Les vertus de la rhodiola

Proposé par
le
dans

La rhodiola est une plante médicinale qui était utilisée par les Vikings pour augmenter leur endurance et leur force physique. Les athlètes et les astronautes russes la consommaient également pour améliorer leurs performances sportives et réduire leur fatigue.

De nos jours, certains sportifs utilisent la rhodiola pour augmenter leurs performances et récupérer plus vite. Elle est également utilisée pour lutter contre le stress, l'anxiété et la dépression, ainsi que pour augmenter les capacités cognitives (mémoire, concentration).


Commentaires préférés (3)

En lisant les sources que j'ai pu trouvé en français. J'ai l'impression que les biens faits de cette plante relève plus du mythe et de l'effet placebo. Chaque culture l'utilisant trop différemment pour que les effets médicinales soit avérées alors que la plante ne contient aucun principe actifs puissant sur l'homme.

Certaines cultures l'utilise pour la fertilité, d'autres contre la tuberculose, certaines pour décupler la force et l'endurance, d'autre encore pour la concentration et le stress etc.

Il n'y a pas eu d'études sérieuses sur les effets de cette plante sur le corps et le cerveau. Juste quelques expériences de comparaison de populations, trop restreinte. Raison pour laquelle elle n'est pas conciderée comme un produit dopant.

Tout comme d’autres produits de certaines enseignes « Bio-business».

Leur efficacité est très exagérée. Il y plus un effet placebo qu’autre chose. En soit cela n’est pas dérangeant à partir du moment où les gens se sentent bien. Mais le côté éthique me paraît assez obscur et opportuniste derrière tout ça !

Bon dimanche.

Je suis un peu surpris par les commentaires qui concluent que l'effet est plus de l'ordre du placebo parce qu'on manque d'études sur cette plante (ou alors j'ai mal compris). J'ai l'impression que c'est un mode de pensée qui se répand, ces dernières années, dans beaucoup de domaines : pas d'effet prouvé = pas d'effet, alors même que les études sont pleines de biais.
Quand je lis qu'une étude ne permet pas de conclure à un effet mais qu'elle préconise des recherches ultérieures, j'en conclus...rien. J'attends d'autres études pour me faire une opinion.

Posté le

android

(63)

Répondre


Tous les commentaires (40)

En lisant les sources que j'ai pu trouvé en français. J'ai l'impression que les biens faits de cette plante relève plus du mythe et de l'effet placebo. Chaque culture l'utilisant trop différemment pour que les effets médicinales soit avérées alors que la plante ne contient aucun principe actifs puissant sur l'homme.

Certaines cultures l'utilise pour la fertilité, d'autres contre la tuberculose, certaines pour décupler la force et l'endurance, d'autre encore pour la concentration et le stress etc.

Il n'y a pas eu d'études sérieuses sur les effets de cette plante sur le corps et le cerveau. Juste quelques expériences de comparaison de populations, trop restreinte. Raison pour laquelle elle n'est pas conciderée comme un produit dopant.

Tout comme d’autres produits de certaines enseignes « Bio-business».

Leur efficacité est très exagérée. Il y plus un effet placebo qu’autre chose. En soit cela n’est pas dérangeant à partir du moment où les gens se sentent bien. Mais le côté éthique me paraît assez obscur et opportuniste derrière tout ça !

Bon dimanche.

Oulala mais attention c'est de la drogue alors il faut interdire ça tout de suite !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tout comme d’autres produits de certaines enseignes « Bio-business».

Leur efficacité est très exagérée. Il y plus un effet placebo qu’autre chose. En soit cela n’est pas dérangeant à partir du moment où les gens se sentent bien. Mais le côté éthique me paraît assez obscur et opportuniste derrière tout ça
!

Bon dimanche.
Afficher tout
Je suis assez d'accord : il n'y a pas de mal à prendre un placebo, mais le vendre en prétendant que la substance a un effet spécifique, remarquable, alors que prendre une plante au hasard aurait les mêmes résultats, c'est moralement discutable.

D'autant plus que les effets contextuels font effet même en sachant qu'on prend un placebo.

(les effets contextuels, ça va être l'attitude de la personne qui recommande le traitement, le prix du traitement, la difficulté a obtenir un rendez-vous, le fait d'avoir à ingérer une substance, et plein d'autres trucs que j'ignore totalement)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : En lisant les sources que j'ai pu trouvé en français. J'ai l'impression que les biens faits de cette plante relève plus du mythe et de l'effet placebo. Chaque culture l'utilisant trop différemment pour que les effets médicinales soit avérées alors que la plante ne contient aucun principe actifs puissant sur l'homme.

Certaines cultures l'utilise pour la fertilité, d'autres contre la tuberculose, certaines pour décupler la force et l'endurance, d'autre encore pour la concentration et le stress etc.

Il n'y a pas eu d'études sérieuses sur les effets de cette plante sur le corps et le cerveau. Juste quelques expériences de comparaison de populations, trop restreinte. Raison pour laquelle elle n'est pas conciderée comme un produit dopant.
Afficher tout
Je partage la même impression. En s'intéressant aux source et en s’intéressant à l'article Wikipédia on se rend compte que les propriétés prêtées à cette plante auraient pu être nuancées.

D'abord la 1e source semble être un article ayant pour unique but de promouvoir un produit ayant des extraits de rhodiola pour principe actif. Elle ne semble donc pas pouvoir constituer une source principale fiable.
Ensuite la seconde étude émet en conclusion des réserves sur les propriétés de cette plante :

"Les recherches concernant l' efficacité de Rhodiola rosea sont contradictoires. Alors que certaines preuves suggèrent que l'herbe peut être utile pour améliorer les performances physiques et soulager la fatigue mentale, des défauts méthodologiques limitent l'évaluation précise de l'efficacité. Un ECR (Essai Clinique Randomisé) rigoureusement conçu et bien rapporté qui minimise les biais est nécessaire pour déterminer la véritable efficacité de R. rosea pour la fatigue ." (copié-collé de la traduction en français par Google Translate).

La troisième étude conclue : "En conclusion, les extraits de Rhodiola rosea et le salidroside sont des agents chimiopréventifs uniques, qui non seulement ont une activité anticancéreuse et anti-inflammatoire, mais renforcent ou stimulent également les fonctions physiologiques normales, telles que l'immunité, la réponse au stress et la réparation de l'ADN." et semble ainsi assurer de la multitude de ses bienfaits.

Mais de plus amples recherches permettent d'en douter. D'une part, Wikipédia qui peut servir de jauge quant aux connaissances actuelles parle "d'effets potentiels sur la santé", rien de sûr. D'autre part, en cherchant simplement "rhodiola rosea thèse" sur Google, ou "Rhodiola rosea" sur Google Scholar, on réalise que bon nombre d'études, en faveur ou non de se produit, concluent en disant que des recherches supplémentaires sont requises avant de pouvoir tirer des conclusions quant à son utilité thérapeutique.

Les propriétés de cette plante semblent donc être davantage hypothétiques que certifiées au vu des recherches existantes.

Navré pour le pavé et les éventuelles fautes d'inattention. Bonne journée ;)

Merci, déjà entendu parler via un épisode de Notabene sur les vikings ! Ps: cosmonaute si l'on veut parler des russes (c'est plus simple)

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Je suis assez d'accord : il n'y a pas de mal à prendre un placebo, mais le vendre en prétendant que la substance a un effet spécifique, remarquable, alors que prendre une plante au hasard aurait les mêmes résultats, c'est moralement discutable.

D'autant plus que les effets contextuels f
ont effet même en sachant qu'on prend un placebo.

(les effets contextuels, ça va être l'attitude de la personne qui recommande le traitement, le prix du traitement, la difficulté a obtenir un rendez-vous, le fait d'avoir à ingérer une substance, et plein d'autres trucs que j'ignore totalement)
Afficher tout
Ouais, enfin, si tu dis pas que ça des super propriétés, je vois pas comment il pourrait y avoir un effet placebo… L’effet placebo intervient justement parce que tu crois qu’il y a des super propriété.

a écrit : En lisant les sources que j'ai pu trouvé en français. J'ai l'impression que les biens faits de cette plante relève plus du mythe et de l'effet placebo. Chaque culture l'utilisant trop différemment pour que les effets médicinales soit avérées alors que la plante ne contient aucun principe actifs puissant sur l'homme.

Certaines cultures l'utilise pour la fertilité, d'autres contre la tuberculose, certaines pour décupler la force et l'endurance, d'autre encore pour la concentration et le stress etc.

Il n'y a pas eu d'études sérieuses sur les effets de cette plante sur le corps et le cerveau. Juste quelques expériences de comparaison de populations, trop restreinte. Raison pour laquelle elle n'est pas conciderée comme un produit dopant.
Afficher tout
Sauf que, comme tu le dis toi-même, il y a différentes cultures qui lui prêtent des effets bénéfiques, même s'il sont différents. Alors qu'il n'y a pas différentes cultures qui prêtent des effets bénéfiques au poireau ou à la violette ! Il doit quand même y avoir quelque chose de particulier dans la rhodiola car ça serait vraiment étonnant que différentes cultures aient choisi par hasard la même plante pour lui prêter des effets bénéfiques sans raison !

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Ouais, enfin, si tu dis pas que ça des super propriétés, je vois pas comment il pourrait y avoir un effet placebo… L’effet placebo intervient justement parce que tu crois qu’il y a des super propriété. Non. Le fait de croire qu'il y a des propriétés n'a qu'un effet très modéré. Ça participe au tout, mais ce n'est qu'un paramètre parmi tout un ensemble.
Un produit placebo a un effet tout à fait mesurable y compris sur une personne au courant qu'il est question d'un placebo.

Posté le

android

(4)

Répondre

J’ai envie d’ajouter que certains anti-dépresseur, antihistaminique etc... ne marche pas pour certains alors que pour d’autre ça marche nickel . Heureusement il y’a plusieurs molécules.
Ne pas oublier que nous les hommes comme je dirais la femme sommes pas des machines.
Alors peut être que le rhodiola marche pour certain et pas pour d’autre .
A méditer

a écrit : Sauf que, comme tu le dis toi-même, il y a différentes cultures qui lui prêtent des effets bénéfiques, même s'il sont différents. Alors qu'il n'y a pas différentes cultures qui prêtent des effets bénéfiques au poireau ou à la violette ! Il doit quand même y avoir quelque chose de particulier dans la rhodiola car ça serait vraiment étonnant que différentes cultures aient choisi par hasard la même plante pour lui prêter des effets bénéfiques sans raison ! Afficher tout Sauf si toutes ces cultures sont toutes issues de la même lignée. Et découles toutes de la même origine culturelle comme c'est le cas ici.

On ne parle que de peuple voisin d'Europe et d'Asie du nord ayant une grosse partie de leur histoire en commun. Comme par exemple l'expention mongole ou les conquêtes vikings. Ce ne sont pas des peuples isolés les uns des autres.

a écrit : Sauf si toutes ces cultures sont toutes issues de la même lignée. Et découles toutes de la même origine culturelle comme c'est le cas ici.

On ne parle que de peuple voisin d'Europe et d'Asie du nord ayant une grosse partie de leur histoire en commun. Comme par exemple l'expention mon
gole ou les conquêtes vikings. Ce ne sont pas des peuples isolés les uns des autres. Afficher tout
J'avoue ne pas voir ce que les scandinaves et les mongols ont en commun. L'âge des expéditions vikings s'est fini bien avant l'arrivée des mongols en Europe. Mais cet usage a en effet pu se transmettre d'un peuple à l'autre, ne serait-ce que par le commerce.

Posté le

android

(1)

Répondre

Je suis un peu surpris par les commentaires qui concluent que l'effet est plus de l'ordre du placebo parce qu'on manque d'études sur cette plante (ou alors j'ai mal compris). J'ai l'impression que c'est un mode de pensée qui se répand, ces dernières années, dans beaucoup de domaines : pas d'effet prouvé = pas d'effet, alors même que les études sont pleines de biais.
Quand je lis qu'une étude ne permet pas de conclure à un effet mais qu'elle préconise des recherches ultérieures, j'en conclus...rien. J'attends d'autres études pour me faire une opinion.

Posté le

android

(63)

Répondre

a écrit : Sauf si toutes ces cultures sont toutes issues de la même lignée. Et découles toutes de la même origine culturelle comme c'est le cas ici.

On ne parle que de peuple voisin d'Europe et d'Asie du nord ayant une grosse partie de leur histoire en commun. Comme par exemple l'expention mon
gole ou les conquêtes vikings. Ce ne sont pas des peuples isolés les uns des autres. Afficher tout
Évidemment c'est dans les régions où elle pousse que ses vertus sont connues ! Sinon, pour essayer de comprendre, il y a la page Wikipedia qui parle de la synergie entre les différentes molécules qui rendrait l'effet plus difficile à évaluer. On finit par se rendre compte que l'homme n'est pas une machine qui réagit toujours de la même façon à un stimulus et, pour prendre un exemple récent : malgré toutes les études on ne sait toujours pas quel sera l'effet du nouveau coronavirus sur différentes personnes ni même si tout le monde acquiert une immunité ni pendant combien de temps, alors que jusqu'ici on croyait que c'était aussi simple que : un virus, des symptômes, une immunité. Alors sans doute la rhodiola n'a pas un principe actif aussi simple avec des effets aussi évidents que le café ou le cannabis, mais ça ne veut pas dire qu'elle n'a aucun effet sur l'organisme.

Posté le

android

(2)

Répondre

Raean : "Alors sans doute la rhodiola n'a pas un principe actif aussi simple avec des effets aussi évidents que le café ou le cannabis, mais ça ne veut pas dire qu'elle n'a aucun effet sur l'organisme."

La rholiola est considérée comme une plante adaptogène.

Pour citer wikipedia :
Une plante adaptogène est une plante augmentant la capacité du corps à s’adapter aux différents stress, quels que soient leurs origines.

On attribue ce concept à un toxicologue russe, Nicolaï Lazarev, qui cherchait à définir le type d'action de plantes comme le ginseng en 1947. Selon ce concept, une substance adaptogène accroît de manière générale (non spécifique) la résistance de l'organisme aux divers stress qui l'affectent. Un adaptogène exerce une action normalisatrice non spécifique sur de nombreux organes ou fonctions physiologiques.

Dans la médecine traditionnelle chinoise, la notion d'« adaptogène » existe depuis des milliers d’années sous le concept de « toniques supérieurs», qui régularisent les diverses fonctions et augmentent l’énergie, favorisant globalement la santé sans traiter pour autant de maladies spécifiques.

Comme différentes études l'ont démontré, ce concept correspond bien aux plantes comme le Panax ginseng, le lapacho, la Rhodiola rosea,..

a écrit : Sauf que, comme tu le dis toi-même, il y a différentes cultures qui lui prêtent des effets bénéfiques, même s'il sont différents. Alors qu'il n'y a pas différentes cultures qui prêtent des effets bénéfiques au poireau ou à la violette ! Il doit quand même y avoir quelque chose de particulier dans la rhodiola car ça serait vraiment étonnant que différentes cultures aient choisi par hasard la même plante pour lui prêter des effets bénéfiques sans raison ! Afficher tout Il faut sortir le dimanche : il y a des cultures régionales qui mettent en avant des bienfaits présumés du poireau, et d'autres qui disent beaucoup de bien des violettes. Quand tu appartiens à une communauté, il est très difficile de remettre en cause les croyances de celle-ci sans s'en retrouver exclu

a écrit : J'avoue ne pas voir ce que les scandinaves et les mongols ont en commun. L'âge des expéditions vikings s'est fini bien avant l'arrivée des mongols en Europe. Mais cet usage a en effet pu se transmettre d'un peuple à l'autre, ne serait-ce que par le commerce. Je n'ai pas voulu dire que les scandinave et les mongols se soient rencontré. Mais ils ont eux à fréquenter les même zones géographique lors de leurs invasions.

a écrit : Il faut sortir le dimanche : il y a des cultures régionales qui mettent en avant des bienfaits présumés du poireau, et d'autres qui disent beaucoup de bien des violettes. Quand tu appartiens à une communauté, il est très difficile de remettre en cause les croyances de celle-ci sans s'en retrouver exclu Tu sors peut-être le dimanche mais ça ne t'a pas aidé à comprendre mon commentaire apparemment.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je n'ai pas voulu dire que les scandinave et les mongols se soient rencontré. Mais ils ont eux à fréquenter les même zones géographique lors de leurs invasions. Ils se sont rencontré : www.sarrazins.fr/vikings-et-musulmans-le-choc-dune-rencontre/
l'article commence par : «De l’autre côté de l’Europe, dans ce qui sera plus tard la Russie, Vikings et musulmans eurent tout autant l’occasion de se rencontrer, mais dans des conditions alors complètement différentes.»
3 paragraphes à la suite...

a écrit : En lisant les sources que j'ai pu trouvé en français. J'ai l'impression que les biens faits de cette plante relève plus du mythe et de l'effet placebo. Chaque culture l'utilisant trop différemment pour que les effets médicinales soit avérées alors que la plante ne contient aucun principe actifs puissant sur l'homme.

Certaines cultures l'utilise pour la fertilité, d'autres contre la tuberculose, certaines pour décupler la force et l'endurance, d'autre encore pour la concentration et le stress etc.

Il n'y a pas eu d'études sérieuses sur les effets de cette plante sur le corps et le cerveau. Juste quelques expériences de comparaison de populations, trop restreinte. Raison pour laquelle elle n'est pas conciderée comme un produit dopant.
Afficher tout
Il paraît que pour l’orthographe elle fait des miracles !