Il y a une route aux Etats-Unis avec le système métrique

Proposé par
le

Aux États-Unis, l'Interstate 19 qui traverse l'Arizona a pour particularité d'être la seule route adoptant le système métrique. Les distances entre les villes sont en mètres alors que les limitations de vitesse restent en miles.

Cela est dû au fait que lors des remplacements des panneaux en 1980, il y avait un grand débat aux États-Unis vers un passage au système métrique. L'État d'Arizona décida en avance de mettre le système métrique sur cette route.


Commentaires préférés (3)

En faisant un tour dans les sources, on lit que seuls 3 pays n'ont pas le système métrique comme système officiel. En fait, d'après wikipédia, il y en a six :
États-Unis, Birmanie, Liberia, Palaos, îles Marshall et États fédérés de Micronésie.

A ma surprise, la Grand Bretagne a adopté le système métrique mais "Le Royaume-Uni a obtenu de la Communauté européenne deux tolérances : les panneaux routiers restent libellés en miles et la bière vendue en chopines (pints en anglais)".

fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9trification#:~:text=En%202017%2C%206%20pays%20n,du%20pays%20d'ici%202019.

a écrit : C'est un detail mais la vitesse s'écrit en miles par heure, même si on comprends bien le fond de l'anecdote (c'était peut-être pour économiser des caractères pour soumettre l'anecdote). Je lis tous les jours les anecdotes de SCMB et tous les jours ou presque je lis tes commentaire et tous les jours ou presque j’oscille entre la reconnaissance et l’agacement. Aujourd’hui avec tout le respect que j’ai pour toi c’est plutôt la 2e situation. Je pense qu’il est évident qu’on ne va pas établir une vitesse en distance. Ce n’est pas parce qu’une information est sous entendue qu’on est face à une faute.

Précisons que les acteurs locaux refusent de revenir aux miles en raison du coût des travaux.
Il ne faudrait en effet pas uniquement changer les panneaux, mais également les emplacements des structures sur lesquelles ils sont montées.


Tous les commentaires (19)

En faisant un tour dans les sources, on lit que seuls 3 pays n'ont pas le système métrique comme système officiel. En fait, d'après wikipédia, il y en a six :
États-Unis, Birmanie, Liberia, Palaos, îles Marshall et États fédérés de Micronésie.

A ma surprise, la Grand Bretagne a adopté le système métrique mais "Le Royaume-Uni a obtenu de la Communauté européenne deux tolérances : les panneaux routiers restent libellés en miles et la bière vendue en chopines (pints en anglais)".

fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9trification#:~:text=En%202017%2C%206%20pays%20n,du%20pays%20d'ici%202019.

C'est un detail mais la vitesse s'écrit en miles par heure, même si on comprends bien le fond de l'anecdote (c'était peut-être pour économiser des caractères pour soumettre l'anecdote).

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est un detail mais la vitesse s'écrit en miles par heure, même si on comprends bien le fond de l'anecdote (c'était peut-être pour économiser des caractères pour soumettre l'anecdote). Je lis tous les jours les anecdotes de SCMB et tous les jours ou presque je lis tes commentaire et tous les jours ou presque j’oscille entre la reconnaissance et l’agacement. Aujourd’hui avec tout le respect que j’ai pour toi c’est plutôt la 2e situation. Je pense qu’il est évident qu’on ne va pas établir une vitesse en distance. Ce n’est pas parce qu’une information est sous entendue qu’on est face à une faute.

Précisons que les acteurs locaux refusent de revenir aux miles en raison du coût des travaux.
Il ne faudrait en effet pas uniquement changer les panneaux, mais également les emplacements des structures sur lesquelles ils sont montées.

a écrit : En faisant un tour dans les sources, on lit que seuls 3 pays n'ont pas le système métrique comme système officiel. En fait, d'après wikipédia, il y en a six :
États-Unis, Birmanie, Liberia, Palaos, îles Marshall et États fédérés de Micronésie.

A ma surprise, la Grand Bretagne a adopté le
système métrique mais "Le Royaume-Uni a obtenu de la Communauté européenne deux tolérances : les panneaux routiers restent libellés en miles et la bière vendue en chopines (pints en anglais)".

fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9trification#:~:text=En%202017%2C%206%20pays%20n,du%20pays%20d'ici%202019.
Afficher tout
Surprenant en effet, en particulier pour le RU et les états du commonwealth.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je lis tous les jours les anecdotes de SCMB et tous les jours ou presque je lis tes commentaire et tous les jours ou presque j’oscille entre la reconnaissance et l’agacement. Aujourd’hui avec tout le respect que j’ai pour toi c’est plutôt la 2e situation. Je pense qu’il est évident qu’on ne va pas établir une vitesse en distance. Ce n’est pas parce qu’une information est sous entendue qu’on est face à une faute. Afficher tout Sur la forme, ta dernière phrase est un comble puisqu'il ne parle aucunement d'une faute de l'anecdote.
Sur le fond, le système métrique comprend aussi les unités de vitesse, et bien d'autres, et pas uniquement des distances. D'ailleurs ça ne doit pas être pratique de calculer des temps de trajets avec un système mixte (distances en km et vitesses avec des miles par heure), sans parler des consommations (miles/litre ?), de l'autonomie restante à convertir...
Certains personnes peuvent être habituées à la conversion - au Mexique par exemple car il ya un mixte de voitures étasuniennes et en métrique, et parce que beaucoup de personnes travaillent pour l'industrie étasunienne,- mais pour un état-unien ça ne doit pas être évident.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Je lis tous les jours les anecdotes de SCMB et tous les jours ou presque je lis tes commentaire et tous les jours ou presque j’oscille entre la reconnaissance et l’agacement. Aujourd’hui avec tout le respect que j’ai pour toi c’est plutôt la 2e situation. Je pense qu’il est évident qu’on ne va pas établir une vitesse en distance. Ce n’est pas parce qu’une information est sous entendue qu’on est face à une faute. Afficher tout Pour autant j'ai quand même été très compréhensif sur cette imprécision, par rapport à d'autres commentaires que j'ai pu écrire pour faire remarquer des erreurs, où j'étais parfois assez direct.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Pour autant j'ai quand même été très compréhensif sur cette imprécision, par rapport à d'autres commentaires que j'ai pu écrire pour faire remarquer des erreurs, où j'étais parfois assez direct. Je connaissais l’argumentaire de la double faute pour se dédouaner mais je n’avais jamais encore vu quelqu’un l’utiliser sur soi même. ;)

a écrit : Précisons que les acteurs locaux refusent de revenir aux miles en raison du coût des travaux.
Il ne faudrait en effet pas uniquement changer les panneaux, mais également les emplacements des structures sur lesquelles ils sont montées.
Changer les nombres d'accord mais pourquoi changer les emplacements ? J'avoue ne pas comprendre.

a écrit : Changer les nombres d'accord mais pourquoi changer les emplacements ? J'avoue ne pas comprendre. Histoire d’avoir des panneaux en miles avec des nombres ronds.

a écrit : Changer les nombres d'accord mais pourquoi changer les emplacements ? J'avoue ne pas comprendre. Pour préciser l’autre réponse, si une structure qui enjambe l’autouroute est située à 10 km d’une sortie qu’elle indique, le panneau remplacé indiquerait 6,22 miles. Ce qui est assez peu pratique, d’où l’idée de déplacer les structures.

a écrit : Histoire d’avoir des panneaux en miles avec des nombres ronds. Mais pourquoi on s'embêterait à faire cela ? Aux USA, beaucoup de panneaux mentionnent des distances avec des nombres décimaux (ou des fractions: 1/4 ou 1/2 mile) et cela fonctionne très bien, tout
Et encore ce n'est utile que pour les petites distances, parce que la différence entre 542 miles et 542,7 miles, on s'en moque un peu.

L'une des particularités des sorties d'autoroutes Interstate américaines est qu'elles ne portent pas nécessairement des numéros qui se suivent comme chez nous, genre 1, 2, 3, 3a, 3b etc...
Le numéro de la sortie est le mileage (ou dans le cas de l'anecdote le kilométrage depuis le point zéro de l'autoroute. On peut donc avoir par exemple la sortie 124 après la 112, soit 12 miles entre les 2. Déroutant au début, mais somme toute assez pratique lors d'un rad trip.

a écrit : L'une des particularités des sorties d'autoroutes Interstate américaines est qu'elles ne portent pas nécessairement des numéros qui se suivent comme chez nous, genre 1, 2, 3, 3a, 3b etc...
Le numéro de la sortie est le mileage (ou dans le cas de l'anecdote le kilométrage depuis le point zéro
de l'autoroute. On peut donc avoir par exemple la sortie 124 après la 112, soit 12 miles entre les 2. Déroutant au début, mais somme toute assez pratique lors d'un rad trip. Afficher tout
De même en France, dans certaines villes, les numéros des habitations ne se suivent pas mais représentent la distance en mètre depuis le début de la rue.
fr.wikipedia.org/wiki/Num%C3%A9rotation_des_immeubles#Num%C3%A9rotage_m%C3%A9trique

Il est assez logique que les limitations de vitesse soient en miles, vu que les compteurs vitesse des véhicules sont en miles.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : En faisant un tour dans les sources, on lit que seuls 3 pays n'ont pas le système métrique comme système officiel. En fait, d'après wikipédia, il y en a six :
États-Unis, Birmanie, Liberia, Palaos, îles Marshall et États fédérés de Micronésie.

A ma surprise, la Grand Bretagne a adopté le
système métrique mais "Le Royaume-Uni a obtenu de la Communauté européenne deux tolérances : les panneaux routiers restent libellés en miles et la bière vendue en chopines (pints en anglais)".

fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9trification#:~:text=En%202017%2C%206%20pays%20n,du%20pays%20d'ici%202019.
Afficher tout
Le système métrique est quand même un peu utilisé aux USA, il était même question qu'il soit de plus en plus utilisé et que, à terme, il remplace complètement le système impérial hérité des Britaniques (qui n'est pas vraiment le système impérial d'ailleurs puisque le gallon utilisé aux USA est le gallon US dont le contenance est différente du gallon impérial qui était utilisé au Royaume-Uni, de même pour la tonne, etc.). Apparemment les USA ont renoncé pour le moment, devant l'ampleur de la tâche, au grand remplacement des unités impériales par le système métrique, mais il n'est pas exclu que le système métrique continue à gagner en popularité. Par exemple le système de mesure officiel de la NASA est le système métrique, et si un mélange avec les unités impériales par un sous-traitant a conduit à une erreur de calcul de trajectoire d'une sonde et sa chute sur la planète Mars, la NASA n'y a pas renoncé pour autant et il n'y a pas eu de nouvel incident. Le problème des choix différents faits à un moment donné dans le passé, comme de conserver la tension électrique de 110 V ou la porter à 220 V puis 240 V, la conduite à droite ou à gauche, ou le système d'unité de mesure, c'est que plus le temps passe et plus c'est difficile de changer pour se rallier à la majorité car les implications sont de plus en plus grandes. La Suède avait changé le côté de circulation dans les années 1970 mais ça serait probablement trop difficile maintenant avec toutes les infrastructures et toute la signalisation qui sont apparus sur les routes depuis et qui dépendent du sens de circulation.

a écrit : De même en France, dans certaines villes, les numéros des habitations ne se suivent pas mais représentent la distance en mètre depuis le début de la rue.
fr.wikipedia.org/wiki/Num%C3%A9rotation_des_immeubles#Num%C3%A9rotage_m%C3%A9trique
Exact, et ce n'est pas plus mal... Ça évite les "bis, ter" et les "A, B, C", qui fourmillent partout dans les villages depuis que la Loi a interdit aux Maires de mettre dans les PLU des superficies minimum pour pouvoir construire. Du coup toutes les "dents creuses" se remplissent et ça devient un casse tête pour numéroter...
La Poste propose la mise en place de ce service aux Maires, avec un coût bien sûr, mais pas inabordable, et quelques-uns sautent le pas. La réticence à le faire vient surtoût des habitants et des sociétés qui doivent alors tous changer d'adresse ; avec les contraintes qu'on imagine.