L’attaque de Pearl Harbor aurait pu être anticipée

Proposé par
le
dans

Avant l’attaque de Pearl Harbor, le directeur du FBI, J. Edgar Hoover, avait été prévenu par un agent double britannique du MI6, Dusko Popov, que le Japon serait en train de planifier une attaque contre un port militaire américain. Estimant que Pearl Harbor était trop éloigné du Japon, il ne fit remonter qu’une petite partie de l’information auprès de la Maison-Blanche.

Dusko Popov avait dévoilé aux services secrets britanniques (MI5) que les Japonais avaient commandé à la défense allemande une étude détaillée du bombardement par la RAF de la flotte italienne dans le port de Tarente les 11 et 12 novembre 1940, ce qui laissait présager qu’ils avaient l’intention de reproduire une attaque similaire.


Tous les commentaires (31)

a écrit : Je viens de me rendre mais il est fort possible que cela n'intéresse que moi, que la campagne de Malaisie a en fait été commencé exactement en même temps que le raid contre Pearl Harbor.

Le raid contre Pearl Harbor a débuté à l'aube du 7 décembre 1941.
La campagne de Malaisie a débuté le
8 décembre 1941.

En réalité les deux attaques ont eu lieu exactement au même moment de part et d'autres de la ligne de changement de date.
Afficher tout
Oui en même temps que l'attaque contre les États-Unis à Pearl Harbor, les japonais débarquèrent également aux Phillpines qui étaient aussi défendues par les américains. Le même jour ils déclarèrent aussi la guerre aux britanniques en envahissant Hong-kong et donc en débarquant en Malaisie. Chacune de ces campagnes étant victorieuses.

a écrit : On peut même faire remonter le début de la guerre d'Asie (que je préfère à Pacifique) en 1931 lors de l'incident de Moukden. On peut aussi la faire remonter 30 ans en arrière avec l'annexion de la Corée et de Taïwan.
Une politique d'expansion sur le long terme avec une armée de psychopathes gonflés à la propagande raciste et nationaliste faisant passer les SS pour des enfants de cœur.

a écrit : Tu fais l'impasse sur la chine , le japon etait en guerre avec la chine depuis 37 et le massacre de Nankin, dec 37/ fev38 on estime de 40 000 a 400 000 morts
C'est pour obliger le Japon a quitté la chine qu'il y a eu l'embargo des états unis
Pas pour l'Indochine
Le japon a
décidé d'attaquer son voisin pour ses ressources au lieu de faire du commerce
Ils ont eu le retour de bâton avec les conséquences qu'on connaît
Afficher tout
Pour te dire toute la vérité, je suis en train de découvrir les préambules historiques qui ont mené à l'attaque de Pearl Harbour.
Pour beaucoup de gens, dont moi- même, cette attaque est perçue comme un "acte gratuit" où les Japonais sont les méchants et les Américains, les gentils. Point barre.
Or, depuis hier, j'apprends que les faits ne sont pas tout à fait celà....
D'après un lien de Persée (voir plus bas) que je n'ai pas terminé de lire, il semble que tes propos sont exacts.

Néanmoins, le 26 juillet 1941, les États-Unis et dans les Pays Bas imposent un embargo total sur le pétrole et l'acier à destination du Japon.
Est-il possible de dire qu'il s'agit d'un renforcement de l'embargo ?
Somme toute, le Japon se trouvait, à partir de cette date, dans une situation très difficile: sans ces matières premières, elle pouvait difficilement poursuivre ses vues d'expansion en Asie.

En tout cas, merci de me l'avoir signalé.
www.persee.fr/doc/polit_0032-342x_1938_num_3_6_5694

a écrit : Je viens de me rendre mais il est fort possible que cela n'intéresse que moi, que la campagne de Malaisie a en fait été commencé exactement en même temps que le raid contre Pearl Harbor.

Le raid contre Pearl Harbor a débuté à l'aube du 7 décembre 1941.
La campagne de Malaisie a débuté le
8 décembre 1941.

En réalité les deux attaques ont eu lieu exactement au même moment de part et d'autres de la ligne de changement de date.
Afficher tout
En réalité, les Japonais étaient "pris à la gorge", par l'embargo total sur le pétrole et l'acier, déclaré par les États-Unis et les Pays Bas, en juillet 1941.
Même si les Forces militaires Japonaises avaient accumulé du pétrole pour deux ans, la situation n'aurait pas été tenable indéfiniment.
Le Japon Impérialiste n'avait (semble t'il) pas d'autre issue que la guerre, si elle voulait (tenter de) conserver ses territoires conquis en Chine. Ceux-cis étaient considérés comme vitaux par Tokyo, pour pouvoir conserver son développement économique et Industriel, ainsi que d'assurer son approvisionnement alimentaire.

Pearl Harbour est attaquée le 07 décembre 1941. Les porte-avions Américains ne s'y trouvent pas, car il y a une suspicion d'attaque Japonaise à date indéfinie...
La Malaisie est effectivement attaquée le lendemain, tout comme Hong Kong (port Britannique) et les Philippines (gisements miniers)

l'Indonésie (alors "Indes Orientales Néerlandaises" qui possèdent de bons gisements de Pétrole), est attaquée le 17 décembre.
La Birmanie est attaquée en janvier 1942, tout comme la Nouvelle Guinée.

Et la ville de Darwin, en Australie, sera même attaquée par les forces aériennes Japonaises, le 19 février 1942. Une centaine de bombardements Japonais, auront lieu contre l'Australie.

a écrit : Pour te dire toute la vérité, je suis en train de découvrir les préambules historiques qui ont mené à l'attaque de Pearl Harbour.
Pour beaucoup de gens, dont moi- même, cette attaque est perçue comme un "acte gratuit" où les Japonais sont les méchants et les Américains, les gentils. Point barre.

Or, depuis hier, j'apprends que les faits ne sont pas tout à fait celà....
D'après un lien de Persée (voir plus bas) que je n'ai pas terminé de lire, il semble que tes propos sont exacts.

Néanmoins, le 26 juillet 1941, les États-Unis et dans les Pays Bas imposent un embargo total sur le pétrole et l'acier à destination du Japon.
Est-il possible de dire qu'il s'agit d'un renforcement de l'embargo ?
Somme toute, le Japon se trouvait, à partir de cette date, dans une situation très difficile: sans ces matières premières, elle pouvait difficilement poursuivre ses vues d'expansion en Asie.

En tout cas, merci de me l'avoir signalé.
www.persee.fr/doc/polit_0032-342x_1938_num_3_6_5694
Afficher tout
En tout cas, de mon point de vue d'occidental, cela ne justifie pas une attaque sans déclaration de guerre.

D'où l' "infâmie" de Roosevelt. "c'est pas du jeu!" Et je pense que c'est ça qui a poussé l'opinion publique U.S à basculer dans la guerre en un claquement de doigts.

a écrit : C'est facile après coup de prétendre que les Américains avaient été prévenus et qu'ils n'en avaient pas tenu compte. C'était la guerre, ils étaient déjà sur le qui-vive et il y avait toutes sortes d'informations plus ou moins fiables qui annonçaient toutes sortes d'initiatives de l'ennemi. Alors ils ne pouvaient pas revoir tout leur système de défense à chaque nouvelle information sinon ils n'auraient plus fait que ça. Les attaques par surprise et la désinformation ont toujours existé et ont été utilisées par les deux camps. Afficher tout Heu.... là en l'occurrence l'information de provenait de n'importe qui...

a écrit : En tout cas, de mon point de vue d'occidental, cela ne justifie pas une attaque sans déclaration de guerre.

D'où l' "infâmie" de Roosevelt. "c'est pas du jeu!" Et je pense que c'est ça qui a poussé l'opinion publique U.S à basculer dans la guerre en un claquement de doigts.
Une attaque (avec ou sans déclaration de guerre) est parfois la meilleure défense.
Si les troupes Françaises avaient continué l'embrion d'offensive à la frontière occidentale du Reich Allemand, en septembre 1939, la "drôle de guerre" aurait pu ne jamais exister et la tournure du conflit Européen être distinct.
En effet, le gros des troupes militaires Allemandes était concentré sur la Pologne, laissant son Font Occidental en précaire situation de défense.

Une autre situation historique où une attaque sans déclaration officielle de guerre, a été à l'avantage de celui qui a choisi d'opérer une offensive, a été le 05 juin 1967. (Guerre-des-six-jours)
Ce matin-là, Israël à choisi de déclencher les hostilités (annoncées) contre l'Egypte Panarabique de Nasser, afin que ceci soit aussi un avantage.
Même si Israël n'avait pas agi ainsi, le conflit aurait tout de même eu lieu.
On ignore si déjà à cette date (1967), Israël possédait déjà une ou des bombes nucléaires. D'avoir été ainsi, il est probable que sont usage aurait été effectué, en solution d'ultime recours.
Lors du conflit Israélo-Arabe suivant (Guerre du Kippour, 1973), oui, là, les Israéliens ont contemplé cette situation , contre la Syrie.

a écrit : Heu.... là en l'occurrence l'information de provenait de n'importe qui... Heuu... Tu te crois vraiment plus malin que le directeur du FBI ? C'était qui d'ailleurs ce pas n'importe qui ? Un agent double... Tu sais qu'il y avait des agents doubles qui travaillaient aussi pour l'ennemi et transmettaient de fausses informations. C'est un peu le principe des agents doubles que les deux camps ont l'impression qu'ils travaillent pour eux. Et si jamais ça t'a échappé je te rappelle quand même que l'information ne disait pas quand ni où l'éventuelle attaque pourrait avoir lieu, Pearl Harbour était très loin du Japon et jugé hors d'atteinte, tous les navires n'étaient pas regroupés au même endroit et d'ailleurs les porte-avions ont échappé à l'attaque, et le Japon n'était pas encore en guerre. Alors les Américains étaient quand même bien préparés à une éventuelle attaque, sans pour autant mettre tous leurs efforts et épuiser les hommes à se préparer à une attaque soudaine à tout moment et en tous lieux. Tu as pu remarquer que le débarquement en Normandie et le débarquement en Provence ont réussi pour la même raison : c'est très difficile d'opposer une défense quand l'ennemi attaque par surprise avec une force importante : on ne peut pas positionner une défense nombreuse et prête à réagir à tout moment et en tous lieux sinon il faut une armée énorme qui ne fait que ça. C'est évident que celui qui attaque peut focaliser son attaque à l'endroit qu'il a choisi et qu'il profite de l'effet de surprise.

a écrit : Le mi6 sont les services de renseignements extérieurs et le mi5 les services de renseignements intérieurs. C'est comme la dst et la dgse à l'époque en France. Aujourd‘hui ce n‘est plus la DST mais la DGSI.

a écrit : Une attaque (avec ou sans déclaration de guerre) est parfois la meilleure défense.
Si les troupes Françaises avaient continué l'embrion d'offensive à la frontière occidentale du Reich Allemand, en septembre 1939, la "drôle de guerre" aurait pu ne jamais exister et la tournure du conflit Euro
péen être distinct.
En effet, le gros des troupes militaires Allemandes était concentré sur la Pologne, laissant son Font Occidental en précaire situation de défense.

Une autre situation historique où une attaque sans déclaration officielle de guerre, a été à l'avantage de celui qui a choisi d'opérer une offensive, a été le 05 juin 1967. (Guerre-des-six-jours)
Ce matin-là, Israël à choisi de déclencher les hostilités (annoncées) contre l'Egypte Panarabique de Nasser, afin que ceci soit aussi un avantage.
Même si Israël n'avait pas agi ainsi, le conflit aurait tout de même eu lieu.
On ignore si déjà à cette date (1967), Israël possédait déjà une ou des bombes nucléaires. D'avoir été ainsi, il est probable que sont usage aurait été effectué, en solution d'ultime recours.
Lors du conflit Israélo-Arabe suivant (Guerre du Kippour, 1973), oui, là, les Israéliens ont contemplé cette situation , contre la Syrie.
Afficher tout
Enfin sauf qu'ici les Japonais n'avaient pas vraiment de chance de l'emporter face à l'ocle Sam. Même si Pearl Harbour avait été un succès, ils auraient sans doute perdu face à la Navy rééquipée en navire plus modernes et sans flotte, plus de victoire possible. La fuite en avant du Japon n'était pas réaliste.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Enfin sauf qu'ici les Japonais n'avaient pas vraiment de chance de l'emporter face à l'ocle Sam. Même si Pearl Harbour avait été un succès, ils auraient sans doute perdu face à la Navy rééquipée en navire plus modernes et sans flotte, plus de victoire possible. La fuite en avant du Japon n'était pas réaliste. Tu as tout à fait raison.
La lecture du lien (c'est un livret, non un simple article) que j'ai posté en réponse à @fredegonde, expliqué d'ailleurs très bien la stratégie des Japonais: détruire le port de la Flotte du Pacifique, non pas pour faire capituler les Etats-Unis, mais pour les retarder dans une réponse militaire.

Il y a aussi un autre fait qui est à signaler: le Japon négociait depuis un mois, afin d'essayer de trouver une issue diplomatique.
Si d'aventure cette négociation avait prospérée, le Japon n'aurait pas procédé à cette attaque. Elle pouvait d'ailleurs être annulée jusqu'au dernier moment.

Rétroactivement, oui, il peut se dire que cette fuite en avant était "suicidaire".
Néanmoins, remise dans le contexte historique du moment, chercher à prendre par les armes, le contrôle sur les territoires Gouvernés ou protégés par les Puissances Occidentales en Asie, ainsi que sur les ressources qui ne lui étaient plus accessibles de par cet embargo total, était tout à fait logique pour Tokyo.

Je remet aussi l'accent sur la centaine d'attaques aériennes procedées par les Forces Aériennes Japonaises, contre l'Australie. Le principal objectif était que ce Territoire ne puisse pas servir de tête de pont pour une contre-offensive.
L'on peut d'ailleurs en faire un parallèle en Europe, ou le Royaume-Uni servit de "porte-avions" pour les États-Unis, afin de combattre l'Allemagne Nazie.