Une ville américaine a pris 27°C en 2 minutes

Proposé par
le
dans

La petite ville de Spearfish dans le Dakota du Sud a été le témoin d’un événement météorologique exceptionnel. Le matin du 22 janvier 1943, la température est passée de –20 °C à 7 h 30 à 7°C à 7 h 32, soit un gain de 27°C en 2 minutes. En cause, le Chinook, un vent de type Foehn des Rocheuses.


Commentaires préférés (3)

a écrit : 27° d'écart en 24h c'est effectivement beaucoup... Mais malheureusement on connait nous aussi des variations importantes depuis quelques temps : ça devient presque courant. J'ai souvenir ce début d'année de variations vachement importantes aussi ; de mémoire pas loin de 20° d'un jour à l'autre.
Avec le dérèglement climatique, j'ai peur que cela se généralise de plus en plus.
Afficher tout
Là il ne s’agit pas de 27°C en 24 heures mais en 2 minutes ! Ce qui fait tout le sel de l’anecdote...

a écrit : Ça peut paraître con, mais je pensé que de passé de 20°C à 7h30 à 7°C à 7h32, la température perdait 13 °C, pas gagné 27, si quelqu'un peut m'expliquer ? Il y a un - devant le 20...

Posté le

android

(83)

Répondre

a écrit : Dans l’écriture abrégée de l’heure, les composantes doivent être séparées par un espace insécable. Et en typographie, "espace" est un mot féminin. On doit parler d'une espace

Posté le

android

(84)

Répondre


Tous les commentaires (57)

27° d'écart en 24h c'est effectivement beaucoup... Mais malheureusement on connait nous aussi des variations importantes depuis quelques temps : ça devient presque courant. J'ai souvenir ce début d'année de variations vachement importantes aussi ; de mémoire pas loin de 20° d'un jour à l'autre.
Avec le dérèglement climatique, j'ai peur que cela se généralise de plus en plus.

a écrit : 27° d'écart en 24h c'est effectivement beaucoup... Mais malheureusement on connait nous aussi des variations importantes depuis quelques temps : ça devient presque courant. J'ai souvenir ce début d'année de variations vachement importantes aussi ; de mémoire pas loin de 20° d'un jour à l'autre.
Avec le dérèglement climatique, j'ai peur que cela se généralise de plus en plus.
Afficher tout
Là il ne s’agit pas de 27°C en 24 heures mais en 2 minutes ! Ce qui fait tout le sel de l’anecdote...

Exact, C est peut être pas aussi rapide en 2 min, mais ça arrive
Je connais quelqu un qui était bûcheron, un matin en août il bosse et a midi il a du arrêter à cause de la neige
À moins de 1000 m

Posté le

android

(0)

Répondre

... ce phénomène se produit en France...
Je me souviens, quand j'étais étudiant,-il y a plus de 45 ans- être allé un soir au cinéma en hiver à Grenoble chaudement vêtu. Il faisait très froid...
En sortant de la séance, la température extérieure avait radicalement changé !
Je suis rentré sur le campus de St Martin d'Hères en tee-shirt sur mon Solex...

"Chinook, un vent de type Foehn des Rocheuses." Dommage, ni l'anecdote ni les sources ne précisent clairement de quoi il s'agit.

Vu le nom du truc, Trump aurait tweeté que c'est la faute des chinois, probablement une attaque chimique en douce.

Posté le

android

(19)

Répondre

Ça peut paraître con, mais je pensé que de passé de 20°C à 7h30 à 7°C à 7h32, la température perdait 13 °C, pas gagné 27, si quelqu'un peut m'expliquer ?

a écrit : Ça peut paraître con, mais je pensé que de passé de 20°C à 7h30 à 7°C à 7h32, la température perdait 13 °C, pas gagné 27, si quelqu'un peut m'expliquer ? Il y a un - devant le 20...

Posté le

android

(83)

Répondre

a écrit : "Chinook, un vent de type Foehn des Rocheuses." Dommage, ni l'anecdote ni les sources ne précisent clairement de quoi il s'agit. C est vrai voilà pour le chinook
www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/chinook-1
Ça se produit en France aussi on l appelle effet de foehn
Frequent sur la face nord des Pyrénées, des que tu arrives dans la plaine
Aussi en corse
Face nord montagne noire,
Le vent arrive flanc sud en direction du nord (dans ces cas là)
L air est assez chaud et humide
En montant l humidité augmente car l air refroidit
L air père une grande partie de cette humidité, tjrs face sud, car il pleut
Puis cet air relativement asséché passe les sommets et cols, et redescend
Mais entre temps l eau qui a précipité lui à restitué l énergie qu elle avait, (la vapeur d eau à un stock latent d énergie avec elle qu elle perd en se condensant) donc la température de l air a augmenté
En redescendant le flanc nord de la montagne, cet air monte en pression, car l altitude baisse, en se comprimant la température monte encore, et il déferle dans la plaine à une température bien supérieure à l air qui s y trouve
J espère que j ai été à peu près clair:)

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Ça peut paraître con, mais je pensé que de passé de 20°C à 7h30 à 7°C à 7h32, la température perdait 13 °C, pas gagné 27, si quelqu'un peut m'expliquer ? Tu as dû lire un peu trop vite.
On passe de - 20 degrés qui est négatif à +7 degrés (positifs). Ce qui fait donc un écart de 27 degrés.
À moins que tu n'es aucune notion des nombres négatifs....

a écrit : Tu as dû lire un peu trop vite.
On passe de - 20 degrés qui est négatif à +7 degrés (positifs). Ce qui fait donc un écart de 27 degrés.
À moins que tu n'es aucune notion des nombres négatifs....
*tu n'aies.

Pardon de faire saigner vos yeux.

Je pense qu’il faudrait supprimer les espaces dans l’heure, « 7h30 » au lieu de « 7 h 30 », ça aiderait pas mal à comprendre l’anecdote à la première lecture

a écrit : Tu as dû lire un peu trop vite.
On passe de - 20 degrés qui est négatif à +7 degrés (positifs). Ce qui fait donc un écart de 27 degrés.
À moins que tu n'es aucune notion des nombres négatifs....
J'avais pas vu le -, merci :)

a écrit : Je pense qu’il faudrait supprimer les espaces dans l’heure, « 7h30 » au lieu de « 7 h 30 », ça aiderait pas mal à comprendre l’anecdote à la première lecture Dans l’écriture abrégée de l’heure, les composantes doivent être séparées par un espace insécable.

a écrit : Je pense qu’il faudrait supprimer les espaces dans l’heure, « 7h30 » au lieu de « 7 h 30 », ça aiderait pas mal à comprendre l’anecdote à la première lecture Et pourtant c'est bien comme ça qu'on est censé l'écrire ;)

J'y connais pas grand chose, mais je sais que le foehn est un vent chaud parce que c'est une façon de dire sèche-cheveux en allemand ^^ (ça s'écrit plutôt Föhn mais les 2 sont possibles en soi)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Dans l’écriture abrégée de l’heure, les composantes doivent être séparées par un espace insécable. Et en typographie, "espace" est un mot féminin. On doit parler d'une espace

Posté le

android

(84)

Répondre

a écrit : Il y a un - devant le 20... Ça paraît pas con, c’est tout simplement con de ne pas avoir vu le signe moins devant le nombre 20...

a écrit : C est vrai voilà pour le chinook
www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/chinook-1
Ça se produit en France aussi on l appelle effet de foehn
Frequent sur la face nord des Pyrénées, des que tu arrives dans la plaine
Aussi en corse
Face nord montagne noire,
Le vent arrive fla
nc sud en direction du nord (dans ces cas là)
L air est assez chaud et humide
En montant l humidité augmente car l air refroidit
L air père une grande partie de cette humidité, tjrs face sud, car il pleut
Puis cet air relativement asséché passe les sommets et cols, et redescend
Mais entre temps l eau qui a précipité lui à restitué l énergie qu elle avait, (la vapeur d eau à un stock latent d énergie avec elle qu elle perd en se condensant) donc la température de l air a augmenté
En redescendant le flanc nord de la montagne, cet air monte en pression, car l altitude baisse, en se comprimant la température monte encore, et il déferle dans la plaine à une température bien supérieure à l air qui s y trouve
J espère que j ai été à peu près clair:)
Afficher tout
L'anecdote parle d'un écart de température sur une plage de temps réduite, pas d'un écart entre 2 points proches géographiquement.

Posté le

android

(0)

Répondre