Comment sont choisis les noms des tempêtes ?

Proposé par
le

Chaque tempête et anticyclone d'Europe du nord porte un nom, et son genre (masculin ou féminin) est fonction du calendrier : féminin pour les années paires, masculin les impaires. Plus surprenant : le nom est donné par des particuliers qui auront payé pour cela.

Les noms sont donnés par l'Institut de Météorologie de Berlin, à partir des propositions des gens, de manière chronologique. Le tarif est de 199€ pour une dépression et 299€ pour un anticyclone. Si une lettre n'est pas attribuée, elle sera mise aux enchères sur Ebay.

Ainsi, c'est un certain Wolfgang Schütte qui a choisi le prénom Xynthia pour la tempête qui a récemment ravagé une partie de l'Ouest de la France.

A noter que pour les anticyclones, le choix des noms se fait à l'inverse des dépressions : masculin les années paires et féminin les années impaires.


Tous les commentaires (45)

Elle est géniale cette anecdote. Le genre d'anecdotes absolument incroyable. Jamais je ne me serai posé la question d'où viennent les prénoms, pourtant la réponse vaut vraiment le détour !

Posté le

iphone

(12)

Répondre

« est choisi en fonction », non ?

Posté le

android

(1)

Répondre

faux! on nomme les cyclones et pas les anticyclones. un anticyclone est associé à du beau temps, pas à une tempête. bizarre que personne ne l'ait encore relevé.

Posté le

android

(23)

Répondre

a écrit : et quand tu pense quil y en a qui crèvent de faim...la folie humaine Tu devrais y penser avant de renouveller ton abonnement Internet tien :p

Posté le

android

(22)

Répondre

a écrit : Attila c'est plutôt bien comme nom: il a quand même réussi à faire vaciller l'Empire romain... Il faut vraiment arrêter avec l'image romantique d'Attila, il était avant tout un massacreur et un violeur, qui ne construisait rien de nouveau sur les ruines de ce qu'il détruisait, et dont la mort ridicule a soulagé tout le monde. Et je pense qu'il aurait été plus profitable à l'Europe et aux européens que l'Empire romain survive, sa chute nous a fait perdre des siècles de développement.

On pourrait en dire de même de Gengis Khan au passage...

a écrit : je suis d'origine turque et le prénom Attila est courant chez nous...mais j'avou que ça fait un peu barbare Je connais un Attila qui est un type extra (turc d'ailleurs), et c'est lui qui me vient à l'esprit avant le Roi des Huns.

Posté le

android

(8)

Répondre

Dans le même genre, dans Armageddon, le scientifique qui découvre l'astéroïde propose le nom de sa femme en expliquant que c'est "une vielle emmerdeuse qui vous pourrit la vie"

a écrit : Faut être un peu barré pour payer et donner le nom de sa fille ou de son chien a un truc qui va faire des ravages voire des morts : y'en a qui doivent se mordre les doigts d'avoir appelé leur fille katerina, comme je me verrais pas appeler mon fils Adolf ou Attila Non mais payer pour donner le nom de son ex femme ou de son chef ou le nom du président après tout ils font sûrement plus de ravages que la météo

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Faut être un peu barré pour payer et donner le nom de sa fille ou de son chien a un truc qui va faire des ravages voire des morts : y'en a qui doivent se mordre les doigts d'avoir appelé leur fille katerina, comme je me verrais pas appeler mon fils Adolf ou Attila Je vois pas le rapport entre une tempête et après appeler son fils Adolf ?
Je vois pas la différence pour un allemand de nommer son fils Adolf qui certes est une criminel de guerre, et une personne qui appelle son fils Jules ou César qui dans ces conquêtes à aussi détruit pas mal de vie, ou même Alexandre, etc.

a écrit : Je vois pas le rapport entre une tempête et après appeler son fils Adolf ?
Je vois pas la différence pour un allemand de nommer son fils Adolf qui certes est une criminel de guerre, et une personne qui appelle son fils Jules ou César qui dans ces conquêtes à aussi détruit pas mal de vie, ou même Alexandre, etc.
Combien font de milliers de morts les tempêtes ?

Posté le

android

(0)

Répondre

En Amérique, les prénoms masculins et féminins sont utilisés en alternance pour nommer les ouragans, et la première lettre de ces prénoms change constamment, suivant l'ordre alphabétique. Le choix du prénom est effectué selon une liste pré-établie de prénoms, différents pour chaque mois de l'année.

Posté le

android

(1)

Répondre

On peut donc bien dire que l'on se paye une dépression...

Posté le

windowsphone

(3)

Répondre

a écrit : Je vois pas le rapport entre une tempête et après appeler son fils Adolf ?
Je vois pas la différence pour un allemand de nommer son fils Adolf qui certes est une criminel de guerre, et une personne qui appelle son fils Jules ou César qui dans ces conquêtes à aussi détruit pas mal de vie, ou même Alexandre, etc.
''Le prénom''... le retour !

Posté le

android

(5)

Répondre

Une étude récente démontre que les prénoms féminins étant moins anxiogènes les gens se protègent moins. Les victimes sont donc plus importantes.

Posté le

android

(4)

Répondre

Et des études ont prouvé que les gens prennent moins au sérieux ceux avec un nom féminins !

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : En Amérique, les prénoms masculins et féminins sont utilisés en alternance pour nommer les ouragans, et la première lettre de ces prénoms change constamment, suivant l'ordre alphabétique. Le choix du prénom est effectué selon une liste pré-établie de prénoms, différents pour chaque mois de l'année. Il y a également alternance entre la consonance du prénom : ainsi, un prénom francophone suivra un prénom anglophone, puis ce sera au tour d'un prénom hispanophone, avant de recommencer...

Bien plus important que cela, c'est un résultat d'un mouvement féministe dans le domaine météorologique qui a fait avancer les choses et permis donner exclusivement des noms féminins aux tempêtes ou ouragans (Erika, Katrina). Dans le passé, les noms de ces phénomènes pouvaient être des prénoms masculins

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Bien plus important que cela, c'est un résultat d'un mouvement féministe dans le domaine météorologique qui a fait avancer les choses et permis donner exclusivement des noms féminins aux tempêtes ou ouragans (Erika, Katrina). Dans le passé, les noms de ces phénomènes pouvaient être des prénoms masculins Heu?
Ça ne serait pas l'inverse justement?
Les femmes se révoltant que les ouragans et tempêtes portaient tout le temps un prénom féminin ont fait changer cette coutume.

a écrit : Je me demandais toujours d'ou ils sortaient les noms. Maintenant je sais :)
Mais c'est moi où les plus grosses sont celles avec un prenom feminin?
Il parait que c'est de la faute d'Eve, la première femme sur Terre, qui a fauté en croquant dans la pomme. Depuis les femmes payent ce péché. Taxées de créatures maléfiques. Situées du côté obscur. Ayant tous les vices. Des vilaines ... bref pas étonnant que les tempêtes et autres phénomènes météorologiques les plus meurtriers portent un nom féminin.

Posté le

android

(0)

Répondre