L’artémise sauva le Viet-Cong

Proposé par
le
dans

Durant la guerre du Vietnam, le Viêt-Cong fut décimé par le paludisme, contrairement aux soldats américains qui prenaient de la chloroquine. Avec l’aide du grand frère chinois, ils utilisèrent alors de l’artémise, plante facilement disponible qui s’avéra particulièrement efficace pour combattre le parasite.

Par la suite, l’artémisine à été isolée en laboratoire pour produire des traitements antipaludiques, mais comme pour la chloroquine, avec le temps le parasite a acquis une résistance à ces substances.


Commentaires préférés (3)

J'avais proposé une anecdote sur l'artémisinine, je la repose la du coup puisque c'est approprié :
Le paludisme était soigné avec de la chloroquine, mais des souches résistante étaient apparues (et c'était plutôt ça la motivation à trouver un autre traitement). En 1972 (3 ans avant la fin de la guerre donc, sur 19 ans c'est pas énorme), après s'être inspirée de la médecine chinoise traditionnelle, Tu Youyou, une chercheuse chinoise, a trouvé un nouveau remède : l'artémisinine. Elle a pour cela isolé un grand nombre de remèdes traditionnels différents (incluant différentes plantes et différentes méthodes de préparation), qu'elle a ensuite testé. Quand elle a finalement trouvé un remède semblant agir, elle en a ensuite isolé le principe actif. Cela lui valu le prix Nobel de médecine en 2015.

Une récente découverte (2018), effectuée par l'université Radboud de Nimegue ( Pays-Bas) relance les espérances de lutte contre le paludisme .

Il s'agit tout simplement de rajouter du bleu de méthylène ( un simple antiseptique employé en chirurgie) au traitement antipaludique.
Une condition indispensable: le bleu de méthylène doit être administré sous les 48 heures.
Les recherches ont démontré que le bleu de méthylène va tuer les gametocytes mâles du parasite, empêchant donc une reproduction ultérieure dans l'estomac du moustique ayant sucé le sang du patient déjà infecté.
actualite.housseniawriting.com/sante/maladies-tropicales/2018/02/06/lefficacite-exceptionnelle-du-bleu-de-methylene-contre-le-paludisme/25790/

Seul effet secondaire connu: une urine teintée de bleu.

Posté le

android

(37)

Répondre

a écrit : Une récente découverte (2018), effectuée par l'université Radboud de Nimegue ( Pays-Bas) relance les espérances de lutte contre le paludisme .

Il s'agit tout simplement de rajouter du bleu de méthylène ( un simple antiseptique employé en chirurgie) au traitement antipaludique.
Une condi
tion indispensable: le bleu de méthylène doit être administré sous les 48 heures.
Les recherches ont démontré que le bleu de méthylène va tuer les gametocytes mâles du parasite, empêchant donc une reproduction ultérieure dans l'estomac du moustique ayant sucé le sang du patient déjà infecté.
actualite.housseniawriting.com/sante/maladies-tropicales/2018/02/06/lefficacite-exceptionnelle-du-bleu-de-methylene-contre-le-paludisme/25790/

Seul effet secondaire connu: une urine teintée de bleu.
Afficher tout
Quand j'étais aux études, on s'amusait a mettre du bleu de méthylène dans nos verres d'alcool et effectivement on urinait bleu pendant 2 ou 3 jours.

Je me permet de corriger quelques points de ton commentaire.
Uriner bleu n''est pas le seul effet secondaire connu. Le produit est classé comme "toxique, irritant, sensibilisant, narcotique". Tu peux donc aussi avoir des céphalées, des vomissements, une dyspnée et de l'hypertension artérielle....

Et cela fait longtemps qu'il ne sert plus d'antiseptique en chirurgie car il est peu efficace.

Concernant son utilisation dans le traitement antipaludique, JMCMB.


Tous les commentaires (20)

J'avais proposé une anecdote sur l'artémisinine, je la repose la du coup puisque c'est approprié :
Le paludisme était soigné avec de la chloroquine, mais des souches résistante étaient apparues (et c'était plutôt ça la motivation à trouver un autre traitement). En 1972 (3 ans avant la fin de la guerre donc, sur 19 ans c'est pas énorme), après s'être inspirée de la médecine chinoise traditionnelle, Tu Youyou, une chercheuse chinoise, a trouvé un nouveau remède : l'artémisinine. Elle a pour cela isolé un grand nombre de remèdes traditionnels différents (incluant différentes plantes et différentes méthodes de préparation), qu'elle a ensuite testé. Quand elle a finalement trouvé un remède semblant agir, elle en a ensuite isolé le principe actif. Cela lui valu le prix Nobel de médecine en 2015.

Ne devrait-on pas écrire "Viêt Nam" et "Việt Cộng" ?

Je croyais d'ailleurs que Việt Cộng était péjoratif et qu'il fallait dire FNL pour Front national de libération du Sud Viêt Nam.

Edit : Apparemment, toutes les orthographes sont acceptées.

Une récente découverte (2018), effectuée par l'université Radboud de Nimegue ( Pays-Bas) relance les espérances de lutte contre le paludisme .

Il s'agit tout simplement de rajouter du bleu de méthylène ( un simple antiseptique employé en chirurgie) au traitement antipaludique.
Une condition indispensable: le bleu de méthylène doit être administré sous les 48 heures.
Les recherches ont démontré que le bleu de méthylène va tuer les gametocytes mâles du parasite, empêchant donc une reproduction ultérieure dans l'estomac du moustique ayant sucé le sang du patient déjà infecté.
actualite.housseniawriting.com/sante/maladies-tropicales/2018/02/06/lefficacite-exceptionnelle-du-bleu-de-methylene-contre-le-paludisme/25790/

Seul effet secondaire connu: une urine teintée de bleu.

Posté le

android

(37)

Répondre

La paludisme en moins ! Ils risquaient juste à présent de mourir du napalm, des bombardements, des balles et de la faim.

Ouf !

a écrit : Une récente découverte (2018), effectuée par l'université Radboud de Nimegue ( Pays-Bas) relance les espérances de lutte contre le paludisme .

Il s'agit tout simplement de rajouter du bleu de méthylène ( un simple antiseptique employé en chirurgie) au traitement antipaludique.
Une condi
tion indispensable: le bleu de méthylène doit être administré sous les 48 heures.
Les recherches ont démontré que le bleu de méthylène va tuer les gametocytes mâles du parasite, empêchant donc une reproduction ultérieure dans l'estomac du moustique ayant sucé le sang du patient déjà infecté.
actualite.housseniawriting.com/sante/maladies-tropicales/2018/02/06/lefficacite-exceptionnelle-du-bleu-de-methylene-contre-le-paludisme/25790/

Seul effet secondaire connu: une urine teintée de bleu.
Afficher tout
Quand j'étais aux études, on s'amusait a mettre du bleu de méthylène dans nos verres d'alcool et effectivement on urinait bleu pendant 2 ou 3 jours.

Je me permet de corriger quelques points de ton commentaire.
Uriner bleu n''est pas le seul effet secondaire connu. Le produit est classé comme "toxique, irritant, sensibilisant, narcotique". Tu peux donc aussi avoir des céphalées, des vomissements, une dyspnée et de l'hypertension artérielle....

Et cela fait longtemps qu'il ne sert plus d'antiseptique en chirurgie car il est peu efficace.

Concernant son utilisation dans le traitement antipaludique, JMCMB.

Une vidéo intéressante sur cette plante. youtu.be/YFiPRfD60QA
Elle met en avant les propriétés entière de la plante et pas uniquement les extractions de composés de cette plante.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : J'en ai vu qui prennent de l armoise contre le covid. C'est en tout cas la politique à Madagascar. D'un autre côté il n'ont peut être pas les moyens de se payer les traitements coûteux que nous employons en Occident.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Une récente découverte (2018), effectuée par l'université Radboud de Nimegue ( Pays-Bas) relance les espérances de lutte contre le paludisme .

Il s'agit tout simplement de rajouter du bleu de méthylène ( un simple antiseptique employé en chirurgie) au traitement antipaludique.
Une condi
tion indispensable: le bleu de méthylène doit être administré sous les 48 heures.
Les recherches ont démontré que le bleu de méthylène va tuer les gametocytes mâles du parasite, empêchant donc une reproduction ultérieure dans l'estomac du moustique ayant sucé le sang du patient déjà infecté.
actualite.housseniawriting.com/sante/maladies-tropicales/2018/02/06/lefficacite-exceptionnelle-du-bleu-de-methylene-contre-le-paludisme/25790/

Seul effet secondaire connu: une urine teintée de bleu.
Afficher tout
En médecine humaine, comme dit Tybs il n’est plus du tout utilisé comme antiseptique (il l’est peut-être encore en médecine vétérinaire cela dit).
Par contre on l’utilise très souvent en chirurgie pour vérifier la perméabilité des structures opérées: système digestif, système reproducteur (utérus très souvent), etc.
Plus que les urines teintées en vert / bleu, la peau des patients ayant ingéré du bleu est... cadavérique. Ça leur donne un teint blanc bleu très particulier qui peut effrayer la première fois qu’on le voit, ça donne l’impression qu’ils sont cyanosés et très sous-oxygénés.

Un grand merci à @Tybs... Et à @Dylane, pour avoir rectifié deux points innexacts de mon précédent commentaire.
Ils étaient tout deux incorrectement signalés dans des liens d'articles informant de cette nouvelle (possible) stratégie contre une maladie qui fait des centaines de milliers de morts par an, et pourrait réapparaître dans le sud de l'Europe Occidentale.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Ne devrait-on pas écrire "Viêt Nam" et "Việt Cộng" ?

Je croyais d'ailleurs que Việt Cộng était péjoratif et qu'il fallait dire FNL pour Front national de libération du Sud Viêt Nam.

Edit : Apparemment, toutes les orthographes sont acceptées.
Si je ne me trompe pas, le FNL désigne l'organisation communiste ayant lutté contre les Français de 1945 à 1954 (aussi appelée par son résumé Viet Minh). Viet Cong est effectivement un surnom péjoratif donné par les soldats américains aux combattants irréguliers vietnamiens durant la guerre du Vietnam. Ceci j'ai lu ça il y a un moment.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : J'en ai vu qui prennent de l armoise contre le covid. Y en a bien qui préconisent de l eau de javel...
Sinon on peut envoyer l anecdote et ses commentaires a Raoult? Entre ça et le bleu de méthylène y a du buz a faire.
PS: merci de pas commenter c était juste pour faire sourire quelques uns je cherche pas un débat pro/anti Raoult ou autre ;)

Posté le

android

(1)

Répondre

Le Viêt Minh est le parti communiste (et nationaliste) qui a gouverné le Vietnam du Nord de 1945 jusqu'à la réunification en 1976 (même s'il a officiellement changé de nom dans les années 50, cette dénomination a perduré)
Le Viêt Cong est le combattant de libération du Vietnam du sud à partir de 1960 vs américains... donc soutenu par le Viet Minh :)

Pour l'aspect péjoratif du terme, JMCMB

a écrit : Y en a bien qui préconisent de l eau de javel...
Sinon on peut envoyer l anecdote et ses commentaires a Raoult? Entre ça et le bleu de méthylène y a du buz a faire.
PS: merci de pas commenter c était juste pour faire sourire quelques uns je cherche pas un débat pro/anti Raoult ou autre ;)
si vous ne cherchez pas le débat, alors pourquoi en faire état ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le Viêt Minh est le parti communiste (et nationaliste) qui a gouverné le Vietnam du Nord de 1945 jusqu'à la réunification en 1976 (même s'il a officiellement changé de nom dans les années 50, cette dénomination a perduré)
Le Viêt Cong est le combattant de libération du Vietnam du sud à partir de 1960 vs
américains... donc soutenu par le Viet Minh :)

Pour l'aspect péjoratif du terme, JMCMB
Afficher tout
Oui péjoratif dans le sens "rouge" ou "coco".
C'est pas non plus l'insulte du siecle.
Pour info, dans les reportages illustrant ces combattants, ceux ci utilisent Viet Cong pour parler d'eux mêmes.

a écrit : Merci pour la précision. J'imaginais plutôt un sens plus raciste type niakoué ou chinetok. Mais c'est vrai qu'à cette période, le dénigrement du communiste était aussi à la mode que celle des étrangers Viet : Bah vietnamien quoi
Cong : abrégé de Cong-san : Communiste.

Viet cong c'est littéralement : le viet rouge/coco

Cong-San était souvent utilisé dans les reportages des années 80-90 ou dans les séries comme "l'enfer du devoir"

a écrit : Oui péjoratif dans le sens "rouge" ou "coco".
C'est pas non plus l'insulte du siecle.
Pour info, dans les reportages illustrant ces combattants, ceux ci utilisent Viet Cong pour parler d'eux mêmes.
Merci pour la précision. J'imaginais plutôt un sens plus raciste type niakoué ou chinetok. Mais c'est vrai qu'à cette période, le dénigrement du communiste était aussi à la mode que celle des étrangers

Et les soldats américains ne sont pas mort d'arrêt cardiaque en prenant de la chloroquine ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Et les soldats américains ne sont pas mort d'arrêt cardiaque en prenant de la chloroquine ? L'atteinte cardiaque sous chloroquine est un effet indésirable possible chez des sujets à risque, pas une fatalité

Posté le

android

(0)

Répondre