L'île de Malte a un temple souterrain de 5000 ans

Proposé par
le

Sur l'île de Malte, il existe un temple souterrain vieux de 5 000 ans, appelé l'Hypogée. Sculpté dans du calcaire massif, il comprend trois étages, dont le plus profond, appelé salle de l'Oracle, est une chambre de résonance. Cet espace présente une intensification dramatique du son à 110 Hz.

Les dimensions de l'espace sont un multiple exact de la longueur d'onde de cette fréquence. Les réflexions des ondes sonores de la chambre créent une amplification naturelle sous forme d'ondes stationnaires. Les neuroscientifiques ont démontré que l'expérience de ce son intense, hypnotique et réverbérant affecte le cortex préfrontal du cerveau, créant une émotion similaire aux sentiments de transcendance obtenus par la méditation profonde.


Tous les commentaires (55)

a écrit : Pour la fin de votre commentaire (soin a distance), expérienceS oblige, vous ne connaissez pas le sujet et jugez dans cette ignorance. Normal, car vous forgez votre opinion sur votre seul savoir... Et j'en fait tout autant. Mais vous seriez surpris si vous vous y intéressez un jour. Le placebo fonctionne.. Regarde l'homéopathie ! Mais au delà de çà faudrait des preuves.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Oui les soins a distances une vrai science reconnue, je confirme, le professeur Raoult l’a dit! Ca marche par sms tamtam et WhatsApp ! ;-)

J’ai un oncle qui pratique depuis des années! Cela n’a jamais fonctionné sur moi. Surement à cause de mon côté cartésien! allez savoir? En attendant si l’effet placebo
peut en guérir certains tant mieux, ils n’engorgerons pas le parcours médical standard. Afficher tout
Après imagine il parle de plate-forme de télé consultation tels que doctolib ? ^^

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : La fréquence de 110 Hz correspond à la note qui est deux octaves en-dessous du La du diapason, c’est-à-dire au La1 ou A2 sur la portée, il est noté dans le premier interligne en clé de fa et situé dans les registres baryton et basse. Les moines tibétains lancent leurs mantras à partir de cette note. C’est un son agréable à écouter. Afficher tout Merci.

www.youtube.com/watch?v=IaRGVxOCE_g

j'ai écouté, 110 hertz en fait, ca s'entend et ca fait vibrer le corps (la viande mais pas les os) en même temps, c'est carrément hypnotique!

Le cortex prefrontal est l'endroit du cerveau où se situe notre capacité à raisonner, juger et faire des choix. C'est le siège de la "conscience" et de la moralité. Le court-circuiter par la méditation transcendantale ou des sons hypnotiques n'est vraiment pas recommandé (par moi) si vous voulez faire des choix raisonnables dans votre vie.

a écrit : Détrompez vous, je suis passionné par tout ce qui sort de l'ordinaire et je lis énormément sur tous les sujets qui sont inexplicables scientifiquement voir infirmé scientifiquement (soin à distance, ancien astronaute, esprit, homéopathie cristaux et j'en passe). C'est le genre de chose auxquelles j'adorerai croire, mais genre vraiment beaucoup, je trouve notre monde ennuyant sans tout ça. Mais je ne peux tout simplement pas. Ca passe pas, il me faut des preuves. Et pourtant j'ai eu des verrues charmées étant jeune, j'avais également une amie qui charmait le feu, ma grand mère avait fait venir un sourcier sur son terrain etc.
Mais je ne peux pas y croire.

J'irai toutefois essayer de remédier à mon apparente ignorance du soin à distance qui est un sujet plus large que mes quelques expériences et comme tout bon scientifique le sait, on peut trouver mille exemples, ça ne fera pas loi tant que ça sera pas prouvé.
Pour votre part, je vous conseille de lire les études sur les mécanisme d'adhésion aux croyances, théories du complot et sciences alternatives puis d'évaluer la possibilité que certains mécanismes s'appliquent à vous et au soin à distance.
Afficher tout
Merci de ta précision car j’étais à deux doigts (un doigt) de te caser dans les rationalistes primaires grands défendeurs éperdus de la Science devant l’Éternel (oups...) au nom d’une vérité qu’ils s’approprient sous la seule condition qu’elle soit répétitive... Il semble bien pourtant que Dieu joue au dès et que, comme disait William, « Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horatio, que n’en rêve votre philosophie »... que n’en imagine votre science ?

a écrit : Le placebo fonctionne.. Regarde l'homéopathie ! Mais au delà de çà faudrait des preuves. L'effet placebo a également sa place. ça ne contredit pas ce que je connais sur le sujet, bien au contraire, car ça fonctionne aussi pour la médecine dite "classic". Mais il me semble préférable de parler de "volonté de guerir". Et ça.... c'est déjà prouvé.

a écrit : Oui les soins a distances une vrai science reconnue, je confirme, le professeur Raoult l’a dit! Ca marche par sms tamtam et WhatsApp ! ;-)

J’ai un oncle qui pratique depuis des années! Cela n’a jamais fonctionné sur moi. Surement à cause de mon côté cartésien! allez savoir? En attendant si l’effet placebo
peut en guérir certains tant mieux, ils n’engorgerons pas le parcours médical standard. Afficher tout
Le Pr Raoult ? Mais qu'est-ce qu'il vient faire dans vos délires ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : L'effet placebo a également sa place. ça ne contredit pas ce que je connais sur le sujet, bien au contraire, car ça fonctionne aussi pour la médecine dite "classic". Mais il me semble préférable de parler de "volonté de guerir". Et ça.... c'est déjà prouvé. Pourquoi faire des allusions ? Dis nous de quoi tu parles exactement même si on n’y croit pas forcément.

Avant que des correcteurs acharnés se déchaînent, désolé pour la faut d'orthographe

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pourquoi il est dit que l'intensification est dramatique ? Est-ce qu'à cette fréquence c'est dangereux ? Si quelqu'un peut m'éclairer :) Je me suis posé la même question, j'avoue ne pas avoir compris à la lecture ou bien je suis bête

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Dramatique possède 3 sens différents. Ici c'est dramatique au sens d'émouvant.
www.linternaute.fr/dictionnaire/fr/definition/dramatique/

110 Hz est une fréquence basse mais qui reste audible. Elle correspond à des sons qui affectent certaines régions du cerveau au même titre que la
méditation.
fr.scribd.com/doc/14079961/Time-and-Mind-The-Journal-of-Archaeology-Consciousness-and-Culture

On retrouve un peu ce phénomène dans les églises et les cathédrales ou l'acoustique est d'ailleurs très étudié. Ce sentiment d'être tout petit et cette atmosphère si particulière dans les édifices religieux n'est pas uniquement lié à la taille des lieux mais également à l'acoustique des pièces.
www.bruit.fr/revues/78_09950.PDF

D'ailleurs, après l'incendie de Notre Dame de Paris, le CNRS a dépêché sur place un grand nombre d'acousticiens afin d'essayer de recréer l'acoustique et la signature sonore de la cathédrale.
lejournal.cnrs.fr/articles/comment-reconstruire-le-son-de-notre-dame

Finalement, les vibrations ressenties par les croyants dans certains endroits pourraient être des ondes sonores particulières.

Edit : désolé pour la source Wordpress qui n'est effectivement pas la meilleure sur le sujet.
Afficher tout
Merci pour cette réponse et ce super complément je m'étais posé la même question que Madchacha, c'est un plaisir de lire tes compléments d'anecdotes surtout continu c'est un plaisir d'en apprendre plus avec tes complements et les anecdotes merci

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Heureux de lire que vous avez un esprit ouvert et que vous l'entrenez. Vos conseils sont judicieux et j'en ai déjà explorer plusieurs d'entre eux. Mais puisque vous avez autour de vous des personnes qui exploitent ces compétences, vous avez dû en être témoin. Alors pourquoi refuser ce dont vous êtes témoins ? Pour ce qui est d'une approche scientifique, les méthodes sont encore trop binaire. Aujourd'hui la science quantique ouvre de nouvelles portes. Le changement entre ces 2 pensées scientifiques n'en est qu'à ses balbutiements et il encore tôt pour "prouver" quoi que ce soit. Mais ce n'est pas la preuve qui fait que qq chose existe, c'est de le vivre. Dans mon cas, je le vis plutôt souvent ;) Afficher tout Pourquoi refuser des choses dont j'ai été témoin ?
Car j'ai été témoins de chose qui fonctionnait et paraissait spectaculaire (typiquement le charmeur de verrue), mais j'ai aussi été témoins d'autres fois où cela ne fonctionnait pas et celle là on a tendance à les oublier.
Mon expérience personnelle ne permet pas de tirer une réalité scientifique, je ne peux pas dire "j'ai sauté de 6 mètres de haut sans rien me casser, mon frère et 4 potes aussi, donc un saut de 6 mètres n'est jamais un problème".
Il en va de même pour les soins à distance.
De plus il ne faut pas oublier que beaucoup de choses peuvent expliquer des phénomènes dont on a été témoin (évidemment, l'effet placebo mais pas que).

Pourquoi être très prudent sur ce qu'on lit sur ces sujets (comme sur n'importe quel sujet) ?
Déjà sans même regarder le fond, regarder la forme, le verbatim, les superlatifs, les flous volontaire, les arguments d'autorité, et j'en passe permet de se donner une bonne idée de la rigueur et de l'objectivité d'un texte. Typiquement le mot "quantique" est devenu dans les sciences alternatives l'équivalent du mot "magique" dans Harry Potter. C'est un mot, un argument d'autorité, qui dit tout et n'importe quoi. Il y a un truc complément illogique dans le bouquin, ta gueule c'est magique, c'est pareil pour le mot quantique.
(Le mot quantique désigne à l'origine le fait que l'énergie, au niveau atomique, ne soit pas continue mais composée de petits paquets. En gros si on "compte" l'énergie on peut la compter qu'en nombre entier naturel mais pas en nombre rationnel. Je simplifie à l'extrême)

On parle de choses tellement complexe qu'il faut laisser ceux qui connaissent réellement le sujet (typiquement, la mécanique quantique doit être comprise par 3 personnes dans le monde à tout casser, alors pour nous de justifier un phénomène en disant "c'est quantique" est très présomptueux et de mauvaise foi).

Enfin bref mon commentaire est trop long et je dois travailler, a plus !

a écrit : Détrompez vous, je suis passionné par tout ce qui sort de l'ordinaire et je lis énormément sur tous les sujets qui sont inexplicables scientifiquement voir infirmé scientifiquement (soin à distance, ancien astronaute, esprit, homéopathie cristaux et j'en passe). C'est le genre de chose auxquelles j'adorerai croire, mais genre vraiment beaucoup, je trouve notre monde ennuyant sans tout ça. Mais je ne peux tout simplement pas. Ca passe pas, il me faut des preuves. Et pourtant j'ai eu des verrues charmées étant jeune, j'avais également une amie qui charmait le feu, ma grand mère avait fait venir un sourcier sur son terrain etc.
Mais je ne peux pas y croire.

J'irai toutefois essayer de remédier à mon apparente ignorance du soin à distance qui est un sujet plus large que mes quelques expériences et comme tout bon scientifique le sait, on peut trouver mille exemples, ça ne fera pas loi tant que ça sera pas prouvé.
Pour votre part, je vous conseille de lire les études sur les mécanisme d'adhésion aux croyances, théories du complot et sciences alternatives puis d'évaluer la possibilité que certains mécanismes s'appliquent à vous et au soin à distance.
Afficher tout
Dans ce genre de démarche je vous encourage à regarder la chaîne youtube Hygiène Mentale, qui essaye d'appliquer de la rationalité et de l'esprit critique (de manière très ouverte et respectueuse) à ce type de sujets, celle de l'Observatoire Zététique qui propose d'analyser avec des méthodes scientifiques les phénomènes paranormaux
C'est passionnant !
Hygiène mentale : www.youtube.com/channel/UCMFcMhePnH4onVHt2-ItPZw
Observatoire Zététique : www.youtube.com/channel/UCe75Xt9qzIKNruP5LTUFsyQ

a écrit : J'ai 2 questions,
1.Comment pouvait on mesurer la longeur d'onde de cette fréquence et adapter les dimensions en conséquence?
2. Comment connaissaient t on l'impact de cette fréquence sur le cerveau?
Je crois qu'un phénomène similaire se produit dans les grottes de Barabar, qui so
nt d'une conception remarquable il faut l'admettre. Afficher tout
2 - Ils l'ont constaté tout simplement, il ne parlait pas de fréquence, de la même manière qu'il ne parlait pas de THC au moyen âge, mais ils avaient tout de même constaté les effets.
1 - Après avoir constaté, ils n'ont pas "mesuré" avec des instruments, ils ont fonctionné par tâtonnements, essais successifs et ils en ont tiré un savoir faire qu'ils ont mis en application.
L'immense majorité des découvertes passées, a commencé par un constat (quand je mange un fruit pourri, je suis ivre), une compréhension du fonctionnement (Ok, plus le fruit est sucré plus la boisson sera alcoolisée) mais sans compréhension du pourquoi (l'alcool est en fait une molécule créée par des levures qui va agir d'une manière très précise sur le cerveau).

a écrit : Pourquoi refuser des choses dont j'ai été témoin ?
Car j'ai été témoins de chose qui fonctionnait et paraissait spectaculaire (typiquement le charmeur de verrue), mais j'ai aussi été témoins d'autres fois où cela ne fonctionnait pas et celle là on a tendance à les oublier.
Mon expérien
ce personnelle ne permet pas de tirer une réalité scientifique, je ne peux pas dire "j'ai sauté de 6 mètres de haut sans rien me casser, mon frère et 4 potes aussi, donc un saut de 6 mètres n'est jamais un problème".
Il en va de même pour les soins à distance.
De plus il ne faut pas oublier que beaucoup de choses peuvent expliquer des phénomènes dont on a été témoin (évidemment, l'effet placebo mais pas que).

Pourquoi être très prudent sur ce qu'on lit sur ces sujets (comme sur n'importe quel sujet) ?
Déjà sans même regarder le fond, regarder la forme, le verbatim, les superlatifs, les flous volontaire, les arguments d'autorité, et j'en passe permet de se donner une bonne idée de la rigueur et de l'objectivité d'un texte. Typiquement le mot "quantique" est devenu dans les sciences alternatives l'équivalent du mot "magique" dans Harry Potter. C'est un mot, un argument d'autorité, qui dit tout et n'importe quoi. Il y a un truc complément illogique dans le bouquin, ta gueule c'est magique, c'est pareil pour le mot quantique.
(Le mot quantique désigne à l'origine le fait que l'énergie, au niveau atomique, ne soit pas continue mais composée de petits paquets. En gros si on "compte" l'énergie on peut la compter qu'en nombre entier naturel mais pas en nombre rationnel. Je simplifie à l'extrême)

On parle de choses tellement complexe qu'il faut laisser ceux qui connaissent réellement le sujet (typiquement, la mécanique quantique doit être comprise par 3 personnes dans le monde à tout casser, alors pour nous de justifier un phénomène en disant "c'est quantique" est très présomptueux et de mauvaise foi).

Enfin bref mon commentaire est trop long et je dois travailler, a plus !
Afficher tout
Je savais que le mot quantique allait faire tiquer. Effectivement les soins à distance sont assujetti à l'assimilation de la croyance de l'interaction du soigneur et du soigné. Qui fait que l'on peut ensuite affirmer qu'il était pas réceptif, que les astres n'étaient pas alignés (humour), ou je ne sais qu'elle raison tirée du chapeau.
Sur cette base j'ai mis en place un protocole (il vaut ce qu'il vaut, mais au moins j'ai voulu vérifier un minimum).
Oui je fais des soins à distance (c'est pas rémunéré, important d'avoir ça en tête quand on me lit, je pense).
Tout ça pour dire que même sur des purs sceptiques, il se passe des trucs.
Je suis pas la pour vendre ma sauce, c' est plutôt, que pragmatique j'ai rejeté l'éventualité pendant prêt de 20 ans, et j'ai bien été obligé de me rendre compte qu'il se passe des trucs sans interactions physiques.
Le plus drôle dans tout ça, c'est que tout le monde peut le faire, tant qu'il/elle garde à l'esprit que le résultat n'est pas le point de départ de la démarche, mais un état d'esprit. Ça, prit en considération, les tests peuvent commencer.
Pour revenir brièvement sur le quantique, la compréhension parfaite de la signification de ce que c'est, n'est pas indispensable pour utiliser le sens large du terme "état non défini, jusqu'à ce que l'instant T le definisse" et l'imbrication du principe de multidimensions et de ce que le franchissement du mur de Planck implique (incoherence de l'espace et du temps). Donc le terme quantique, dans le cas présent est ce que j'ai de plus proche pour expliquer un soin à distance, jusqu'à ce qu'une explication plus précise se profile. Mais non, je n'utilise pas des jolis mots à la mode pour faire bien ;-), ce n'est pas ce que vous avez dit, mais le sous-entendu étant possible ça me faire plaisir d'y répondre au cas où.

Posté le

android

(1)

Répondre

Je rajoute quelques compléments à l'anecdote.

En réalité, il existe une niche creusée dans la chambre centrale, appelée la salle Oracle et véritablement destiné à accueillir un musicien, un chanteur ou un orateur.
La longueur d'onde d'une onde sonore de 110 Hz est exactement de 3 mètres (110 Hz /330 m.s-1).
L'hypogée a donc la spécificité de résonner exactement sur 110 Hz (considéré comme résonance sacrée). Physiquement, l'onde sonore va rebondir sur le mur et l'onde réfléchie va se superposer à l'onde incidente et ainsi intensifier "sans effort" le bruit résultant.
Pour simplifier à l'extrême, si vous imaginez les ondes sonores comme des sinusoïdes, il suffit d'imaginer que la sinusoïde qui rebondit sur le mur va se positionner de la même façon que la sinusoïde qui arrive sur le mur. L'amplitude va donc augmenter significativement.

Pour ceux qui se posent la question, je pense qu'ils ont découvert ça à la fois par hasard et par tâtons.

a écrit : Je savais que le mot quantique allait faire tiquer. Effectivement les soins à distance sont assujetti à l'assimilation de la croyance de l'interaction du soigneur et du soigné. Qui fait que l'on peut ensuite affirmer qu'il était pas réceptif, que les astres n'étaient pas alignés (humour), ou je ne sais qu'elle raison tirée du chapeau.
Sur cette base j'ai mis en place un protocole (il vaut ce qu'il vaut, mais au moins j'ai voulu vérifier un minimum).
Oui je fais des soins à distance (c'est pas rémunéré, important d'avoir ça en tête quand on me lit, je pense).
Tout ça pour dire que même sur des purs sceptiques, il se passe des trucs.
Je suis pas la pour vendre ma sauce, c' est plutôt, que pragmatique j'ai rejeté l'éventualité pendant prêt de 20 ans, et j'ai bien été obligé de me rendre compte qu'il se passe des trucs sans interactions physiques.
Le plus drôle dans tout ça, c'est que tout le monde peut le faire, tant qu'il/elle garde à l'esprit que le résultat n'est pas le point de départ de la démarche, mais un état d'esprit. Ça, prit en considération, les tests peuvent commencer.
Pour revenir brièvement sur le quantique, la compréhension parfaite de la signification de ce que c'est, n'est pas indispensable pour utiliser le sens large du terme "état non défini, jusqu'à ce que l'instant T le definisse" et l'imbrication du principe de multidimensions et de ce que le franchissement du mur de Planck implique (incoherence de l'espace et du temps). Donc le terme quantique, dans le cas présent est ce que j'ai de plus proche pour expliquer un soin à distance, jusqu'à ce qu'une explication plus précise se profile. Mais non, je n'utilise pas des jolis mots à la mode pour faire bien ;-), ce n'est pas ce que vous avez dit, mais le sous-entendu étant possible ça me faire plaisir d'y répondre au cas où.
Afficher tout
Quel rapport avec le mur de Planck ?

Je suis désolé mais dire qu'on "franchit le mur de Planck" n'a aucun sens physique....

a écrit : 2 - Ils l'ont constaté tout simplement, il ne parlait pas de fréquence, de la même manière qu'il ne parlait pas de THC au moyen âge, mais ils avaient tout de même constaté les effets.
1 - Après avoir constaté, ils n'ont pas "mesuré" avec des instruments, ils ont fonctionné par tâtonnemen
ts, essais successifs et ils en ont tiré un savoir faire qu'ils ont mis en application.
L'immense majorité des découvertes passées, a commencé par un constat (quand je mange un fruit pourri, je suis ivre), une compréhension du fonctionnement (Ok, plus le fruit est sucré plus la boisson sera alcoolisée) mais sans compréhension du pourquoi (l'alcool est en fait une molécule créée par des levures qui va agir d'une manière très précise sur le cerveau).
Afficher tout
Je me disais la même chose, cependant si il y a eu des essais successifs pour tomber par hasard sur ces dimensions et constater ce phénomène, il devrait y avoir de grottes ou cavités "ratés"?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je me disais la même chose, cependant si il y a eu des essais successifs pour tomber par hasard sur ces dimensions et constater ce phénomène, il devrait y avoir de grottes ou cavités "ratés"? Forcément, mais dans notre cas, il s'agit d'une cavité creusée dans la roche, j'imagine que les ouvriers ont pu raboter les parois petit à petit jusqu'à l'effet sonore "parfait" recherché, d'autant qu'à cette époque, personne ne savait ce qu'est le son.

Ca me fait penser aux premières cathédrales, qui avaient une fâcheuse tendance à s'effondrer dès qu'elles étaient terminées, par tâtons, les architectes ont réussi à trouver les bonnes proportions et que ca tienne mille années (à condition de ne pas y foutre le feu...)

a écrit : Quel rapport avec le mur de Planck ?

Je suis désolé mais dire qu'on "franchit le mur de Planck" n'a aucun sens physique....
Ce que j'ai retenu du sujet. Mais j'admets qu'il y a bien plus au sujet que la dernière partie du résumé (dont je me souviens) www.techno-science.net/definition/2845.html

Posté le

android

(1)

Répondre