On peut passer en impesanteur en avion

Proposé par
le
dans

Il ne faut pas être nécessairement dans l'espace pour être en impesanteur. Certains avions (dont l'A300 Zéro-G, un Airbus modifié) permettent de passer durant quelques secondes en impesanteur avec des vols paraboliques, ouverts au public depuis quelques années. La tour d'impesanteur et la fusée-sonde permettent aussi de passer en impesanteur, mais ils ne peuvent accueillir d'humains.


Tous les commentaires (84)

Inutile de payer très cher pour un vol parabolique ouvert au public ou d'attendre que la "tour d'impesanteur" ou la "fusée sonde" citées dans l'anecdote accueillent des humains ! Cette anecdote laisse croire que c'est une expérience très rare alors qu'il suffit d'être en chute libre : exemple dans un parc d'attraction un siège est remonté en haut d'une tour et est laché en chute libre avant d'être freiné progressivement. Dans ce manège vous flottez entre le siège et la barre de sécurité, c'est exactement ça l'impesanteur et c'est ni plus ni moins que ce qui est ressenti dans les avions zéro-G sauf que ca dure (encore) moins longtemps... Dans le saut à l'élastique vous êtes aussi en impesanteur mais il n'y a pas de repère qui vous montre que vous flottez dans l'espace, si vous sautiez en même temps qu'on lâche du mobiler dans le vide autour de vous (qui s'écraserait en bas pendant que l'élastique vous freine) vous auriez cette impression...

Posté le

website

(12)

Répondre

a écrit : JLSD pour l'anecdote mais JMCMB pour le mot "impesanteur" ! Comme quoi, on prend rapidement des mauvaises habitudes avec la langue française ! Et dire que je râlais pour la confusion courante "innormal" / "anormal" ... Et qu'à côté je disais "apesanteur" !!! Bref, heureusement que vous êtes la ^^ merci aux collègues JMCMB ! Afficher tout Aaaaah mais non tu dois confondre avec "immoral" et "amoral" !! Tu m'auras fait lutter sur ce coup-là !! :D

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Aaaaah mais non tu dois confondre avec "immoral" et "amoral" !! Tu m'auras fait lutter sur ce coup-là !! :D Bien vu

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Inutile de payer très cher pour un vol parabolique ouvert au public ou d'attendre que la "tour d'impesanteur" ou la "fusée sonde" citées dans l'anecdote accueillent des humains ! Cette anecdote laisse croire que c'est une expérience très rare alors qu'il suffit d'être en chute libre : exemple dans un parc d'attraction un siège est remonté en haut d'une tour et est laché en chute libre avant d'être freiné progressivement. Dans ce manège vous flottez entre le siège et la barre de sécurité, c'est exactement ça l'impesanteur et c'est ni plus ni moins que ce qui est ressenti dans les avions zéro-G sauf que ca dure (encore) moins longtemps... Dans le saut à l'élastique vous êtes aussi en impesanteur mais il n'y a pas de repère qui vous montre que vous flottez dans l'espace, si vous sautiez en même temps qu'on lâche du mobiler dans le vide autour de vous (qui s'écraserait en bas pendant que l'élastique vous freine) vous auriez cette impression... Afficher tout En fait ce n'est pas du tout le même concept comme tu sembles le croire. Certes les équations mécaniques sont les mêmes (et encore l'avion protège des frottements de l'air). Mais le ressenti est loin d'être identique. Le fait d'avoir l'avion fixe autour de soi donne un repère complètement fixe qui coupe entièrement les montées d'adrénalines des sauts en élastique, parachute... C'est quelque chose de moins fun, mais de plus amusant (si tu vois la différence de sens que je mets entre fun et amusant)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : il y a plusieurs paraboles par vol pour multiplier les expérience puisque l'impesanteur ne dure que pendant ces paraboles.

Non, il y a confusion !! Dans le cadre de la confusion a/in (apesanteur/impesanteur) j'ai donné pour exemple anormal/innormal, mais dans mon exemple c'est le anormal qui est bon bien sûr ! Pour montrer que ce n'est pas toujours le /in qui est correct, d'où la confusion !

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Et désolée alainric ce n'est pas à toi que je veux répondre mais quand on édit un message on ne peut pas corriger ce problème ! Désolée !!

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Exact. Ce sont deux choses différentes. Dans le phénomène d'impesanteur, l'avion et la personne dedans sont à 0km/h de chute (selon un axe vertical). C'est un flottement. Dans le parc d'attraction, le manège et la personne chutent tout deux à la même vitesse. Ce n'est plus de l'impesanteur. Cela depends du référentiel choisi.
De fait : Dans le premier cas, P=m*g=0 donc le poids, la pesanteur et l'accélération (ou vitesse car pesanteur g = a acceleration ) sont nuls et masse constante.
Dans le deuxième cas, masse constante mais P et v Different de 0
Si mes souvenirs sont bons, P=mg=ma=mv^2

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : L'impesanteur dure en fait une trentaine de secondes... C'est difficile à expliquer sans schéma mais en fait l'avion vole quasiment à la verticale et à un moment le pilote coupe les moteurs. Les réacteurs ne sont utilisés que pour compenser les frottements de l'air. Ainsi l'avion tant que dure son mouvement en forme de cloche permet aux utilisateurs de rester en état d'impesanteur. C'est clair ? Et par la suite la plupart des expériences ont un protocole très précis. On sait exactement ce qu'on a besoin de faire étant sur place. Donc pas de perte de temps. De plus l'avion ne fait généralement pas qu'un seul passage en impesanteur mais deux ou trois si mes souvenirs sont bons (sinon plus). De quoi réessayer si tu t'es planté. Afficher tout Pour information, pour l'airbus A300 zéro g, il fait entre 20 et 30 paraboles pour la sensation de 0g, je ne sais plus exactement, mais il en fait dans cette fourchette là, car il faut rentabiliser le vol, un ami de mes amis s'était vu offert ce vol, et un de ses camarades était malade en vol à cause de cet effet, des médecins se sont occupés de son état qui n'était pas beau a voir durant le vol entier, mais il était de suite hors de question de se poser après que 2 ou 3 paraboles!

Posté le

iphone

(2)

Répondre

a écrit : L'impesanteur dure en fait une trentaine de secondes... C'est difficile à expliquer sans schéma mais en fait l'avion vole quasiment à la verticale et à un moment le pilote coupe les moteurs. Les réacteurs ne sont utilisés que pour compenser les frottements de l'air. Ainsi l'avion tant que dure son mouvement en forme de cloche permet aux utilisateurs de rester en état d'impesanteur. C'est clair ? Et par la suite la plupart des expériences ont un protocole très précis. On sait exactement ce qu'on a besoin de faire étant sur place. Donc pas de perte de temps. De plus l'avion ne fait généralement pas qu'un seul passage en impesanteur mais deux ou trois si mes souvenirs sont bons (sinon plus). De quoi réessayer si tu t'es planté. Afficher tout Un airbus voler a la verticale.. lol quoi, déjà il decrocherait bien avant, mais en plus il n'a pas la puissance nécessaire.

Posté le

android

(0)

Répondre

Pour le coup, je le savais déjà. Et je me permets au passage de mettre le lien d'une vidéo dans laquelle on voit Boulet (un célèbre dessinateur de BD que peut-être certains d'entre vous connaissent) essayer de dessiner durant ces 22 secondes d'impesanteur : touch.dailymotion.com/video/xq2un9 .
Ça donne un bon aperçu et vous verrez que se prêter à l'exercice n'est pas chose facile.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Un concours ouvert aux lycéens était organisé quand j'étais en terminale/première (je ne sais plus trop). Il fallait proposer l'expérience la plus originale à réaliser en état d'impesanteur. Les gagnants se voyaient offrir un billet pour aller réaliser ladite expérience. Je n'avais pas été sélectionné... :'( te souviens-tu de l'idée gagnante? et/ou des plus farfelues?

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Au début, j'ai cru que "impesanteur" était mal orthographié mais en fait non. Merci wikipedia !
<< Le terme « apesanteur » est le terme fort valorisant français pour désigner cet état d'absence (a-) de pesanteur ; cependant les confusions orales fréquentes entre l'apesanteur et « l
a pesanteur » ont conduit à utiliser le terme « impesanteur » en lieu et place. Le dictionnaire de l'Académie française constate cependant que le terme a du mal à s'imposer. >> Afficher tout
on peut remercier Calogero pr sa contribution à utiliser le "mauvais" terme ! ;-)

Posté le

android

(2)

Répondre

Je suis impressionné du nombre de personne qui disaient apesanteur.
J'en faisais moi même parti et plus étonnant mon iPhone aussi qui suggère apesanteur à l'instar de impesanteur

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : JLSD pour l'anecdote mais JMCMB pour le mot "impesanteur" ! Comme quoi, on prend rapidement des mauvaises habitudes avec la langue française ! Et dire que je râlais pour la confusion courante "innormal" / "anormal" ... Et qu'à côté je disais "apesanteur" !!! Bref, heureusement que vous êtes la ^^ merci aux collègues JMCMB ! Afficher tout Je crois que t'as mal compris. =s. Apesanteur se dit tout aussi bien. C'est juste qu'ils trouvaient que la ressemblance entre la pesanteur et l'apesanteur etait trop importante, du coup ils ont sorti un nouveau mot. Mais apesanteur est tout a fait correct.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : JLSD pour l'anecdote mais JMCMB pour le mot "impesanteur" ! Comme quoi, on prend rapidement des mauvaises habitudes avec la langue française ! Et dire que je râlais pour la confusion courante "innormal" / "anormal" ... Et qu'à côté je disais "apesanteur" !!! Bref, heureusement que vous êtes la ^^ merci aux collègues JMCMB ! Afficher tout Apesanteur et impesanteur sont juste des synonymes. Du reste il sont tous les deux inadapté, l état d apesanteur n'existant pas (c'est un état théorique) le terme de micropesanteur est de rigueur.

Posté le

android

(6)

Répondre

C'est avec ce système d'apesanteur que Mickael Youn et ses acolytes font de la dance classique en lévitation dans le film les 11 commandements. Ils ont d'ailleurs dit de cette expérience qu'elle était très éprouvante et donnait l'envie de vomir dès la première chute libre de l'avion... M'est avis qu'il faut avoir l'estomac bien accroché vu le changement brutal d'inclinaison de vol de l'avion lors des différentes étapes de vol, chute et remontée de l'appareil !

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : L'impesanteur dure en fait une trentaine de secondes... C'est difficile à expliquer sans schéma mais en fait l'avion vole quasiment à la verticale et à un moment le pilote coupe les moteurs. Les réacteurs ne sont utilisés que pour compenser les frottements de l'air. Ainsi l'avion tant que dure son mouvement en forme de cloche permet aux utilisateurs de rester en état d'impesanteur. C'est clair ? Et par la suite la plupart des expériences ont un protocole très précis. On sait exactement ce qu'on a besoin de faire étant sur place. Donc pas de perte de temps. De plus l'avion ne fait généralement pas qu'un seul passage en impesanteur mais deux ou trois si mes souvenirs sont bons (sinon plus). De quoi réessayer si tu t'es planté. Afficher tout Même chose lorsque l'on tourne des films -- les scènes d’apesanteur qui doivent être filmées en plusieurs morceaux sont très bien préparées (d'autant plus que l'on ne peut pas les tourner en boucle trop longtemps pour des raisons de budget et de physiologie des acteurs)

Posté le

website

(0)

Répondre

Pour ceux qui comme moi, n'ont pas toujours le temps ou l'envie d'aller plus loin dans les sources, on peut lire ceci au mot "impesanteur" sur wikipedia : "L'impesanteur fait momentanément grandir : les astronautes de Skylab ont gagné jusqu'à 4 cm au cours de leur voyage. L'absence de réaction du sol étire les cartilages qui séparent les vertèbres. Le retour sur Terre, bien sûr, remet les choses en place et chacun retrouve sa taille initiale."
Je me demande l'effet que ça fait... 4 cm, c'est quand même pas rien... On ne lit rien sur d'éventuelles douleurs...

Posté le

iphone

(1)

Répondre

Il suffit de voir les 11 commandements avec MIchael Youn il y a un scene ou il est justement en apesanteur dans un cycle parabolique à faire le con en tutu...

Posté le

iphone

(2)

Répondre