Le massacre de Tulsa

Proposé par
le
dans

Le massacre de Tulsa est un des pires actes racistes commis aux États-Unis. Le 31 mai 1921, une foule d’Américains blancs mit à feu et à sang le quartier noir de Greenwood. Le déchaînement de violence reste du jamais vu : de la dynamite fut larguée sur le quartier par avion et les habitants étaient abattus à vue.

L’événement déclencheur de cet événement fut l’agression présumée d’une jeune blanche par un jeune noir. La communauté blanche voulut le lyncher suite à son arrestation, ce qui entraîna l’intervention de la communauté noire et une fusillade entre les deux « clans » éclata. Le lendemain, le quartier de Greenwood fut assailli par un millier d’Américains blancs. On dénombra entre 100 et 300 morts du côté de la communauté noire, environ 10 000 sans-abris et 35 blocs du district détruits. Aucun Américain blanc ne fut arrêté ou jugé pour ces actes, alors que 6000 Afro-Américains furent mis en détention. Aucun dédommagement ou relogement n’eut lieu suite à ce massacre.


Commentaires préférés (3)

En gros d’après les dires du site de Wikipedia, qui par ailleurs averti qu’il manque des sources, un noir de 19 ans glisse et tombe sur une blanche. Pendant sa mise en détention une rumeur se répand comme quoi il allait se faire lyncher. Et la west side story : d’un côté des noirs venus armés défendre leur copain et des blancs venus également armés sûrement le défoncer.

Round 1= 10 blancs morts et 2 noirs
Round 2= 300 noirs morts un quartier rasé

Tout ça à cause d’une glissade dans un ascenseur.

Tragique.

Tout d’abord, je suis très content d’avoir publié ma première anecdote, étant présent sur l’application depuis 2010, je suis ravi d’apporter ma pierre à l’édifice.

Le quartier de Greenwood était surnommé le Black Wall Street à l’époque. En effet ce quartier était extrêmement prospère malgré le fait d’être composé d’une population noire qui était largement désavantagée. Cette prospérité était du à des entrepreneurs noirs qui avaient réussi à faire en sorte que l’argent dépensé au sein du quartier reste en circuit fermé pour que seul le quartier de Greenwood puisse en profiter. Cela a malheureusement avivé la jalousie des autres habitants de la ville au cours des années, et cela n’a fait qu’amplifier la violence du massacre.
Ce quartier était peuplé par 11000 habitants, ce qui met en perspective les 10000 sans abris après le bombardement. Car oui, le quartier a été bombardé depuis les airs avec de la dynamite larguée depuis des avions, ce qui en fait le premier bombardement aérien sur le sol américain de l’histoire.

a écrit : Tout d’abord, je suis très content d’avoir publié ma première anecdote, étant présent sur l’application depuis 2010, je suis ravi d’apporter ma pierre à l’édifice.

Le quartier de Greenwood était surnommé le Black Wall Street à l’époque. En effet ce quartier était extrêmement prospère malgré le fait d’être
composé d’une population noire qui était largement désavantagée. Cette prospérité était du à des entrepreneurs noirs qui avaient réussi à faire en sorte que l’argent dépensé au sein du quartier reste en circuit fermé pour que seul le quartier de Greenwood puisse en profiter. Cela a malheureusement avivé la jalousie des autres habitants de la ville au cours des années, et cela n’a fait qu’amplifier la violence du massacre.
Ce quartier était peuplé par 11000 habitants, ce qui met en perspective les 10000 sans abris après le bombardement. Car oui, le quartier a été bombardé depuis les airs avec de la dynamite larguée depuis des avions, ce qui en fait le premier bombardement aérien sur le sol américain de l’histoire.
Afficher tout
Donc finalement, ce n'était qu'un prétexte? La jalousie et le fait qu'il soit hors de question que des gens défavorisés puissent s'en sortir et être heureux?

Ca ne m'étonne pas, quand on fait la guerre (quelque soit l'époque) c'est toujours parce qu'on convoite quelquechose, où par vengeance, où les deux. En tout cas, c'est toujours par connerie.


Tous les commentaires (19)

En gros d’après les dires du site de Wikipedia, qui par ailleurs averti qu’il manque des sources, un noir de 19 ans glisse et tombe sur une blanche. Pendant sa mise en détention une rumeur se répand comme quoi il allait se faire lyncher. Et la west side story : d’un côté des noirs venus armés défendre leur copain et des blancs venus également armés sûrement le défoncer.

Round 1= 10 blancs morts et 2 noirs
Round 2= 300 noirs morts un quartier rasé

Tout ça à cause d’une glissade dans un ascenseur.

Tragique.

Tout d’abord, je suis très content d’avoir publié ma première anecdote, étant présent sur l’application depuis 2010, je suis ravi d’apporter ma pierre à l’édifice.

Le quartier de Greenwood était surnommé le Black Wall Street à l’époque. En effet ce quartier était extrêmement prospère malgré le fait d’être composé d’une population noire qui était largement désavantagée. Cette prospérité était du à des entrepreneurs noirs qui avaient réussi à faire en sorte que l’argent dépensé au sein du quartier reste en circuit fermé pour que seul le quartier de Greenwood puisse en profiter. Cela a malheureusement avivé la jalousie des autres habitants de la ville au cours des années, et cela n’a fait qu’amplifier la violence du massacre.
Ce quartier était peuplé par 11000 habitants, ce qui met en perspective les 10000 sans abris après le bombardement. Car oui, le quartier a été bombardé depuis les airs avec de la dynamite larguée depuis des avions, ce qui en fait le premier bombardement aérien sur le sol américain de l’histoire.

Évènement présenté dans la série "Lovecraft Country".

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Tout d’abord, je suis très content d’avoir publié ma première anecdote, étant présent sur l’application depuis 2010, je suis ravi d’apporter ma pierre à l’édifice.

Le quartier de Greenwood était surnommé le Black Wall Street à l’époque. En effet ce quartier était extrêmement prospère malgré le fait d’être
composé d’une population noire qui était largement désavantagée. Cette prospérité était du à des entrepreneurs noirs qui avaient réussi à faire en sorte que l’argent dépensé au sein du quartier reste en circuit fermé pour que seul le quartier de Greenwood puisse en profiter. Cela a malheureusement avivé la jalousie des autres habitants de la ville au cours des années, et cela n’a fait qu’amplifier la violence du massacre.
Ce quartier était peuplé par 11000 habitants, ce qui met en perspective les 10000 sans abris après le bombardement. Car oui, le quartier a été bombardé depuis les airs avec de la dynamite larguée depuis des avions, ce qui en fait le premier bombardement aérien sur le sol américain de l’histoire.
Afficher tout
Donc finalement, ce n'était qu'un prétexte? La jalousie et le fait qu'il soit hors de question que des gens défavorisés puissent s'en sortir et être heureux?

Ca ne m'étonne pas, quand on fait la guerre (quelque soit l'époque) c'est toujours parce qu'on convoite quelquechose, où par vengeance, où les deux. En tout cas, c'est toujours par connerie.

a écrit : Tout d’abord, je suis très content d’avoir publié ma première anecdote, étant présent sur l’application depuis 2010, je suis ravi d’apporter ma pierre à l’édifice.

Le quartier de Greenwood était surnommé le Black Wall Street à l’époque. En effet ce quartier était extrêmement prospère malgré le fait d’être
composé d’une population noire qui était largement désavantagée. Cette prospérité était du à des entrepreneurs noirs qui avaient réussi à faire en sorte que l’argent dépensé au sein du quartier reste en circuit fermé pour que seul le quartier de Greenwood puisse en profiter. Cela a malheureusement avivé la jalousie des autres habitants de la ville au cours des années, et cela n’a fait qu’amplifier la violence du massacre.
Ce quartier était peuplé par 11000 habitants, ce qui met en perspective les 10000 sans abris après le bombardement. Car oui, le quartier a été bombardé depuis les airs avec de la dynamite larguée depuis des avions, ce qui en fait le premier bombardement aérien sur le sol américain de l’histoire.
Afficher tout
Est ce que cela n en fait pas le seul bombardement aérien sur le sol américain par des américains ? En parlant de l’Amérique du Nord. Voir c’est peut être le sol bombardement national en temps de paix sur son propre territoire.
Je suppose que le second bombardement devait être celui de Pearl Harbor mais par un ennemi et en tant de guerre.

a écrit : Est ce que cela n en fait pas le seul bombardement aérien sur le sol américain par des américains ? En parlant de l’Amérique du Nord. Voir c’est peut être le sol bombardement national en temps de paix sur son propre territoire.
Je suppose que le second bombardement devait être celui de Pearl Harbor mais par un e
nnemi et en tant de guerre. Afficher tout
Non, c'est le premier bombardement aérien sur le sol américain, par contre, en y réfléchissant, il n'y en a eu que deux, enfin, il me semble.

Pour les cinéphiles la série Watchmen traite du sujet...

a écrit : Non, c'est le premier bombardement aérien sur le sol américain, par contre, en y réfléchissant, il n'y en a eu que deux, enfin, il me semble. Tu connais un autre bombardement américain sur le sol américain ? J avoue que je n en vois pas.
Comme j ai du mal à me souvenir d’un bombardement national sur son propre sol en temps de paix. C est un fait qui me semble unique en son genre.

a écrit : Tu connais un autre bombardement américain sur le sol américain ? J avoue que je n en vois pas.
Comme j ai du mal à me souvenir d’un bombardement national sur son propre sol en temps de paix. C est un fait qui me semble unique en son genre.
Je comprends pas pourquoi tu focalise sur bombardement aérien -->"fait par des américains"<-- sur le sol américain, dans l'anecdote, c'est le premier bombardement aérien sur le sol américain, point final. Qu'es ce que ca peut faire de qui a largué les bombes?

En plus c'étaient des civils contre des civils, on peut aussi dire que c'était le premier bombardement civil aérien de l'histoire faite avec des biplans et avec des bâtons de dynamite allumés avec des Zippo® si tu veux... on peut aller loin comme ça.

a écrit : Donc finalement, ce n'était qu'un prétexte? La jalousie et le fait qu'il soit hors de question que des gens défavorisés puissent s'en sortir et être heureux?

Ca ne m'étonne pas, quand on fait la guerre (quelque soit l'époque) c'est toujours parce qu'on convoite qu
elquechose, où par vengeance, où les deux. En tout cas, c'est toujours par connerie. Afficher tout
Bonjour...je crains que les guerres ne soient pas que des conneries qui arriveraient au hasard d'événements inopinés...du moins pas que. La jalousie peut-être les conséquences de l'injustice, de la pauvreté, de la faim, d'un manque de perspectives, de la soumission, de la souffrance...les effets de foules, les propagandes de toutes sortes contribuent à empirer les événements...Nous pourrions penser donc que si les causes sont connues alors elles peuvent être évitées...malheureusement l'intelligence et la bonté se heurtent à des puissances bien plus néfastes: le pouvoir, l'appropiation des biens, la recherche de bien-être au détriment d'autruit... Ainsi même le "devoir de mémoire est une gentille intention...Pour preuve, le monde entier dénonce la guerre mais elle subsiste dans de nombreux pays autant que la famine...
Quand aux peuples qui prospèrent, nombre d'entre eux exportent, financent et/ou délocalisent la guerre...Bien sur, je comprends la tournure de vos propos et je les partage...cet épisode de guerre civile est atroce et la haine devait être à son paroxisme. Aujourd'hui avec le mouvement Black Matter nous voyons bien que les conneries ont la vie dure... Pour autant il y a de vraies raisons à ces embrassements... des raisons rationnelles ou pas, légitimes ou pas...
Portez vous bien et Bonne Année!

Posté le

android

(3)

Répondre

En tout cas, ce qui est certain, c'est que les guerres, à part faire évoluer la technologie, n'ont jamais arrangé les choses.
Pour ce qui est de l'anecdote, ce n'est pas une guerre à proprement parler, c'est une émeute, à classer dans la même rangée de ce qui se passe dans notre pays, de la haine aveugle, de la vengeance, l'escalade... qui peut mener à une guerre civile, c'est vrai.
Ca commence par un regard de travers...

Un ami militaire m'a dit un jour: quand je suis obligé de tirer, je considère ca comme un échec de la diplomatie, et je pense comme lui, quand j'en arrive à la violence, c'est que toutes les autres options ont échoué. C'est pour ça que je considère la guerre comme de la connerie, surtout quand c'est fait au nom de la haine, à la limite, quand on crève de faim, aller voler la bouffe de l'autre, je peux comprendre, mais pas plus que ça.

Portez-vous bien vous aussi (ca me fait bizarre de vouvoyer ici mais vu qu'on m'a déjà redressé pour ça, je joue le jeu^^) et bonne année :)

À lire sur le sujet du racisme aux États : Ne tirez pas sur l'Oiseau Moqueur de Harper Lee! Excellent roman sur l'impossible égalité juridique d'un homme noir avec en fond de toile, les mystères des étés chauds de l'enfance de la narratrice et de son frère.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je comprends pas pourquoi tu focalise sur bombardement aérien -->"fait par des américains"<-- sur le sol américain, dans l'anecdote, c'est le premier bombardement aérien sur le sol américain, point final. Qu'es ce que ca peut faire de qui a largué les bombes?

En plus c'é
taient des civils contre des civils, on peut aussi dire que c'était le premier bombardement civil aérien de l'histoire faite avec des biplans et avec des bâtons de dynamite allumés avec des Zippo® si tu veux... on peut aller loin comme ça. Afficher tout
Pas possible , Zippo n'as été créé qu'en 1932 . Et sinon qu'un avion français largue des bombes sur les lignes allemandes à Verdun , ça compte comme un bombardement sur son propre territoire ?

a écrit : À lire sur le sujet du racisme aux États : Ne tirez pas sur l'Oiseau Moqueur de Harper Lee! Excellent roman sur l'impossible égalité juridique d'un homme noir avec en fond de toile, les mystères des étés chauds de l'enfance de la narratrice et de son frère. L'adaptation pour le cinéma de ce roman a donné un très bon film en 1962, "to kill a mockingbird". Poignant.

a écrit : Pas possible , Zippo n'as été créé qu'en 1932 . Et sinon qu'un avion français largue des bombes sur les lignes allemandes à Verdun , ça compte comme un bombardement sur son propre territoire ? Oui et non, ce que je soulève, c'est qu'il s'agisse (je pense) du seul bombardement sur son propre territoire en dehors d'un contexte de guerre.

a écrit : Je comprends pas pourquoi tu focalise sur bombardement aérien -->"fait par des américains"<-- sur le sol américain, dans l'anecdote, c'est le premier bombardement aérien sur le sol américain, point final. Qu'es ce que ca peut faire de qui a largué les bombes?

En plus c'é
taient des civils contre des civils, on peut aussi dire que c'était le premier bombardement civil aérien de l'histoire faite avec des biplans et avec des bâtons de dynamite allumés avec des Zippo® si tu veux... on peut aller loin comme ça. Afficher tout
Je ne comprends pas que tu y vois une focalisation. Je vais te répondre depuis l'ordi, plus simple.

Des bombardements aériens, il y en a eu des milliers dans le monde. Mais des bombardements en dehors d'une situation de guerre et par des nationaux sur leurs propres territoires, je n'en connais pas. De plus, je pense qu'il s'agit du seul bombardement sur le sol américain (en dehors de leurs territoires outre mer).
Cela ajoute encore plus à la stupidité de ce qui s'est passé à Tulsa.

Donc, je "ne vais pas loin comme ça", je mets en avant le caractère unique de ce qui s'est déroulé à Tulsa. C'est le premier et seul "bombardement aérien" commis par des civils sur leur propre territoire en dehors d'un contexte de guerre dans le monde. Et c'est aussi le seul bombardement sur le sol USA en Amérique du nord. C'est encore plus exceptionnel (sauf s'il y a eu d'autres bombardements aux USA hors outre mer).

a écrit : En tout cas, ce qui est certain, c'est que les guerres, à part faire évoluer la technologie, n'ont jamais arrangé les choses.
Pour ce qui est de l'anecdote, ce n'est pas une guerre à proprement parler, c'est une émeute, à classer dans la même rangée de ce qui se passe dans notre pays, de
la haine aveugle, de la vengeance, l'escalade... qui peut mener à une guerre civile, c'est vrai.
Ca commence par un regard de travers...

Un ami militaire m'a dit un jour: quand je suis obligé de tirer, je considère ca comme un échec de la diplomatie, et je pense comme lui, quand j'en arrive à la violence, c'est que toutes les autres options ont échoué. C'est pour ça que je considère la guerre comme de la connerie, surtout quand c'est fait au nom de la haine, à la limite, quand on crève de faim, aller voler la bouffe de l'autre, je peux comprendre, mais pas plus que ça.

Portez-vous bien vous aussi (ca me fait bizarre de vouvoyer ici mais vu qu'on m'a déjà redressé pour ça, je joue le jeu^^) et bonne année :)
Afficher tout
Je pense que certaines guerres d'independance menees par des peuples sous dictature ont arrangé pas mal de choses, pour reprendre ton expression.
Je ne m engagerais pas sur lesquelles car l histoire est racontee et souvent deformee par les vainqueurs. Mais dans le lot, il doit bien y en avoir qui ont plus sauvé que volé de vies...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je ne comprends pas que tu y vois une focalisation. Je vais te répondre depuis l'ordi, plus simple.

Des bombardements aériens, il y en a eu des milliers dans le monde. Mais des bombardements en dehors d'une situation de guerre et par des nationaux sur leurs propres territoires, je n'en con
nais pas. De plus, je pense qu'il s'agit du seul bombardement sur le sol américain (en dehors de leurs territoires outre mer).
Cela ajoute encore plus à la stupidité de ce qui s'est passé à Tulsa.

Donc, je "ne vais pas loin comme ça", je mets en avant le caractère unique de ce qui s'est déroulé à Tulsa. C'est le premier et seul "bombardement aérien" commis par des civils sur leur propre territoire en dehors d'un contexte de guerre dans le monde. Et c'est aussi le seul bombardement sur le sol USA en Amérique du nord. C'est encore plus exceptionnel (sauf s'il y a eu d'autres bombardements aux USA hors outre mer).
Afficher tout
Il me semble qu'il y a eu quelques bombardements pdt la guerre de Sécession entre Américains ;)
à voir même s'il n'y en a pas au daériens, depuis des ballons !

a écrit : Tu connais un autre bombardement américain sur le sol américain ? J avoue que je n en vois pas.
Comme j ai du mal à me souvenir d’un bombardement national sur son propre sol en temps de paix. C est un fait qui me semble unique en son genre.
Il doit peut-être y avoir quels autres tests de bombes ou de bombardiers dans le désert ?

Posté le

android

(1)

Répondre