Une des plus grandes montagnes de France n'existait pas

Proposé par
le

Le mont Iseran est le nom d’une montagne de Savoie qui n’a pourtant jamais existé. Apparue sur les cartes de Savoie à la fin du XVIIe siècle et culminant selon ces dernières à plus de 4000 mètres, ce n'est que dans la seconde moitié du XIXe siècle que l'on se rendit compte qu'elle n'existait tout simplement pas.


Commentaires préférés (3)

Apparemment l’origine de cette croyance découle du fait que 4 rivières prennent leur source exactement dans ce coin. Dans l’était de connaissances des géographes du XVIIème, cela signifiait obligatoirement que leur source était un mont très élevé. Ils ont donc placé ce mont à la source et lui ont attribué une hauteur élevée, exagérée par leurs successeurs.
C’est pour cette même raison que l’on a longtemps pensé que le Saint Gothard était le point culminant des Alpes ( alors qu’il ne culmine qu’à un modeste 2106m).

Pour replacer dans le contexte, on parle de montagnes difficiles d’accès, peu de chemins, rien de plus efficace pour grimper qu’un cheval ou des jambes, quasi absence de matériel d’alpinisme, grande difficulté des relevés... On peut en rire avec les informations d’aujourd’hui mais pour l’époque ils ont simplement fait les relevés là où cela était possible et extrapolé le reste à partir des informations disponibles/crédibles à leur époque, ce qui est déjà admirable

Même au 21 siècle, avec toute la technologie existante, des erreurs cartographiques continuent d'être publiées.

En 2010, Google Earth publiait une délimitation frontalière erronée entre le Costa Rica et le Nicaragua, attribuant une partie de l'île Calero a ce dernier pays.
Faisant usage de cette erreur, un officier militaire Nicaraguayen eut la "bonne idée" d'y envoyer un détachement, de faire décrocher le drapeau Costaricain qui y flottait, ainsi que de laisser leurs ordures, dans cette zone classée comme réserve protégée.

Le différent termina devant le Tribunal International de Justice de l'ONU.

Posté le

android

(45)

Répondre

a écrit : Le mot mont est masculin. Donc dans la phrase suivant, “apparue” se rapporte à quoi ?
Si on parle du mont, ce qui serait logique, il faut mette “apparu” et tout au masculin.

C’était le pinailleur de service
Une montagne ?

Posté le

android

(29)

Répondre


Tous les commentaires (14)

Apparemment l’origine de cette croyance découle du fait que 4 rivières prennent leur source exactement dans ce coin. Dans l’était de connaissances des géographes du XVIIème, cela signifiait obligatoirement que leur source était un mont très élevé. Ils ont donc placé ce mont à la source et lui ont attribué une hauteur élevée, exagérée par leurs successeurs.
C’est pour cette même raison que l’on a longtemps pensé que le Saint Gothard était le point culminant des Alpes ( alors qu’il ne culmine qu’à un modeste 2106m).

Pour replacer dans le contexte, on parle de montagnes difficiles d’accès, peu de chemins, rien de plus efficace pour grimper qu’un cheval ou des jambes, quasi absence de matériel d’alpinisme, grande difficulté des relevés... On peut en rire avec les informations d’aujourd’hui mais pour l’époque ils ont simplement fait les relevés là où cela était possible et extrapolé le reste à partir des informations disponibles/crédibles à leur époque, ce qui est déjà admirable

Même au 21 siècle, avec toute la technologie existante, des erreurs cartographiques continuent d'être publiées.

En 2010, Google Earth publiait une délimitation frontalière erronée entre le Costa Rica et le Nicaragua, attribuant une partie de l'île Calero a ce dernier pays.
Faisant usage de cette erreur, un officier militaire Nicaraguayen eut la "bonne idée" d'y envoyer un détachement, de faire décrocher le drapeau Costaricain qui y flottait, ainsi que de laisser leurs ordures, dans cette zone classée comme réserve protégée.

Le différent termina devant le Tribunal International de Justice de l'ONU.

Posté le

android

(45)

Répondre

Le mot mont est masculin. Donc dans la phrase suivant, “apparue” se rapporte à quoi ?
Si on parle du mont, ce qui serait logique, il faut mette “apparu” et tout au masculin.

C’était le pinailleur de service

a écrit : Le mot mont est masculin. Donc dans la phrase suivant, “apparue” se rapporte à quoi ?
Si on parle du mont, ce qui serait logique, il faut mette “apparu” et tout au masculin.

C’était le pinailleur de service
Une montagne ?

Posté le

android

(29)

Répondre

a écrit : Une montagne ? Oui, comme le confirme le dernier verbe :" Elle n'existait".

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Le mot mont est masculin. Donc dans la phrase suivant, “apparue” se rapporte à quoi ?
Si on parle du mont, ce qui serait logique, il faut mette “apparu” et tout au masculin.

C’était le pinailleur de service
Non seulement tu pinailles pour faire l'intéressant mais en plus t'as tort. Les grammar nazi vous êtes un cancer sur internet.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Non seulement tu pinailles pour faire l'intéressant mais en plus t'as tort. Les grammar nazi vous êtes un cancer sur internet. Primate : autant tu as raison sur la première partie de ta phrase, autant tu as tord de traiter certaines personnes de nazis sous prétexte qu’elles préfèrent un post correctement orthographié à un ramassis de fautes qui les choque (ce qui visiblement n’est pas ton cas).

a écrit : Le mot mont est masculin. Donc dans la phrase suivant, “apparue” se rapporte à quoi ?
Si on parle du mont, ce qui serait logique, il faut mette “apparu” et tout au masculin.

C’était le pinailleur de service
Relit le texte jusqu’au bout et tu verras qu’il s’agit de la montagne...

a écrit : Primate : autant tu as raison sur la première partie de ta phrase, autant tu as tord de traiter certaines personnes de nazis sous prétexte qu’elles préfèrent un post correctement orthographié à un ramassis de fautes qui les choque (ce qui visiblement n’est pas ton cas). Tort, avec un "t" :-)

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Le mot mont est masculin. Donc dans la phrase suivant, “apparue” se rapporte à quoi ?
Si on parle du mont, ce qui serait logique, il faut mette “apparu” et tout au masculin.

C’était le pinailleur de service
« Mette » se rapporte à quoi ? Selon l’orthographe française en vigueur, il aurait fallu écrire « mettre ».

Pinailleur de pinailleurs.

Euh! vous devriez vérifier quand même sur la carte IGN la plus à jour! (la 1/25000 par exemple).
Car le "Signal de l'Iseran", surplombant le fameux col du même nom, existe bel et bien, et est crédité de 3237m. Pas si petit que ça quand même. En tous cas, c'est le sommet proche du col effectivement le plus élevé.
Dans le coin, on n'appelle pas "sommet de" un sommet, ça fait tautologie, ou pléonasme si on veut. Ni même vraiment "mont", ou rarement. Regardez à nouveau, ici on fait la distinction entre "pointe", "pic", "signal", "ouille", "bec", "aiguille", "tête", etc... et à la limite, "rocher" quand c'est trop indéfinissable.
C'est comme les esquimaux qui n'appellent pas juste "neige" la neige, mais ont un tas de mots selon sa consistance: pas le même objet pour eux!
Ou les bretons qui n'appellent pas "pluie" la pluie (non là c'est pour rigoler, on reste amis hein?).
En tous cas, je ne suis pas sûr que les anciens géographes aient été si à côté de la plaque que ça, à part le calcul de l'altitude.

a écrit : Même au 21 siècle, avec toute la technologie existante, des erreurs cartographiques continuent d'être publiées.

En 2010, Google Earth publiait une délimitation frontalière erronée entre le Costa Rica et le Nicaragua, attribuant une partie de l'île Calero a ce dernier pays.
Faisant usag
e de cette erreur, un officier militaire Nicaraguayen eut la "bonne idée" d'y envoyer un détachement, de faire décrocher le drapeau Costaricain qui y flottait, ainsi que de laisser leurs ordures, dans cette zone classée comme réserve protégée.

Le différent termina devant le Tribunal International de Justice de l'ONU.
Afficher tout
Je ne connaissais pas cette histoire entre le Costa Rica et le Nicaragua mais es tu sûr que ce soit une erreur ? Google change les frontières sur ses applications en fonction du pays d'où tu regardes.
La frontière de la crimée ou du kashmir sont sûrement les exemples les plus connus, la frontière sur Google maps change en fonction de l'adresse IP.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Tort, avec un "t" :-) Oups... encore une facétie du correcteur... et une erreur de relecture de ma part. Comme quoi...