La curieuse situation de Büsingen am Hochrhein

Proposé par
le

Büsingen am Hochrhein est une enclave allemande en Suisse. Économiquement, elle fait partie de la Suisse, mais administrativement, de l'Allemagne. C'est la seule ville allemande qui utilise le Franc suisse comme monnaie principale et a deux codes postaux : un suisse et un allemand.

Les habitants de Büsingen utilisent à la fois des numéros de téléphone suisses et allemands, peuvent utiliser indifféremment les services publics des deux pays (transport en commun, poste, téléphone). Ainsi, l'usage d'un code postal suisse ou allemand n'a aucune incidence sur la distribution du courrier.


Commentaires préférés (3)

Ha ha, je sens qu'on va avoir plein de commentaires sur les enclaves existantes en Europe (ou ailleurs), j'attends avec impatience, j'ai toujours trouvé cet héritage de l'histoire curieux.
Même en France, il y a des enclaves de départements dans d'autres.

a écrit : Il y a une seule enclave d'un seul département dans un seul autre, autant que je sache, c'est l'enclave des papes qui est un morceau du Vaucluse enclavé dans la Drôme. Pour éviter de citer toutes les enclaves à nouveau il suffit de faire une recherche avec le mot enclave sur ce site. Ben tu saches pas bien je crois :
fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27enclaves_et_d%27exclaves_int%C3%A9rieures_de_la_France#Niveau_d%C3%A9partemental

Les Chhitmahals ( " miettes de terre" en Bengali) sont/furent l'exemple mondial démontrant la complexité dérivée d'une situation d'enclaves.
fr.m.wikipedia.org/wiki/Enclaves_indo-bangladaises

En Europe, c'est la situation des enclaves de Baerle-Duc, à la frontière Belgo-Néerlandaise, qui est aujourd'hui anecdotique, de par l'Espace Schengen.
Néanmoins, la particularité de Baerle-Duc a récemment fait parler d'elle, quand le confinement a été déclaré en Belgique... Mais pas aux Pays-Bas.

Et pour démontrer combien une situation d'enclave ou de frontière peut devenir très complexe, je ne manquerai pas de signaler le cas d'un meurtre ayant eu lieu en 2008, dans une maison construite à cheval sur cette frontière d'enclave, à Baerle-Duc.
L'enquête Judiciaire fut initialement effectuée par la Belgique, car la porte d'entrée est située de ce côté. Cependant, ce sont les Pays-Bas qui l'ont poursuivie, car le cadavre se situait dans la partie Néerlandaise du domicile, bien que le meurtre en soi s'était effectué du côté Belge.
L'affaire est encore devenue plus complexe, car les criminologues Néerlandais devaient émettre officiellement une commission rogatoire internationale à la Belgique, à chaque fois que l'enquête le nécessitait, et ceci afin de ne pas créer un vice de procédure !

Posté le

android

(63)

Répondre


Tous les commentaires (19)

Ha ha, je sens qu'on va avoir plein de commentaires sur les enclaves existantes en Europe (ou ailleurs), j'attends avec impatience, j'ai toujours trouvé cet héritage de l'histoire curieux.
Même en France, il y a des enclaves de départements dans d'autres.

a écrit : Ha ha, je sens qu'on va avoir plein de commentaires sur les enclaves existantes en Europe (ou ailleurs), j'attends avec impatience, j'ai toujours trouvé cet héritage de l'histoire curieux.
Même en France, il y a des enclaves de départements dans d'autres.
Pour le coup, c'est raté, tu es le seul commentaire mis à part le miens

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ha ha, je sens qu'on va avoir plein de commentaires sur les enclaves existantes en Europe (ou ailleurs), j'attends avec impatience, j'ai toujours trouvé cet héritage de l'histoire curieux.
Même en France, il y a des enclaves de départements dans d'autres.
Il y a une seule enclave d'un seul département dans un seul autre, autant que je sache, c'est l'enclave des papes qui est un morceau du Vaucluse enclavé dans la Drôme. Pour éviter de citer toutes les enclaves à nouveau il suffit de faire une recherche avec le mot enclave sur ce site.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il y a une seule enclave d'un seul département dans un seul autre, autant que je sache, c'est l'enclave des papes qui est un morceau du Vaucluse enclavé dans la Drôme. Pour éviter de citer toutes les enclaves à nouveau il suffit de faire une recherche avec le mot enclave sur ce site. Ben tu saches pas bien je crois :
fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27enclaves_et_d%27exclaves_int%C3%A9rieures_de_la_France#Niveau_d%C3%A9partemental

Les Chhitmahals ( " miettes de terre" en Bengali) sont/furent l'exemple mondial démontrant la complexité dérivée d'une situation d'enclaves.
fr.m.wikipedia.org/wiki/Enclaves_indo-bangladaises

En Europe, c'est la situation des enclaves de Baerle-Duc, à la frontière Belgo-Néerlandaise, qui est aujourd'hui anecdotique, de par l'Espace Schengen.
Néanmoins, la particularité de Baerle-Duc a récemment fait parler d'elle, quand le confinement a été déclaré en Belgique... Mais pas aux Pays-Bas.

Et pour démontrer combien une situation d'enclave ou de frontière peut devenir très complexe, je ne manquerai pas de signaler le cas d'un meurtre ayant eu lieu en 2008, dans une maison construite à cheval sur cette frontière d'enclave, à Baerle-Duc.
L'enquête Judiciaire fut initialement effectuée par la Belgique, car la porte d'entrée est située de ce côté. Cependant, ce sont les Pays-Bas qui l'ont poursuivie, car le cadavre se situait dans la partie Néerlandaise du domicile, bien que le meurtre en soi s'était effectué du côté Belge.
L'affaire est encore devenue plus complexe, car les criminologues Néerlandais devaient émettre officiellement une commission rogatoire internationale à la Belgique, à chaque fois que l'enquête le nécessitait, et ceci afin de ne pas créer un vice de procédure !

Posté le

android

(63)

Répondre

Toujours à propos d'enclaves ou situation d'enclave.

C'est également un meurtre, qui a conduit en 2016, à mettre fin à la situation particulière de la presqu'île Belge de Eijsder Beemden, à la frontière fluviale de la Meuse, entre cet État et celui des Pays-Bas.
La frontière commune fut délimitée en 1843. Cependant, un aménagement fluvial, afin d'améliorer la navigation, a été effectué ultérieurement a cette date, créant la dite presqu'île... uniquement accessible par voie terrestre, si vous passez par le territoire souverain Néerlandais.
Pour un piéton ou un promeneur, ceci ne pose pas de problème. Mais quand il s'agit d'enquêter sur un meurtre, l'affaire se corse, car les Autorités Belges ne sont à priori pas autorisées à transiter par un pays tiers, fusse pour accéder à une enclave fluviale Belge.

Ce meurtre était la conséquence de cette situation de "no man's land" dans laquelle se trouvait la presqu'île. Cette particularité territoriale était connue et utilisée par des dealers, pouvant opérer avec une assez grande impunité, car la police Belge devait y accéder par bateau, si elle voulait procéder à des contrôles.

En 2016, les Parlements des deux pays ont officialisé un échange de portions de territoires, afin de mettre fin à la situation particulière de la presqu'île.

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Merci. JMCMB. Comment se fait-il qu'il n'y a pas encore d'anecdote décrivant ce morcellement incroyable ? De rien. Comme déjà dit cette situation m'a toujours interpellé.
Pas exemple mon beau-frère était instit dans une enclave d'un département appartenant à une autre académie que celle de celui où il vivait, tout en étant très proche de son domicile. Sa femme, instit, et ces enfants avaient alors des vacances décalées des siennes.

Curieux qu’Hitler n’aie pas saisi ce prétexte pour envahir !

a écrit : Curieux qu’Hitler n’aie pas saisi ce prétexte pour envahir ! Pour que Hitler contemple sérieusement l'invasion d'un pays, deux conditions devaient être réunies : un intérêt stratégique d'importance, et un intérêt économique.
Dans le cas de la Suisse, le deuxième impératif existait, mais le premier était totalement absent.
Le "jeu n'en vallait donc pas la chandelle".
....et pourtant, le jour même de la signature de la fin des hostilités avec la France (25 juin 1940), Hitler ordonne le début de préparatifs relatifs à l'invasion de la Suisse. Aurait-elle eue lieu, si une capitulation Britannique se serait produite durant l'été 1940 ? Peut-être.
Toujours est-il que Hitler jettera son dévolu vers un autre objectif bien plus grand et bien plus rentable, d'un point de vue de prédation : l'URSS.
... Mais le préparatifs sur papier, pour envahir la Suisse, continuent néanmoins. Ils contemplent même une invasion conjointe avec les Forces Armées Italiennes, puis une répartition géographique de la Suisse entre eux deux, en fonction des particularités linguistiques du pays Helvète.

Au final, Hitler ne donnera jamais l'ordre d'invasion. Plusieurs théories ont été avancées, pour expliquer cette hésitation.

Posté le

android

(10)

Répondre

L'origine (en 1723) de cette enclave est surprenante, faite de brouilles, d'achat de vente et d'échange de villages et cantons... Bref, de quoi remplir une ou deux saisons bien chargées de Santa Barbara (ou Ça te barbera!) !
A noter qu'on a "échappé de peu" à l'enclave de Verenahof : 3 bâtiments et 12 habitants environ

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Ben tu saches pas bien je crois :
fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27enclaves_et_d%27exclaves_int%C3%A9rieures_de_la_France#Niveau_d%C3%A9partemental
Le ton péremptoire du commentaire auquel tu réponds peut impressionner mais non, outre les enclaves mentionnées dans ton lien vers Wikipedia, il y a aussi 5 communes des Hautes Pyrénées qui. se trouvent insérées dans le département voisin des Pyrénées Atlantiques.

a écrit : Le ton péremptoire du commentaire auquel tu réponds peut impressionner mais non, outre les enclaves mentionnées dans ton lien vers Wikipedia, il y a aussi 5 communes des Hautes Pyrénées qui. se trouvent insérées dans le département voisin des Pyrénées Atlantiques. Et après, on s'étonne de crouler sous la paperasse...

Qui as réussi à prononcé ce nom ?
il y as aussi une enclave russe au pays balte et une indien en Bangladesh en autre après je sais pas comment sa fonctionne leur politique
Par contre St Martin est administré français mais parle l'anglais car 4/5eme de la population parle cette langue d'où le probleme des administrations qui se préfère être en français
Le perthus (66) est un cas similaire car une fois par ans il appartient à la France l'autre année à l'Espagne

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Ha ha, je sens qu'on va avoir plein de commentaires sur les enclaves existantes en Europe (ou ailleurs), j'attends avec impatience, j'ai toujours trouvé cet héritage de l'histoire curieux.
Même en France, il y a des enclaves de départements dans d'autres.
Oui comme exemple valreas qui est vauclusien mais enclavé dans la Drôme sinon il y as une ville limitrophes à la Fois au cantal est l'Aveyron il' on deux mairie et je crois aussi deux église

Posté le

android

(3)

Répondre

Il y a aussi l'enclave de Llivia, une enclave espagnole en Cerdagne, dans le département des Pyrénées orientales.
Cette enclave est issue du traité des Pyrénées ( début XXVIIIème) qui finissait la guerre entre la France et l'Espagne.
Ce traité prévoyait que tous les villages de Cerdagne passent sous contrôle français.
Llivia pris le prétexte qu'elle n'était pas un village mais une ville pour rester espagnole. Cela fut accepté à condition qu'elle ne construise pas de fortifications.
Depuis, cette enclave est reliée au territoire espagnol par une route neutre, en partie espagnole, en partie française !

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Qui as réussi à prononcé ce nom ?
il y as aussi une enclave russe au pays balte et une indien en Bangladesh en autre après je sais pas comment sa fonctionne leur politique
Par contre St Martin est administré français mais parle l'anglais car 4/5eme de la population parle cette langue d'où le prob
leme des administrations qui se préfère être en français
Le perthus (66) est un cas similaire car une fois par ans il appartient à la France l'autre année à l'Espagne
Afficher tout
Ce que tu dis sur St Martin est faux : c'est surtout parce que l'île est coupée en deux par une frontière, qu'on parle beaucoup anglais sur l'île, mais pas du côté français. Du côté français l'administration est française et la grande majorité des administrés parle français (et créoĺe) et ont appris le français à l'école. Et comme ailleurs en France, il y a des français qui parlent anglais comme une langue étrangère et des étrangers qui ne parlent pas français. C'est côté néerlandais, qui s'appelle Sint Maarten, que c'est plus compliqué mais ce n'est pas du tout administré par la France : ils sont rattachés aux Pays-Bas mais sont relativement indépendants (comme les autres îles des Antilles néerlandaises : Curaçao, Bonaire, et. al.), ils ont un passeport des Pays-Bas mais ne font pas partie de l'Union-européenne, ils apprennent le néerlandais à l'école mais surtout l'anglais et parlent anglais dans la vie de tous les jours, et ils utilisent le dollars US comme monnaie (même si on peut voir des prix affichés en florins, mais je n'ai jamais vu de pièces ou billets en florins)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Pour que Hitler contemple sérieusement l'invasion d'un pays, deux conditions devaient être réunies : un intérêt stratégique d'importance, et un intérêt économique.
Dans le cas de la Suisse, le deuxième impératif existait, mais le premier était totalement absent.
Le "jeu n'en val
lait donc pas la chandelle".
....et pourtant, le jour même de la signature de la fin des hostilités avec la France (25 juin 1940), Hitler ordonne le début de préparatifs relatifs à l'invasion de la Suisse. Aurait-elle eue lieu, si une capitulation Britannique se serait produite durant l'été 1940 ? Peut-être.
Toujours est-il que Hitler jettera son dévolu vers un autre objectif bien plus grand et bien plus rentable, d'un point de vue de prédation : l'URSS.
... Mais le préparatifs sur papier, pour envahir la Suisse, continuent néanmoins. Ils contemplent même une invasion conjointe avec les Forces Armées Italiennes, puis une répartition géographique de la Suisse entre eux deux, en fonction des particularités linguistiques du pays Helvète.

Au final, Hitler ne donnera jamais l'ordre d'invasion. Plusieurs théories ont été avancées, pour expliquer cette hésitation.
Afficher tout
Explication facile : il fallait garder quelqu’un pour blanchir les montagnes d’or volé, entre autres aux victimes des camps.
Et sinon, le commentaire sur l’invasion était une boutade, hein !

a écrit : Explication facile : il fallait garder quelqu’un pour blanchir les montagnes d’or volé, entre autres aux victimes des camps.
Et sinon, le commentaire sur l’invasion était une boutade, hein !
J'avais très bien saisi le second degré de ton commentaire.
Cependant, je voulais en savoir plus sur ce sujet de l'Histoire de la Seconde Guerre Mondiale, et dont bien plus d'un historien s'est penché, sans apporter une réponse définitive, d'ailleurs.
Ce qui est certain, c'est que le Reich obtenait plus de bénéfices que la Suisse, en matière d'échanges commerciaux, tant civils comme militaires.
Dit d'une autre manière, la Suisse servait les intérêts du Reich, sans pour autant devoir constituer une dépense financière et humaine, qui lui était bien plus nécessaire sur d'autres fronts.

Quant à ce qu'il en est des affaires de blanchiment d'or, de devises et de diamants, la Suisse y a participé, tout comme la Suède, l'Espagne... Et même la Turquie.

Posté le

android

(1)

Répondre