Romain Gary : l'écrivain aux 2 Goncourt

Proposé par
tonio974
le

Un seul écrivain a reçu le prix Goncourt a deux reprises, ce qui est théoriquement interdit. Il s'agit de Romain Gary, qui l'a obtenu en 1956 sous son nom usuel avec le livre "Les racines du ciel", puis sous un nom d'emprunt, Emile Ajar avec "La Vie devant soi" en 1975.

Un complice, son neveu Paul Pavlowitch, a joué le rôle d'Emile Ajar auprès des médias, jusqu'à la publication du roman "Vie et mort d'Émile Ajar", où Romain Gary révèlera la supercherie. Il se suicidera deux jours après avoir envoyé ce manuscrit à son éditeur.


Commentaires préférés (3)

Sous le nom d'Ajar, il a fait savoir à Hervé Bazin qu'il refusait le prix. Il s'est suicidé un an après la disparition de sa femme l'actrice Jean Seeberg. C'est après sa mort que la supercherie fut découverte gràce une note qu'il avait laissée et que son fils dévoila.

Posté le

unknown

(230)

Répondre

a écrit : Refléchir avant d'agir ! Voila une expression qu'on aurait du lui prononcer !!! Romain Gary étais un écrivain de talent, il ne c'est pas suicidé à cause de cette supercherie. Il tenait juste à montrer que ces concours sont très subjectif..

Cet homme était vraiment particulier et admirable, avant de se suicider, à la fin de sa lettre il aurait écrit : "merci beaucoup je me suis bien amusé".

Posté le

android

(123)

Répondre


Tous les commentaires (15)

Sous le nom d'Ajar, il a fait savoir à Hervé Bazin qu'il refusait le prix. Il s'est suicidé un an après la disparition de sa femme l'actrice Jean Seeberg. C'est après sa mort que la supercherie fut découverte gràce une note qu'il avait laissée et que son fils dévoila.

Posté le

unknown

(230)

Répondre

Il a mis le nom de son fils, celui ci croyait vraiment que l'auteur était lui. il en devint fou et finit par se suicider.
je corrige le commentaire précédent.

Posté le

android

(0)

Répondre

Refléchir avant d'agir ! Voila une expression qu'on aurait du lui prononcer !!!

Posté le

android

(0)

Répondre

J'ai étudié cette oeuvre en français l'année derniere,j'etais loin d'imaginer tout ça mais j'avoue avoir tjr eu un doute quant au nom de l'auteur : les deux noms figuraient sur la 1ere de couverture ce qui me rendait perplexe ^^

Posté le

android

(4)

Répondre

personnellement, de Romain Gary, j'ai lu la promesse de l'aube, plutot un bon livre où, a un moment, il raconte comment sa petite copine a reussis a lui faire bouffer sa chaussure et d'autre truc dans le genre...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Refléchir avant d'agir ! Voila une expression qu'on aurait du lui prononcer !!! Romain Gary étais un écrivain de talent, il ne c'est pas suicidé à cause de cette supercherie. Il tenait juste à montrer que ces concours sont très subjectif..

Cet homme était vraiment particulier et admirable, avant de se suicider, à la fin de sa lettre il aurait écrit : "merci beaucoup je me suis bien amusé".

Posté le

android

(123)

Répondre

J'avais dû présenter son roman autobiographique " la promesse de l'aube" au collège. À ce jour, il reste le livre qui m'a le plus marqué. L'amour d'une mère envers son fils. À tous les bons lecteurs ( car il faut l'avouer? Il y a des passages descriptifs un peu longs), je vous le conseille !

Posté le

android

(10)

Répondre

C'est bête de s'être suicidé après ça.

Posté le

android

(0)

Répondre

R.I.P c'était un grand homme avec beaucoup de talent

Un écrivain extrêmement talentueux qui aura réussi son rêve devenir un grand de la France. Son roman sur sa mère est juste magnifique

Je vous conseille son fabuleux roman "la promesse de l'aube"

Sans compter Julien Gracq alias Louis Poirier qui a refusé le prix Goncourt en 1951 pour le roman Le Rivage des syrtes

Posté le

android

(2)

Répondre