Les premières étapes du Tour de France étaient interminables

Proposé par
le
dans

La toute première étape du Tour de France, en 1903, était d'une longueur de 467 km, soit 249 km de plus que la plus longue étape du Tour 2020. Le rythme des coureurs étant plus faible à l'époque, Maurice Garin pédala pendant 17 heures et 45 minutes pour remporter cette étape.


Commentaires préférés (3)

À noter que durant ces premières éditions les coureurs faisaient également un vrai "tour" de France, contrairement à notre époque.

C'est vraiment une autre époque :) Les mecs couraient seuls, réparaient leurs pannes, sur des vélos sur lesquels on n'oserait même plus poser les fesses aujourd'hui...
6 étapes, vitesse moyenne 27 km/h, Guérin gagne 3 étapes et remporte cette 1ère édition avec plus de 3 heures d'avance sur le second !

Pour une étape presque deux fois plus longue qu'une étape moderne, je trouve la performance plus qu'honorable, surtout avec les vélos de l'époque, très rudimentaires comparés à ceux d'aujourd'hui bourrés de technologie.
Si en plus on ajoute à cela le dopage, mais ça c'est encore un autre débat.

Posté le

android

(59)

Répondre


Tous les commentaires (19)

Il emportait surtout une sacré dose de cocaïne pour finir les étapes.

À noter que durant ces premières éditions les coureurs faisaient également un vrai "tour" de France, contrairement à notre époque.

a écrit : Il emportait surtout une sacré dose de cocaïne pour finir les étapes. Oui bien sûr et aussi du viagra pour tenir.

Posté le

android

(0)

Répondre

C'est vraiment une autre époque :) Les mecs couraient seuls, réparaient leurs pannes, sur des vélos sur lesquels on n'oserait même plus poser les fesses aujourd'hui...
6 étapes, vitesse moyenne 27 km/h, Guérin gagne 3 étapes et remporte cette 1ère édition avec plus de 3 heures d'avance sur le second !

Pour une étape presque deux fois plus longue qu'une étape moderne, je trouve la performance plus qu'honorable, surtout avec les vélos de l'époque, très rudimentaires comparés à ceux d'aujourd'hui bourrés de technologie.
Si en plus on ajoute à cela le dopage, mais ça c'est encore un autre débat.

Posté le

android

(59)

Répondre

Vous saviez aussi que le tour de France devient de plus en plus physique ? Avec plus de col et de plus en plus élevé ?
C'est tout simplement pour le spectacle, les cols attirent plus de spectateurs qu'une ligne droite.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Vous saviez aussi que le tour de France devient de plus en plus physique ? Avec plus de col et de plus en plus élevé ?
C'est tout simplement pour le spectacle, les cols attirent plus de spectateurs qu'une ligne droite.
D'ailleurs ca pose pas mal de problème pour rehausser les cols... dernièrement, ils ont rajouté 30 mètres au mont Ventoux, des chantiers pharaoniques! ^^
Je plaisante hein, j'ai bien compris, (c'est une référence à un film histoire vraie où des gens entassent de la terre au sommet d'une colline pour en faire une montagne) et ce n'est pas que pour le vélo, on veut du spectacle! (moi perso je m'en fous mais je comprends le pourquoi)

@jeldora, Sangoky ne plaisantait pas, le dopage était légal avant, et la cocaïne, considérée comme un remède, en vente libre dans toutes les drogueries du pays.
D'ailleurs le dopage est encore légal, faut juste trouver une molécule que les autorités ne connaissent pas où une technique détournée, comme les transfusions de sang, l'entrainement en altitude où que sais-je d'autre.

a écrit : C'est vraiment une autre époque :) Les mecs couraient seuls, réparaient leurs pannes, sur des vélos sur lesquels on n'oserait même plus poser les fesses aujourd'hui...
6 étapes, vitesse moyenne 27 km/h, Guérin gagne 3 étapes et remporte cette 1ère édition avec plus de 3 heures d'avance sur le second !
Je sens comme une forme de nostalgie dans ton commentaire :)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Je sens comme une forme de nostalgie dans ton commentaire :) C'était plus des courses d' "homme fort" que des courses millimétrés. Depuis plusieurs années, il n'y a plus de place au "punch" mais ce sont des courses programmées à l'avance avec toute une équipe qui se sacrifie pour un homme alors que parfois plusieurs ont la capacité d'être des vainqueurs (je ne me souviens plus de l'équipe qui avait deux ou trois hommes forts qui se sont disputés pour être leader).

Sans parler de la triche chimique (dopage) ou technique (moteur dans le vélo), les vélo sont équipés de GPS, les coureurs d'oreillette, et les informations cardiovasculaires sont transmises au directeur sportif, tout cela permettant de maitriser la course et donner des consignes tuant totalement l'esprit d'initiative des coureurs.
Certains coureurs se réservent pour aller chercher le maillot jaune dans les étapes de montagne et se reposent ensuite entièrement sur leur équipe pour les maintenir en tête du classement sans gagner d'étape.
On est loin de ces puncheurs qui gagnaient seuls des étapes voir leur tour de France, il n'y a quasiment plus d'échappées (sauf si personne de dangereux au classement).

On peut effectivement regretté les tours de France d'avant 2000 où il y avait plus de challenge, d'incertitude, de victoire éclatante et de spontanéité. Le dopage est la depuis très longtemps, du premier au dernier du classement, il suffit d'avoir déjà fait du cyclisme pour réaliser la résistance qu'il faut lors d'un tel événement.

Sur la source wiki il est écrit que le départ est donné à 15h16. Si comme le dit l'anecdote ils ont pédaler pendant presque 18h ça fait une arrivé vers 9h le lendemain matin soit une grosse partie la course de nuit...

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : C'était plus des courses d' "homme fort" que des courses millimétrés. Depuis plusieurs années, il n'y a plus de place au "punch" mais ce sont des courses programmées à l'avance avec toute une équipe qui se sacrifie pour un homme alors que parfois plusieurs ont la capacité d'être des vainqueurs (je ne me souviens plus de l'équipe qui avait deux ou trois hommes forts qui se sont disputés pour être leader).

Sans parler de la triche chimique (dopage) ou technique (moteur dans le vélo), les vélo sont équipés de GPS, les coureurs d'oreillette, et les informations cardiovasculaires sont transmises au directeur sportif, tout cela permettant de maitriser la course et donner des consignes tuant totalement l'esprit d'initiative des coureurs.
Certains coureurs se réservent pour aller chercher le maillot jaune dans les étapes de montagne et se reposent ensuite entièrement sur leur équipe pour les maintenir en tête du classement sans gagner d'étape.
On est loin de ces puncheurs qui gagnaient seuls des étapes voir leur tour de France, il n'y a quasiment plus d'échappées (sauf si personne de dangereux au classement).

On peut effectivement regretté les tours de France d'avant 2000 où il y avait plus de challenge, d'incertitude, de victoire éclatante et de spontanéité. Le dopage est la depuis très longtemps, du premier au dernier du classement, il suffit d'avoir déjà fait du cyclisme pour réaliser la résistance qu'il faut lors d'un tel événement.
Afficher tout
Désolé mais, même si je n'ai jamais aimé le tour de France (chacun ses goûts), je ne peux mettre qu'un seul pouce vers le haut à ton commentaire... ;-)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : C'était plus des courses d' "homme fort" que des courses millimétrés. Depuis plusieurs années, il n'y a plus de place au "punch" mais ce sont des courses programmées à l'avance avec toute une équipe qui se sacrifie pour un homme alors que parfois plusieurs ont la capacité d'être des vainqueurs (je ne me souviens plus de l'équipe qui avait deux ou trois hommes forts qui se sont disputés pour être leader).

Sans parler de la triche chimique (dopage) ou technique (moteur dans le vélo), les vélo sont équipés de GPS, les coureurs d'oreillette, et les informations cardiovasculaires sont transmises au directeur sportif, tout cela permettant de maitriser la course et donner des consignes tuant totalement l'esprit d'initiative des coureurs.
Certains coureurs se réservent pour aller chercher le maillot jaune dans les étapes de montagne et se reposent ensuite entièrement sur leur équipe pour les maintenir en tête du classement sans gagner d'étape.
On est loin de ces puncheurs qui gagnaient seuls des étapes voir leur tour de France, il n'y a quasiment plus d'échappées (sauf si personne de dangereux au classement).

On peut effectivement regretté les tours de France d'avant 2000 où il y avait plus de challenge, d'incertitude, de victoire éclatante et de spontanéité. Le dopage est la depuis très longtemps, du premier au dernier du classement, il suffit d'avoir déjà fait du cyclisme pour réaliser la résistance qu'il faut lors d'un tel événement.
Afficher tout
C'est pas forcément un sport qui m'intéresse et j'avoue que ma culture là dessus est très proche du 0. Mais il y avait comme un goût de "c'était mieux avant" dans le commentaire que j'ai commenté.

Des changements, ils y en a eu dans tous les sports et dans tous les domaines. Prenons le foot et le basket que je connais bien par exemple : on peut regretter tout le business qu'il y a autour aujourd'hui mais techniquement, ces 2 sports ont évolué dans le bon sens. Le foot est plus beau à voir aujourd'hui qu'il y a 20 ans. Malgré des salaires mirobolants, les sportifs continuent de nous offrir des exploits sportifs et techniques incroyables.

Tout en ne connaissant presque rien sur le cyclisme, je suis sûr qu'il y a des bons côté aujourd'hui qui n'existaient pas jadis. C'est peut-être passé d'un sport individuel à un sport "collectif".

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : À noter que durant ces premières éditions les coureurs faisaient également un vrai "tour" de France, contrairement à notre époque. C'est vrai que les derniers tracés ne ressemblent absolument plus à rien:

Quand je regarde le tracé de 2019, je me dis:
- C'est un gars qui a acheté 10kg de shit à Bruxelles
- Il livre 5kg en Alsace
- Puis il livre le reste dans les Pyrénées
- Enfin, le vendredi, il rentre chez lui à Grenoble
- Puis le dimanche, il prend l'avion pour aller voir un pote à Paris qui l’emmène en boîte sur les Champs.

a écrit : C'est pas forcément un sport qui m'intéresse et j'avoue que ma culture là dessus est très proche du 0. Mais il y avait comme un goût de "c'était mieux avant" dans le commentaire que j'ai commenté.

Des changements, ils y en a eu dans tous les sports et dans tous les domai
nes. Prenons le foot et le basket que je connais bien par exemple : on peut regretter tout le business qu'il y a autour aujourd'hui mais techniquement, ces 2 sports ont évolué dans le bon sens. Le foot est plus beau à voir aujourd'hui qu'il y a 20 ans. Malgré des salaires mirobolants, les sportifs continuent de nous offrir des exploits sportifs et techniques incroyables.

Tout en ne connaissant presque rien sur le cyclisme, je suis sûr qu'il y a des bons côté aujourd'hui qui n'existaient pas jadis. C'est peut-être passé d'un sport individuel à un sport "collectif".
Afficher tout
L histoire du Sport est passionnante. Elle évolue en fonction des besoins marketing et pour répondre au maximum à l esprit de la discipline.

Si tu regardes l évolution du basket qui est un jeu offensif avec des pénalités si les joueurs restent en « attente » pour jouer la montre. Le volley ball avec l apparition du Libero qui a changé la physionomie de ce jeu. Il y a une multitude d évolution dans chaque discipline sportive. La grosseur de la balle de Ping Pong pour être plus visible à la TV...

Aujourd’hui en vélo, je trouve qu’on a atteint le creux de la vague. C est devenu trop « millimétré » ça manque d incertitude, de surprise. Il y a une certaine nostalgie que je peux partager. J avais plus d intérêt pour un tour avec indurain et jalabert que les derniers dont je ne connais personne.
Il y aura tôt ou tard une quelconque évolution qui lui redonnera de l attrait.
Mais je t accorde que cela reste subjectif.

a écrit : Oui bien sûr et aussi du viagra pour tenir. Café, quinine et jaja (gros rouge qui tache).

a écrit : L histoire du Sport est passionnante. Elle évolue en fonction des besoins marketing et pour répondre au maximum à l esprit de la discipline.

Si tu regardes l évolution du basket qui est un jeu offensif avec des pénalités si les joueurs restent en « attente » pour jouer la montre. Le volley ball avec l app
arition du Libero qui a changé la physionomie de ce jeu. Il y a une multitude d évolution dans chaque discipline sportive. La grosseur de la balle de Ping Pong pour être plus visible à la TV...

Aujourd’hui en vélo, je trouve qu’on a atteint le creux de la vague. C est devenu trop « millimétré » ça manque d incertitude, de surprise. Il y a une certaine nostalgie que je peux partager. J avais plus d intérêt pour un tour avec indurain et jalabert que les derniers dont je ne connais personne.
Il y aura tôt ou tard une quelconque évolution qui lui redonnera de l attrait.
Mais je t accorde que cela reste subjectif.
Afficher tout
Quand le sport devient un travail, il perd toute son essence, mais ce n'est que mon point de vue.
C'est un peu comme le sexe où les LEGO, quand ca devient trop sérieux, c'est chiant! ^^

a écrit : C'est vraiment une autre époque :) Les mecs couraient seuls, réparaient leurs pannes, sur des vélos sur lesquels on n'oserait même plus poser les fesses aujourd'hui...
6 étapes, vitesse moyenne 27 km/h, Guérin gagne 3 étapes et remporte cette 1ère édition avec plus de 3 heures d'avance sur le second !
Ça se fait encore ce genre de courses. La Transcontinental Race par exemple traverse l'Europe sur plusieurs milliers de km, en solo sans aucune assistance possible. On appelle cela l'utra distance. C'est Fiona Kolbinger qui a gagné la dernière édition en 2019 : 4000km via la Bulgarie, la Serbie, la Croatie, la Slovénie, l'Italie, l'Autriche, la Suisse et la France en 10 jours, 2 heures et 48min.

Posté le

android

(3)

Répondre

Ca fait 26,30km/h de moyenne pour ceux qui se posent la question

Posté le

android

(0)

Répondre