L’écrivaine Janet Frame faillit être lobotomisée

Proposé par
le

En 1945, l’écrivaine Janet Frame, diagnostiquée à tort schizophrène à 20 ans, passa 8 ans en hôpital psychiatrique. Dans un étrange jeu du destin, Frame devait subir une lobotomie quand l’hôpital apprit qu’elle avait reçu un prix littéraire important pour un recueil de nouvelles qu'elle avait écrites. La procédure fut annulée et Frame libérée.

Elle endura pendant près d'une décennie des traitements répétés de thérapie électroconvulsive. Pendant ses séjours à l’hôpital, elle lisait tous les classiques qu’elle trouvait et peaufinait son talent pour l’écriture. Elle publia son premier livre, "Le Lagon" alors qu’elle était encore une patiente. Elle poursuivit sa carrière et écrit de nombreux livres de fiction et de poésie. La réalisatrice Jane Campion adapta son autobiographie, "Un ange à ma table" au cinéma en 1990.


Commentaires préférés (3)

C’est dingue de se dire qu’à cette époque, faire une tentative de suicide pouvait être suffisant pour être diagnostiqué schizophrène sans le moindre examen médical, c’est d’ailleurs ce qui lui ai arrivé à cette pauvre Frame !

Tout ça parce qu'elle sortait du cadre...

Posté le

android

(63)

Répondre

j'ai demandé à mon psy si j'etais schizophrène,il m'a dit que j'avais pas de psy.

Posté le

android

(97)

Répondre


Tous les commentaires (33)

C’est dingue de se dire qu’à cette époque, faire une tentative de suicide pouvait être suffisant pour être diagnostiqué schizophrène sans le moindre examen médical, c’est d’ailleurs ce qui lui ai arrivé à cette pauvre Frame !

Tout ça parce qu'elle sortait du cadre...

Posté le

android

(63)

Répondre

a écrit : Tout ça parce qu'elle sortait du cadre... Je sur validé. Merci d'exprimer mon humour tout naze !

Posté le

android

(4)

Répondre

j'ai demandé à mon psy si j'etais schizophrène,il m'a dit que j'avais pas de psy.

Posté le

android

(97)

Répondre

a écrit : Tout ça parce qu'elle sortait du cadre... Le marteau tape toujours sur le clou qui dépasse, disent les Japonais.

a écrit : Le marteau tape toujours sur le clou qui dépasse, disent les Japonais. C'est pas plutôt : le clou qui dépasse attire toujours le marteau ?
Disons que le marteau tape des fois les doigts qui dépassent .

a écrit : C'est pas plutôt : le clou qui dépasse attire toujours le marteau ?
Disons que le marteau tape des fois les doigts qui dépassent .
C'est exactement cela, merci pour la précision.

En lisant l'anecdote jai tout de suite pensé au film shutter island ...

Posté le

android

(8)

Répondre

Être une Frame libérée, c est pas si facile...

Posté le

android

(26)

Répondre

On sait aujourd'hui que la lobotomie est une pratique inutile voire barbare mais elle a pourtant été pratiquée jusqu'en 1986 en France. Son inventeur, le Portugais Egas Moniz (1874-1955), a même été récompensé du prix Nobel en 1949.

Autre fait intéressant sur le sujet, sur les 1 340 opérations de lobotomie menées à la fois en France, en Belgique et en Suisse entre les années 1935 et 1985, on dénombre 84 % de patientes. Les crises d'hystérie, de paranoïa, de démence étaient souvent attribués aux femmes et la seule solution considérée comme valable par la psychiatrie de l'époque était la lobotomie.

Pour le côté glauque, il existait plusieurs types de lobotomie. Notamment celle du pic à glace où on détruisait directement les fibres blanches à travers l'orbite de l'oeil. Une autre consistait à faire des trous dans le crane par lequel on injectait une solution d’alcool pur dans les lobes frontaux pour éliminer des fibres blanches. Le problème de ces techniques, c'est qu'elles donnaient des résultats. Les patients ne faisaient plus de crise...

a écrit : On sait aujourd'hui que la lobotomie est une pratique inutile voire barbare mais elle a pourtant été pratiquée jusqu'en 1986 en France. Son inventeur, le Portugais Egas Moniz (1874-1955), a même été récompensé du prix Nobel en 1949.

Autre fait intéressant sur le sujet, sur les 1 340 opérations de
lobotomie menées à la fois en France, en Belgique et en Suisse entre les années 1935 et 1985, on dénombre 84 % de patientes. Les crises d'hystérie, de paranoïa, de démence étaient souvent attribués aux femmes et la seule solution considérée comme valable par la psychiatrie de l'époque était la lobotomie.

Pour le côté glauque, il existait plusieurs types de lobotomie. Notamment celle du pic à glace où on détruisait directement les fibres blanches à travers l'orbite de l'oeil. Une autre consistait à faire des trous dans le crane par lequel on injectait une solution d’alcool pur dans les lobes frontaux pour éliminer des fibres blanches. Le problème de ces techniques, c'est qu'elles donnaient des résultats. Les patients ne faisaient plus de crise...
Afficher tout
Je fais pareil avec mon ordi, dès qu'il débloque je plante un tout petit clou dans le processeur... RADICAL!
Autre temps, autre mœurs.

Pour l'anecdote, on peut encore assez facilement se retrouver en hôpital psy encore aujourd'hui, faut pas trop sortir des clous, quoi. Perso, il m'arrive d'entendre des voix, ben je risque pas de le crier sur tout les toits (d'autant qu'elles disent n'importequoi^^) et je suis trèèèèèèès loin d'être le seul.

a écrit : Je fais pareil avec mon ordi, dès qu'il débloque je plante un tout petit clou dans le processeur... RADICAL!
Autre temps, autre mœurs.

Pour l'anecdote, on peut encore assez facilement se retrouver en hôpital psy encore aujourd'hui, faut pas trop sortir des clous, quoi. Perso, il m'
;arrive d'entendre des voix, ben je risque pas de le crier sur tout les toits (d'autant qu'elles disent n'importequoi^^) et je suis trèèèèèèès loin d'être le seul. Afficher tout
C’est pas normal de s’entendre penser ou de se parler dans sa tête ?

Le PC du lycée parfois je lui mets une tape et ça fonctionne mieux après !

a écrit : Je fais pareil avec mon ordi, dès qu'il débloque je plante un tout petit clou dans le processeur... RADICAL!
Autre temps, autre mœurs.

Pour l'anecdote, on peut encore assez facilement se retrouver en hôpital psy encore aujourd'hui, faut pas trop sortir des clous, quoi. Perso, il m'
;arrive d'entendre des voix, ben je risque pas de le crier sur tout les toits (d'autant qu'elles disent n'importequoi^^) et je suis trèèèèèèès loin d'être le seul. Afficher tout
Ce serait intéressant de savoir combien de personnes sont aujourd'hui "enfermé" en psychiatrie par erreur. J'aimerais bien savoir également si les patients sont véritablement shootés aux médicaments pour les calmer ou si c'est une rumeur et on essaye vraiment de les soigner. Un psychiatre dans le coin ? (j'ai dit psychiatre hein ! pas psychologue. Ne cherchez pas, j'aime pas les psychologues. Ils trouvent toujours pleins de trucs dans ma tête).

PS: un peu de musique parce que c'est bientôt le weekend tiens : www.youtube.com/watch?v=wCUx9nOt9u8

a écrit : Ce serait intéressant de savoir combien de personnes sont aujourd'hui "enfermé" en psychiatrie par erreur. J'aimerais bien savoir également si les patients sont véritablement shootés aux médicaments pour les calmer ou si c'est une rumeur et on essaye vraiment de les soigner. Un psychiatre dans le coin ? (j'ai dit psychiatre hein ! pas psychologue. Ne cherchez pas, j'aime pas les psychologues. Ils trouvent toujours pleins de trucs dans ma tête).

PS: un peu de musique parce que c'est bientôt le weekend tiens : www.youtube.com/watch?v=wCUx9nOt9u8
Afficher tout
Cette anecdote nous parle car se faire enfermer sans raison est une peur que beaucoup de gens partagent.

Mais en vérité, pour ce qui est de la France en tous cas, la vraie question à se poser est "combien de personnes qui auraient besoin de soins psychiatriques sont livrées à elles-mêmes ?"
La psychiatrie est le parent pauvre de la médecine. Hormis les urgences psychiatriques capables de garder un malade quelques nuits (et encore), il faut attendre des années pour intégrer un institut spécialisé, pour se faire "interner", quand on en a vraiment besoin.

a écrit : C’est dingue de se dire qu’à cette époque, faire une tentative de suicide pouvait être suffisant pour être diagnostiqué schizophrène sans le moindre examen médical, c’est d’ailleurs ce qui lui ai arrivé à cette pauvre Frame ! Et pas qu'à cette époque. Aujourd'hui si tu ne rentres pas dans le moule et que tu fasses pas le mouton à suivre le troupeau, tu es considéré comme différent. Encore plus si tu fais une tentative de suicide, on te dira regarde Hanouna pour te changer les idées..

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C’est pas normal de s’entendre penser ou de se parler dans sa tête ?

Le PC du lycée parfois je lui mets une tape et ça fonctionne mieux après !
Ah non, je ne m'entends pas penser, mes pensées sont stables, inaudibles, réfléchies, j'entends vraiment des voix (pas souvent), alors ca vient peut être d'un souci de câblage dans la confiture qui me sert de cerveau, ça je sais pas, mais si tu veux un exemple, un jour j'ai entendu des voix s'engueuler entre elles... heuuu

Ca tu vois, je vais pas le dire au toubib. Je reste calme, je fais comme si de rien était, j'ai pas envie de me retrouver chez les dingos!!! ^^


Honnêtement, l'expérience de la vie me laisse à penser qu'on est tous cinglés, mais... chut, faut pas le dire, c'est un secret!

-"Reste cool, sac à merde!"
(T.800 n° de série 201744, Terminator 2)^^

a écrit : Ce serait intéressant de savoir combien de personnes sont aujourd'hui "enfermé" en psychiatrie par erreur. J'aimerais bien savoir également si les patients sont véritablement shootés aux médicaments pour les calmer ou si c'est une rumeur et on essaye vraiment de les soigner. Un psychiatre dans le coin ? (j'ai dit psychiatre hein ! pas psychologue. Ne cherchez pas, j'aime pas les psychologues. Ils trouvent toujours pleins de trucs dans ma tête).

PS: un peu de musique parce que c'est bientôt le weekend tiens : www.youtube.com/watch?v=wCUx9nOt9u8
Afficher tout
J’adore ( les patients maltraités, pas la musique, euh... ah non c’est l’inverse !) merci elle était sympa à écouter.

a écrit : C’est dingue de se dire qu’à cette époque, faire une tentative de suicide pouvait être suffisant pour être diagnostiqué schizophrène sans le moindre examen médical, c’est d’ailleurs ce qui lui ai arrivé à cette pauvre Frame ! Et pourtant si c'était l'examen médical de l'époque qui établissait la maladie. À chaque époque le monde médical à ses folies ...

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Tout ça parce qu'elle sortait du cadre... Et pourtant seuls ceux qui sortent du cadre peuvent apprécier l’intégralité du tableau.

a écrit : Je fais pareil avec mon ordi, dès qu'il débloque je plante un tout petit clou dans le processeur... RADICAL!
Autre temps, autre mœurs.

Pour l'anecdote, on peut encore assez facilement se retrouver en hôpital psy encore aujourd'hui, faut pas trop sortir des clous, quoi. Perso, il m'
;arrive d'entendre des voix, ben je risque pas de le crier sur tout les toits (d'autant qu'elles disent n'importequoi^^) et je suis trèèèèèèès loin d'être le seul. Afficher tout
Si tu parles à Dieu c’est que tu es croyant mais s’il te répond c’est que tu es schizophrène :-)