Un astronaute a failli se noyer dans l'espace

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (45)

Jlsd grace à la geniallissime bd "dans la combinaison de Thomas Pesquet" de Marion Montaigne !!! C est un pur regal a chaque page on en apprend et c est en plus super drôle !!!

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Oui j'ai déjà fait de la plongée sous marine et à défaut d'être déjà allé dans l'espace j'ai un peu d'imagination pour transposer les choses que j'observe. Tiens, je viens de lire dans un autre commentaire que Thomas Pesquet pense aussi qu'il aurait pu boire l'eau. Il aurait pu boire l'eau qu'il avait devant la bouche, pas plus, et après l'avoir bue, il aurait cherché à respirer (entre trois et cinq litres d'air), et respiré de l'eau et se serait noyé.

Moi aussi j'ai de l'imagination. :)

a écrit : D'autant que si le petit ventilateur tombe en panne... alors que le système d'aération est redondant et équipé de système d'alarme en cas de défaillance. L'air dans toute la station DOIT être en constante circulation, partout, même dans les coins, la structure, les rangements, tout ce qui pourrait modifier la circulation de l'air a été pensé.
Pour l'anecdote, il est logique qu'en cas de fuite d'eau dans la combi, elle s'accumule vers la tête étant donné que l'air vicié est aspiré de ce coté, peu à peu, le casque se remplira inéluctablement d'eau, l'idée de la paille de secours est simple mais très bonne.
Afficher tout
Merci pour toutes ces infos. JMCMB ce soir. Ce sont vraiment des choses que l'on ne pense pas du tout. Je pensais qu'il y avait de l'air et puis basta

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Le vide n'est ni froid ni chaud, il n'a pas de température et il est isolant. C'est la matière seulement qui peut avoir une température. Alors comme le vide est isolant et que le corps du spationaute est à 37°C comme tous les humains, il ne tardera pas à faire 37°C dans toute la combinaison, s'il n'y a pas de refroidissement et 37°C c'est chaud alors on transpire beaucoup. Sans compter que le soleil tape aussi très fort, beaucoup plus que le rayonnement de la combinaison, notamment dans l'infrarouge, comme tout corps chaud, qui pourrait permettre à un peu de chaleur de s'échapper, ça doit faire monter encore plus la température, et transpirer encore plus le spationaute. Afficher tout Le vide spatial n'existe pas, il y a toujours quelquechose dans l'espace, par contre, il a une température. Un bête thermomètre à mercure le prouvera. Même largué entre deux galaxies, il affichera toujours une température supérieure au zéro absolu. CQFD.

En fait, le problème dans l'espace c'est que, autour de la terre, si on est exposé au soleil, ce coté de la combinaison/station/vaisseau montera à environ 130° et l'autre coté se refroidira par émission de radiations (infrarouges) jusqu'à -150°, il faut donc un système non pas de refroidissement, mais d'échange thermique afin de stabiliser la température générale dans la combinaison/station/vaisseau, échange qui se fait via un système de fluides et de tuyaux, en l'occurrence, de l'eau pour les combinaisons spatiales.
C'est exactement comme un radiateur de bagnole, dans le moteur, ca monte à 800 degrés, mais l'eau qui circule entre le moteur et le radiateur empêche la structure du moteur de trop chauffer et de faire péter le joint de culasse. ^^

D'ailleurs, si le sujet t'intéresse, regarde des photos de l'ISS, tu verra les panneaux solaires (bleus) et des panneaux blancs orientés différemment, ces panneaux servent à refroidir la station en évacuant le surplus d'énergie thermique en éméttant des infrarouges car la station, de part ses besoins en électricité via les panneaux solaires, est tout le temps exposée au Soleil, c'est le seul moyen de la refroidir.

a écrit : Ça oscille entre très froid et très chaud selon qu’on est à l’ombre ou au soleil en fait. Donc la combi est munie d’un système de chauffage et de refroidissement.

Mais si tu te retrouves dans l’espace sans combi, la plupart du temps tu vas gonfler puis Éventuellement exploser.
En fait, non, sans combi, tes tympans vont éclater en premier, puis tes globes oculaires vont gonfler jusqu'à sortir de leurs orbites crâniennes, puis ta langue, au bout de 20 secondes tu tombera dans les pommes par asphyxie, puis ton corps, soit il cuira à sec lentement si tu est exposé au soleil, soit il gèlera lentement si tu est à l'ombre.

C'est glauque, je sais^^

a écrit : Sachant que le vide est isolant comme vous dîtes j'aimerais comprendre comment le système de refroidissement fonctionne. car comment évacuer la chaleur autrement qu'avec un panneau radiateur dans un milieu vide? J'ai cherché je n'ai pas trouvé. Pour moi soit il y a un radiateur soit l'eau de départ est refroidie pour encaisser un réchauffage pendant la mission. Le tout combiné à un système d'isolation radiative de type MLI. Afficher tout En fait, le surplus de chaleur capté d'un coté de la combinaison est transféré via ces tuyaux de l'autre coté, tout simplement, mais ce n'est pas simple en vrai, les combinaisons spatiales sont des merveilles de technologie.

Exemple: Si tu prends un gant pour sortir un plat du four, au bout d'un moment, la chaleur finira par traverser le gant et te brûlera la main, mais un système ingénieux de tuyauterie prendra de la chaleur dans le gant et l'évacuera dans ton dos, dans tes pieds où autre, ça fonctionne comme ça, mais à l'échelle d'une combinaison spatiale, y'a des tuyaux partout, même au bout des doigts dans les gants.

a écrit : Je suis un peu dubitatif : le rapport indique qu'il avait environ un litre et demi d'eau dans le casque.
De plus, au delà du problème de la noyade, il y a le fait qu'il avait de l'eau devant les yeux qui lui brouillait complètement la vue. Il a dû retourner au SAS "de mémoire" au ris
que, par exemple, de couper sa combinaison sur des objets tranchants ou une antenne sur le chemin. Sans parler de la panique.
D'ailleurs je me souviens avoir entendu une interview de lui où il disait avoir été surpris d'avoir été si paniqué malgré tout l'entraînement (bon je pense qu'un individu lambda ne s'en serait pas sorti quand on lit le détail de l'accident).
Afficher tout
Il était quand même guidé par ses collègues en audio pour rejoindre le sas le plus proche, mais effectivement, il ne devait pas voir grand chose... Il a vraiment failli crever, c'est clair que s'il avait perdu son sang froid...

a écrit : En fait, non, sans combi, tes tympans vont éclater en premier, puis tes globes oculaires vont gonfler jusqu'à sortir de leurs orbites crâniennes, puis ta langue, au bout de 20 secondes tu tombera dans les pommes par asphyxie, puis ton corps, soit il cuira à sec lentement si tu est exposé au soleil, soit il gèlera lentement si tu est à l'ombre.

C'est glauque, je sais^^
Afficher tout
Tu as oublié que le sang se met à bouillir.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Il aurait pu boire l'eau qu'il avait devant la bouche, pas plus, et après l'avoir bue, il aurait cherché à respirer (entre trois et cinq litres d'air), et respiré de l'eau et se serait noyé.

Moi aussi j'ai de l'imagination. :)
S'il boit la plupart de l'eau qui est autour de son visage, il ne devrait rester que quelques bulles d'eau, c'est à dire l'équivalent de quelques gouttes. On ne se noie pas en respirant quelques gouttes d'eau même si ça doit quand même faire tousser un peu...

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Le vide spatial n'existe pas, il y a toujours quelquechose dans l'espace, par contre, il a une température. Un bête thermomètre à mercure le prouvera. Même largué entre deux galaxies, il affichera toujours une température supérieure au zéro absolu. CQFD.

En fait, le problème dans l'espace c&
#039;est que, autour de la terre, si on est exposé au soleil, ce coté de la combinaison/station/vaisseau montera à environ 130° et l'autre coté se refroidira par émission de radiations (infrarouges) jusqu'à -150°, il faut donc un système non pas de refroidissement, mais d'échange thermique afin de stabiliser la température générale dans la combinaison/station/vaisseau, échange qui se fait via un système de fluides et de tuyaux, en l'occurrence, de l'eau pour les combinaisons spatiales.
C'est exactement comme un radiateur de bagnole, dans le moteur, ca monte à 800 degrés, mais l'eau qui circule entre le moteur et le radiateur empêche la structure du moteur de trop chauffer et de faire péter le joint de culasse. ^^

D'ailleurs, si le sujet t'intéresse, regarde des photos de l'ISS, tu verra les panneaux solaires (bleus) et des panneaux blancs orientés différemment, ces panneaux servent à refroidir la station en évacuant le surplus d'énergie thermique en éméttant des infrarouges car la station, de part ses besoins en électricité via les panneaux solaires, est tout le temps exposée au Soleil, c'est le seul moyen de la refroidir.
Afficher tout
Pas mal et je n'ai pas des connaissances pour tout vérifier mais il y a quand même un grosse erreur : un thermomètre à mercure dans le vide ne va pas permettre de mesurer la température du vide lui-même car soit il est exposé à la lumière du soleil et il va mesurer sa propre température réchauffée par le rayonnement du soleil et pas la température du milieu qui l'entoure ou soit il n'est pas exposé à la lumière et dans ce cas il va baisser jusqu'à -40°C environ et ensuite il va toujours indiquer -40°C car le mercure est solide en dessous de -40°C et la colonne de mercure ne bouge plus. Sinon il y a d'autres moyens de mesurer la température du milieu entre les planètes, grâce à son faible rayonnement ; il est presque vide mais il contient quelques atomes de gaz très très espacés et c'est la température de ces atomes qu'on peut mesurer car le vide lui-même n'a pas de température. Ces atomes seraient à 4 K, c'est à dire proche du zéro absolu. Cependant ils sont tellement espacés qu'ils n'ont aucune influence sur les corps qui sont alentour et il n'y a pas d'échange par convention comme dans l'air donc les seuls échanges de chaleur c'est par rayonnement.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Sachant que le vide est isolant comme vous dîtes j'aimerais comprendre comment le système de refroidissement fonctionne. car comment évacuer la chaleur autrement qu'avec un panneau radiateur dans un milieu vide? J'ai cherché je n'ai pas trouvé. Pour moi soit il y a un radiateur soit l'eau de départ est refroidie pour encaisser un réchauffage pendant la mission. Le tout combiné à un système d'isolation radiative de type MLI. Afficher tout Nicontrarié a déjà répondu et je n'ai pas d'informations précises sur le sujet. Avec mes connaissances, je vois 3 possibilités pour évacuer de la chaleur : 1) par rayonnement grâce à des surfaces qui émettraient un rayonnement notamment dans l'infrarouge ou 2) par changement d'état, par exemple en faisant évaporer de l'eau (c'est facile dans le vide), ça va absorber de la chaleur, ou 3) les spationautes sont reliés à la station par un "cordon ombilical", il peut y avoir un fluide caloriporteur (eau ou autre) qui circule dedans, qui arrive froid et repart après s'être réchauffé dans la combinaison pour évacuer de la chaleur vers la station. Et dans ce dernier cas, si la chaleur est évacuée vers la station par un fluide caloriporteur, pour refroidir la station elle-même qui n'est reliée à rien d'autre. Il reste les solutions 1) et 2) : rayonnement ou changement d'état...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : En fait, non, sans combi, tes tympans vont éclater en premier, puis tes globes oculaires vont gonfler jusqu'à sortir de leurs orbites crâniennes, puis ta langue, au bout de 20 secondes tu tombera dans les pommes par asphyxie, puis ton corps, soit il cuira à sec lentement si tu est exposé au soleil, soit il gèlera lentement si tu est à l'ombre.

C'est glauque, je sais^^
Afficher tout
Pourquoi le corps humain réagirait de cette manière ? C'est dû à quoi ?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Tu as oublié que le sang se met à bouillir. Et toi tu a oublié que le corps n'est pas constitué que d'eau et qu'il est plus solide que tu le pense.Je te signale quand même que notre pression artérielle est de 1.6 bar.

J'ai fait des recherches, on peut survivre environ 20 secondes dans le vide atmosphérique, non, on explose pas. C'est une idée reçue. Mais on va gonfler, bouillir en commençant par nos organes les plus fragiles: les tympans, les yeux, la langue...

Tu en veux la preuve? Teste un aspivenin, c'est une seringue qui fait le vide pour aspirer du venin et ca fait pas exploser la peau! Notre corps, bien que pas adapté au vide, est plus costaud que tu le crois.

a écrit : Et toi tu a oublié que le corps n'est pas constitué que d'eau et qu'il est plus solide que tu le pense.Je te signale quand même que notre pression artérielle est de 1.6 bar.

J'ai fait des recherches, on peut survivre environ 20 secondes dans le vide atmosphérique, non, on explose pas. C
'est une idée reçue. Mais on va gonfler, bouillir en commençant par nos organes les plus fragiles: les tympans, les yeux, la langue...

Tu en veux la preuve? Teste un aspivenin, c'est une seringue qui fait le vide pour aspirer du venin et ca fait pas exploser la peau! Notre corps, bien que pas adapté au vide, est plus costaud que tu le crois.
Afficher tout
Qui a parlé d'explosion ? J'avais pourtant fait un commentaire bref exprès pour te faire plaisir. Tu peux relire. Je dis juste que le sang se met à bouillir. On peut en déduire que ce n'est pas très bon pour la santé mais pas prétendre que j'aurais dit ou pensé tout ce que tu m'attribues !

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Et toi tu a oublié que le corps n'est pas constitué que d'eau et qu'il est plus solide que tu le pense.Je te signale quand même que notre pression artérielle est de 1.6 bar.

J'ai fait des recherches, on peut survivre environ 20 secondes dans le vide atmosphérique, non, on explose pas. C
'est une idée reçue. Mais on va gonfler, bouillir en commençant par nos organes les plus fragiles: les tympans, les yeux, la langue...

Tu en veux la preuve? Teste un aspivenin, c'est une seringue qui fait le vide pour aspirer du venin et ca fait pas exploser la peau! Notre corps, bien que pas adapté au vide, est plus costaud que tu le crois.
Afficher tout
Bon ok on n’explose pas mais on gonfle tout de même et ça doit pas être beau à voir. Et il n’y a pas que l’eau qui peut bouillir en soit.
mobile.secouchermoinsbete.fr/77727-un-humain-sans-combinaison-peut-il-survivre-dans-l-espace

a écrit : Respirer par une paille ? Alors qu'il suffit de boire (et avaler) l'eau ! L'idée de la paille aurait plutôt dû faire penser à boire l'eau, et sans besoin de paille pour boire ! Tu irais boire le liquide de refroidissement de ta voiture?

a écrit : D'autant que si le petit ventilateur tombe en panne... alors que le système d'aération est redondant et équipé de système d'alarme en cas de défaillance. L'air dans toute la station DOIT être en constante circulation, partout, même dans les coins, la structure, les rangements, tout ce qui pourrait modifier la circulation de l'air a été pensé.
Pour l'anecdote, il est logique qu'en cas de fuite d'eau dans la combi, elle s'accumule vers la tête étant donné que l'air vicié est aspiré de ce coté, peu à peu, le casque se remplira inéluctablement d'eau, l'idée de la paille de secours est simple mais très bonne.
Afficher tout
www.youtube.com/watch?v=WzZPFyPHMjg
a 40 sec de la vidéo Thomas explique qu'ils ont un ventilateur dirigé sur le visage.

a écrit : Qui a parlé d'explosion ? J'avais pourtant fait un commentaire bref exprès pour te faire plaisir. Tu peux relire. Je dis juste que le sang se met à bouillir. On peut en déduire que ce n'est pas très bon pour la santé mais pas prétendre que j'aurais dit ou pensé tout ce que tu m'attribues ! J'ai confondu avec un autre commentaire, mille excuses.

a écrit : Bon ok on n’explose pas mais on gonfle tout de même et ça doit pas être beau à voir. Et il n’y a pas que l’eau qui peut bouillir en soit.
mobile.secouchermoinsbete.fr/77727-un-humain-sans-combinaison-peut-il-survivre-dans-l-espace
Certes, en fait, dans le film Total Recall (celui des années 80), quand ils sont éjectés à la surface de Mars, ben, c'est ce qui se passe en vrai en cas de dépressurisation totale, et effectivement, c'est pas beau à voir. NON, c'est vraiment dégueu!^^

(c'est arrivé dans un vaisseau Soyouz, à l'époque, la combinaison n'était pas obligatoire dans la capsule, maintenant, elle l'est. Brrrr)

a écrit : Ça me fait penser au film Life origine inconnue où l’on voit une astronaute se noyer dans sa propre combinaison. Les conditions sont identiques à un Alien près. Spoiler, le film finit mal...