Les déchets sur la Lune intéressent la science

Proposé par
le
dans

Lors des différentes missions Apollo, les astronautes ont laissé plus de 180 tonnes de matériel et objets sur la Lune mais également 96 sacs-poubelle remplis d'urine, de selles et de vomi. Peu ragoutant, ces sacs intéressent toutefois les scientifiques qui étudient la survie de microbes sur la Lune.

La première photo prise sur la Lune par Neil Armstrong aura d'ailleurs un sac poubelle en premier plan.


Commentaires préférés (3)

L'essentiel de ces objets abandonnés sur place est cependant constitué d'une bonne partie du L.E.M (l’atterrisseur), seule une petite capsule repartait.
Il était nécessaire d'alléger la charge au maximum pour pouvoir repartir dans de bonnes conditions.
Il y a aussi une "bagnole", des caméras, des miroirs, des appareils scientifiques de mesure, des drapeaux, quelques balles de golf...

Si un jour on arrive à récupérer ces objets, même les cacas congelés vaudront certainement une véritable fortune! ^^

Pour ceux qui seraient tentés d'aller chercher du caca d'astronaute, voici sous quelle forme vous le trouverez. Âmes sensibles s'abstenir.

Durant les missions Apollo, les astronautes n'avaient pas de toilettes spatiales super high tech comme il en existe sur l'ISS ou anciennement à bord de la navette spatiale. Au lieu de ça, Armstrong et compagnons devaient faire leurs besoins dans des sacs plastiques... Sauf que le problème c'est que de faire la grosse commission sur Terre c'est facile, suffit de pousser un peu et puis la gravité fait le reste. Quand vous vous trouvez en apesanteur dans un vaisseau cependant, c'est un peu plus difficile, notamment pour bien assurer la séparation entre la matière fécale et le popotin qui vient de l'éjecter. En deux mots, oui, ça a tendance à rester collé. Les braves pionniers de la lune devaient donc enfiler comme des gants les sacs plastiques susmentionnés pour assurer une bonne séparation... À la main.

Mais une fois emballé soigneusement dans un petit sac plastique, ce n'était pas la fin du boulot pour l'astronaute : en effet le caca contient des tonnes de bactéries, lesquelles en mangeant du caca dégagent souvent des gaz comme le CO2. Heureusement les cerveaux de la NASA avaient tout prévu et fournissaient aux astronautes une solution désinfectante dans laquelle le caca devait baigner afin de tuer ces bactéries et empêcher que trop de gaz ne fasse éclater le sac. Sauf que encore une fois chez nous ce serait bien facile, on a le caca au fond on verse de la javel par dessus et puis la gravité fait le reste... Mais pas de gravité pour aider les astronautes à mélanger, ceux-ci devaient donc bien malaxer le caca manuellement dans ce sac plastique transparent jusqu'à ce qu'ils constatent que la matière fécale et la solution désinfectante étaient bien mélangées. Apparemment l'expérience était peu réjouissante...
Alors qui veut toujours être astronaute ici ?

Posté le

android

(147)

Répondre

Il y a un petit problème dans l'anecdote... On nous dit que les missions Apollo ont laissé plus de 180 tonnes de déchets sur la Lune, or, le module lunaire en entier (étage d'atterrissage et de décollage réunis) pesait environ 15 tonnes (16t pour la version améliorée à partir d'Apollo 15). Et il y a eu 6 missions Apollo qui ont réussi à se poser sur la Lune... 6x15 ça fait 90 et non 180, et encore, ce serait supposer que 0% du carburant (qui représente la plupart de la masse du LEM) a été utilisé pendant la descente.

Ce chiffre de 180t correspond à une estimation de l'ensemble des objets artificiels sur la Lune à l'heure actuelle et inclut aussi les étages de fusées crashés sur la lune et le carburant qu'il restait dans ceux-ci, les rovers automatiques et autres sondes, qu'ils se soient posés en douceur ou réduits à l'état de confettis. Même si les missions Apollo sont à l'origine d'une part significative de ces "déchets" on ne peut donc pas dire que les astronautes aient laissé 180t de déchets en repartant, l'image que ça donne est incorrecte.

Posté le

android

(50)

Répondre


Tous les commentaires (55)

La vache, 180 tonnes de matos, c'est énorme !

SVP pas de débat de type "l'homme pollue même la lune etc...", à l'époque les mentalités étaient différentes, et s'il avaient récupéré leurs déchets, ils auraient été probablement trop lourds pour rentrer sur Terre

Posté le

android

(11)

Répondre

Halala, l'homme pollue même la lune !
Bientôt ils y amèneront le covid

L'essentiel de ces objets abandonnés sur place est cependant constitué d'une bonne partie du L.E.M (l’atterrisseur), seule une petite capsule repartait.
Il était nécessaire d'alléger la charge au maximum pour pouvoir repartir dans de bonnes conditions.
Il y a aussi une "bagnole", des caméras, des miroirs, des appareils scientifiques de mesure, des drapeaux, quelques balles de golf...

Si un jour on arrive à récupérer ces objets, même les cacas congelés vaudront certainement une véritable fortune! ^^

a écrit : L'essentiel de ces objets abandonnés sur place est cependant constitué d'une bonne partie du L.E.M (l’atterrisseur), seule une petite capsule repartait.
Il était nécessaire d'alléger la charge au maximum pour pouvoir repartir dans de bonnes conditions.
Il y a aussi une "bagnole",
des caméras, des miroirs, des appareils scientifiques de mesure, des drapeaux, quelques balles de golf...

Si un jour on arrive à récupérer ces objets, même les cacas congelés vaudront certainement une véritable fortune! ^^
Afficher tout
Sans oublier les mégots de joints et les cannettes de bière!

a écrit : Sans oublier les mégots de joints et les cannettes de bière! T'est vraiment un gros dégueulasse toi! Allez, va ramasser tes détritus IMMEDIATEMENT! Nanmého!

a écrit : Sans oublier les mégots de joints et les cannettes de bière! Obligé y’a un barbuc !

Je trouve déjà que les gens qui s'amusent avec leur caca sont très limite, ceux qui s'amusent avec le caca des autres... je ne sais plus quoi en penser

a écrit : Je trouve déjà que les gens qui s'amusent avec leur caca sont très limite, ceux qui s'amusent avec le caca des autres... je ne sais plus quoi en penser Y'a bien un artiste qui a vendu le sien en conserves, mais j'admet que c'est spécial...

Wow le nombre d'écologistes irréprochables et qui ne polluent jamais dans les commentaires, ça fait plaisir à voir !
Je vous signale avant de se comporter comme si seuls les États-Unis polluaient, que la France produit une tonne de déchets par seconde, sans aller sur la Lune. Alors la Lune pourra bien survivre à 180 secondes de France, d'autant que je préfère avoir ces déchets sur un caillou mort que dans nos océans.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Wow le nombre d'écologistes irréprochables et qui ne polluent jamais dans les commentaires, ça fait plaisir à voir !
Je vous signale avant de se comporter comme si seuls les États-Unis polluaient, que la France produit une tonne de déchets par seconde, sans aller sur la Lune. Alors la Lune pourra bien survi
vre à 180 secondes de France, d'autant que je préfère avoir ces déchets sur un caillou mort que dans nos océans. Afficher tout
Détends toi, René, prend un pastis, y'a pas encore eu un seul commentaire de râgeux à part le tien, on ne fait que constater, expliquer et déconner! ;)

P.S: Peut on parler de pollution sur un astre où il n'y a que des cailloux, de la poussière et des radiations mortelles? Tant qu'on y accumule pas des montagnes de salletés, ca reste raisonnable, et comme je l'ai dit plus haut, pour les missions Apollo, ils n'avaient pas le choix d'abandonner le matériel inutile, sinon ils auraient été trop lourds pour décoller. Et pis ca deviendra un jour où l'autre des pièces de musée (même les cacas^^), je te le garantis.

a écrit : Sans oublier les mégots de joints et les cannettes de bière! Sans pression atmosphérique sur la lune, au décapsulage de ta bière, ça créé un nouvel événement climatique !

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Halala, l'homme pollue même la lune !
Bientôt ils y amèneront le covid
On a dit "pas ce genre de discours" ;)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Je trouve déjà que les gens qui s'amusent avec leur caca sont très limite, ceux qui s'amusent avec le caca des autres... je ne sais plus quoi en penser Ces "joueurs" s'appellent des coprologues... ;-)
C'est souvent dans nos excréments qu'on découvre certaines pathologies intestinales...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : La vache, 180 tonnes de matos, c'est énorme !

SVP pas de débat de type "l'homme pollue même la lune etc...", à l'époque les mentalités étaient différentes, et s'il avaient récupéré leurs déchets, ils auraient été probablement trop lourds pour rentrer sur Terre
Dans ces 180 tonnes, il y a bien évidemment les LEM, les rovers lunaires, etc. Tout n'était pas des "saletés"

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Dans ces 180 tonnes, il y a bien évidemment les LEM, les rovers lunaires, etc. Tout n'était pas des "saletés" A l'origine oui, mais qu'en est-il après 50 ans a supporter chaud, froid, vent solaire ?
Je pense que c'est aujourd'hui inutilisable, et ça colle donc avec la définition terrestre du "déchet"
Mais comme le dit l'ami nico, on ne peut pas vraiment les considérer comme tels

Posté le

android

(1)

Répondre

Pour ceux qui seraient tentés d'aller chercher du caca d'astronaute, voici sous quelle forme vous le trouverez. Âmes sensibles s'abstenir.

Durant les missions Apollo, les astronautes n'avaient pas de toilettes spatiales super high tech comme il en existe sur l'ISS ou anciennement à bord de la navette spatiale. Au lieu de ça, Armstrong et compagnons devaient faire leurs besoins dans des sacs plastiques... Sauf que le problème c'est que de faire la grosse commission sur Terre c'est facile, suffit de pousser un peu et puis la gravité fait le reste. Quand vous vous trouvez en apesanteur dans un vaisseau cependant, c'est un peu plus difficile, notamment pour bien assurer la séparation entre la matière fécale et le popotin qui vient de l'éjecter. En deux mots, oui, ça a tendance à rester collé. Les braves pionniers de la lune devaient donc enfiler comme des gants les sacs plastiques susmentionnés pour assurer une bonne séparation... À la main.

Mais une fois emballé soigneusement dans un petit sac plastique, ce n'était pas la fin du boulot pour l'astronaute : en effet le caca contient des tonnes de bactéries, lesquelles en mangeant du caca dégagent souvent des gaz comme le CO2. Heureusement les cerveaux de la NASA avaient tout prévu et fournissaient aux astronautes une solution désinfectante dans laquelle le caca devait baigner afin de tuer ces bactéries et empêcher que trop de gaz ne fasse éclater le sac. Sauf que encore une fois chez nous ce serait bien facile, on a le caca au fond on verse de la javel par dessus et puis la gravité fait le reste... Mais pas de gravité pour aider les astronautes à mélanger, ceux-ci devaient donc bien malaxer le caca manuellement dans ce sac plastique transparent jusqu'à ce qu'ils constatent que la matière fécale et la solution désinfectante étaient bien mélangées. Apparemment l'expérience était peu réjouissante...
Alors qui veut toujours être astronaute ici ?

Posté le

android

(147)

Répondre

a écrit : Détends toi, René, prend un pastis, y'a pas encore eu un seul commentaire de râgeux à part le tien, on ne fait que constater, expliquer et déconner! ;)

P.S: Peut on parler de pollution sur un astre où il n'y a que des cailloux, de la poussière et des radiations mortelles? Tant qu'on y accumu
le pas des montagnes de salletés, ca reste raisonnable, et comme je l'ai dit plus haut, pour les missions Apollo, ils n'avaient pas le choix d'abandonner le matériel inutile, sinon ils auraient été trop lourds pour décoller. Et pis ca deviendra un jour où l'autre des pièces de musée (même les cacas^^), je te le garantis. Afficher tout
Je reste insensible aux 180 tonnes de rebuts laissés sur la Lune, la seule chose que je trouve pénible ce sont ces gens qui sont curieux de savoir ce que deviennent les déjections abandonnées
Dans ce cas, fallait pas les laisser, parce que pour aller chercher les cacas de
Neil Armstrong, ça va encore couter la peau du... Q
et pour infos, je consomme, seulement et rarement (je suis d'une sobriété de chameau) du Champagne, je laisse le Pastis au peuple :D

a écrit : Pour ceux qui seraient tentés d'aller chercher du caca d'astronaute, voici sous quelle forme vous le trouverez. Âmes sensibles s'abstenir.

Durant les missions Apollo, les astronautes n'avaient pas de toilettes spatiales super high tech comme il en existe sur l'ISS ou anciennement à
bord de la navette spatiale. Au lieu de ça, Armstrong et compagnons devaient faire leurs besoins dans des sacs plastiques... Sauf que le problème c'est que de faire la grosse commission sur Terre c'est facile, suffit de pousser un peu et puis la gravité fait le reste. Quand vous vous trouvez en apesanteur dans un vaisseau cependant, c'est un peu plus difficile, notamment pour bien assurer la séparation entre la matière fécale et le popotin qui vient de l'éjecter. En deux mots, oui, ça a tendance à rester collé. Les braves pionniers de la lune devaient donc enfiler comme des gants les sacs plastiques susmentionnés pour assurer une bonne séparation... À la main.

Mais une fois emballé soigneusement dans un petit sac plastique, ce n'était pas la fin du boulot pour l'astronaute : en effet le caca contient des tonnes de bactéries, lesquelles en mangeant du caca dégagent souvent des gaz comme le CO2. Heureusement les cerveaux de la NASA avaient tout prévu et fournissaient aux astronautes une solution désinfectante dans laquelle le caca devait baigner afin de tuer ces bactéries et empêcher que trop de gaz ne fasse éclater le sac. Sauf que encore une fois chez nous ce serait bien facile, on a le caca au fond on verse de la javel par dessus et puis la gravité fait le reste... Mais pas de gravité pour aider les astronautes à mélanger, ceux-ci devaient donc bien malaxer le caca manuellement dans ce sac plastique transparent jusqu'à ce qu'ils constatent que la matière fécale et la solution désinfectante étaient bien mélangées. Apparemment l'expérience était peu réjouissante...
Alors qui veut toujours être astronaute ici ?
Afficher tout
Du CO2? je pensais plutôt au CH4

Il y a un petit problème dans l'anecdote... On nous dit que les missions Apollo ont laissé plus de 180 tonnes de déchets sur la Lune, or, le module lunaire en entier (étage d'atterrissage et de décollage réunis) pesait environ 15 tonnes (16t pour la version améliorée à partir d'Apollo 15). Et il y a eu 6 missions Apollo qui ont réussi à se poser sur la Lune... 6x15 ça fait 90 et non 180, et encore, ce serait supposer que 0% du carburant (qui représente la plupart de la masse du LEM) a été utilisé pendant la descente.

Ce chiffre de 180t correspond à une estimation de l'ensemble des objets artificiels sur la Lune à l'heure actuelle et inclut aussi les étages de fusées crashés sur la lune et le carburant qu'il restait dans ceux-ci, les rovers automatiques et autres sondes, qu'ils se soient posés en douceur ou réduits à l'état de confettis. Même si les missions Apollo sont à l'origine d'une part significative de ces "déchets" on ne peut donc pas dire que les astronautes aient laissé 180t de déchets en repartant, l'image que ça donne est incorrecte.

Posté le

android

(50)

Répondre

a écrit : Pour ceux qui seraient tentés d'aller chercher du caca d'astronaute, voici sous quelle forme vous le trouverez. Âmes sensibles s'abstenir.

Durant les missions Apollo, les astronautes n'avaient pas de toilettes spatiales super high tech comme il en existe sur l'ISS ou anciennement à
bord de la navette spatiale. Au lieu de ça, Armstrong et compagnons devaient faire leurs besoins dans des sacs plastiques... Sauf que le problème c'est que de faire la grosse commission sur Terre c'est facile, suffit de pousser un peu et puis la gravité fait le reste. Quand vous vous trouvez en apesanteur dans un vaisseau cependant, c'est un peu plus difficile, notamment pour bien assurer la séparation entre la matière fécale et le popotin qui vient de l'éjecter. En deux mots, oui, ça a tendance à rester collé. Les braves pionniers de la lune devaient donc enfiler comme des gants les sacs plastiques susmentionnés pour assurer une bonne séparation... À la main.

Mais une fois emballé soigneusement dans un petit sac plastique, ce n'était pas la fin du boulot pour l'astronaute : en effet le caca contient des tonnes de bactéries, lesquelles en mangeant du caca dégagent souvent des gaz comme le CO2. Heureusement les cerveaux de la NASA avaient tout prévu et fournissaient aux astronautes une solution désinfectante dans laquelle le caca devait baigner afin de tuer ces bactéries et empêcher que trop de gaz ne fasse éclater le sac. Sauf que encore une fois chez nous ce serait bien facile, on a le caca au fond on verse de la javel par dessus et puis la gravité fait le reste... Mais pas de gravité pour aider les astronautes à mélanger, ceux-ci devaient donc bien malaxer le caca manuellement dans ce sac plastique transparent jusqu'à ce qu'ils constatent que la matière fécale et la solution désinfectante étaient bien mélangées. Apparemment l'expérience était peu réjouissante...
Alors qui veut toujours être astronaute ici ?
Afficher tout
Et dire que ma grand-mère avait toujours rêvé d'être cosmonaute..si j'avais su je l'aurais traitée de cradosse (du coup j'ai peut-être échappé à une torgnole intersidérale?)!