La plus grande sculpture est en cours de réalisation depuis 1948

Proposé par
le
dans

Situé dans le Dakota du Sud aux États-Unis, le Crazy Horse Memorial sera, à terme, la plus grande sculpture au monde. Taillé à même la roche, le chef indien commença à être sculpté par Korczak Ziółkowski en 1948. Il devrait à terme faire 172 m de haut pour 195 de long. Aucune date d'achèvement n'est connue.

À elle seule, la tête de Crazy Horse mesurera 27 m de haut, contre 18 pour celles des présidents du Mont Rushmore, situé à quelques kilomètres de là.


Tous les commentaires (59)

a écrit : Il me semble pourtant qu'il y a des photos de lui posant avec ses apparats.

En voici deux !

festivalamericain.blogvie.com/category/les-amerindiens/les-chefs-amerindiens/page/2/
En tout cas, tous les liens parlent d'une naissance dans les années 40 ce qui voudrait dire qu'il est mort avant 40 ans... En parallèle on a un croquis de 1834 ou il a une petite trentaine et une photo ou il doit avoir dans les 70 ans... Cherchez l'erreur !

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Mais il est mort en 1877, il n'a pas vu le début de la sculpture, alors comment peut-il être contre ? Une histoire de chamane peut être . Dans ces cultures amérindiennes la barrière entre vivant et mort, rêve et réalité est très mince.

a écrit : En tout cas, tous les liens parlent d'une naissance dans les années 40 ce qui voudrait dire qu'il est mort avant 40 ans... En parallèle on a un croquis de 1834 ou il a une petite trentaine et une photo ou il doit avoir dans les 70 ans... Cherchez l'erreur ! À l'époque, même chez nous, les gens paraissaient plus vieux qu'aujourd'hui au même âge.

Triste que les gens ne feront qu'évoquer le Crazy Horse à Paris plutôt que le cheval sacré... :/

Ils ont beaucoup morflé,les amérindiens, quand on y songe.

a écrit : Étant d'origine lakota, je peux dire que Crazy Horse ne veut pas que cette construction soit finie. Tu peux nous expliquer?? Merci

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Étant d'origine lakota, je peux dire que Crazy Horse ne veut pas que cette construction soit finie. Il est aussi Sioux je crois

a écrit : Il est aussi Sioux je crois C'était un chef Sioux, comme Sitting Bull mais Crazy Horse, était de la tribu Sioux Oglalas alors que Sitting Bull était de la tribu Sioux Hunkpapas.

a écrit : Tu peux nous expliquer?? Merci C'est comme si Robert Surcouf ne voulait pas, à l'heure actuelle, de sculpture le représentant sur les remparts de Saint-Malo.

a écrit : Plus grand que le Mont Rushmore ? Beaucoup plus grand ! Dans mes souvenirs , la tête de "cheval fou" doit faire un peu moins de 30 m quand celles du mont Rushmore n'en font que 18 ! A savoir que toute aide de l'état est refusé !

Ça me fait un peu penser à la Sagrada Familia à Barcelone, même si elle est bientôt terminée

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

a écrit : Pour compléter l anecdote :
Cette construction est une initiative personnel, d un américain qui décida de consacrer toute sa vie sa fortune et sa force pour la construire
Afin de rendre hommage au peuple indien
Non mais quel paradoxe, ces blancs qui au lieu de s intéresser au peuple amérindien, foutent leur pognon en l air à tailler en pièces des montagnes qui pour la plupart sont considérer comme sacré pour les indiens. Il a pas mieux à foutre.. Les amérindiens ont été spolié de leurs terre et il en rajoute une couche

a écrit : Mais il est mort en 1877, il n'a pas vu le début de la sculpture, alors comment peut-il être contre ? Il veut dire que crazy horse serait sûrement contre , en effet les montagne de cette zone sont considérées comme sacrée par les amérindiens . Pour eux c'est donc un sacrilège de déformer ces montagnes .

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Beaucoup plus grand ! Dans mes souvenirs , la tête de "cheval fou" doit faire un peu moins de 30 m quand celles du mont Rushmore n'en font que 18 ! A savoir que toute aide de l'état est refusé ! Tes souvenirs sont inutiles, 27 mètres, c'est la hauteur de la tête de Crazy Horse, 18 mètres, celle des quatre présidents du mont Rushmore et ça, c'est dans le texte de l'anecdote, tout en bas, il n'y a même pas besoin de lire les sources, étonnant, non ?

L'état a refusé une aide pécuniaire ?
Ça aurait été comme s'il convenait qu'il était responsable du massacre engendré en spoliant les terres de ces amérindiens.

Beannú.

a écrit : Tes souvenirs sont inutiles, 27 mètres, c'est la hauteur de la tête de Crazy Horse, 18 mètres, celle des quatre présidents du mont Rushmore et ça, c'est dans le texte de l'anecdote, tout en bas, il n'y a même pas besoin de lire les sources, étonnant, non ?

L'état a refusé une aide
pécuniaire ?
Ça aurait été comme s'il convenait qu'il était responsable du massacre engendré en spoliant les terres de ces amérindiens.

Beannú.
Afficher tout
Ce n'est pas l'Etat qui refuse de verser une aide pécuniaire.
Ce sont les aides d'Etat qui sont refusées par ceux qui continuent le projet... gros contre-sens.
Si on pouvez arrêter avec les " bouh, les vilains méchants ", ce serait bien.

Ensuite, j'aimerai savoir pourquoi les USA devraient reconnaitre leur responsabilité dans la disparition des indiens.
Certains affirment qu'entre 1500 et 1650, la population amérindienne (Aztèques, Incas, Sioux, Comanches, etc. confondus) est passée de 80 à 10 millions d'individus. Les Etats-Unis ont été fondé en 1776. Pourquoi un Etat devrait se considérer comme responsable d'une situation antérieure de plus d'un siècle ?

De plus, bien que de nombreuses guerres aient eu lieu entre colons et Amérindiens, il ne me semble pas qu'il y ait eu massacre systèmatique. Certes, il y en a eu. Mais il y a aussi eu beaucoup de morts parce que c'était la guerre. En outre, la majorité des Amérindiens sont morts à cause de maladies importées (sans le savoir ni faire exprès - bon des fois ça a du être refilé à dessein...) par les Européens : typhus, choléra, varicelle, grippe...
Faut-il obligatoirement désigner des responsables ? Comment les colons fraichement débarqués auraient pu savoir que ces maladies n'existaient pas sur ces terres nouvellement découvertes ?

De plus, je pense que vous mettez de côté tout un pan géopolitique et culturelle de l'époque. Les tribus Amérindiennes étaient souvent en conflits les unes envers les autres, tout comme les civilisations plus évoluées comme les Mayas, Aztèques, etc.
Les colons ne sont pas arrivés avec des bidons d'essence et des allumettes au milieu du paradis.

Alors oui, avec du recul et l'évolution de la pensée, on peut se dire que tout n'a pas été fait toujours très bien. Mais à un moment donné, il faut arrêter de vouloir réécrire l'Histoire et de l'accepter pour ce qu'elle est : une succession de faits où il n'y a ni bons, ni mauvais.

Sinon, on peut aussi rechercher les derniers gaulois qui restent et demander à Rome de s'excuser.

Posté le

android

(16)

Répondre

a écrit : Ce n'est pas l'Etat qui refuse de verser une aide pécuniaire.
Ce sont les aides d'Etat qui sont refusées par ceux qui continuent le projet... gros contre-sens.
Si on pouvez arrêter avec les " bouh, les vilains méchants ", ce serait bien.

Ensuite, j'aimerai savoir p
ourquoi les USA devraient reconnaitre leur responsabilité dans la disparition des indiens.
Certains affirment qu'entre 1500 et 1650, la population amérindienne (Aztèques, Incas, Sioux, Comanches, etc. confondus) est passée de 80 à 10 millions d'individus. Les Etats-Unis ont été fondé en 1776. Pourquoi un Etat devrait se considérer comme responsable d'une situation antérieure de plus d'un siècle ?

De plus, bien que de nombreuses guerres aient eu lieu entre colons et Amérindiens, il ne me semble pas qu'il y ait eu massacre systèmatique. Certes, il y en a eu. Mais il y a aussi eu beaucoup de morts parce que c'était la guerre. En outre, la majorité des Amérindiens sont morts à cause de maladies importées (sans le savoir ni faire exprès - bon des fois ça a du être refilé à dessein...) par les Européens : typhus, choléra, varicelle, grippe...
Faut-il obligatoirement désigner des responsables ? Comment les colons fraichement débarqués auraient pu savoir que ces maladies n'existaient pas sur ces terres nouvellement découvertes ?

De plus, je pense que vous mettez de côté tout un pan géopolitique et culturelle de l'époque. Les tribus Amérindiennes étaient souvent en conflits les unes envers les autres, tout comme les civilisations plus évoluées comme les Mayas, Aztèques, etc.
Les colons ne sont pas arrivés avec des bidons d'essence et des allumettes au milieu du paradis.

Alors oui, avec du recul et l'évolution de la pensée, on peut se dire que tout n'a pas été fait toujours très bien. Mais à un moment donné, il faut arrêter de vouloir réécrire l'Histoire et de l'accepter pour ce qu'elle est : une succession de faits où il n'y a ni bons, ni mauvais.

Sinon, on peut aussi rechercher les derniers gaulois qui restent et demander à Rome de s'excuser.
Afficher tout
A vrai dire, il n'y a pas eu de génocide indien.
D'une part, parce que cela aurait été militairement impossible : quelques poignées de colons européens, contre 80 millions d'indiens. Les européens n'auraient jamais pu s'établir en Amérique du Nord sans la survenue d'une évènement qu'ils ont involontairement causé.

En débarquant au Nouveau-Monde, les européens ont amené avec eux toutes les maladies qui y sévissaient. Les européens étaient pour ainsi dire habitués à les traiter. Les indiens, eux, représentaient une population pour laquelle toutes ces maladies étaient entièrement nouvelles - et dévastatrices.
Les maladies se propagèrent à une vitesse foudroyante sur tout le continent. Dans certaines région, comme celle de New York, 96% des indiens moururent.
C'est d'ailleurs pour cette raison précise que les américains durent amener des millions d'esclaves africains à grand frais, au lieu d'avoir la possibilité de réduire en esclavage les indiens.

Les colons ont donc seulement occupé un espace devenu brutalement vide.
Ils ont repoussé à l'Ouest les indiens restants, et commis quelques massacres - et inversement. On ne peut pas parler de génocide, ce n'est d'ailleurs pas reconnu comme tel par l'ONU.

En revanche il faut évoquer l'acculturation qu'ont subi les indiens restants. Parqués, ils ont vu leurs enfants contraints d'aller dans des écoles, loin de leurs coutumes. Ils ont été spoliés de leurs terres, leurs bisons abattus pour les contraindre à fuir. C'est tout un mode de vie qui a été perdu.

Et pourtant. Les indiens existent encore et une identité ressurgit dans tous les Etats-Unis. Leur population a recommencé à croitre et ils s'affirment de plus en plus sur le plan politique. La route restera encore très longue avant d'acquérir une autonomie comme les indiens canadiens qui ont récemment obtenu la création d'une région indienne, le Nunavut.

a écrit : Ce n'est pas l'Etat qui refuse de verser une aide pécuniaire.
Ce sont les aides d'Etat qui sont refusées par ceux qui continuent le projet... gros contre-sens.
Si on pouvez arrêter avec les " bouh, les vilains méchants ", ce serait bien.

Ensuite, j'aimerai savoir p
ourquoi les USA devraient reconnaitre leur responsabilité dans la disparition des indiens.
Certains affirment qu'entre 1500 et 1650, la population amérindienne (Aztèques, Incas, Sioux, Comanches, etc. confondus) est passée de 80 à 10 millions d'individus. Les Etats-Unis ont été fondé en 1776. Pourquoi un Etat devrait se considérer comme responsable d'une situation antérieure de plus d'un siècle ?

De plus, bien que de nombreuses guerres aient eu lieu entre colons et Amérindiens, il ne me semble pas qu'il y ait eu massacre systèmatique. Certes, il y en a eu. Mais il y a aussi eu beaucoup de morts parce que c'était la guerre. En outre, la majorité des Amérindiens sont morts à cause de maladies importées (sans le savoir ni faire exprès - bon des fois ça a du être refilé à dessein...) par les Européens : typhus, choléra, varicelle, grippe...
Faut-il obligatoirement désigner des responsables ? Comment les colons fraichement débarqués auraient pu savoir que ces maladies n'existaient pas sur ces terres nouvellement découvertes ?

De plus, je pense que vous mettez de côté tout un pan géopolitique et culturelle de l'époque. Les tribus Amérindiennes étaient souvent en conflits les unes envers les autres, tout comme les civilisations plus évoluées comme les Mayas, Aztèques, etc.
Les colons ne sont pas arrivés avec des bidons d'essence et des allumettes au milieu du paradis.

Alors oui, avec du recul et l'évolution de la pensée, on peut se dire que tout n'a pas été fait toujours très bien. Mais à un moment donné, il faut arrêter de vouloir réécrire l'Histoire et de l'accepter pour ce qu'elle est : une succession de faits où il n'y a ni bons, ni mauvais.

Sinon, on peut aussi rechercher les derniers gaulois qui restent et demander à Rome de s'excuser.
Afficher tout
"À savoir que toute aide de l'état est refusé(e)", pardon mais ça peut se comprendre dans les deux sens, non ?

Excusez-moi.

a écrit : Mais il est mort en 1877, il n'a pas vu le début de la sculpture, alors comment peut-il être contre ? C'est dans notre spiritualité. La construction est sur leurs terres. Les amérindiens ne sentent pas les choses de la même manière que les blancs.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Également à la forêt de Fontainebleau il y a un rocher qui fais penser à une tortue Wai, vers Paris-Boulogne, t'as un nuage qui fait penser à un dragon...

a écrit : Non mais quel paradoxe, ces blancs qui au lieu de s intéresser au peuple amérindien, foutent leur pognon en l air à tailler en pièces des montagnes qui pour la plupart sont considérer comme sacré pour les indiens. Il a pas mieux à foutre.. Les amérindiens ont été spolié de leurs terre et il en rajoute une couche Je suis sur que ça ne partait d une mauvaise attention
Quand tu vois tous les efforts qu il a fournit pour commencer les travaux, tu restes quand même impressionner :) !