Ravaillac, un nom banni de France

Proposé par
le
dans

Le 14 mai 1610, le roi Henri IV a été assassiné par un certain Ravaillac. L'émoi suscité par cet assassinat fut tellement profond que ce nom a été interdit de séjour en France, et la famille de Ravaillac a dû changer de nom sous peine de mort. Quant à l'assassin, il fut écartelé en place publique après avoir été torturé.

L'ordonnance fixant son exécution est particulièrement détaillée sur les méthodes de torture de l'époque : il devait être « tenaillé aux mamelles, bras, cuisses et gras des jambes, sa main droite, qui tenait le couteau avec lequel il a commis ledit parricide, sera brûlée de feu de souffre, et sur les endroits tenaillés, il sera jeté du plomb fondu, de l'huile bouillante, de la poix, de la résine brûlante, de la cire et souffre fondus ensemble. Ensuite, son corps sera tiré et écartelé par quatre chevaux. Les membres de son corps seront consommés au feu, réduits en cendre et jetés au vent »


Tous les commentaires (120)

On dirait une recette de cuisine. ..

Posté le

android

(0)

Répondre

On peut visiter le château d'Henri IV à Pau ,et avoir un résumé de la vie du roi avec un tableau représentant ravaillac tuant le roi

Il parait que on a utilisé une hache pour l'ecarteler car les chevaux n'y arrivaient pas.
Impressionant.

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

Ça fait un tantinet mal quand même tout ca !

C'est pas y aller avec le dos de la main morte ça. ... :o

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Certains historiens notent que dans la vie d'Henri IV le nombre 14 revêt une importence particulière. Il est né un 14 décembre, son nom (Henri de Navarre) est composé de 14 lettres. Il fut roi de France et de Navarre durant trois fois 14 ans. Il gagna la bataille d'Ivey un 14 mars. Enfin il fut occis un 14 mai et son assassin exécuté 14 jours après sa mort en 1610 qui est divisible par ... 14. Afficher tout Ça fait beaucoup de 14...

a écrit : Ça devait faire mal quand même! Quelle évolution depuis. A notre époque, les violeurs d' enfants prennent 5 ans. Et c est 6 mois si tu mets un coup de couteau a ton voisin! Dans quelques années c est la victime qui ira en taule :-) Les violeurs sont malade, ils sont donc en prison le temps d'être soigner et non pour vraiment purger une peine comme pour les autres crimes, délits ou autre.

Ils étaient balaises, ils savaient comment te garder en vie jusqu'à la fin du supplice tout en faisant que tu souffre au maximum :) quels imagination !

a écrit : Ça devait faire mal quand même! Quelle évolution depuis. A notre époque, les violeurs d' enfants prennent 5 ans. Et c est 6 mois si tu mets un coup de couteau a ton voisin! Dans quelques années c est la victime qui ira en taule :-) Ah c est sur qu a l époque on te passer l envie de récidiver...

a écrit : Ils on manger son corp non apree? Tu fais mal aux yeux.

Jenre y'a des gens ils étaient la en mode "O une exécution aaaa aujourd'hui on l'écartèle..." et ils le faisaient sur la place public en plus

Et ça a une époque où les Européens prétendais "civiliser" les populations indigènes

Effectivement c'est bien detaillé !

Manquaient plus que les plumes et le goudron.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ça devait faire mal quand même! Quelle évolution depuis. A notre époque, les violeurs d' enfants prennent 5 ans. Et c est 6 mois si tu mets un coup de couteau a ton voisin! Dans quelques années c est la victime qui ira en taule :-) Le même traitement devrait être inflige aux pédophiles......

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Le même traitement devrait être inflige aux pédophiles...... Oui bien sûr. Et on devrait diffuser l’exécution en direct à la télé, avec des gros plans sur les visages du condamné et des proches de la victime.

a écrit : Ça devait faire mal quand même! Quelle évolution depuis. A notre époque, les violeurs d' enfants prennent 5 ans. Et c est 6 mois si tu mets un coup de couteau a ton voisin! Dans quelques années c est la victime qui ira en taule :-) Non mais comment peut-on dire de pareilles âneries ?!? Et comment autant de lecteurs d’anecdotes peuvent liker cette argumentation fallacieuse ?!

a écrit : Non, pour un viol, c'est 15 ans. Ensuite pour une aggression, tout dépend de la durée du traumatisme (moral, physique...) = de "l'I.T.T.". La plus grosse peine en France aujourd'hui, c'est la perpétuité incompressible. 10 ans plus tard, ça s'est encore assoupli

Posté le

android

(0)

Répondre