On bouche les oreilles des chevaux lors des courses de trot

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

a écrit : J'y connais rien en cheval donc "je m'inquiète" peut-être pour rien mais je ne peux m'empêcher de penser "pauvres chevaux" à la lectures de l'anecdote. Les chevaux de haut niveau, quelque soit leur discipline (saut d'obstacles, cross, trot, dressage, etc.), sont traités comme des vrais athlètes, avec une attention très soutenue portée à leur alimentation, leur équipement, leur entraînement, leur état de forme etc. La performance est reine (et les montants en jeu sont parfois monumentaux), et celle-ci ne peut se faire qu'avec des chevaux parfaitement traités, au moins pendant leur période d'activité.
Les chevaux à plaindre, et malheureusement il y en a, ne sont pas forcément ceux-là :)

a écrit : Les chevaux de haut niveau, quelque soit leur discipline (saut d'obstacles, cross, trot, dressage, etc.), sont traités comme des vrais athlètes, avec une attention très soutenue portée à leur alimentation, leur équipement, leur entraînement, leur état de forme etc. La performance est reine (et les montants en jeu sont parfois monumentaux), et celle-ci ne peut se faire qu'avec des chevaux parfaitement traités, au moins pendant leur période d'activité.
Les chevaux à plaindre, et malheureusement il y en a, ne sont pas forcément ceux-là :)
Afficher tout
Sauf ceux qui se blessent en course qui ne sont pas soignés et abattus d'une balle dans la tête....

Ils sont effectivement "choyés" à coup de doses énormes d'anti-douleur et de stimulants (avec des doses de cheval comme on dit). D'ailleurs, la majorité d'entre eux ne meurt pas à cause d'un accident, mais d'une overdose de produits dopants. Le monde des courses équestres n'est pas rose du tout pour les animaux comme pour les jockeys d'ailleurs. Mais bon, ça brasse des millions alors ça va.

Je parle des courses équestres uniquement. Pour ce qui est du saut d'obstacles, du dressage et du cross, le cheval est dressé pendant de longues années et a donc un peu plus de valeur que celui qui court simplement vite.

On peut également parler des coups de cravache, des cravaches électriques, des piques qu'on rajoute sous la selle et tous ces procédés plus ou moins douloureux destinés à faire courir le cheval plus vite. Même sur un cuir de cheval, ce genre de méthode est douloureuse et si elle ne l'était pas, elle n'aurait aucune efficacité. La méthode de l'anecdote est finalement l'une des moins pires utilisées.

a écrit : Les chevaux de haut niveau, quelque soit leur discipline (saut d'obstacles, cross, trot, dressage, etc.), sont traités comme des vrais athlètes, avec une attention très soutenue portée à leur alimentation, leur équipement, leur entraînement, leur état de forme etc. La performance est reine (et les montants en jeu sont parfois monumentaux), et celle-ci ne peut se faire qu'avec des chevaux parfaitement traités, au moins pendant leur période d'activité.
Les chevaux à plaindre, et malheureusement il y en a, ne sont pas forcément ceux-là :)
Afficher tout
Pour connaître un peu ce milieu, t'es loin de la vérité, ils sont dopés, privés de nourriture à certains moments, il y a les coups de cravache, la langue qu'on attache, les bouchons et bcp d'autres méthodes pour effrayer ou exciter un cheval, le débourrage précoce à 18 mois pour les premières qualif à 2ans. Et puis évidemment suite à ces premières qualif, il y a ceux qui passent et puis il y a les autres...

Mais pour en revenir à l'anecdote, imagine t'es dans un endroit calme tu n'entends pas grand chose et d'un coup tu te retrouves avec des gens qui hurlent dans tous les sens.

Et puis bien évidemment, il y a les arrangements avant les courses pour qu'un cheval gagne ou ne gagne pas selon sa catégorie et ses gains.

Dernier exemple, à Vichy dans le 03. Un propriétaire va voir son jockey, son cheval étant le grand favoris, le propriétaire a demandé au jockey de " prendre large " le dernier virage pr ne pas terminer 1er. En terminant 1er il serait monté d'une catégorie et n'aurait pas pu aller à Vincennes dans sa catégorie actuelle... évidemment bcp de personnes avaient parié sur ce cheval

Posté le

android

(64)

Répondre


Tous les commentaires (42)

J'y connais rien en cheval donc "je m'inquiète" peut-être pour rien mais je ne peux m'empêcher de penser "pauvres chevaux" à la lectures de l'anecdote.

a écrit : J'y connais rien en cheval donc "je m'inquiète" peut-être pour rien mais je ne peux m'empêcher de penser "pauvres chevaux" à la lectures de l'anecdote. Les chevaux de haut niveau, quelque soit leur discipline (saut d'obstacles, cross, trot, dressage, etc.), sont traités comme des vrais athlètes, avec une attention très soutenue portée à leur alimentation, leur équipement, leur entraînement, leur état de forme etc. La performance est reine (et les montants en jeu sont parfois monumentaux), et celle-ci ne peut se faire qu'avec des chevaux parfaitement traités, au moins pendant leur période d'activité.
Les chevaux à plaindre, et malheureusement il y en a, ne sont pas forcément ceux-là :)

a écrit : Les chevaux de haut niveau, quelque soit leur discipline (saut d'obstacles, cross, trot, dressage, etc.), sont traités comme des vrais athlètes, avec une attention très soutenue portée à leur alimentation, leur équipement, leur entraînement, leur état de forme etc. La performance est reine (et les montants en jeu sont parfois monumentaux), et celle-ci ne peut se faire qu'avec des chevaux parfaitement traités, au moins pendant leur période d'activité.
Les chevaux à plaindre, et malheureusement il y en a, ne sont pas forcément ceux-là :)
Afficher tout
Merci pour les précisions

a écrit : Les chevaux de haut niveau, quelque soit leur discipline (saut d'obstacles, cross, trot, dressage, etc.), sont traités comme des vrais athlètes, avec une attention très soutenue portée à leur alimentation, leur équipement, leur entraînement, leur état de forme etc. La performance est reine (et les montants en jeu sont parfois monumentaux), et celle-ci ne peut se faire qu'avec des chevaux parfaitement traités, au moins pendant leur période d'activité.
Les chevaux à plaindre, et malheureusement il y en a, ne sont pas forcément ceux-là :)
Afficher tout
*Quelle que soit la discipline...

a écrit : Les chevaux de haut niveau, quelque soit leur discipline (saut d'obstacles, cross, trot, dressage, etc.), sont traités comme des vrais athlètes, avec une attention très soutenue portée à leur alimentation, leur équipement, leur entraînement, leur état de forme etc. La performance est reine (et les montants en jeu sont parfois monumentaux), et celle-ci ne peut se faire qu'avec des chevaux parfaitement traités, au moins pendant leur période d'activité.
Les chevaux à plaindre, et malheureusement il y en a, ne sont pas forcément ceux-là :)
Afficher tout
Tu pense aux chevaux d'Europe de l'Est, remplacés par des voitures, qui finissent en lasagnes surgelées, je suppose?

a écrit : Les chevaux de haut niveau, quelque soit leur discipline (saut d'obstacles, cross, trot, dressage, etc.), sont traités comme des vrais athlètes, avec une attention très soutenue portée à leur alimentation, leur équipement, leur entraînement, leur état de forme etc. La performance est reine (et les montants en jeu sont parfois monumentaux), et celle-ci ne peut se faire qu'avec des chevaux parfaitement traités, au moins pendant leur période d'activité.
Les chevaux à plaindre, et malheureusement il y en a, ne sont pas forcément ceux-là :)
Afficher tout
Sauf ceux qui se blessent en course qui ne sont pas soignés et abattus d'une balle dans la tête....

Ils sont effectivement "choyés" à coup de doses énormes d'anti-douleur et de stimulants (avec des doses de cheval comme on dit). D'ailleurs, la majorité d'entre eux ne meurt pas à cause d'un accident, mais d'une overdose de produits dopants. Le monde des courses équestres n'est pas rose du tout pour les animaux comme pour les jockeys d'ailleurs. Mais bon, ça brasse des millions alors ça va.

Je parle des courses équestres uniquement. Pour ce qui est du saut d'obstacles, du dressage et du cross, le cheval est dressé pendant de longues années et a donc un peu plus de valeur que celui qui court simplement vite.

On peut également parler des coups de cravache, des cravaches électriques, des piques qu'on rajoute sous la selle et tous ces procédés plus ou moins douloureux destinés à faire courir le cheval plus vite. Même sur un cuir de cheval, ce genre de méthode est douloureuse et si elle ne l'était pas, elle n'aurait aucune efficacité. La méthode de l'anecdote est finalement l'une des moins pires utilisées.

a écrit : Sauf ceux qui se blessent en course qui ne sont pas soignés et abattus d'une balle dans la tête....

Ils sont effectivement "choyés" à coup de doses énormes d'anti-douleur et de stimulants (avec des doses de cheval comme on dit). D'ailleurs, la majorité d'entre eux ne meurt pas
à cause d'un accident, mais d'une overdose de produits dopants. Le monde des courses équestres n'est pas rose du tout pour les animaux comme pour les jockeys d'ailleurs. Mais bon, ça brasse des millions alors ça va.

Je parle des courses équestres uniquement. Pour ce qui est du saut d'obstacles, du dressage et du cross, le cheval est dressé pendant de longues années et a donc un peu plus de valeur que celui qui court simplement vite.

On peut également parler des coups de cravache, des cravaches électriques, des piques qu'on rajoute sous la selle et tous ces procédés plus ou moins douloureux destinés à faire courir le cheval plus vite. Même sur un cuir de cheval, ce genre de méthode est douloureuse et si elle ne l'était pas, elle n'aurait aucune efficacité. La méthode de l'anecdote est finalement l'une des moins pires utilisées.
Afficher tout
Pour étayer un peu mon commentaire peut-être un peu trop vindicatif, je ne suis absolument pas contre les courses de chevaux. Je suis d'ailleurs tout à fait conscient que l'abattage sur piste d'un cheval est nécessaire pour abréger ces souffrances.

Un cheval vit en position "debout" et ne peut pas rester allongé sinon il risque de graves problèmes de circulation sanguine. La moindre fracture est donc difficile à soigner car il est obligé de s'appuyer dessus avec un poids généralement important. Il est impossible de plâtrer ou d'immobiliser donc on évite les infections et une mort lente en abattant le cheval.

Les courses d'obstacles sont dangereuses pour le cheval et pour le cavalier et c'est pour cela que c'est un sport difficile, dangereux et impressionnant au même titre que les courses automobiles. Et oui les chevaux de courses font l'objet de nombreuses attention pour qu'ils puissent devenir les meilleurs mais je ne pense pas qu'on puisse parler de "bons traitements".

Si on écarte la question de la "volonté propre" du cheval, un cheval qui se blesse sur un obstacle et que l'on doit abattre fait partie intégrante de ce sport. Cela arrive depuis toujours et cela continuera. Un cheval qui s'effondre d'une overdose de produit stupéfiant comme c'est souvent le cas aux USA, je suis tout de suite moins fan.

a écrit : Les chevaux de haut niveau, quelque soit leur discipline (saut d'obstacles, cross, trot, dressage, etc.), sont traités comme des vrais athlètes, avec une attention très soutenue portée à leur alimentation, leur équipement, leur entraînement, leur état de forme etc. La performance est reine (et les montants en jeu sont parfois monumentaux), et celle-ci ne peut se faire qu'avec des chevaux parfaitement traités, au moins pendant leur période d'activité.
Les chevaux à plaindre, et malheureusement il y en a, ne sont pas forcément ceux-là :)
Afficher tout
Pour connaître un peu ce milieu, t'es loin de la vérité, ils sont dopés, privés de nourriture à certains moments, il y a les coups de cravache, la langue qu'on attache, les bouchons et bcp d'autres méthodes pour effrayer ou exciter un cheval, le débourrage précoce à 18 mois pour les premières qualif à 2ans. Et puis évidemment suite à ces premières qualif, il y a ceux qui passent et puis il y a les autres...

Mais pour en revenir à l'anecdote, imagine t'es dans un endroit calme tu n'entends pas grand chose et d'un coup tu te retrouves avec des gens qui hurlent dans tous les sens.

Et puis bien évidemment, il y a les arrangements avant les courses pour qu'un cheval gagne ou ne gagne pas selon sa catégorie et ses gains.

Dernier exemple, à Vichy dans le 03. Un propriétaire va voir son jockey, son cheval étant le grand favoris, le propriétaire a demandé au jockey de " prendre large " le dernier virage pr ne pas terminer 1er. En terminant 1er il serait monté d'une catégorie et n'aurait pas pu aller à Vincennes dans sa catégorie actuelle... évidemment bcp de personnes avaient parié sur ce cheval

Posté le

android

(64)

Répondre

Un autre aspect des courses de chevaux est la sélection des meilleurs chevaux lorsqu'ils sont encore poulains. Dès leur plus jeune âge, ils sont attachés, manipulés (vétérinaire, maréchal ferrant, déplacements en van,...) et testés : si le cheval n'est pas assez bon, c'est direction l'abattoir sans plus de chichi.
Pour trouver un crack il faut sélectionner et écarter des dizaines d'autres chevaux en bonne santé, mais pas assez talentueux pour la discipline (un cheval qui à tendance à trop passer au galop par exemple). Avec de la chance, ils sont rachetés car même jeunes ils sont déjà bien dressés mais ce n'est pas la norme.
Bref, autant j'apprécie les courses car c'est impressionnant à regarder autant cette facette du sport m'a toujours révulsé.

a écrit : Les chevaux de haut niveau, quelque soit leur discipline (saut d'obstacles, cross, trot, dressage, etc.), sont traités comme des vrais athlètes, avec une attention très soutenue portée à leur alimentation, leur équipement, leur entraînement, leur état de forme etc. La performance est reine (et les montants en jeu sont parfois monumentaux), et celle-ci ne peut se faire qu'avec des chevaux parfaitement traités, au moins pendant leur période d'activité.
Les chevaux à plaindre, et malheureusement il y en a, ne sont pas forcément ceux-là :)
Afficher tout
Et qu’en est-il des chevaux gavés à mort d’anabolisant, de stéroïde et d’autre saloperies...?

a écrit : Et qu’en est-il des chevaux gavés à mort d’anabolisant, de stéroïde et d’autre saloperies...? Comme de vrais athlètes.
Il faut arrêter de penser que le sport est propre. Comment battre un record d'une personne dopée sans l'être soit même, surtout dans des épreuves de force physique où la technique n'a plus grand chose à apporter.

Je ne comprend pas pourquoi de nos jours, où l'on milite pour la défense et le bien être animal, on ne fasse toujours rien pour les chevaux. Sous prétexte que cela fait des siècles qu'ils sont traités comme des objets, nous pouvons continuer ainsi.
Ils sont vouées à être esclavagé pour le plaisir des Hommes et à vivre dans de ridicule box, alors que ceux sont des animaux vivant dans de grands espaces. Pour moi ce n'est pas mieux que pour les dauphins, bien que là on en fasse tout un drame.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Je ne comprend pas pourquoi de nos jours, où l'on milite pour la défense et le bien être animal, on ne fasse toujours rien pour les chevaux. Sous prétexte que cela fait des siècles qu'ils sont traités comme des objets, nous pouvons continuer ainsi.
Ils sont vouées à être esclavagé pour le plaisir des H
ommes et à vivre dans de ridicule box, alors que ceux sont des animaux vivant dans de grands espaces. Pour moi ce n'est pas mieux que pour les dauphins, bien que là on en fasse tout un drame. Afficher tout
Peut être parce que toutes les filles que je connais qui font de l’équitation et qui disent adorer les chevaux plus que les hommes sont les premières à les mettre dans des box et à les cravacher avant les obstacles, du coup cela ne risque pas de changer.

a écrit : Peut être parce que toutes les filles que je connais qui font de l’équitation et qui disent adorer les chevaux plus que les hommes sont les premières à les mettre dans des box et à les cravacher avant les obstacles, du coup cela ne risque pas de changer. J'ai toujours eu envie d'avoir un cheval, mais un cheval qui branle rien dans son pré, un vieux cheval à la retraite, quoi, comme cette andouille de chat de 17 ans qui fait que miauler pour rien et cet imbécile de chien qui chasse les autres chiens mais qui adore tous les humains, même les voleurs...

Les chevaux, c'est vraiment des animaux sympas (sinon on pourrait pas monter dessus faut être réalistes, les amérindiens ont jamais réussi à dompter les lamas, c'est têtu, un lama, pourtant c'est un équidé, quand aux zèbres, je préfère pas en parl...AIIIIILE! Il m'a mordu ce con!), c'est câlin, obéissant, peureux, on les exploite depuis l'antiquité mais il ne faut pas se leurrer, un cheval bien traité que l'on comprends et que l'on aime, c'est un ami.
J'ai un couple d'amis qui en a deux, ils dorment certes dans des écuries (box) mais la journée ils sont en liberté dans un petit champ et ils sont ravis quand ils partent en promenade, le cavalier et le cheval ne font plus qu'un, et tout le monde s'ammuse bien.

Les courses de chevaux... pas glop. Le cheval de compagnie, je n'y vois pas d'objection.

a écrit : J'ai toujours eu envie d'avoir un cheval, mais un cheval qui branle rien dans son pré, un vieux cheval à la retraite, quoi, comme cette andouille de chat de 17 ans qui fait que miauler pour rien et cet imbécile de chien qui chasse les autres chiens mais qui adore tous les humains, même les voleurs...
r /> Les chevaux, c'est vraiment des animaux sympas (sinon on pourrait pas monter dessus faut être réalistes, les amérindiens ont jamais réussi à dompter les lamas, c'est têtu, un lama, pourtant c'est un équidé, quand aux zèbres, je préfère pas en parl...AIIIIILE! Il m'a mordu ce con!), c'est câlin, obéissant, peureux, on les exploite depuis l'antiquité mais il ne faut pas se leurrer, un cheval bien traité que l'on comprends et que l'on aime, c'est un ami.
J'ai un couple d'amis qui en a deux, ils dorment certes dans des écuries (box) mais la journée ils sont en liberté dans un petit champ et ils sont ravis quand ils partent en promenade, le cavalier et le cheval ne font plus qu'un, et tout le monde s'ammuse bien.

Les courses de chevaux... pas glop. Le cheval de compagnie, je n'y vois pas d'objection.
Afficher tout
Je suis complètement d’accord. Je voulais juste dire que les plus a même de les défendre ne le feront pas. La grande majorité des cavaliers font de la compétition.

Un peu comme les aquariums qui ne défendent pas tellement la vie marine ou les dauphins.

a écrit : Je suis complètement d’accord. Je voulais juste dire que les plus a même de les défendre ne le feront pas. La grande majorité des cavaliers font de la compétition.

Un peu comme les aquariums qui ne défendent pas tellement la vie marine ou les dauphins.
La grande majorité des cavaliers ne font PAS de la compétition, ils font de la promenade.
Ce gros con de cheval de 500kg qui n'a même pas conscience que la branche est trop basse et que moi, ben, je passe pas dessous... BAM "aille! Crétin!" ^^

Cela dit, je te rejoins, les animaux en cage, c'est nul, que ce soient des chevaux où des hamsters où des poissons, mais un cheval, y'a vraiment une connexion, même si tu vis en appart et que ton cheval est dans une écurie payante qui coute cher, il est content de te voir, y'a vraiment une relation qui s’installe.
Je te jure, ils viennent chercher des câlins, le souci, c'est quand on part en promenade et qu'ils comprennent qu'on rentre à la maison, là ca devient difficile de les contrôler quand ils "sentent l'écurie"...

"ralentis... RALENTIS!!!!!!! RAL....BIM la branche dans la tronche"
CRETIN DE CHEVAL, t'as pas conscience que je suis assis sur ton dos?
°°°ba nan°°°

a écrit : Sauf ceux qui se blessent en course qui ne sont pas soignés et abattus d'une balle dans la tête....

Ils sont effectivement "choyés" à coup de doses énormes d'anti-douleur et de stimulants (avec des doses de cheval comme on dit). D'ailleurs, la majorité d'entre eux ne meurt pas
à cause d'un accident, mais d'une overdose de produits dopants. Le monde des courses équestres n'est pas rose du tout pour les animaux comme pour les jockeys d'ailleurs. Mais bon, ça brasse des millions alors ça va.

Je parle des courses équestres uniquement. Pour ce qui est du saut d'obstacles, du dressage et du cross, le cheval est dressé pendant de longues années et a donc un peu plus de valeur que celui qui court simplement vite.

On peut également parler des coups de cravache, des cravaches électriques, des piques qu'on rajoute sous la selle et tous ces procédés plus ou moins douloureux destinés à faire courir le cheval plus vite. Même sur un cuir de cheval, ce genre de méthode est douloureuse et si elle ne l'était pas, elle n'aurait aucune efficacité. La méthode de l'anecdote est finalement l'une des moins pires utilisées.
Afficher tout
Il vaudrait mieux se renseigner avant de parler de pratiques douteuses qui n'existent plus depuis bien longtemps... Mon père faisait des concours hippiques dans les années 80 et ces méthodes n'existait déjà plus.
Les courses sont très réglementées, comme n'importe quel sport, et même le nombre de coups de cravache est compté (7 maximum par course de mémoire).

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il vaudrait mieux se renseigner avant de parler de pratiques douteuses qui n'existent plus depuis bien longtemps... Mon père faisait des concours hippiques dans les années 80 et ces méthodes n'existait déjà plus.
Les courses sont très réglementées, comme n'importe quel sport, et même le nombre de
coups de cravache est compté (7 maximum par course de mémoire). Afficher tout
Il y a effectivement le règlement puis la réalité apparemment.

www.equidia.fr/articles/actualite/dopage-aux-usa-les-dessous-dun-grand-coup-de-filet-du-fbi

www.holidogtimes.com/fr/ce-jeune-cheval-de-course-vient-detre-abattu-sur-la-piste-apres-setre-ecroule-a-lentrainement/#gs.da8rhv

a écrit : La grande majorité des cavaliers ne font PAS de la compétition, ils font de la promenade.
Ce gros con de cheval de 500kg qui n'a même pas conscience que la branche est trop basse et que moi, ben, je passe pas dessous... BAM "aille! Crétin!" ^^

Cela dit, je te rejoins, les animaux en c
age, c'est nul, que ce soient des chevaux où des hamsters où des poissons, mais un cheval, y'a vraiment une connexion, même si tu vis en appart et que ton cheval est dans une écurie payante qui coute cher, il est content de te voir, y'a vraiment une relation qui s’installe.
Je te jure, ils viennent chercher des câlins, le souci, c'est quand on part en promenade et qu'ils comprennent qu'on rentre à la maison, là ca devient difficile de les contrôler quand ils "sentent l'écurie"...

"ralentis... RALENTIS!!!!!!! RAL....BIM la branche dans la tronche"
CRETIN DE CHEVAL, t'as pas conscience que je suis assis sur ton dos?
°°°ba nan°°°
Afficher tout
Oe t’as raison c’est 1/4. C’est pas mal quand même.

a écrit : Oe t’as raison c’est 1/4. C’est pas mal quand même. un quart de quoi? Pas compris.