heure ? Jour ? Mois ? Vie de l'arbre ? Il faut faire attention avec ce genre de données, si ce n'est pas rapporté à une durée ça ne veut juste rien dire. Et pourtant dans les médias et les publicités on retrouve tellement souvent ce genre de données incomplètes, qui ne servent probablement qu'à nous faire croire que puisque c'est chiffré, c'est qu'il y a forcément un impact. Afficher tout Je pense qu'il voulait dire par seconde.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Il y aussi une autre raison. C'est que lors de la fonte des neiges entre mars et avril, il y a beaucoup d'eau qui risque de provoquer une sorte de crue, des affaissement, etc. Moscou est situé dans une zone de marais. Un peuplier adulte boit environ 100 à 200 litres d'eau. Ce qui permet d'assecher efficacement les sols. Afficher tout Non. Contrairement aux idées reçues, les peupliers ne « boivent » pas plus d’eau que les autres arbres. Leurs racines se plaisent très bien dans les terres humides, où elles ne pourrissent pas. Ils peuplent donc souvent les bords de cours d’eau et les autres zones humides - d’où son nom d’arbre ripisylve -, ce qui crée souvent la confusion évoquée ci-dessus sur leurs propriétés soit-disantes pompeuses d’eau.

a écrit : 100L d'eau par heure ? Jour ? Mois ? Vie de l'arbre ? Il faut faire attention avec ce genre de données, si ce n'est pas rapporté à une durée ça ne veut juste rien dire. Et pourtant dans les médias et les publicités on retrouve tellement souvent ce genre de données incomplètes, qui ne servent probablement qu'à nous faire croire que puisque c'est chiffré, c'est qu'il y a forcément un impact. Afficher tout Effectivement, vous avez raison. Certaines sourcent avancent de 100l à 400l par jour.

Hello ! décidément je suis bien contente de m'etre inscrite sur ce forum, les info sont super intéressantes ! au top merci