La reproduction brutale de la punaise de lits

Proposé par
le
dans

Le mode de reproduction de la punaise de lits est assez brutal : pour féconder la femelle, le mâle transperce son abdomen à n'importe quel endroit du ventre avec son pénis et injecte son sperme à travers la plaie. La femelle a pourtant des voies génitales normales, qui lui servent à pondre, mais les mâles ne les utilisent jamais.

On ne sait pas exactement pourquoi ces insectes ont adopté ce mode de reproduction, car il est dangereux pour la femelle qui peut attraper des bactéries au cours de l'accouplement.


Commentaires préférés (3)

Punaise que c'est gore !!!

Posté le

unknown

(359)

Répondre

On a quand même de la chance que nos mâles consentent à utiliser nos voies génitales normales... Mine de rien ! Eurk !

Posté le

unknown

(450)

Répondre

En gros, il vaut mieux rester puceaux si on est une mante religieuse mâle !

Posté le

unknown

(212)

Répondre


Tous les commentaires (73)

Quelles sauvages c punaises!

Posté le

unknown

(13)

Répondre

Entre les mantes religieuses qui mangent les mâles après l'accouplement, et les punaises... Fait pas bon être un insecte !

Posté le

unknown

(67)

Répondre

Punaise que c'est gore !!!

Posté le

unknown

(359)

Répondre

On a quand même de la chance que nos mâles consentent à utiliser nos voies génitales normales... Mine de rien ! Eurk !

Posté le

unknown

(450)

Répondre

T as lu l encyclopedie du savoir relatif est absolut de Bernard Werner toi.....

Posté le

unknown

(72)

Répondre

Bonjour a tous ^^
Bien vu cheche ! Je l'ai également lu et l'auteur apporte des precisions encore plus "hard" tels que les vagins secondaires sur le dos etc etc. Ca en serait presque de la science fiction tellement c'est pervers !

Posté le

unknown

(31)

Répondre

Oui. Je m'en souviens. Vraiment Space ces bestioles.

Posté le

unknown

(5)

Répondre

Petite rectif':la mante religieuse mange la tête du mâle lors de la fin de l accouplement car le nerf relié a la tête vers "les parties génitales" doit être sectionné pour permettre l'éjaculation.

Posté le

unknown

(63)

Répondre

En gros, il vaut mieux rester puceaux si on est une mante religieuse mâle !

Posté le

unknown

(212)

Répondre

Donc elle lui découpe la tête alors qu'il est toujours en elle, romantique!

Posté le

unknown

(28)

Répondre

C'est pas neuf tout ça... L'excellent scientifique spécialiste des animaux Jean-Marie Bigard en parlait il y a qq années.

Posté le

unknown

(7)

Répondre

Sacher que le male de la mante religieuse possede un "cerveau" secondaire ou systeme nerveu secondaire au niveau de son abdomen, qui se met en route apres sa decapitation, et qui lui permettrait de terminer son accouplement. Vive le regne animal.

Posté le

unknown

(34)

Répondre

Je comprends mieux pourquoi ça s'appelle une punaise...

Posté le

unknown

(23)

Répondre

Dans l'encyclopédie du savoir relatif et absolu de Bernard Werber on peut lire que les mâles sont des brutes au moment de l'accouplement ils perforent les femelles avec leurs sexes pointus ou ils peuvent la semence est alors véhiculé dans le sang et atteint lorsqu'elle peut les ovules de la femelle la plaies restant ouvertes et créant ainsi un nouveau sexe mais ce n'est pas tout les mal ne différencient pas le sexe de leurs partenaire ils essayaient donc de s'accoupler avec d'autre mâles aucunes fécondation se produira mais les mâles auront les mêmes plaies que les femelles et donc un début de sexe femelles sur la carapaces

Posté le

unknown

(42)

Répondre