Le CTRL-ALT-SUPPR aurait dû être sur une touche

Proposé par
le

Le raccourci CTRL+ALT+SUPPR sur un PC fut selon Bill Gates une erreur. Le créateur de Microsoft voulait au départ une touche unique pour cette fonction (qui a évolué au fil du temps et permettait à l'origine de redémarrer l'ordinateur) mais un ingénieur d'IBM qui était en charge de la conception des claviers refusa de lui accorder une touche directe, et choisit cette combinaison.


Tous les commentaires (78)

a écrit : En effet, je n'ai pas connu Windows 1.0. Mais le message de confirmation n'était qu'un exemple. Et d'ailleurs, il me semble que de tels messages peuvent apparaître sans fenêtre ni souris pour confirmer. J'ai le souvenir (vague) sur Windows 95 de messages tels que: "are you sure you want to abort? (y/n)" sous font noir. Oui ça aurait pu être comme ça aussi. Pas besoin de souris.
Pi être que l'ingénieur avait une dent contre son patron ?!

a écrit : Et il a eu bien raisons, imaginez une seconde vous faites un truc super important vous n'avez pas sauvegarder, et il suffit d'une touche pour redémarrer votre pc. Et la c'est le drame fausse manipulation enfin bref erreur de touche et vous appuyer sur LE bouton qui redémarre l'ordinateur par mégarde, et ne le dit pas que c'est pas possible combien de fois on ce plante de touche quand on reste une heure sur un pc ? Tellement de fois que cet incalculable :) donc heureusement que ce technicien a eu l'idée de la combinaison de touche suie st cette plus pénible a faire, mis qui évite ce genre de souci Afficher tout Vous appuyez souvent sur impr écran lorsque vous écrivez un texte ?

Posté le

android

(4)

Répondre

"Si Windows démarre correctement, c'est que les erreurs ont planté !"

(Je fais mon connaisseur mais j'utilise Windows aussi...)

Posté le

android

(20)

Répondre

a écrit : Cette combinaison de touches me sauves mon Pc tout les jours ! Ce qui est drôle c'est qu'ils ont créé justement cette combinaison ! Cela signifie qu'ils savaient que tout buguerai à un moment ou un autre Ca ne sert pas qu a debuger tu te doutes bien :-)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le but de la séquence Ctrl+Alt+Suppr n'est pas réellement de redémarrer, même sur les anciens PC. Le redémarrage est un effet de bord.

Le but, c'est d'avoir (via le clavier) une interruption matérielle qui se déclenche, permettant d'interrompre n'importe quel programme planté et/
ou en boucle infinie, et donc de pouvoir reprendre la main sur l'ordinateur.

Il se trouve simplement que si cette interruption n'est pas gérée, le système (le BIOS en l'occurrence) effectue un redémarrage. Sous les OS plus évolués, c'est intercepté pour avoir une autre fonction. Sous Windows, par exemple, ça appelle le menu système permettant de contrôler la session, de changer le mot de passe et d'ouvrir le gestionnaire des tâches (pour voir quel processus est en train de mettre le bronx, par exemple).

Sous Seven, cela peut également servir à empêcher certains keyloggers de fonctionner, lorsque l'on active l'option qui oblige à taper Ctrl+Altr+Suppr avant de saisir son mot de passe. Comme la séquence ne peut être bloquée par un programme, le système d'exploitation reprends TOUJOURS la main et présente donc le "vrai" écran de saisie de mot de passe, et non pas un faux bien imité (et qui vole le MdP au passage).

Le pire, c'est qu'une touche "SysReq" existait sur les claviers ( fr.wikipedia.org/wiki/Touche_Syst ), qui aurait pu servir à ça justement, mais qui était prévue pour basculer entre plusieurs systèmes d'exploitation.


A noter que Bill Gates n'a pas dit que la combinaison "Ctrl+Alt+Suppr" en soi était une erreur, mais que l'erreur avait été de l'utiliser pour accéder à Windows ("Appuyez sur Ctrl+Alt+Suppr pour vous connecter") et qu'il aurait préféré une touche unique (genre "Logon key").
Cela ne date donc pas de l'époque du DOS (où ça provoquait un reboot), mais de l'époque du premier Windows NT (qui en a modifié le comportement).

Source : en.wikipedia.org/wiki/Control-Alt-Delete
Afficher tout
Enfin un qui connaît.

a écrit : En le faisant deux fois de suite sous Win 95-98-00-xp tu redémarrai ton pc! Non, pas sous 2k/XP qui sont basés sur des noyaux NT. Ce n'était vrai que sous les noyaux 9x (Windows 95, 98 et Millenium), et sous DOS (avec ou sans Windows 1.0 à 3.11), un seul Ctrl+Alt+Suppr suffisait à rebooter la machine.

Je laisse le soin aux informaticiens de SCMB de parler "technique", mais une chose me turlupine dans cette anecdote : Monsieur Bill Gates veut une touche directe, et un "simple" informaticien en charge des claviers déciderait de son propre chef de ne pas faire ce qu'on lui demandait ?.. Mieux, il lui "refuse" cette touche ; J'ai du mal a imaginer la scène ; il doit manquer des infos...

a écrit : Enfin un qui connaît. Ben c'est un peu mon métier, aussi... :D

Merci.

a écrit : Je laisse le soin aux informaticiens de SCMB de parler "technique", mais une chose me turlupine dans cette anecdote : Monsieur Bill Gates veut une touche directe, et un "simple" informaticien en charge des claviers déciderait de son propre chef de ne pas faire ce qu'on lui demandait ?.. Mieux, il lui "refuse" cette touche ; J'ai du mal a imaginer la scène ; il doit manquer des infos... Afficher tout Oui, regarde mon commentaire page précédente. Il y a une légère erreur d'énoncé dans l'anecdote.

Moi ce que je trouve long c'est qu'il faut aller dans "démarrer" pour "arrêter".

a écrit : Cette combinaison de touches me sauves mon Pc tout les jours ! Ce qui est drôle c'est qu'ils ont créé justement cette combinaison ! Cela signifie qu'ils savaient que tout buguerai à un moment ou un autre Gros troll bien pourri, ça...

Utiliser quotidiennement le Ctrl+Alt+Suppr pour rebooter ?? Mouais... Cela ne marche plus ainsi depuis plus de dix ans (déploiement massif des noyaux NT pour le grand public, donc Windows XP).

- Si c'est pour l'accès au gestionnaire de tâches, la bonne séquence est "Ctrl+Shift+Esc".
- Si c'est pour rebooter suite à des plantages, tu devrais apprendre à configurer ton Windows (sur mes machines, et ce depuis Windows 2000, j'ai des uptimes qui dépassent systématiquement les 30 jours, seules les mises à jour critiques ou des logiciels comme iTunes m'obligent à rebooter).
Record sur Seven à plus de 60 jours, et avec des machines virtuelles qui tournent, des outils de dév, des navigateurs Web, des jeux, bref de tout...
- Si c'est à cause d'un développement au niveau kernel, le Ctrl+Alt+Suppr ne fonctionne plus une fois le kernel vautré et il faut apprendre à configurer un debug sur machine distante qui peut être rebootée sauvagement.
- La seule utilisation "normale" de ces touches depuis plus de dix ans, dans le monde Windows, est pour s'identifier sur la machine... Sachant que 99% des particuliers n'en ont PAS besoin, seuls ceux bossant sur un domaine NT (donc en entreprise) s'en servent quotidiennement.

Donc, j'aimerai bien savoir en quoi ça te sauve la vie, et en quoi un système d'exploitation qui te permet de tuer un programme écrit par des porcasses est un "bug"... Linuxien frustré ??

Windows attire les développeurs de merde parce qu'il représente 90% du marché des ordinateurs individuels, pas parce que l'OS est pourri. Des pseudo-développeurs qui bossent comme des sagouins sans même connaître les règles de l'art du développement sur cet OS, y'en a beaucoup, et encore plus dans le domaine du libre d'ailleurs où ils se contentent de porter un programme sans l'adapter à la philosophie de l'OS ciblé, ou pire, en tentant d'imposer la philo de l'OS source (Linux le plus souvent).

Ce sont ces programmes développés n'importe comment qui plantent, pas Windows, faudrait éviter de confondre. Sinon, c'est comme accuser EDF d'avoir merdé parce que t'as oublié de recharger ta batterie de portable !!

Sous Linux, dès que tu fais le moindre truc en dehors des clous (et que ça crashe ou pas, d'ailleurs), tous les spécialistes te gueulent dessus parce que tu n'as pas suivi les règles de l'art du système.
Sous Windows, quand on fait de même, tout le monde accuse l'OS et trouve "anormal" que l'on ne puisse pas plier l'OS à sa volonté, alors qu'il est tout aussi strict dans ses règles de développement que Linux... Cherchez l'erreur.

La plus grosse erreur de microsoft a été d'inserer la fonction "arrêter" dans le bouton "démarrer"...

Posté le

android

(5)

Répondre

Les vrais informaticiens (c'est subjectif ; les passionnés si vous préférez) font le maximum d'opérations via le clavier pour gagner du temps. Ils connaissent une foule de combinaisons de touches et de syntaxes pour exécuter des programmes. Ils peuvent se passer complètement de l'usage d'une souris du démarrage à l'extinction en passant par l'ouverture de n'importe quel programme, de l'édition, la rédaction (dactylo), la recherche, de la navigation entre dossiers, fichiers, onglets, pages, hyperliens, champs. . .

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Les vrais informaticiens (c'est subjectif ; les passionnés si vous préférez) font le maximum d'opérations via le clavier pour gagner du temps. Ils connaissent une foule de combinaisons de touches et de syntaxes pour exécuter des programmes. Ils peuvent se passer complètement de l'usage d'une souris du démarrage à l'extinction en passant par l'ouverture de n'importe quel programme, de l'édition, la rédaction (dactylo), la recherche, de la navigation entre dossiers, fichiers, onglets, pages, hyperliens, champs. . . Afficher tout www.malife.com : j'ai débuté l'informatique à 11 ans, j'en ai 39 actuellement. J'ai débuté avec des ordinateurs sans souris, j'utilise massivement le clavier ET la souris actuellement, et cette propagande "les pros n'utilisent pas la souris" me fait franchement hurler de rage.

Quels pros ? Ceux qui utilisent des OS ne supportant pas la souris, ou sans mode graphique ? Ou ceux qui manquent de coordination pour utiliser les deux en même temps ?
Va falloir arrêter de dire ce genre de conneries sans nom, là...

La souris peut être utilisée de deux façons :
- En mode "touriste", c'est à dire avec le bras gauche sous la table et en mode "clickotron" pur et dur. En gros, la façon de 80% des gens qui touchent à un ordinateur, de façon générale. Et vous plaignez pas, c'est grâce à eux que l'informatique est démocratisée et donc que les ordinateurs ne sont pas chers (il faut se rappeler qu'un 286, à l'époque, était vendu plus de 200.000 francs !!).
Donc un peu de respect pour ceux à qui l'on doit la démocratisation de l'informatique qui permet aux "pros" de bouffer chaque mois via le développement logiciel.
- En mode "pro", la souris sert à accélérer les opérations qui seraient trop complexes/longues au clavier. Typiquement, cliquer sur une icone du bureau, faire défiler une page rapidement, ou sélectionner du texte dans une console (va me trouver le raccourci pour copier/coller du texte sur une console, tiens, et viens me prouver que c'est plus rapide que la souris !).
Je te mets aussi au défi de faire du drag&drop au clavier, ou d'organiser tes fenêtres sur un multi-écran sans souris. Quand c'est possible, c'est dix fois plus long qu'à la souris...

Un bon informaticien est un feignant : il ne fait jamais la même chose deux fois. Dès la deuxième fois, il écrit un programme/script "one-click" pour le faire.
Donc, la "maîtrise" du clavier, c'est surtout ne pas avoir compris que l'informatique est la "science du traitement AUTOMATIQUE des informations", et non pas la science de la frappe manuelle de commandes... :D

a écrit : www.malife.com : j'ai débuté l'informatique à 11 ans, j'en ai 39 actuellement. J'ai débuté avec des ordinateurs sans souris, j'utilise massivement le clavier ET la souris actuellement, et cette propagande "les pros n'utilisent pas la souris" me fait franchement hurler de rage. />
Quels pros ? Ceux qui utilisent des OS ne supportant pas la souris, ou sans mode graphique ? Ou ceux qui manquent de coordination pour utiliser les deux en même temps ?
Va falloir arrêter de dire ce genre de conneries sans nom, là...

La souris peut être utilisée de deux façons :
- En mode "touriste", c'est à dire avec le bras gauche sous la table et en mode "clickotron" pur et dur. En gros, la façon de 80% des gens qui touchent à un ordinateur, de façon générale. Et vous plaignez pas, c'est grâce à eux que l'informatique est démocratisée et donc que les ordinateurs ne sont pas chers (il faut se rappeler qu'un 286, à l'époque, était vendu plus de 200.000 francs !!).
Donc un peu de respect pour ceux à qui l'on doit la démocratisation de l'informatique qui permet aux "pros" de bouffer chaque mois via le développement logiciel.
- En mode "pro", la souris sert à accélérer les opérations qui seraient trop complexes/longues au clavier. Typiquement, cliquer sur une icone du bureau, faire défiler une page rapidement, ou sélectionner du texte dans une console (va me trouver le raccourci pour copier/coller du texte sur une console, tiens, et viens me prouver que c'est plus rapide que la souris !).
Je te mets aussi au défi de faire du drag&drop au clavier, ou d'organiser tes fenêtres sur un multi-écran sans souris. Quand c'est possible, c'est dix fois plus long qu'à la souris...

Un bon informaticien est un feignant : il ne fait jamais la même chose deux fois. Dès la deuxième fois, il écrit un programme/script "one-click" pour le faire.
Donc, la "maîtrise" du clavier, c'est surtout ne pas avoir compris que l'informatique est la "science du traitement AUTOMATIQUE des informations", et non pas la science de la frappe manuelle de commandes... :D
Afficher tout
@malife : j'ai commencé dans la maintenance à 16 ans et j'en ai 42 avec un bts de technicien sup puis génie informatique et une 10 années d'années chez des assembleurs.
On se calme, mon commentaire n'est pas une définition générale du bon informaticien, inutile de me faire le coup de la pseudo-propagande que tu cites. Pourquoi ces cris d'orfraie ? où est le manque de respect ? tu t'emportes un peu.
En ce qui me concerne j'utilise, par pragmatisme et habitude, largement plus le clavier que la souris car les tâches que j'effectue, nombreuses et variées, s'y prêtent.

La source a mal été interprétée dans la rédaction de cette anecdote. Le raccourci CTRL+ALT+DEL n'a pas été créé pour Windows et donc l'erreur a été seulement de le REUTILISER pour l'écran de login de Windows NT. Il date du tout premier système d'exploitation du PC, le MSDOS et n'a pas été le fruit d'une réflexion approfondie, c'était simplement un raccourci que l'ingénieur qui mettait au point le système d'exploitation s'était créé pour lui-même afin de pouvoir redémarrer facilement le système pendant qu'il le testait. Ce raccourci est resté dans la version finale commercialisée du MSDOS mais n'était pas destiné à être utilisé par le grand public. Il a été rendu populaire par Windows NT puisque c'était la combinaison de touches à utiliser obligatoirement pour se connecter.

a écrit : Et il a eu bien raisons, imaginez une seconde vous faites un truc super important vous n'avez pas sauvegarder, et il suffit d'une touche pour redémarrer votre pc. Et la c'est le drame fausse manipulation enfin bref erreur de touche et vous appuyer sur LE bouton qui redémarre l'ordinateur par mégarde, et ne le dit pas que c'est pas possible combien de fois on ce plante de touche quand on reste une heure sur un pc ? Tellement de fois que cet incalculable :) donc heureusement que ce technicien a eu l'idée de la combinaison de touche suie st cette plus pénible a faire, mis qui évite ce genre de souci Afficher tout C'est vrai et ça prouve bien que ce Bill Gates n'est pas très doué pour l'informatique. A mon avis ce gars ne réussira jamais dans ce domaine

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : pour cette combinaison de touche je ne peut donner mon avis, je ne vois pas trop ce que sa change.
Par contre corentin888 vue le nombre d'erreur de frappe que tu effectue, je peut comprendre que ça t'arrange :P.
Effectivement sur la fin c'est assez peu lisible et cet assez surprenant que je soit publier d'ailleurs. :)

a écrit : Sauf que Ctrl+alt+suppr ne redémarre pas l'ordinateur, donc je vous pas en quoi l'inge d'IMB a eu raison. Ha oui et sa fait quoi alor ? En tout cas ça l'éteint ça ces sur

a écrit : Vous appuyez souvent sur impr écran lorsque vous écrivez un texte ? A vrais dire j'ai jamais vu cette touche je ne m'en sert jamais