Les perses savaient produire de la glace, dès le IVe siècle av. J.-C.

Proposé par
le

Apparu dès le IVe siècle av. J.-C., le yakhtchal (en persan : « fosse de glace ») fut l’ancêtre du congélateur. De forme bombée, avec des murs épais et isolants, il était utilisé pour produire de la glace en hiver et stocker de la glace en été, malgré des températures extérieures élevées.

Le yakhtchal pouvait contenir jusqu’à 5 000 m3 de glace, et ses murs avaient une épaisseur d’au moins deux mètres à la base. La glace était produite en acheminant de l’eau froide, qui gelait dans la structure, parfois au contact de glace récoltée dans les montagnes.


Commentaires préférés (3)

Ah oui 5 000 m3, ça fait quand même une sacré grande chambre froide.
En tous cas très ingénieux.

Pour comparer, 5000 m^3 c'est environ 2 piscines olympiques.

Posté le

android

(84)

Répondre

C'est à la même époque ( 6 ème siècle avant JC) que les Grecs inventèrent la psykter: une cruche ronde remplie le vin, et celle-ci flottant sur un lit d'eau froide ou de neige.
La psykter était ornée de reliefs ou de dessins pensés pour être vu en sens circulaire, et commentés par les convives.

Les Romains inventèrent au 2eme ou 3eme siècle avant JC, les "puits de neige".
De structure cylindrique excavée dans le sol et garnie de mur de pierre ou de brique, ils possédaient également un toit, ainsi qu'un système d'évacuation d'eau provenant de la neige où glace fondue.
Situés en périphérie des villes où dans les monts alentours, ces puits de neige étaient habituellement remplis de neige compactée en couches, à la fin de l'hiver ou début du printemps.
Chaque couche empilée était séparée par une de paille, de terre ou de branchage.
Ensuite, durant l'estive, cette neige compactée ( devenue glace) était découpée en "pains", puis transportée et livrée dans les villes durant la nuit (pour profiter de la fraîcheur nocturne).
Cette glace servait tout autant pour conserver certains aliments, refroidir les boissons ou encore pour divers usages dans les hôpitaux.
Il existe encore des vestiges plus ou moins bien conservés de "puits de neige", sur tout le territoire Espagnol.

Les pains de glace, répartis chez les particuliers ou dans les commerces, étaient placés dans des armoires construites en bois, tapissées de liège à mode d'isolant thermique.
L'ardoise était également utilisée dans la construction de ces meubles, mais j'avoue ne pas avoir compris la finalité.


Tous les commentaires (14)

Ah oui 5 000 m3, ça fait quand même une sacré grande chambre froide.
En tous cas très ingénieux.

Pour comparer, 5000 m^3 c'est environ 2 piscines olympiques.

Posté le

android

(84)

Répondre

C'est à la même époque ( 6 ème siècle avant JC) que les Grecs inventèrent la psykter: une cruche ronde remplie le vin, et celle-ci flottant sur un lit d'eau froide ou de neige.
La psykter était ornée de reliefs ou de dessins pensés pour être vu en sens circulaire, et commentés par les convives.

Les Romains inventèrent au 2eme ou 3eme siècle avant JC, les "puits de neige".
De structure cylindrique excavée dans le sol et garnie de mur de pierre ou de brique, ils possédaient également un toit, ainsi qu'un système d'évacuation d'eau provenant de la neige où glace fondue.
Situés en périphérie des villes où dans les monts alentours, ces puits de neige étaient habituellement remplis de neige compactée en couches, à la fin de l'hiver ou début du printemps.
Chaque couche empilée était séparée par une de paille, de terre ou de branchage.
Ensuite, durant l'estive, cette neige compactée ( devenue glace) était découpée en "pains", puis transportée et livrée dans les villes durant la nuit (pour profiter de la fraîcheur nocturne).
Cette glace servait tout autant pour conserver certains aliments, refroidir les boissons ou encore pour divers usages dans les hôpitaux.
Il existe encore des vestiges plus ou moins bien conservés de "puits de neige", sur tout le territoire Espagnol.

Les pains de glace, répartis chez les particuliers ou dans les commerces, étaient placés dans des armoires construites en bois, tapissées de liège à mode d'isolant thermique.
L'ardoise était également utilisée dans la construction de ces meubles, mais j'avoue ne pas avoir compris la finalité.

a écrit : C'est à la même époque ( 6 ème siècle avant JC) que les Grecs inventèrent la psykter: une cruche ronde remplie le vin, et celle-ci flottant sur un lit d'eau froide ou de neige.
La psykter était ornée de reliefs ou de dessins pensés pour être vu en sens circulaire, et commentés par les convives.

Les Romains inventèrent au 2eme ou 3eme siècle avant JC, les "puits de neige".
De structure cylindrique excavée dans le sol et garnie de mur de pierre ou de brique, ils possédaient également un toit, ainsi qu'un système d'évacuation d'eau provenant de la neige où glace fondue.
Situés en périphérie des villes où dans les monts alentours, ces puits de neige étaient habituellement remplis de neige compactée en couches, à la fin de l'hiver ou début du printemps.
Chaque couche empilée était séparée par une de paille, de terre ou de branchage.
Ensuite, durant l'estive, cette neige compactée ( devenue glace) était découpée en "pains", puis transportée et livrée dans les villes durant la nuit (pour profiter de la fraîcheur nocturne).
Cette glace servait tout autant pour conserver certains aliments, refroidir les boissons ou encore pour divers usages dans les hôpitaux.
Il existe encore des vestiges plus ou moins bien conservés de "puits de neige", sur tout le territoire Espagnol.

Les pains de glace, répartis chez les particuliers ou dans les commerces, étaient placés dans des armoires construites en bois, tapissées de liège à mode d'isolant thermique.
L'ardoise était également utilisée dans la construction de ces meubles, mais j'avoue ne pas avoir compris la finalité.
Afficher tout
Il y a de ces vestiges non loin d'Aubagne du côté des sources de l'Huveaune

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Il y a de ces vestiges non loin d'Aubagne du côté des sources de l'Huveaune Je ne suis pas du tout étonné.
Aubagne, tout près de Marseille, pouvait servir d'entrepôt pour cette neige compactée, afin de l'alimenter durant l'été.

En cherchant sur le Net "puits à neige" suivi de votre région ou département, il est probable qu'il y a des vestiges près de votre domicile.
Je suppose que l'on peut trouver des infrastructures similaires dans bien d'autres pays d'Europe, voire même sur d'autres continents.

a écrit : Pour comparer, 5000 m^3 c'est environ 2 piscines olympiques. C'est pile poile 2 piscines olympique si celle ci fait 2m de profondeur.

a écrit : Je ne suis pas du tout étonné.
Aubagne, tout près de Marseille, pouvait servir d'entrepôt pour cette neige compactée, afin de l'alimenter durant l'été.

En cherchant sur le Net "puits à neige" suivi de votre région ou département, il est probable qu'il y a des vestiges
près de votre domicile.
Je suppose que l'on peut trouver des infrastructures similaires dans bien d'autres pays d'Europe, voire même sur d'autres continents.
Afficher tout
En fait il sont sur la sainte Baume, de mémoire il y en a une sur la commune de mazaugues, mais je ne sais pas de quelle époque elle date.

a écrit : C'est à la même époque ( 6 ème siècle avant JC) que les Grecs inventèrent la psykter: une cruche ronde remplie le vin, et celle-ci flottant sur un lit d'eau froide ou de neige.
La psykter était ornée de reliefs ou de dessins pensés pour être vu en sens circulaire, et commentés par les convives.

Les Romains inventèrent au 2eme ou 3eme siècle avant JC, les "puits de neige".
De structure cylindrique excavée dans le sol et garnie de mur de pierre ou de brique, ils possédaient également un toit, ainsi qu'un système d'évacuation d'eau provenant de la neige où glace fondue.
Situés en périphérie des villes où dans les monts alentours, ces puits de neige étaient habituellement remplis de neige compactée en couches, à la fin de l'hiver ou début du printemps.
Chaque couche empilée était séparée par une de paille, de terre ou de branchage.
Ensuite, durant l'estive, cette neige compactée ( devenue glace) était découpée en "pains", puis transportée et livrée dans les villes durant la nuit (pour profiter de la fraîcheur nocturne).
Cette glace servait tout autant pour conserver certains aliments, refroidir les boissons ou encore pour divers usages dans les hôpitaux.
Il existe encore des vestiges plus ou moins bien conservés de "puits de neige", sur tout le territoire Espagnol.

Les pains de glace, répartis chez les particuliers ou dans les commerces, étaient placés dans des armoires construites en bois, tapissées de liège à mode d'isolant thermique.
L'ardoise était également utilisée dans la construction de ces meubles, mais j'avoue ne pas avoir compris la finalité.
Afficher tout
Les "puits de neige" correspondent-ils aux "glacières" que l'on trouve notamment dans la région de Belchite ?

a écrit : Les "puits de neige" correspondent-ils aux "glacières" que l'on trouve notamment dans la région de Belchite ? Le terme "glacière" peut tout à fait être traduit à "nevero" ou "nevera" en Espagnol, vu que ces termes possèdent la même racine éthymologique que le mot "nieve" (neige).
Les neveros ( et ses variantes locales comme celui de "pozo de nieve") désignent à peu près le même type d'usage des constructions.
Cependant, il pouvait y avoir une différence dans les termes employés, surtout si la "matière première" n'était pas de la neige compactée, mais de la glace collectée sur les plans d'eau voisins.

Belchite, ainsi que les communes proches de Fuendetodos, Lécera, Moyuela et Azuara, possèdent encore de ces "neveros" ou "neveras" -ce que tu nommes très probablement "glacière"- dont principalement celui appelé "Culroya", à Fuendetodos, étant ce dernier l'unique exemplaire complet des alentours, vu qu'il a été restauré récemment... Dont en partie grâce au don financier du fabricant de réfrigérateurs Balay.
www.elperiodicodearagon.com/amp/noticias/aragon/cuando-hielo-frigorificos-piedra_1410519.html

Au final, il ne semble pas que ces constructions différaient de beaucoup de celles inventées par les Perses, surtout dans la forme Architecturale conique du toit.

a écrit : En fait il sont sur la sainte Baume, de mémoire il y en a une sur la commune de mazaugues, mais je ne sais pas de quelle époque elle date. Eh bien, il me semble que tout est expliqué ici:
(Lien supprimé)
Ah, le lien donne "unknown error"...
Bon, vous le trouverez sur randojp.free.fr
Les glacières de la Sainte Baume.

C'est assez impressionnant !
J'espère pouvoir les visiter un jour.
Merci de l'info.

Ajout: la majorité des "glacières" (neveros) furent construits en Espagne, à partir du 16eme siècle.
Néanmoins, fut découvert à Mérida, les restes d'une glacière romaine du 3eme siècle.
De même, à Medinaceli, se trouvent les restes d'une glacière utilisée pendant des siècles par les Arabes.

Et ce mot est aujourd'hui celui utilisé pour dire "frigo" dans la vie de tous les jours en Iran (یخچال).

a écrit : Et ce mot est aujourd'hui celui utilisé pour dire "frigo" dans la vie de tous les jours en Iran (یخچال). Idem en Espagnol, où réfrigérateur se dit "nevera".

Merci. Au revoir.

C'est possible de me filer le plan ? C'est pour un vaccin...

Je sais qu'on a pas mal de châteaux en France qui ont des frigos souterrain, mais des glacières, qui produisent de la glace, bluffant !

Posté le

android

(1)

Répondre