Pourquoi dit-on de but en blanc ?

Proposé par
le

L'expression "de but en blanc" désigne le fait d'effectuer une action de manière directe et brusque, sans détour. Son origine est militaire : on évoquait ainsi un tir d'artillerie direct et sans calcul, depuis la butte d'artillerie où était placé le canon, vers une cible désignée par le terme blanc.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Je connaissais l’expression "tir tendu", pour décrire un tir direct et non pas en parabole, mais je ne savais pas que l’expression de but en blanc (et non pas de bout en blanc) venait de là. JMCMB ! A mon avis le tir direct désigne dans l'anecdote un tir sans préparation (calcul de trajectoire, préparatifs...) plutôt qu'un tir tendu. D'ailleurs le tendu de tir tendu est à prendre au premier degré, donc il ne s'agit pas d'une expression à proprement parlé.

Posté le

android

(19)

Répondre

Mais du coup pourquoi "butte" est devenu "but"?

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Mais du coup pourquoi "butte" est devenu "but"? Sur le site www.artillerie.asso.fr on trouve:


" De but en blanc
L’art de la guerre est fort difficile ; les artilleurs ne me démentiront point, qui vous expliqueront ce qu’est le but en blanc. Il s’agit du second point d’intersection où la ligne de tir suivie par le projectile, à la sortie du canon, coupe la ligne de mire de l’arme. Et la portée de but en blanc est la distance du point nommé but en blanc à la bouche de l’arme à feu, lorsque toutefois la ligne de mire est dans un plan horizontal. Repos ! On affirme également que tirer de but en blanc, c’est « tirer d’une butte en visant, par la ligne de mire, le centre de la cible qui est généralement peint en blanc ». Cela n’exigeait pas de mise au point - il n’y avait pas non plus de hausse mobile - et l’on tirait sans précaution particulière. De nos jours, de but en blanc signifie : sans détour, brusquement, sans aucune formalité ni précaution."

Apparemment « but » ou « butte » sont les mêmes mots, que la tradition orale a fait s’écrire différemment.


Tous les commentaires (4)

Je connaissais l’expression "tir tendu", pour décrire un tir direct et non pas en parabole, mais je ne savais pas que l’expression de but en blanc (et non pas de bout en blanc) venait de là. JMCMB !

a écrit : Je connaissais l’expression "tir tendu", pour décrire un tir direct et non pas en parabole, mais je ne savais pas que l’expression de but en blanc (et non pas de bout en blanc) venait de là. JMCMB ! A mon avis le tir direct désigne dans l'anecdote un tir sans préparation (calcul de trajectoire, préparatifs...) plutôt qu'un tir tendu. D'ailleurs le tendu de tir tendu est à prendre au premier degré, donc il ne s'agit pas d'une expression à proprement parlé.

Posté le

android

(19)

Répondre

Mais du coup pourquoi "butte" est devenu "but"?

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Mais du coup pourquoi "butte" est devenu "but"? Sur le site www.artillerie.asso.fr on trouve:


" De but en blanc
L’art de la guerre est fort difficile ; les artilleurs ne me démentiront point, qui vous expliqueront ce qu’est le but en blanc. Il s’agit du second point d’intersection où la ligne de tir suivie par le projectile, à la sortie du canon, coupe la ligne de mire de l’arme. Et la portée de but en blanc est la distance du point nommé but en blanc à la bouche de l’arme à feu, lorsque toutefois la ligne de mire est dans un plan horizontal. Repos ! On affirme également que tirer de but en blanc, c’est « tirer d’une butte en visant, par la ligne de mire, le centre de la cible qui est généralement peint en blanc ». Cela n’exigeait pas de mise au point - il n’y avait pas non plus de hausse mobile - et l’on tirait sans précaution particulière. De nos jours, de but en blanc signifie : sans détour, brusquement, sans aucune formalité ni précaution."

Apparemment « but » ou « butte » sont les mêmes mots, que la tradition orale a fait s’écrire différemment.