Il y a eut une mission Apollo Soyouz en 1975

Proposé par
le
dans

Un épisode méconnu de la conquête spatiale est la mission Apollo Soyouz de 1975. Il s’agit de la première mission spatiale conjointe entre l'Union soviétique et les États-Unis. Un vaisseau Apollo et un vaisseau Soyouz vont s’amarrer en orbite basse terrestre pendant plusieurs jours. Chaque vaisseau était équipé d’un point d’amarrage de type « mâle », il fallut construire un module d’amarrage doté de deux points d’amarrage « femelles » entre les deux vaisseaux pour s’amarrer.


Tous les commentaires (33)

a écrit : Anecdote déjà publiée
secouchermoinsbete.fr/66446-beaucoup-de-diplomatie-pour-la-premiere-mission-spatiale-russo-americaine

Et mieux racontée la première fois:
"La première mission spatiale conjointe entre l'URSS et les États-Unis en 1975 (Apollo-Soyouz) était un rendez-vou
s spatial entre les appareils des deux nations. Beaucoup d'efforts ont été déployés pour ménager les égos de chacun : le système de raccord n'avait pas de partie mâle / femelle, et le logo pouvait être lu dans les deux sens. La mission fut une réussite." Afficher tout
Pour le coup je préfère la nouvelle version, excepté au sujet du logo.

Posté le

android

(0)

Répondre

Tant de temps et d'argent dépensé dans une étape pas forcément indispensable...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tant de temps et d'argent dépensé dans une étape pas forcément indispensable... Sauf si ça a posé les bases de la station spatiale MIR, du labo orbitale américain et de l’ISS.

a écrit : Sauf si ça a posé les bases de la station spatiale MIR, du labo orbitale américain et de l’ISS. En tout cas ca a posé les bases d'une coopération internationale dans l'espace.

Malgré tout, même si chacun bosse encore dans son coin, on se partage plus où moins le travail, certains enverront des sondes par-ci, d'autres par là, mais pas les deux missions en même temps... SAUF pour retourner sur la Lune et aller sur Mars, là, c'est en train de devenir une vraie course, plus pour le prestige qu'autre chose, à l'ancienne, quoi!
-PREUM'S! ^^

a écrit : En tout cas ca a posé les bases d'une coopération internationale dans l'espace.

Malgré tout, même si chacun bosse encore dans son coin, on se partage plus où moins le travail, certains enverront des sondes par-ci, d'autres par là, mais pas les deux missions en même temps... SAUF pour retourn
er sur la Lune et aller sur Mars, là, c'est en train de devenir une vraie course, plus pour le prestige qu'autre chose, à l'ancienne, quoi!
-PREUM'S! ^^
Afficher tout
En même temps, sans guerre ni compétition, il y a moins d'avancées scientifiques...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : En même temps, sans guerre ni compétition, il y a moins d'avancées scientifiques... Je suis entièrement d'accord. Il y a 20 ans, je doutais de voir un humain sur Mars, où même un retour sur la Lune de mon vivant, mais depuis que les chinois commencent à semer la pagaille, pitètre... dans pas si longtemps que ça.
Franchement, sans eux, pas sur qu'il y ait eu une suite à l'I.S.S, et là y'a un vrai projet de voyages réguliers vers la Lune avec ambition de... heu, bon, on verra, hein ^^

a écrit : Le module d'amarrage était dans la coiffe du S-IVB, là où se trouvait le LEM pour les missions lunaires. La capsule Apollo faisait la même manoeuvre qu'avec le LEM pour le récupérer. On peut voir sur les photos prises par le Soyouz la capsule Apollo avec le module en question. A voir, la vidéo de la chaîne Stardust sur le sujet youtu.be/VjfKNlHV-BM

J'aime bien cet épisode de la conquête spatiale parce que les deux plus grandes puissances de l'époque ont trouvé un moyen pour que deux vaisseaux mâles puissent s'amarrer, comme personne ne voulait le port femelle, dans une époque qui était quand même bien homophobe
Afficher tout
Rien d’homophobe la dedans a mon sens !!
Misogyne, si on veux à la limite...

Le port « femelle » représentant la pénétration donc la « faiblesse », l’anti-virilité. Et au delà, le symbolisme que l’un prends le dessus sur l’autre.

Ça reste minable et puérile quoi qu’il en soit dans un domaine pareil, mais l’image a malheureusement un impact lié à la puissance et à la soumission de l’un ou de l’autre et ça peux s’entendre aussi...
Le jour ou l’on aura réussi à dépassé la vision de la pénétration comme une sorte de prise de pouvoir, on aura fait aussi un grand pas pour l’humanité ! Lol

a écrit : Rien d’homophobe la dedans a mon sens !!
Misogyne, si on veux à la limite...

Le port « femelle » représentant la pénétration donc la « faiblesse », l’anti-virilité. Et au delà, le symbolisme que l’un prends le dessus sur l’autre.

Ça reste minable et puérile quoi qu’il en soit dans un dom
aine pareil, mais l’image a malheureusement un impact lié à la puissance et à la soumission de l’un ou de l’autre et ça peux s’entendre aussi...
Le jour ou l’on aura réussi à dépassé la vision de la pénétration comme une sorte de prise de pouvoir, on aura fait aussi un grand pas pour l’humanité ! Lol
Afficher tout
L'obus qui pénètre le blindage... ^^ je plaisante hein, on va pas remettre ça sur le tapis! ;)

a écrit : Rien d’homophobe la dedans a mon sens !!
Misogyne, si on veux à la limite...

Le port « femelle » représentant la pénétration donc la « faiblesse », l’anti-virilité. Et au delà, le symbolisme que l’un prends le dessus sur l’autre.

Ça reste minable et puérile quoi qu’il en soit dans un dom
aine pareil, mais l’image a malheureusement un impact lié à la puissance et à la soumission de l’un ou de l’autre et ça peux s’entendre aussi...
Le jour ou l’on aura réussi à dépassé la vision de la pénétration comme une sorte de prise de pouvoir, on aura fait aussi un grand pas pour l’humanité ! Lol
Afficher tout
C'est homophobe dans le sens où les homophobes considèrent souvent que ce qui est "pire" est d'être le "passif". D'ailleurs dans les États où l'homophobie est proscrite, ce sont uniquement les "passifs" qui sont inquiétés, considérés comme des femmes (la pire insulte qui soit chez eux...). Après, dans le contexte de l'Histoire, il est totalement normal qu'aucun parti n'ait cédé et accepté de concevoir un port "femelle".

De plus, dans le règne animal, toute femelle se laissant pénétrer est (à cet moment là) en position de faiblesse et de domination. Pour cela (en partie) que les femelles choississent le mâle dominant (en cas d'attaque, le mâle pourra se défendre et défendre sa femelle). Nous faisons partie du règne animal, n'en déplaise certaines, et quand nous nous donnons à un homme nous continuons à nous "soumettre" à lui lors de la pénétration.

Et attention, je vois les critiques venir, je ne dis PAS que la femme est inférieure l'homme ou qu'elle doive se soumettre. Je dis que pendant l'acte sexuel, la symbolique de la pénétration est et restera un jeu de domination.

Posté le

android

(2)

Répondre

Hé oui Agathe33, la Femelle choisi le mâle, le laisse pénétrer et garde sa semence ...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Hé oui Agathe33, la Femelle choisi le mâle, le laisse pénétrer et garde sa semence ... Oui, et ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Sauf que l’anecdote ne donne aucune opinion et présente simplement les faits. Les sources, si on les croient, présentent effectivement le fait de construire un module central ne donnant pas l’avantage à l’une ou l’autre des nations. L’interprétation des faits est due au lecteur. Tout à fait, et en voyant les commentaires j'ai vu que beaucoup interprétaient l'anecdote au travers d'un prisme sexisme. D'où mon commentaire.

a écrit : Tout à fait, et en voyant les commentaires j'ai vu que beaucoup interprétaient l'anecdote au travers d'un prisme sexisme. D'où mon commentaire. Si ça concerne les commentaires alors oui tu as tout as fait raison.
Peux t’on seulement étudier une situation sans y apposer le prisme de ses propres dogmes ?