La plus vieille entreprise du monde a déposé le bilan en 2006

Proposé par
le
dans

Jusqu'en 2006, la plus vieille entreprise du monde était Kongō Gumi, une entreprise de construction japonaise. Elle fut fondée en 578, et fut dirigée par 40 générations de la même famille pendant 1400 ans. Elle déposa cependant le bilan en 2006, à cause de difficultés financières.

Suite à la liquidation de Kongō Gumi, le trophée de la plus vieille entreprise au monde revint à l'auberge familiale Hōshi Ryokan, elle aussi japonaise, fondée en 717 ou 718 et dirigée par 46 générations successives.


Commentaires préférés (3)

Comme il est le cas dans de nombreuses familles japonaises d'importance, les gendres qui rejoignirent le clan prirent le nom de la famille Kongō. Ainsi, à travers le temps, la lignée a perduré à travers les fils comme les filles.
Cette entreprise était spécialisée dans la construction de temples bouddhistes.

Posté le

android

(93)

Répondre

Cette disparition est assez triste mais en prenant en compte la culture Japonaise qui a une vision cyclique du temps. Une vision où chaque fin est le début de quelque chose d'autre. Où chaque beau instant révolu est source de bonheur et chaque destruction synonyme de futur renaissance. On passe de la tristesse à la "Natsukashii" qui est un mot Japonais signifiant "nostalgie heureuse". La culture Japonaise chérit le passé mais ne le regrette pas.
Tous ceux qui ont eu la chance de découvrir le Japon ou ceux comme moi qui se sont limités aux œuvres culturelles japonaises voient certainement de quoi je parle.

En France, notre plus vieille entreprise est probablement celle du Moulin Richard de Bas, qui fait parti des derniers moulins à papier du pays.
Fondée en 1326, l'entreprise continue de produire à la main environ 200 feuilles de papier de grande qualité par jour, avec le même style de fabrication qu'au XVème siècle.
Elle aurait contribué à fournir en papier L'Encyclopédie de Diderot/Alembert (vers 1751), ainsi que l'unique exemplaire de la Constitution de la Vème République Francaise (1958).
Aujourd'hui, ce papier sert principalement à la remise des Prix Nobel, à la restauration de livres anciens, ainsi qu'aux beaux-arts bien entendu.

Pour ceux qui ont l'occasion de passer près d'Ambert en Auvergne, la balade visite du moulin est très sympa et enrichissante !

Posté le

android

(91)

Répondre


Tous les commentaires (41)

Comme il est le cas dans de nombreuses familles japonaises d'importance, les gendres qui rejoignirent le clan prirent le nom de la famille Kongō. Ainsi, à travers le temps, la lignée a perduré à travers les fils comme les filles.
Cette entreprise était spécialisée dans la construction de temples bouddhistes.

Posté le

android

(93)

Répondre

Cette disparition est assez triste mais en prenant en compte la culture Japonaise qui a une vision cyclique du temps. Une vision où chaque fin est le début de quelque chose d'autre. Où chaque beau instant révolu est source de bonheur et chaque destruction synonyme de futur renaissance. On passe de la tristesse à la "Natsukashii" qui est un mot Japonais signifiant "nostalgie heureuse". La culture Japonaise chérit le passé mais ne le regrette pas.
Tous ceux qui ont eu la chance de découvrir le Japon ou ceux comme moi qui se sont limités aux œuvres culturelles japonaises voient certainement de quoi je parle.

En France, notre plus vieille entreprise est probablement celle du Moulin Richard de Bas, qui fait parti des derniers moulins à papier du pays.
Fondée en 1326, l'entreprise continue de produire à la main environ 200 feuilles de papier de grande qualité par jour, avec le même style de fabrication qu'au XVème siècle.
Elle aurait contribué à fournir en papier L'Encyclopédie de Diderot/Alembert (vers 1751), ainsi que l'unique exemplaire de la Constitution de la Vème République Francaise (1958).
Aujourd'hui, ce papier sert principalement à la remise des Prix Nobel, à la restauration de livres anciens, ainsi qu'aux beaux-arts bien entendu.

Pour ceux qui ont l'occasion de passer près d'Ambert en Auvergne, la balade visite du moulin est très sympa et enrichissante !

Posté le

android

(91)

Répondre

La partie qui m'étonne le plus, c'est que ça ne représente qu'une quarantaine de générations.
En calculant, et considérant que chaque génération dure environ 30 à 40 ans, c'est logique, pourtant ça me surprend toujours.

Posté le

android

(14)

Répondre

Le système fiscal de l'héritage en France rend les successions quasiment impossible, les sommes à verser à l'état par les héritiers ne sont pas supportable, du coup les propriétaires doivent ouvrir la société au capitaux extérieur.

Posté le

android

(11)

Répondre

C'est impressionnant mais pas très choquant que ça se termine.

Posté le

android

(0)

Répondre

La pression du dernier dirigeant quand il a déposé le bilan a dû être énorme.
Échouer là ou 40 generations de tes ancêtres ont réussi, il ne devait pas passer de très bonne nuit.

Dans les sources il est aussi dit que l'entreprise tourne toujours mais elle est la filiale d'un conglomérat maintenant, ayant toujours comme président un membre de la famille Kongo.

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : La partie qui m'étonne le plus, c'est que ça ne représente qu'une quarantaine de générations.
En calculant, et considérant que chaque génération dure environ 30 à 40 ans, c'est logique, pourtant ça me surprend toujours.
C'est ça le temps des humains, je m'étais fait il y a longtemps la même réflexion avec les débuts du christianisme, qui dans mon esprit remontait à la nuit des temps jusqu'à ce que je calcule que moins de 100 générations nous séparent, quelquechose d'insignifiant d'un certain point de vue! ^^

Pour l'anecdote, c'est vrai que c'est un peu triste, m'enfin la construction de temples bouddhistes... z'auraient peut être du se diversifier, construire des villas style temple bouddhistes, je ne sais pas, par contre, j'espère que la connaissance en construction ne se perdra pas, c'est souvent ce qui se passe malheureusement quand une entreprise coule.

a écrit : Cette disparition est assez triste mais en prenant en compte la culture Japonaise qui a une vision cyclique du temps. Une vision où chaque fin est le début de quelque chose d'autre. Où chaque beau instant révolu est source de bonheur et chaque destruction synonyme de futur renaissance. On passe de la tristesse à la "Natsukashii" qui est un mot Japonais signifiant "nostalgie heureuse". La culture Japonaise chérit le passé mais ne le regrette pas.
Tous ceux qui ont eu la chance de découvrir le Japon ou ceux comme moi qui se sont limités aux œuvres culturelles japonaises voient certainement de quoi je parle.
Afficher tout
«Tous ceux qui ont eu la chance de découvrir le Japon ou ceux comme moi qui se sont limités aux œuvres culturelles japonaises voient certainement de quoi je parle. »
Ben oui, tu parles de toi, non?

a écrit : En France, notre plus vieille entreprise est probablement celle du Moulin Richard de Bas, qui fait parti des derniers moulins à papier du pays.
Fondée en 1326, l'entreprise continue de produire à la main environ 200 feuilles de papier de grande qualité par jour, avec le même style de fabrication qu'au
XVème siècle.
Elle aurait contribué à fournir en papier L'Encyclopédie de Diderot/Alembert (vers 1751), ainsi que l'unique exemplaire de la Constitution de la Vème République Francaise (1958).
Aujourd'hui, ce papier sert principalement à la remise des Prix Nobel, à la restauration de livres anciens, ainsi qu'aux beaux-arts bien entendu.

Pour ceux qui ont l'occasion de passer près d'Ambert en Auvergne, la balade visite du moulin est très sympa et enrichissante !
Afficher tout
J'avais fait la visite étant plus jeune et j'avais adoré ! Comme tu dis la visite est très enrichissante. C'est d'ailleurs une des rare fois où j'ai acheté à la boutique à la fin d'une visite, le papier a un grain incroyable.

a écrit : Le système fiscal de l'héritage en France rend les successions quasiment impossible, les sommes à verser à l'état par les héritiers ne sont pas supportable, du coup les propriétaires doivent ouvrir la société au capitaux extérieur. Voir carrément la vendre... Des entreprises exclusivement familiales (qui appartiennent à 100% à une famille), y'en a pas lourd chez nous, c'est clair!

"Nous comprenons votre douleur, mais dans votre malheur, n'oubliez pas de régler vos droits de succession. MOUAHAHAHAH!" ^^

a écrit : Le système fiscal de l'héritage en France rend les successions quasiment impossible, les sommes à verser à l'état par les héritiers ne sont pas supportable, du coup les propriétaires doivent ouvrir la société au capitaux extérieur. Loin de moi de chercher la petite bête, mais ce n'est pas vrai ce que tu dis.
Il existe des dizaines de manières pour léguer son entreprise à ses enfants.
Déjà tu peux donner tout les 15 ans 100 000€ à ton enfant (et à chacun d'entre eux). Plutôt utile pour une TPE ou PME.
Ensuite, le lien ci-dessous explique plutôt bien les manières pour faire ça bien.

www.avocats-picovschi.com/transmettre-son-entreprise-a-ses-enfants-quels-avantages_article-hs_111.html#
Sinon tu fais une SA/SAS et tu le nommes PDG à ta place. C'est le truc que font les grosses boites... et ça marche.

a écrit : Voir carrément la vendre... Des entreprises exclusivement familiales (qui appartiennent à 100% à une famille), y'en a pas lourd chez nous, c'est clair!

"Nous comprenons votre douleur, mais dans votre malheur, n'oubliez pas de régler vos droits de succession. MOUAHAHAHAH!" ^^
Et on a pas encore parlé des droits de successions sur les bien immobilier.
"Vous êtes un couple de professeur ? Vous n'avez pas les moyens de payer cette maison de campagne ? Bah va falloir vendre ce bien familial, cette maison achetée par vos arrières grands parents où vous avez passé toutes vos vacances avec vos cousins depuis votre tendre enfance. C'est balot hein !

a écrit : «Tous ceux qui ont eu la chance de découvrir le Japon ou ceux comme moi qui se sont limités aux œuvres culturelles japonaises voient certainement de quoi je parle. »
Ben oui, tu parles de toi, non?
Hein ?

a écrit : Voir carrément la vendre... Des entreprises exclusivement familiales (qui appartiennent à 100% à une famille), y'en a pas lourd chez nous, c'est clair!

"Nous comprenons votre douleur, mais dans votre malheur, n'oubliez pas de régler vos droits de succession. MOUAHAHAHAH!" ^^
Là tu dois parler des épiceries-merceries des années 50... il n'y a rien de plus facile que de transmettre sa boite sans payer autre chose que les droits d'enregistrement, dès que tu atteints une certaine taille, tu prends tes enfants en associés, etc...
et je précise que même les EURL peuvent avoir plusieurs gérants

a écrit : Là tu dois parler des épiceries-merceries des années 50... il n'y a rien de plus facile que de transmettre sa boite sans payer autre chose que les droits d'enregistrement, dès que tu atteints une certaine taille, tu prends tes enfants en associés, etc...
et je précise que même les EURL peuvent avoir plusieurs gérants
C'est marrant, j'y ai pensé aussi, aux associés, y'a des combines c'est vrai, mais ca pousse pas à trop grossir, pourtant on nous serine à longueur de temps qu'il faut créer de l'emploi, y'a un rouage qui grippe, mais j'arrive pas à mettre le doigt dess. AIIIIEU! Urssaf m'a mordu, sale bête! ^^

a écrit : Et on a pas encore parlé des droits de successions sur les bien immobilier.
"Vous êtes un couple de professeur ? Vous n'avez pas les moyens de payer cette maison de campagne ? Bah va falloir vendre ce bien familial, cette maison achetée par vos arrières grands parents où vous avez passé toutes vos vaca
nces avec vos cousins depuis votre tendre enfance. C'est balot hein ! Afficher tout
Ah wi c'est ballot!

On en discute en famille de la baraque de famille avec ma soeur, on est prévoyant et vraiment solidaires, donc on a le choix entre:
La vendre et récupérer la moitié
La mettre en location pendant 15 ans pour payer les impôts et on récupère les ruines à la fin
En tout cas on pourra pas vivre dedans, même avec nos salaires cumulés, on en a pas les moyens et en plus on va s’entre-tuer ma soeur et moi dans un espace aussi petit! ^^

Y'a vraiment un problème avec les droits de succession je trouve. Ca fait couler des familles, des entreprises, c'est n'importequoi, carrément contre-productif je trouve.

a écrit : Et on a pas encore parlé des droits de successions sur les bien immobilier.
"Vous êtes un couple de professeur ? Vous n'avez pas les moyens de payer cette maison de campagne ? Bah va falloir vendre ce bien familial, cette maison achetée par vos arrières grands parents où vous avez passé toutes vos vaca
nces avec vos cousins depuis votre tendre enfance. C'est balot hein ! Afficher tout
Tout les 15 ans tu peux donner 100 000 euros à tes enfants (pas en tout, 100 000 chacun).
Ta maison de vacances à 500 000€ (et on est sur de la bien belle grosse maison la) tu peux donner 300 000€ si tu gères bien, les droits de succession sur 200 000€ si un couple de prof ne peut pas se les payer... Je ne sais pas si on ne peut blâmer que l'Etat.
Si je ne me trompe pas sur 200 000€ tu auras 20% de droits à payer, soit 40 000€. Si tu as donné 400 000€ en tout (dans le cas de 2 enfants et que tu as fait juste 2 fois des donations), tes enfants n'auront plus qu'à payer 20 000 euros... 10 000 chacun.
Franchement, ce n'est insurmontable pour nos profs. C'est sur si tes enfants ont une carrière difficile (genre journaliste qui n'est que des piges), ça sera plus dur, mais dans tout les cas, auraient-ils pu payer l'entretien d'un tel bien ?

Et ça ce n'est qu'un des nombreux mécanismes. Peut être que tout le monde n'est pas au courant, mais quand on a des gros biens ou plusieurs... faut se renseigner un tout petit peu.

a écrit : Tout les 15 ans tu peux donner 100 000 euros à tes enfants (pas en tout, 100 000 chacun).
Ta maison de vacances à 500 000€ (et on est sur de la bien belle grosse maison la) tu peux donner 300 000€ si tu gères bien, les droits de succession sur 200 000€ si un couple de prof ne peut pas se les payer... Je ne sais
pas si on ne peut blâmer que l'Etat.
Si je ne me trompe pas sur 200 000€ tu auras 20% de droits à payer, soit 40 000€. Si tu as donné 400 000€ en tout (dans le cas de 2 enfants et que tu as fait juste 2 fois des donations), tes enfants n'auront plus qu'à payer 20 000 euros... 10 000 chacun.
Franchement, ce n'est insurmontable pour nos profs. C'est sur si tes enfants ont une carrière difficile (genre journaliste qui n'est que des piges), ça sera plus dur, mais dans tout les cas, auraient-ils pu payer l'entretien d'un tel bien ?

Et ça ce n'est qu'un des nombreux mécanismes. Peut être que tout le monde n'est pas au courant, mais quand on a des gros biens ou plusieurs... faut se renseigner un tout petit peu.
Afficher tout
Tu m'explique comment mes parents peuvent me donner de leur vivant 20% de leur baraque s'il te plait alors qu'ils ont pas un radis sur le compte en banque?

Ce que tu explique, c'est pour le cash, pas pour les biens immobiliers et encore moins pour une entreprise.

Ce qui en revient à dire que quand on hérite d'une baraque/entreprise, le plus souvent, la seule solution, c'est de la vendre.

Maison de vacances... hi hi, t'as de l'humour, toi! Moi je parle de la maison Merlin Cagalapin® ^^

a écrit : Loin de moi de chercher la petite bête, mais ce n'est pas vrai ce que tu dis.
Il existe des dizaines de manières pour léguer son entreprise à ses enfants.
Déjà tu peux donner tout les 15 ans 100 000€ à ton enfant (et à chacun d'entre eux). Plutôt utile pour une TPE ou PME.
Ensuite, le lien
ci-dessous explique plutôt bien les manières pour faire ça bien.

www.avocats-picovschi.com/transmettre-son-entreprise-a-ses-enfants-quels-avantages_article-hs_111.html#
Sinon tu fais une SA/SAS et tu le nommes PDG à ta place. C'est le truc que font les grosses boites... et ça marche.
Afficher tout
C'est vrai qu'il existe des solutions, néanmoins, et sans être spécialiste, la plupart requièrent de prévoir la succession longtemps à l'avance (un accident de vie brusque et imprévu ça arrive) et des formalités lourdes. Pourquoi faire simple quand on peut faire complexe ? Le but est de redistribuer en partie les richesses lors des changements de génération. Personnellement je n'adhère pas trop à ce principe même je le trouve respectable. Je suis d'accord pour financer le fonctionnement de l'état, mais pas pour votre redistribuer tout le travail d'une vie simplement parce que je n'aurai pas été assez malin pour contourner légalement les lois de succession. Ça fait chére payer la bêtise ou l'ignorance je trouve. Et sur le principe si j'arrive à capitaliser c'est pour mes enfants...

Posté le

android

(2)

Répondre