Un escargot en armure métallique

Proposé par
le
dans

Pour se protéger, le gastéropode Crysomallon squamiferum possède une véritable armure, unique dans le monde animal. Sa coquille est faite en partie de métal, car elle est recouverte de granules de sulfure de fer. Il lui faut cela pour survivre dans des conditions extrêmes à plus de 2 000 mètres de profondeur près de cheminées hydrothermales.


Tous les commentaires (37)

a écrit : Le fer "alimentaire" doit être à l'échelle atomique, le corps n'est pas capable de digérer un écrou, ca se saurait, et les particules de fer dans les frosties sont trop grosses pour être assimilées.

Pour l'anecdote, je ne comprends pas la photo, la coquille, ok on la voit bien,
mais le truc qui en sort, on dirait vraiment l'animal avec une armure d'écaille, donc l'anecdote n'est pas si fausse que ça, le bestiau a bel et bien une armure, après, métallique, la... les chimistes, a vous de jouer. ;) Afficher tout
"les particules de fer dans les frosties sont trop grosses pour être assimilées":

Ah bon ? Faudra le dire aux médecins et aux nutritionnistes canadiens car ils pensent tout à fait le contraire...

www.dispensaire.ca/article/viandes-substituts-solides-cereales-fer-nourrisson/

a écrit : Tu confonds le fer métallique constitué de blocs d’atomes de fer et le fer alimentaire constitué d’atomes de fer sous forme ionisé ou moléculaire.
Tu peux manger un écrou et ton taux ferrique n’augmentera pas.
Tu essaies de te rattraper aux branches, le concept de "fer alimentaire" n'existe pas. Il n'y a qu'un seul fer dans la table des éléments. Changer la quantité d'un élément chimique n'en change pas la nature. Et tu te doutes bien que le fer rajouté dans les céréales est pulvérisé, c'est pas des boulons non plus.

a écrit : "les particules de fer dans les frosties sont trop grosses pour être assimilées":

Ah bon ? Faudra le dire aux médecins et aux nutritionnistes canadiens car ils pensent tout à fait le contraire...

www.dispensaire.ca/article/viandes-substituts-solides-cereales-fer-nourrisson/
C’est comme le premier sujet, tout dépend sous quel forme les céréales pour bébé sont enrichies en fer. Si c’est en rajoutant de la limaille de fer, c’est une mauvaise idée....

Les Danois ont interdits certains produits Kellogg’s à cause de ça.

a écrit : Tu essaies de te rattraper aux branches, le concept de "fer alimentaire" n'existe pas. Il n'y a qu'un seul fer dans la table des éléments. Changer la quantité d'un élément chimique n'en change pas la nature. Et tu te doutes bien que le fer rajouté dans les céréales est pulvérisé, c'est pas des boulons non plus. Oui, il n'y a qu'un seul fer (Fe) dans le tableau périodique des éléments.

Cependant, le type de liaisons et d'interactions que cet élément peut avoir avec d'autres espèces chimique est très grand et très varié (comme tous les éléments du tableau...).

Ainsi on peut trouver du fer en liaison covalente, ionique ou métallique (qui sont les 3 principales liaisons) selon l'élément auquel il sera lié.

Le corps humain utilise principalement le fer pour le fixer aux molécules d'hémoglobine, cette liaison est de type ionique (en encore, on parle ici de complexe ionique) et permet au fer de "conserver" sa charge + afin de se lier au dioxygène (O2) pour l'acheminer n'importe où dans le corps.

Pour assimiler le Fe, celui-ci se doit d'être sous une forme ionisé (avec 2 électrons en moins) parce que le corps ne possède aucun mécanisme chimique pour l'extraire autrement. En gros le fer doit arriver dans le corps "prêt à l'emploi", déjà ionisé.

Le fer sous sa forme métallique (en poudre ou peu importe...) est lié par une liaison métallique à d'autres atomes de fer, il n'est pas ionisé.

J'espère avoir été assez clair :)

a écrit : "les particules de fer dans les frosties sont trop grosses pour être assimilées":

Ah bon ? Faudra le dire aux médecins et aux nutritionnistes canadiens car ils pensent tout à fait le contraire...

www.dispensaire.ca/article/viandes-substituts-solides-cereales-fer-nourrisson/
Les mêmes nutritionnistes qui ont des actions et des intérêts dans l'industrie agroalimentaire?

Et avant de me faire accuser de comploteux, je t'invite à chercher la liste de toutes les sommités scientifiques qui ont un procès au cul dans le monde pour conflit d'intérêts. On en reparle dans une semaine. ;)

Je sais plus où j'ai lu ça, mais il est courant d'inventer une maladie pour pouvoir vendre un médicament, où un alicament si tu préfère.

Du fer dans la bouffe, y'en a, pourquoi en rajouter si ce n'est pour écrire "riche en fer", c'est pas écrit sur la viande rouge et pourtant c'est là dedans qu'on en trouve le plus, plus que dans les frosties, ouais!

Et je maintiens, des particules de fer trop grosses ne sont pas assimilables par le tube digestif, tout simplement parce que le fer alimentaire n'est pas sous forme de grosse molécules(ce qui est la définition d'un métal)

a écrit : Tu essaies de te rattraper aux branches, le concept de "fer alimentaire" n'existe pas. Il n'y a qu'un seul fer dans la table des éléments. Changer la quantité d'un élément chimique n'en change pas la nature. Et tu te doutes bien que le fer rajouté dans les céréales est pulvérisé, c'est pas des boulons non plus. Ouais c'est comme l'arsenic, on en a besoin de quelques nanogrammes par jour, mais je te garantis que ce avec quoi il est lié et la quantité ingérée, ca change tout.

J'avais fait, en physique au collège, un exercice qui demandait combien, justement, il fallait d'atomes de fer l'un derrière l'autre pour faire un fil atomique de 1 millimètre de longueur, et le résultat est 1 600 000 atomes, elles font quelle taille les particules dans les corn flakes?
Elles font 1 micromètre, donc chaque particule contient des milliers de milliards d'atomes de fer -parce que ce sont des sphères, pas des fils), d'où ma comparaison avec un écrou... tout petit. ^^

a écrit : Oui, il n'y a qu'un seul fer (Fe) dans le tableau périodique des éléments.

Cependant, le type de liaisons et d'interactions que cet élément peut avoir avec d'autres espèces chimique est très grand et très varié (comme tous les éléments du tableau...).

Ainsi on peut trouver
du fer en liaison covalente, ionique ou métallique (qui sont les 3 principales liaisons) selon l'élément auquel il sera lié.

Le corps humain utilise principalement le fer pour le fixer aux molécules d'hémoglobine, cette liaison est de type ionique (en encore, on parle ici de complexe ionique) et permet au fer de "conserver" sa charge + afin de se lier au dioxygène (O2) pour l'acheminer n'importe où dans le corps.

Pour assimiler le Fe, celui-ci se doit d'être sous une forme ionisé (avec 2 électrons en moins) parce que le corps ne possède aucun mécanisme chimique pour l'extraire autrement. En gros le fer doit arriver dans le corps "prêt à l'emploi", déjà ionisé.

Le fer sous sa forme métallique (en poudre ou peu importe...) est lié par une liaison métallique à d'autres atomes de fer, il n'est pas ionisé.

J'espère avoir été assez clair :)
Afficher tout
Une explication claire et accessible est toujours bienvenue, merci :)

a écrit : Oui, il n'y a qu'un seul fer (Fe) dans le tableau périodique des éléments.

Cependant, le type de liaisons et d'interactions que cet élément peut avoir avec d'autres espèces chimique est très grand et très varié (comme tous les éléments du tableau...).

Ainsi on peut trouver
du fer en liaison covalente, ionique ou métallique (qui sont les 3 principales liaisons) selon l'élément auquel il sera lié.

Le corps humain utilise principalement le fer pour le fixer aux molécules d'hémoglobine, cette liaison est de type ionique (en encore, on parle ici de complexe ionique) et permet au fer de "conserver" sa charge + afin de se lier au dioxygène (O2) pour l'acheminer n'importe où dans le corps.

Pour assimiler le Fe, celui-ci se doit d'être sous une forme ionisé (avec 2 électrons en moins) parce que le corps ne possède aucun mécanisme chimique pour l'extraire autrement. En gros le fer doit arriver dans le corps "prêt à l'emploi", déjà ionisé.

Le fer sous sa forme métallique (en poudre ou peu importe...) est lié par une liaison métallique à d'autres atomes de fer, il n'est pas ionisé.

J'espère avoir été assez clair :)
Afficher tout
Le fer des céréales est partiellement ionisé. Moins que celui des viandes, mais davantage que celui des fruits et des légumes.

a écrit : C’est comme le premier sujet, tout dépend sous quel forme les céréales pour bébé sont enrichies en fer. Si c’est en rajoutant de la limaille de fer, c’est une mauvaise idée....

Les Danois ont interdits certains produits Kellogg’s à cause de ça.
Merde, c'est vrai. J'ai poussé ma recherche est plusieurs sources sérieuses convergent: le fer des céréales n'est pas ionisé du tout, et il n'est donc pas assimilable par le corps. C'est la raison pour laquelle on peut l'attirer par un aimant.
C'est bien le même fer que les épées finalement et c'est ça qui est atterrant.

a écrit : Il me semble que ça se discute car c'est un minéral ferromagnétique. Non ? La dénomination "ferromagnétique" s'est référée dans un premier temps aux matériaux dont les propriétés magnétiques étaient semblables à celles se l'oxyde de fer (II,III) (Fe3O4), présentant un champ magnétique permanent (un aimant). De manière générale, ce terme s'applique aujourd'hui à tout type de matériaux pouvant donner un aimant permanent, même s'il n'est pas constitué de fer.

D'ailleurs, tous les oxydes (ou autres composés) à base de fer n'ont pas cette propriété... (ex : Fe2O3 est simplement paramagnétique, autrement dit "aimantable").

Pour le FeS : il existe un minéral, la Pyrrhotite (composé à au moins 80% de FeS, le reste étant un mélange de Nickel et d'Arsenic), qui présente des propriétés ferromagnétiques.
Pas sûr que notre escargot ait pu synthétiser un truc pareil... mais s'il l'a fait, il doit surement ramasser tous les déchets de Kellogg's qui traînent au font de l'océan ! xD

Après vous avoir vu croiser le fer sur cette anecdote ^^ J'en ressort plus affûté que jamais sur le sujet. Merci à vous pour ces infos et continuez à jongler avec vos neurones.

a écrit : Le fer... c'est du fer. Le fer d'une épée et celui de tes frosties ont la même composition chimique, c'est du fer, quoi (Fe). C'est comme le zinc naturellement présents dans les huîtres ou les œufs, c'est le même zinc (Zn) que celui des toitures.

@Wowi: je ne savais pas que le fe
r rajouté dans les aliments pouvait s'oxyder (en même temps c'est logique).
Perso, je n'ai jamais eu de souci d'assimilation d'aliments artificiellement enrichis en métaux (fer, magnésium...), sauf le zinc. En complément alimentaire ça me foudroie le bide.
Le souci est qu'en raffinant les céréales, on fait disparaître le fer naturellement présent, d'où le rajout. Faut manger des céréales complètes sinon, mais c'est quand même un peu pas très bon...
Afficher tout
Le fer métallique Fe (0) n’est pas assimilable car il ne peut pas interagir avec les molécules chargées du transport du fer. Seules les formes ionisées sont assimilables : Fe+ et Fe2+. C’est la même chose pour tous les métaux essentiels, Mg2+, Cu2+, Zn2+, Mn2+... Ce sont ces formes ionisées que l’on trouve dans l’alimentation.

Les sources hydrothermales sont chargées en sulfures de toutes sortes (FeS, H2S, PbS...) car l’eau se réchauffe sous la croûte terrestre. Les sulfures étant noirs, ont appelle ces sources des fumeurs noirs. Le gasteropode en question qui vit près de ces sources utilise pour constituer sa coquille les éléments minéraux à sa disposition. Le fait qu’elle soit constituée de FeS n’a rien à voir avec la profondeur ou la recherche d’une supposée dureté, qui n’est en rien supérieure à celle des mollusques de surface. L’animal est juste adapté à son environnement.

Waw je crois que les explications des commentaires sont d'autant du plus pertinente que l'anecdote elle même

a écrit : Les sources hydrothermales sont chargées en sulfures de toutes sortes (FeS, H2S, PbS...) car l’eau se réchauffe sous la croûte terrestre. Les sulfures étant noirs, ont appelle ces sources des fumeurs noirs. Le gasteropode en question qui vit près de ces sources utilise pour constituer sa coquille les éléments minéraux à sa disposition. Le fait qu’elle soit constituée de FeS n’a rien à voir avec la profondeur ou la recherche d’une supposée dureté, qui n’est en rien supérieure à celle des mollusques de surface. L’animal est juste adapté à son environnement. Afficher tout Décidément la formulation de l’anecdote est hasardeuse ;)

a écrit : Merde, c'est vrai. J'ai poussé ma recherche est plusieurs sources sérieuses convergent: le fer des céréales n'est pas ionisé du tout, et il n'est donc pas assimilable par le corps. C'est la raison pour laquelle on peut l'attirer par un aimant.
C'est bien le même fer que les épé
es finalement et c'est ça qui est atterrant. Afficher tout
Après je ne sais vraiment pas quelle est la proportion de céréales avec limaille et de céréales enrichies avec du fer ionique ou autres substances augmentant la teneur en fer.
Pour les aliments pour bébé qui restent bien plus sensibles, j’ose espérer que l’on est très proche de zéro pour la limaille.

Les gars vous êtes en train de vous prendre la tête sur des frosties de Kelloggs....alors que tout le monde sait que de toute façon ce genre de "céréales" est mauvais car bcp trop sucrée (entre autre)