La chair de poule ne nous sert plus à grand chose

Proposé par
le
dans

La chair de poule (ou plus scientifiquement piloérection) est un mécanisme qui se produit quand on a froid. Il provient de nos ancêtres hominidés, bien plus poilus que nous, qui lorsqu'ils avaient froid voyaient leurs poils s'hérisser afin d'enfermer une fine couche d'air entre la peau et l'air ambiant, ce qui permettait de mieux lutter contre le froid. Aujourd'hui, ce mécanisme est resté, mais ne sert plus à grand-chose étant donné notre faible pilosité.


Tous les commentaires (65)

Il faut savoir que l'air ambiant est un des meilleurs isolent qui existe. En hivers préférez donc de nombreuses couches minces car séparées par de l'air qu'une grosse couche.

Ah j'ai toujours pensé que c'était Parce que les muscles des poils produisaient de la chaleur

J'ai un ami à que ça serre bien plus que tu ne le crois

Posté le

android

(0)

Répondre

Il servait également à se rendre plus imposant face aux prédateurs. C’est pour cela qu’on a également la « chair de poule » lorsqu’on est effrayé.

Alors oui, le froid toussa toussa c'est vrai, mais il y a aussi une autre cause : la peur. En effet, le herissement des poils fait "grossir" la silhouette (quand on avait une pilosité suffisante évidement) et la fait paraître plus imposante, à la manière de certains oiseaux et félins.
Much love, SCMB <3

Posté le

android

(0)

Répondre