Les juments accouchent relaxées

Proposé par
le
dans

Contrairement à l'accouchement chez les humains, la mise bas d'une jument s'effectuerait dans un état de relaxation intense. L'étude menée par l'école vétérinaire de Vienne montre que les indicateurs du stress (hormones, battements de coeur...) sont au plus bas. L'accouchement est de fait très rapide, entre 10 et 20 minutes, et cela serait un avantage dans la vie sauvage, les juments pouvant attendre que l'environnement soit favorable pour mettre bas rapidement.


Tous les commentaires (75)

a écrit : Du travail pour la sage-femme que je suis... Remettons les choses au clair : les sages-femmes sont aussi compétentes que les médecins à assister les femmes pendant leur accouchement, si ce n'est plus. Pourquoi? Parce que contrairement à eux, nous envisageons l'accouchement comme un acte naturel, et pas comme quelque chose qui va mal se dérouler, ce qui fait que nous sommes beaucoup plus attentives et patientes. De très nombreuses études prouvent qu'un accouchement réalisé par une sage-femme se termine moins souvent par l'utilisation de forceps, ventouses, il y'a moins d'hémorragie de la délivrance, moins d'épisiotomie, etc..
Et pour votre culture, une sage-femme peut faire :
- Le suivi de grossesse de À à Z quand il est normal
- les échographies de surveillance
- la rééducation périnéale
- la préparation à la naissance
- le suivi post-accouchement, l'aide à l'allaitement....
ET :
- le suivi gynécologique (oui oui, comme les gynécologues)
- pose de stérilet, d'implant
- réalisation du frottis
.... Et ce n'est qu'une infime partie de nos compétences!!

L'accouchement à domicile n'est pas du tout un retour en arrière et n'est pas plus risqué qu'à l'hôpital; au contraire il respectera la physiologie, sera moins médicalisé. Les sages-femmes qui le pratiquent ne sont pas inconscientes, elles savent très bien ce qu'elles font et elles le font bien!!!
Afficher tout
Merci beaucoup chère consœur pour la mise au point!
Disons que les sages-femmes sont les plus compétents et les professionnels médicaux de premier recours chez la femme en bonne santé, enceinte ou non et le nouveau-né jusqu'à 28 jours de vie. Elles dépistent les états pathologiques et passent le relai si tel est le cas.
Les gynécos sont complémentaires de cela et sont les professionnels les plus compétents en cas de pathologie (cancer, accouchement dystocique, infection grave, etc...).

Le fait de raisonner en termes de pathologie ne veut pas dire que l'on sait mieux manier la physiologie, bien au contraire!
The Lancet a consacré une revue-thème comme plaidoyer pour la reconnaissance des sages-femmes comme professionnels de premier recours il y a peu, et notons l'existence (entre autres) de la méta-analyse (la plus forte preuve pouvant être apportée statistiquement en médecine) d'août 2013 de la cochrane sur 16000 patientes montrant que le suivi d'une femme en bonne santé par une sage-femme était associé à moins de comorbidités par rapport à d'autres modèles. (Midwife led continuity models vs. other models of care childbearing women)

Par contre pour l'accouchement à domicile, je ne le réaliserais pas, mieux vaut être dans une structure hospitalière ou maison de naissance. Tant qu'on respecte la physiologie de l'oxytocine notamment (lumière tamisée, peu de bruits, peu de personnes dans la pièce, écoute empathique...), et que l'on se fasse suivre par sa sage-femme en premier recours! :)

a écrit : Oui, en effet, mais c'est comme tout, il faudrait toujours qu'il y ait une aide soignante à côté des femmes qui accouchent à leur domicile. Le geste est beau mais dangereux pour le bébé lorsqu'il n'y a pas de personnes compétentes à proximité. Penser aussi au matériel... Si jamais le bebe a un soucis à la naissance et qu'il faut le ranimer... C'est pas entre le bidet et le lavabo de la salle de bain que tu vas trouver ce qu'il faut... Pareil pour la maman si il y a des complications... Parfois le temps que les urgences arrivent...
A l'hôpital il y a tout sur place...

J'adore cette guéguerre entre médecins (et surtout étudiants en médecine, tiens) et... Et ben les autres.

Certaines mises au point ont été faites par des sage-femmes (vous êtes géniales!) et c'est tant mieux. Après le médecin qui vient revendiquer sa science "ah ouais mais tu fais moins la maligne sans moi hin!" C'est un peu lourd... Les sage-femmes ne disent pas que le gynécologue (dans ce cas précis) ne sert à rien, mais qu'il n'a pas besoin d'intervenir en cas d'accouchement physiologique (a contrario de l'accouchement pathologique).

D'ailleurs, pour le cas d'une femme en bonne santé et sans pathologie (diabète, jumeaux, antécédents, etc), l'accouchement à domicile se retrouve bien moins dangereux... Eh oui ! Le stress ralentit l'accouchement, ce qui peut être problématique dans certains cas. De plus, à l'hôpital, souvent est posée une péridurale, qui ralentit elle aussi parfois l'accouchement, en plus de divers problèmes qu'elle peut poser. Pour pallier ça, on injecte de l'ocytocine de synthèse... Sauf que voilà, l'ocytocine de synthèse donnée à ce moment-là augmente considérablement les risques d'hémorragie de la délivrance... Ainsi que de césariennes, etc, etc. Notons aussi que la position couchée est celle qui ouvre le moins le bassin lors de l'accouchement ; comme ça a été dit plus tôt, la femme est "faite" pour accoucher debout, accroupie, à quatre pattes... Mais certainement pas couchée sur le dos. Elle se met dans cette position parce que ça arrange bien le professionnel qui a une voie plus accessible pour venir trifouiller...

J'aimerais aussi rappeler ENCORE que dans mon pays, en Suisse (pas très loin de chez vous, je vous assure!) l'accouchement à domicile se fait plutôt souvent, tout comme l'accouchement en maison de naissance (même principe et mêmes "risques" que le domicile puisque chez nous, les maisons de naissance sont très rarement accolées aux maternités...) et devinez quoi ? Pas plus de décès, que ce soit de nourrissons ou de mères ! Si, je vous jure ! On vit très bien même sans ces interdictions auxquelles se frotte la France ! Mais c'est sûr, ça fait moins d'argent au gynécologue, du coup... ça fait moins de césariennes, de complications, tout ça... C'est pas apprécié par la pharma.

Voilà, je crois que j'ai tout dit. L'important c'est de faire confiance à son corps, et à la sage-femme qui accompagne la future mère dans ce parcours dans la maternité... Elle sait quand il y a un risque, et elle sait quand il faut partir pour la maternité si ça doit arriver. Et les voitures, et les ambulances, ça existe en cas de problème... Sans oublier que la sage-femme ne vient pas qu'avec un bidet, j'vous assure.

Ici, accompagnante à la naissance, et étudiante dans le but de devenir, je l'espère, sage-femme un jour... ;)

La nature est toujours impressionnante !!!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Oui, en effet, mais c'est comme tout, il faudrait toujours qu'il y ait une aide soignante à côté des femmes qui accouchent à leur domicile. Le geste est beau mais dangereux pour le bébé lorsqu'il n'y a pas de personnes compétentes à proximité. Lors des accouchements à domicile programmés il y a toujours une sage femme présente, formée à cette technique, équipée d'un moniteur et de materiel d'urgence

a écrit : Penser aussi au matériel... Si jamais le bebe a un soucis à la naissance et qu'il faut le ranimer... C'est pas entre le bidet et le lavabo de la salle de bain que tu vas trouver ce qu'il faut... Pareil pour la maman si il y a des complications... Parfois le temps que les urgences arrivent...
A l&#
039;hôpital il y a tout sur place... Afficher tout
La sage femme pratiquant les accouchements à domicile ramène avec elle tout le materiel nécessaire pour une réanimation. C'est plus le XIXème, elle coupe pas le cordon avec le couteau qu'elle a trouvé dans l'évier!

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Et bien vous avez sûrement du faire tellement d'accouchements a domicile que cela vous paraît sans danger... Néanmoins n'oubliez pas qui est le plus compétent en matière de chirurgie quand ça se gate, une césarienne avec un couteau de cuisine sur anoxie placentaire généralement ça sauve pas beaucoup de vies ;) Sauf que le taux de césarienne est nettement moins élevé lors d'un accouchement à domicile (et d'hémorragie du post partum également). Et qu'un transfert rapide est toujours possible au moindre doute.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Sauf que le taux de césarienne est nettement moins élevé lors d'un accouchement à domicile (et d'hémorragie du post partum également). Et qu'un transfert rapide est toujours possible au moindre doute. Il est moins élevé par ce simple biais: les femmes a grossesse a risque accouchent préférentiellement a l'hosto. Vous direz ce que vous voulez après, mais venez pas pleurer après que des nourrissons meurent de pathologies à prise en charge facile en institution.

a écrit : Merci beaucoup chère consœur pour la mise au point!
Disons que les sages-femmes sont les plus compétents et les professionnels médicaux de premier recours chez la femme en bonne santé, enceinte ou non et le nouveau-né jusqu'à 28 jours de vie. Elles dépistent les états pathologiques et passent le relai si tel
est le cas.
Les gynécos sont complémentaires de cela et sont les professionnels les plus compétents en cas de pathologie (cancer, accouchement dystocique, infection grave, etc...).

Le fait de raisonner en termes de pathologie ne veut pas dire que l'on sait mieux manier la physiologie, bien au contraire!
The Lancet a consacré une revue-thème comme plaidoyer pour la reconnaissance des sages-femmes comme professionnels de premier recours il y a peu, et notons l'existence (entre autres) de la méta-analyse (la plus forte preuve pouvant être apportée statistiquement en médecine) d'août 2013 de la cochrane sur 16000 patientes montrant que le suivi d'une femme en bonne santé par une sage-femme était associé à moins de comorbidités par rapport à d'autres modèles. (Midwife led continuity models vs. other models of care childbearing women)

Par contre pour l'accouchement à domicile, je ne le réaliserais pas, mieux vaut être dans une structure hospitalière ou maison de naissance. Tant qu'on respecte la physiologie de l'oxytocine notamment (lumière tamisée, peu de bruits, peu de personnes dans la pièce, écoute empathique...), et que l'on se fasse suivre par sa sage-femme en premier recours! :)
Afficher tout
La plus forte preuve en médecine, c'est l'essai clinique randomisé en double aveugle, faut arrêter d'essayer d'apprendre la science dans les magazines de vulgarisation pour enfant ;)

a écrit : Je souhaite à tous (les hommes) d'être près de leur femme qd elle accouche.
C'est un moment difficile mais magnifique. Et c'est magnifique de voir ton enfant. Et c'est magnifique aussi d'entendre sa voix, même si ce sont des pleurs..
:)
pour moi il n'y a rien de plus beau qu'une naissance. La venue au monde de tout être vivant , est un moment extraordinaire.
le plus beau moment de ma vie (instant inoubliable) l'instant où j'ai vu mes enfants

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Il est moins élevé par ce simple biais: les femmes a grossesse a risque accouchent préférentiellement a l'hosto. Vous direz ce que vous voulez après, mais venez pas pleurer après que des nourrissons meurent de pathologies à prise en charge facile en institution. Sauf que les études sur le sujet portent sur des femmes sans risque particulier lors de l'accouchement. Sinon, ça n'aurait aucune valeur ;-)
Des enfants nés à domicile et décédés pour une pathologie à prise en charge facile il y en a eu combien ces dernières decennies en France? (vrai question, si vous avez les chiffres c'est avec plaisir que je les lirai)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Du travail pour la sage-femme que je suis... Remettons les choses au clair : les sages-femmes sont aussi compétentes que les médecins à assister les femmes pendant leur accouchement, si ce n'est plus. Pourquoi? Parce que contrairement à eux, nous envisageons l'accouchement comme un acte naturel, et pas comme quelque chose qui va mal se dérouler, ce qui fait que nous sommes beaucoup plus attentives et patientes. De très nombreuses études prouvent qu'un accouchement réalisé par une sage-femme se termine moins souvent par l'utilisation de forceps, ventouses, il y'a moins d'hémorragie de la délivrance, moins d'épisiotomie, etc..
Et pour votre culture, une sage-femme peut faire :
- Le suivi de grossesse de À à Z quand il est normal
- les échographies de surveillance
- la rééducation périnéale
- la préparation à la naissance
- le suivi post-accouchement, l'aide à l'allaitement....
ET :
- le suivi gynécologique (oui oui, comme les gynécologues)
- pose de stérilet, d'implant
- réalisation du frottis
.... Et ce n'est qu'une infime partie de nos compétences!!

L'accouchement à domicile n'est pas du tout un retour en arrière et n'est pas plus risqué qu'à l'hôpital; au contraire il respectera la physiologie, sera moins médicalisé. Les sages-femmes qui le pratiquent ne sont pas inconscientes, elles savent très bien ce qu'elles font et elles le font bien!!!
Afficher tout
un grand merci à toutes les sages femmes qui nous accompagnent et nous rassurent pendant notre accouchement

Posté le

windowsphone

(2)

Répondre

Il y a des femmes qui veulent être millionnaire ...moi je veux être mi pieuvre mi jument comme ça j'aurais 8 bras et plus mal en accouchant

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : De nos jours une salle d'hôpital bien que pratique,ne donne pas vraiment de quoi être relaxée. On peut comprendre les femmes qui préfère accoucher à domicile. Les animaux nous enseignerons toujours. Je crois bien qu'à domicile la péridural n'est pas possible, ce qui serait tout sauf relaxant. Après chacun a ses pour et ses contre.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : La plus forte preuve en médecine, c'est l'essai clinique randomisé en double aveugle, faut arrêter d'essayer d'apprendre la science dans les magazines de vulgarisation pour enfant ;) Je note l'excellente blagounette. Mais...
La méta-analyse peut colliger elle-même plusieurs essais cliniques homogènes (de façon à obtenir une puissance statistique supérieure)... comment pourrait-elle être de niveau de preuve moindre?
L'essai clinique rend simplement un résultat plus rapide tout en restant fiable, mais il ne sera pas de niveau supérieur (Il lui est ÉGAL, sous réserve d'une puissance statistique suffisante).
C'est mon journal de Mickey qui me l'a dit. Ou alors j'ai fait un master d'épidémiologie, au choix ;)

Bref, revenons aux sages-femmes, car j'en suis un avant tout: une méta-analyse Cochrane à propos de 16 000 patientes offre un niveau de preuve 1, à savoir le plus haut niveau de preuve donné par la HAS. On peut les croire. Peace B-)

a écrit : J'ai rien compris... Je pense que c'était volontaire. Certains aiment bien jargonner, ça fait classe ;).

AAD: accouchement assisté à domicile , ne pas confondre avec ANA accouchement non assisté
SF: sage-femme
C'était cela le soucis?

a écrit : Ce n'est pas une aide soignante mais au minimum une sage femme, au mieux un obstétricien.. Pour être en médecine et avoir vu une patiente arrivée en brancard pour hémorragie massive parce qu'elle voulait aussi être plus "détendue", ça calme. C'est de l'irresponsabilité, tout du moins vis a vis du bébé de prôner encore ce genre de méthodes!
De plus physiologiquement les facteurs de stress augmentent les concentrations des agents contracteurs utérins et anti tocolytiques, ce qui permet un accouchement plus rapide et facile .... Chevaux vs humains, pas de comparaison trop hasardeuse!
Afficher tout
Pourquoi un obstétricien serait "mieux" qu'une sage femme?
Et n'est ce pas l'ocytocine qui permet les contractions utérines? L'ocytocine n'est elle pas antagoniste de l'adrénaline?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : A choisir entre la détente et l'hygiène, je préfère l'hygiène. C'est si sale que ça chez vous? !
Je ne suis pas une férue du ménage mais je pense que ma maison est plus "hygiénique" qu'un hôpital!

Posté le

android

(5)

Répondre