La cuisante défaite brésilienne en Coupe du monde a créé une nouvelle expression

Proposé par
Invité
le

Depuis la célèbre défaite en demi-finale de la Coupe du Monde de football face à l'Allemagne (7-1) en 2014, les Brésiliens ont une nouvelle expression : «Todo dia um novo 7-1» («Tous les jours, un nouveau 7-1»). Ils l'utilisent quand une grande catastrophe touche une personne ou le pays.


Commentaires préférés (3)

Ça sonne bien en français en plus parce que phonétiquement on entend « Tous les jours, un nouveau s’éteint »

a écrit : Quelque part le 7/1 c'est un peu leur Shoah à eux, quoi. Ils ont eu un épisode bien plus traumatisant lié au foot: la coupe du monde 1950, déjà à domicile contre l'Uruguay au mythique stade Maracanã: le "Maracanaço".
L'équipe du Brésil ne rejouera plus du tout pendant 2 ans après ce match. Et ce n'est que 4 ans après qu'ils rejoueront dans ce stade.
Il faudra aussi attendre 69 ans pour qu'ils reportent enfin un maillot de couleur blanche (2019), le jaune-bleu devenant par la suite iconique avec le passage à la télévision couleur en 1970.

a écrit : Ils ont eu un épisode bien plus traumatisant lié au foot: la coupe du monde 1950, déjà à domicile contre l'Uruguay au mythique stade Maracanã: le "Maracanaço".
L'équipe du Brésil ne rejouera plus du tout pendant 2 ans après ce match. Et ce n'est que 4 ans après qu'ils rejoueront da
ns ce stade.
Il faudra aussi attendre 69 ans pour qu'ils reportent enfin un maillot de couleur blanche (2019), le jaune-bleu devenant par la suite iconique avec le passage à la télévision couleur en 1970.
Afficher tout
Bon sang ce que les hommes peuvent être bêtes...
Je connaissais pas cette histoire et c'est dingue comment les gens peuvent se sentir concernés par un sport:
- 3 arrêt cardio respiratoires dans le stade
- 1 suicide dans le stade.
- vague de suicides dans le pays.
- les joueurs noirs et métis catalogués responsable de la défaite.
- des carrières brisées et des reconversions impossibles.

Je pensais qu'on devenait de plus en plus dingue avec ce sport mais au Brésil ça date pas d'hier!

Posté le

android

(34)

Répondre


Tous les commentaires (7)

Ah oui, c'est pareil à Nantes depuis le 6 - 0 face à l'OL.

Ça sonne bien en français en plus parce que phonétiquement on entend « Tous les jours, un nouveau s’éteint »

Nous par chez moi, grâce au PSG on dit, « une remontada peut en cacher une autre »...

a écrit : Quelque part le 7/1 c'est un peu leur Shoah à eux, quoi. Ils ont eu un épisode bien plus traumatisant lié au foot: la coupe du monde 1950, déjà à domicile contre l'Uruguay au mythique stade Maracanã: le "Maracanaço".
L'équipe du Brésil ne rejouera plus du tout pendant 2 ans après ce match. Et ce n'est que 4 ans après qu'ils rejoueront dans ce stade.
Il faudra aussi attendre 69 ans pour qu'ils reportent enfin un maillot de couleur blanche (2019), le jaune-bleu devenant par la suite iconique avec le passage à la télévision couleur en 1970.

a écrit : Ils ont eu un épisode bien plus traumatisant lié au foot: la coupe du monde 1950, déjà à domicile contre l'Uruguay au mythique stade Maracanã: le "Maracanaço".
L'équipe du Brésil ne rejouera plus du tout pendant 2 ans après ce match. Et ce n'est que 4 ans après qu'ils rejoueront da
ns ce stade.
Il faudra aussi attendre 69 ans pour qu'ils reportent enfin un maillot de couleur blanche (2019), le jaune-bleu devenant par la suite iconique avec le passage à la télévision couleur en 1970.
Afficher tout
Bon sang ce que les hommes peuvent être bêtes...
Je connaissais pas cette histoire et c'est dingue comment les gens peuvent se sentir concernés par un sport:
- 3 arrêt cardio respiratoires dans le stade
- 1 suicide dans le stade.
- vague de suicides dans le pays.
- les joueurs noirs et métis catalogués responsable de la défaite.
- des carrières brisées et des reconversions impossibles.

Je pensais qu'on devenait de plus en plus dingue avec ce sport mais au Brésil ça date pas d'hier!

Posté le

android

(34)

Répondre