Le gène mutant d’Ozzy Osbourne

Proposé par
le

Ozzy Osbourne, connu comme le père fondateur du heavy metal, possède un gène mutant ainsi que des déclinaisons génétiques lui permettant d’être plus résistant à l’usage d’alcool et de drogues. C’est une société travaillant sur le génome humain qui a découvert ce gène jamais étudié auparavant.

L’objectif de cette étude était de comprendre comment Ozzy Osbourne a pu survivre aussi longtemps à une telle consommation d’alcool et de substances illicites sans conséquences graves sur sa santé. La société a également trouvé dans son matériel génétique des segments d’ADN néandertalien.


Commentaires préférés (3)

Concernant le gène Néandertal tous les Européens en ont, nous européens somme un mélange de Néandertal et de Sapiens. Ainsi quiconque à des ancêtres européens a des gènes Néandertal.

Corrigez moi si je me trompe mais c'est ce que j'ai compris des différents documentaires/livres que j'ai consulté à ce sujet.

Posté le

android

(42)

Répondre

a écrit : Désolé de répondre à ton commentaire mais je n'ai toujours pas le bouton prévu à cet effet.

On sait que certaines personnes atteintes du syndrome d'autobrasserie peuvent présenter un taux élevé d'alcool sans en avoir bu une goutte.
Existe-t-il le cas inverse, où ces personnes peuvent b
oire beaucoup d'alcool sans aucun effet d'ivresse, voire garder un taux d'alcoolémie nul ? Afficher tout
Oui... Moi... Malheureusement. J'ai eu une jeunesse pas terrible du coup. Ce système possède ses limites néanmoins. Si je fais vraiment des gros excès, je suis un peu joyeux mais je ne raconte pas la facture. Par contre, les copains s'en sont bien servi. J'ai éte le SAM quo boit et se fait contrôler à 5h du matin un premier de l'an à 0,1... Mais ça va avec la pharmacorésitance ce qui fait que les antalgiques, analgésiques et autres anesthésiants n'ont aucun effet. On devait encore m'endormir à l'ether après que ce soit fortement déconseillé... On a rien sans rien...


Tous les commentaires (27)

a écrit : Me demande si Keith Richards a les mêmes gènes.... Désolé de répondre à ton commentaire mais je n'ai toujours pas le bouton prévu à cet effet.

On sait que certaines personnes atteintes du syndrome d'autobrasserie peuvent présenter un taux élevé d'alcool sans en avoir bu une goutte.
Existe-t-il le cas inverse, où ces personnes peuvent boire beaucoup d'alcool sans aucun effet d'ivresse, voire garder un taux d'alcoolémie nul ?

a écrit : Désolé de répondre à ton commentaire mais je n'ai toujours pas le bouton prévu à cet effet.

On sait que certaines personnes atteintes du syndrome d'autobrasserie peuvent présenter un taux élevé d'alcool sans en avoir bu une goutte.
Existe-t-il le cas inverse, où ces personnes peuvent b
oire beaucoup d'alcool sans aucun effet d'ivresse, voire garder un taux d'alcoolémie nul ? Afficher tout
Quel malheur que ce serait. Boire de l’alcool sans l’ivresse, c’est comme faire l’amour sans plaisir.

Concernant le gène Néandertal tous les Européens en ont, nous européens somme un mélange de Néandertal et de Sapiens. Ainsi quiconque à des ancêtres européens a des gènes Néandertal.

Corrigez moi si je me trompe mais c'est ce que j'ai compris des différents documentaires/livres que j'ai consulté à ce sujet.

Posté le

android

(42)

Répondre

a écrit : Désolé de répondre à ton commentaire mais je n'ai toujours pas le bouton prévu à cet effet.

On sait que certaines personnes atteintes du syndrome d'autobrasserie peuvent présenter un taux élevé d'alcool sans en avoir bu une goutte.
Existe-t-il le cas inverse, où ces personnes peuvent b
oire beaucoup d'alcool sans aucun effet d'ivresse, voire garder un taux d'alcoolémie nul ? Afficher tout
Oui... Moi... Malheureusement. J'ai eu une jeunesse pas terrible du coup. Ce système possède ses limites néanmoins. Si je fais vraiment des gros excès, je suis un peu joyeux mais je ne raconte pas la facture. Par contre, les copains s'en sont bien servi. J'ai éte le SAM quo boit et se fait contrôler à 5h du matin un premier de l'an à 0,1... Mais ça va avec la pharmacorésitance ce qui fait que les antalgiques, analgésiques et autres anesthésiants n'ont aucun effet. On devait encore m'endormir à l'ether après que ce soit fortement déconseillé... On a rien sans rien...

a écrit : Concernant le gène Néandertal tous les Européens en ont, nous européens somme un mélange de Néandertal et de Sapiens. Ainsi quiconque à des ancêtres européens a des gènes Néandertal.

Corrigez moi si je me trompe mais c'est ce que j'ai compris des différents documentaires/livres que j'ai consulté à ce sujet.
Oui c'est justement ce que j'allais répondre, on aurait tous environs 4% de gènes néandertaliens.

a écrit : Me demande si Keith Richards a les mêmes gènes.... Une légende dit que Keith Richards a passé un pacte avec le darkside du rock'n roll.

Chaque cigarette que l'on fume retire 3 minutes de vie, et les donne à keith Richards.

a écrit : Désolé de répondre à ton commentaire mais je n'ai toujours pas le bouton prévu à cet effet.

On sait que certaines personnes atteintes du syndrome d'autobrasserie peuvent présenter un taux élevé d'alcool sans en avoir bu une goutte.
Existe-t-il le cas inverse, où ces personnes peuvent b
oire beaucoup d'alcool sans aucun effet d'ivresse, voire garder un taux d'alcoolémie nul ? Afficher tout
Oui: toutes les personnes qui prennent de la coke ne ressentent plus les effets ^^
En soirée celui qui conduit est celui qui prend de la C ;)
Sinon si, ils seront positifs à un test d alcoolémie.... Ton niveau d alcoolémie va dépendre d'enormement de facteur, donc même sans coke, tu peux avoir plus ou moins d ivresse et plus ou moins d alcool dans ton corps en fonction de ton poids, répartition graisseuse, foi etc... L'ivresse est relative aux personnes et aux hormones ils me semble: j ai vu être plus que bourré et retrouver mes esprits en deux minutes suite à un stress important et brusque. Quand la vie de quelqu'un de proche est en danger tu dessaoules très très rapidement par ex (effet de l adrénaline certainement : le cerveau marche au "plus fort potentiel": genre t as une petite douleur au genou, tu la sens bien... Tu te casse le poignet bah tu sens plus du tout la petite douleur au genou, même au delà de l'effet analgésique des hormones)
Bref il y a une différence entre alcoolémie et ivresse déjà de bases et sur les deux par expérience je pense qu'on est pas tous égaux (perso mort bourré, impossible de parler ou de marcher.... Mais donne moi un clavier et je peux écrire quasi comme en temps normal, jamais eu le côté "délire" perso de l'alcool)

Ravi d'avoir publié ma première anecdote ici, je vous lis tous depuis de nombreuses années et le passage par la case commentaires est également obligatoire ! Merci à tous d'ailleurs pour toutes vos contributions dans les commentaires qui en font des anecdotes dans les anecdotes !
PS : vous aurez sûrement compris mon attrait pour le rock/métal et son histoire de par mon anecdote et mon pseudo ;)

a écrit : Oui... Moi... Malheureusement. J'ai eu une jeunesse pas terrible du coup. Ce système possède ses limites néanmoins. Si je fais vraiment des gros excès, je suis un peu joyeux mais je ne raconte pas la facture. Par contre, les copains s'en sont bien servi. J'ai éte le SAM quo boit et se fait contrôler à 5h du matin un premier de l'an à 0,1... Mais ça va avec la pharmacorésitance ce qui fait que les antalgiques, analgésiques et autres anesthésiants n'ont aucun effet. On devait encore m'endormir à l'ether après que ce soit fortement déconseillé... On a rien sans rien... Afficher tout Marrant. Suis pas a ce stade mais perso, les analgésiques il m'en faut une dose de cheval (le pire étant chez le dentiste: j ai même pas peur, juste je sais que si besoin d 'anesthesie ça va faire mal car ils croient jamais quand on demande de tripler la dose-ce que faisait mon ancien dentiste du coup. :(
Idem sur le tramadol...25mg et certains sont perchés quand j'ai du prendre du 400mg+whisky pour que ca réduise un peu des douleurs (capsulite). Et pareil médecin aiment pas trop monter les doses... Sauf quand ils voient qu'on dort plus depuis plusieurs jours à cause de la douleur.
Acupan pareil. Aucune effet perso.
Tout le monde est pas égal^^
Après je pense que ca dépend des molécules, en l'occurrence t'es gâté !(l 'anesthésie générale marche très bien sûr moi)

a écrit : Désolé de répondre à ton commentaire mais je n'ai toujours pas le bouton prévu à cet effet.

On sait que certaines personnes atteintes du syndrome d'autobrasserie peuvent présenter un taux élevé d'alcool sans en avoir bu une goutte.
Existe-t-il le cas inverse, où ces personnes peuvent b
oire beaucoup d'alcool sans aucun effet d'ivresse, voire garder un taux d'alcoolémie nul ? Afficher tout
En complément de ta question j'en profite pour la mienne : j'ai entendu dire que des personnes étaient bourrés avec l'iode, genre un plat de crevettes et pouf quasi coma éthylique...et tu conduis pas en bord de mer. Je sais pas si c"est vrai, mais si oui quelqu'un connait la cause ?
(Et en complément de l'autobrasserie pour info certains on la transpiration qui sent la weed... Sais pas s'ils en ont les effets ^^)

Je me suis toujours demandé si les artistes un peu trop drogués ne pratiquaient pas la mithridatisation.

Ozzy Osbourne et Black Sabbath que des souvenirs. Fils caché de Tommy Wiseau et Grima langue de serpent.

a écrit : Je me suis toujours demandé si les artistes un peu trop drogués ne pratiquaient pas la mithridatisation.

Ozzy Osbourne et Black Sabbath que des souvenirs. Fils caché de Tommy Wiseau et Grima langue de serpent.
Si. D'ailleurs Keith Richard l'explique très bien dans sa biographie: beaucoup des ses amis sont morts par overdose suite aux cures de desintox. Ils redevenaient clean suite généralement à une cure...et quelques temps après reprenaient leur dose habituelle...qui était devenue fatale.
Le corps s'adapte très bien (enfin avec limite sur le long terme sauf si on a des gènes spéciaux visiblement) à beaucoup de substance toxiques qui "demandent" de plus en plus de fortes doses pour avoir le même effet. Sauf en général l'alcool car ton foie le supporte plus au bout d'un moment(trop abîmé), et là ça devient l'inverse.
Beaucoup d'alcooliques chroniques ont en vieillissant besoin de moins d'alcool pour être saouls..

a écrit : Marrant. Suis pas a ce stade mais perso, les analgésiques il m'en faut une dose de cheval (le pire étant chez le dentiste: j ai même pas peur, juste je sais que si besoin d 'anesthesie ça va faire mal car ils croient jamais quand on demande de tripler la dose-ce que faisait mon ancien dentiste du coup. :( /> Idem sur le tramadol...25mg et certains sont perchés quand j'ai du prendre du 400mg+whisky pour que ca réduise un peu des douleurs (capsulite). Et pareil médecin aiment pas trop monter les doses... Sauf quand ils voient qu'on dort plus depuis plusieurs jours à cause de la douleur.
Acupan pareil. Aucune effet perso.
Tout le monde est pas égal^^
Après je pense que ca dépend des molécules, en l'occurrence t'es gâté !(l 'anesthésie générale marche très bien sûr moi)
Afficher tout
Chez le dentiste, je ne demande même pas d'anesthésie. Je me concentre quelques instants puis j'anticipe la douleur qui me paraît ainsi moins forte. On m'a dit que je m'auto-hypnotisais... :)

a écrit : Chez le dentiste, je ne demande même pas d'anesthésie. Je me concentre quelques instants puis j'anticipe la douleur qui me paraît ainsi moins forte. On m'a dit que je m'auto-hypnotisais... :) L Hypnose marche pas avec moi (j'ai essayé deux trois fois pour arrêter de fumer+je connais un mec qui fait des spectacles+suis allé à un spectacle de Messmer... Rien et pourtant j'aimerai bien pour le côté fumer ou le dentiste comme toi). Purée se faire dévitaliser une dent sans anesthésie perso suis pas un fan de "marathon man"("n ayez pas peur c'est sans danger ..." Pour ceux qui se rappellent/connaissent le film)

Il existe également un gène qui provoque l'effet inverse, une hypersensibilité à l'alcool. Ce gène est largement répandu parmi la population asiatique, plus d'un tiers de la population d'Asie de l'Est est concernée.
Les porteurs du gène sont plus sensibles aux effets de l'alcool, mais aussi à son impact sur la santé.

a écrit : Il existe également un gène qui provoque l'effet inverse, une hypersensibilité à l'alcool. Ce gène est largement répandu parmi la population asiatique, plus d'un tiers de la population d'Asie de l'Est est concernée.
Les porteurs du gène sont plus sensibles aux effets de l'alcool, mais aussi à son impact sur la santé.
Je comprends mieux du coup certains collègues ou personnes que j'ai croisé. Sont nombreux dans ce cas (asiatiques)
Merci'

a écrit : Me demande si Keith Richards a les mêmes gènes.... Keith Richards a sniffé les cendres de son père, ça lui a peut-être transmis la « force » de ses aïeux...

a écrit : Il existe également un gène qui provoque l'effet inverse, une hypersensibilité à l'alcool. Ce gène est largement répandu parmi la population asiatique, plus d'un tiers de la population d'Asie de l'Est est concernée.
Les porteurs du gène sont plus sensibles aux effets de l'alcool, mais aussi à son impact sur la santé.
Oui, cela s'appelle le syndrome du rougissement asiatique selon wikipédia, et effectivement c'est l'allèle rs671 du gène ALDH2 qui est responsable de ce syndrome. Concernant Ozzy, la mutation concerne de très près le gène ADH4. Si il y a des experts en génétiques, ils en parleront bien mieux que moi ! D'ailleurs la première source en anglais est super intéressante à ce propos.

Respect pour l’endurance et la carrière
Mais ..,sans conséquences graves !!! Lol
Regardes la série, non juste un épisode, :« The Osbournes »
Sans conséquences graves ...mdr