On aime travailler en Suisse

Proposé par
le

En Suisse, en 2012, une initiative populaire visant à augmenter le minimum légal de vacances de 4 à 6 semaines fut refusée par le peuple. Dix ans plus tôt, c'était une initiative proposant l'introduction de la semaine de 36 heures (au lieu de 42) qui fut refusée.

Il s'agissait là de changer le minimum légal : selon la branche et les conventions collectives de travail, bien des entreprises ont des horaires de moins de 42 heures et donnent plus de vacances à leurs employés.


Commentaires préférés (3)

J'ai toujours adoré la mentalité des suisses, ils se prennent moins la tête que nous français..

Posté le

android

(221)

Répondre

Une initiative populaire refusée par le peuple ? C'est pas un peu contradictoire ?

Posté le

android

(298)

Répondre

Voilà peut-être pourquoi l'économie suisse se porte mieux que l'économie française.


Tous les commentaires (164)

J'ai toujours adoré la mentalité des suisses, ils se prennent moins la tête que nous français..

Posté le

android

(221)

Répondre

Une initiative populaire refusée par le peuple ? C'est pas un peu contradictoire ?

Posté le

android

(298)

Répondre

a écrit : J'ai toujours adoré la mentalité des suisses, ils se prennent moins la tête que nous français.. Oui c'est vrai mais bon, ils travaillent moins vite... (Humour)

Posté le

android

(30)

Répondre

a écrit : J'ai toujours adoré la mentalité des suisses, ils se prennent moins la tête que nous français.. Toi, accroche toi certains vont t'allumer !

Posté le

android

(14)

Répondre

Voilà peut-être pourquoi l'économie suisse se porte mieux que l'économie française.

L'Union Syndicale Suisse, qui a lancé cette initiative, n'est donc pas "populaire" ni représentative; les buts étaient de réduire le chômage et d'améliorer l'égalité hommes-femmes.

a écrit : Voilà peut-être pourquoi l'économie suisse se porte mieux que l'économie française. Ah bah oui, rien à voir avec son côté paradis fiscal.

Ils sont fous ces suisses ...

a écrit : Une initiative populaire refusée par le peuple ? C'est pas un peu contradictoire ? Si t'as pas un peuple de fainéant assistés mais de gens qui veulent bosser pour gagner leur vie, non c'est pas contradictoire.
(Certains sont pour, d'où l'idée populaire, mais la majorité est contre, d'où le refusée par le peuple).

a écrit : Une initiative populaire refusée par le peuple ? C'est pas un peu contradictoire ? Absolument pas. En Suisse, une initiative est populaire lorsqu'elle a été proposée au peuple en amont, en recueillant un minimum de signatures qui indiquent qu'une partie du peuple porte un intérêt à cette question. Ensuite, au travers du vote, cette question est soumise à l'ensemble du peuple. C'est la raison pour laquelle l'initiative visant le changement du maximum d'heures de travail hebdomadaire a pu être "populaire" et refusée par le peuple.

Ils sont moins nombreux qu'en France aussi c'est plus faisable

Déterrage d'anecdote :), cette initiative a été refusé par le peuple pour quelques bonnes raisons (je ne les connais pas toutes) en autres pour éviter des petites entreprises a payer une semaine de vacance a leurs employé alors qu'elle ne peuvent pas de le permettre, ( imaginez les artisans avec 2 ouvriers devant faire sa). Cette loi serait contre productive comme celle des 36 heures ou l'on s'aperçoit qu'en France cela n'a pas améliorer l'économie ou la baisse du chômage.

a écrit : J'ai toujours adoré la mentalité des suisses, ils se prennent moins la tête que nous français.. Au moment du vote, j'étais de passage à Genève. Et il fallait ragarder la télé pour comprendre la mentalité qui est derrière! L'argument fort qui m'a frappé, c'est que les gens avaient peur que le pays ne tombe "en faillite" comme la France.

Posté le

android

(55)

Répondre

a écrit : J'ai toujours adoré la mentalité des suisses, ils se prennent moins la tête que nous français.. c'est justement à cause des gens comme toi que la France n'arrive pas a faire mieux, plus la France te fait du bien plus t'en demandes.

a écrit : Voilà peut-être pourquoi l'économie suisse se porte mieux que l'économie française. Le blanchiment d'argent aide aussi ^^

Avec un salaire minimum avoisinant les 3000€ il serait bête de demander à travailler moins, seul un français peu faire ça ...

a écrit : Voilà peut-être pourquoi l'économie suisse se porte mieux que l'économie française. Flexibilité du travail.