Les intelligences artificielles peuvent être scénaristes

Proposé par
le

En 2016, le réalisateur Oscar Sharp et le scientifique Ross Goodwin créèrent une intelligence artificielle à laquelle ils firent "lire" une douzaine de scripts de film, puis lui demandèrent d'en générer un elle-même. Le résultat de l'expérience, Sunspring, a été tourné avec de vrais acteurs. Il s'agit du premier film scénarisé par IA.

Le scénario (en sources) résultant de l'expérience n'a ni queue ni tête mais on peut voir des motifs propres aux scripts de films que l'IA a réussi à intégrer.


Tous les commentaires (70)

a écrit : Ça me fait penser à l'IA à laquelle on a fait lire les livres de Harry Potter pour lui faire écrire un nouveau chapitre : "Harry Potter et le portrait de ce qui ressemblait à un gros tas de cendre". Je vous le recommande, c'est un chef d'oeuvre donc chaque ligne est déjà culte ! :)

"Harry arracha ses yeux de ses orbites et les jeta dans la forêt interdite"
"Harry vu Ron et commença immédiatement à manger la famille d'Hermione"
"Dumbledore posa sa main sur la tête du crapeau de Poufsouffle : "Tu es Hagrid maintenant""
Afficher tout
J'ai hurlé de rire, merci

a écrit : Est ce qu'une IA sera capable de sortir un algorithme qui sera le fruit de souvenirs, d'images, de vécu personnel, d'interactions d'un humain particulier avec le monde, la nature, les autres, ses rêves, son imagination ?

Personnellement j'espère que non. J'espère que nos espr
its sont assez complexes, que les possibilités, les libertés, nos vies, notre imagination... sont assez infinies pour qu'une IA ne puisse jamais remplacer ça.
J'espère que le vivant est assez complexe pour ne pas pouvoir être créé de toute pièce, pour pouvoir continuer à nous échapper un peu. Je suis pas fan de l'idée qu'on puisse devenir des "dieux" sur le monde. J'sais pas, ce qu'il y a de beau, c'est pas ça ? Qu'on sache pas toujours à quoi s'attendre ? Qu'on puisse pas tout programmer ? C'est pas beau, de voir des trucs qui nous échappent ? Qu'on sache les expliquer, bien sûr, je suis pas anti-science du tout, mais sans chercher à les contrôler... Non ?

Personnellement, je sais pas si j'apprécierais autant un lever de soleil si je savais qu'ils étaient fabriqués consciemment et algorithmiquement par un humain ou une machine, je sais pas si une peinture me donnerait autant de frissons si elle ne sortait pas de l'esprit d'un humain qui a vécu des choses, qui parle avec son art, son ressenti, qui s'exprime...
Afficher tout
Je ne vois ni beauté ni laideur là dedans.

Soit on peut créer une conscience. Et dans ce cas nous devenons des Dieux.
Soit on ne pourra jamais le faire et ce sera la preuve que nous sommes plus qu'un paquet de neurones.
Les deux options sont intéressantes.

Moi je trouverai ça juste incroyable de créer une forme de vie non biologique. Quand bien même nous lui serions inférieur.
Qu'y a-t-il de si terrible à doter les machines d'une conscience ? Pourquoi, si nous en étions capable, une machine consciente ne pourrait pas ressentir des émotions ? Et pourquoi si ces émotions existent, ne pourraient-elle pas aboutir à l'art ?
Pourquoi forcément vouloir faire de l'être humain quelque chose de plus grand qu'il ne l'est ? Nous ne sommes rien d'autre qu'un programme informatique qui s'est auto-construit au grès de mutation aléatoire. Mais rien que ça c'est déjà beau je trouve. Quel besoin de chercher ce truc en plus ?

vu l'inhumanité croissante de l'humanité (même dans les relations quotidiennes, c'est chacun pour soi et c'est tout juste si les gens ne chronomètrent pas le temps qu'ils sont prêts à vous consacrer lorsqu'ils vous répondent), je ne vois pas en quoi l'intelligence artificielle serait une régression. L'être humain a déjà une forte propension à se transformer lui-même en robot, ou en insecte social, en quoi l'IA aggraverait-elle les choses ?

a écrit : Je ne vois ni beauté ni laideur là dedans.

Soit on peut créer une conscience. Et dans ce cas nous devenons des Dieux.
Soit on ne pourra jamais le faire et ce sera la preuve que nous sommes plus qu'un paquet de neurones.
Les deux options sont intéressantes.

Moi je trouver
ai ça juste incroyable de créer une forme de vie non biologique. Quand bien même nous lui serions inférieur.
Qu'y a-t-il de si terrible à doter les machines d'une conscience ? Pourquoi, si nous en étions capable, une machine consciente ne pourrait pas ressentir des émotions ? Et pourquoi si ces émotions existent, ne pourraient-elle pas aboutir à l'art ?
Pourquoi forcément vouloir faire de l'être humain quelque chose de plus grand qu'il ne l'est ? Nous ne sommes rien d'autre qu'un programme informatique qui s'est auto-construit au grès de mutation aléatoire. Mais rien que ça c'est déjà beau je trouve. Quel besoin de chercher ce truc en plus ?
Afficher tout
Bien sûr, c'est subjectif, sur ce point je suis d'accord...

Personnellement je vois pas l'intérêt de devenir des dieux sur terre. Un peu d'humilité, ça fait pas de mal, mais sans parler de ça... Déjà, je ne veux pas faire de l'humain (j'ai peut-être dû mal m'exprimer mais dans mon précédent message je parlais de la beauté du monde et du vivant, pas de l'humain en particulier) quelque chose de plus grand qu'il ne l'est.
Au contraire. On fait partie de l'univers comme des milliards d'autres choses et il y a des milliards de choses plus puissantes que nous qu'on ne maîtrise pas (pas besoin d'IA pour ça ! :p )

Je pense que c'est de l'éthique, il faut savoir où poser une limite. Je dis pas que j'ai la réponse bien sûr.
Ce sera certainement en partie arbitraire, je vais dévier un peu mais comme la limite légale d'avortement : la veille de la limite, le lendemain de la limite, l'embryon est pas "moins" ou "plus" humain que deux jours après/avant. Avec ce raisonnement, y'a pas de limite claire, on peut toujours décaler. Pourtant, on pourrait pas autoriser l'avortement à 8mois et demi de grossesse, éthiquement ça poserait problème. Pour autant, l'interdire complètement, alors que les premiers jours ce n'est scientifiquement rien de plus que des cellules, ça paraît pas non plus pertinent (que je froisse personne, on parle en dehors de toute croyance/religion/représentation/principes/sentiments personnels qui se doivent d'être respectés. Personnellement je serais bien incapable d'avorter de ce que je verrais déjà comme "un bébé" mais la question n'est pas là)

Je sais pas, ce qui me gêne en soit c'est pas le fait d'avoir des potes robots, c'est tout ce qu'il y a autour. Tu trouves pas qu'il y a quelque chose d'insaisissable dans la nature, que même si on saura probablement tout expliquer un jour, le fait de voir que c'est toute une combinaison d'éléments complètement indépendants de nous qui crée des choses devant lesquelles on s'émerveille, bah justement, ça rajoute du "whaou" ?

Si on parle des humains, que ce qui nous fait nous émerveiller devant une œuvre c'est aussi de savoir qu'elle est le fruit de hasards, de pensées propres à une vie, que cette œuvre, si un petit élément avait été différent, aurait pu ne jamais voir le jour ? Ça lui rajoute pas un truc unique ?

Le truc c'est qu'un humain, c'est plus qu'un programme informatique. C'est bien sûr un cerveau, des circuits électriques (électroniques ?), des réactions chimiques... (Qui sont en partie semblable et en partie différents selon les gens même sans parler de l'environnement)
Mais ce n'est pas QU'UN cerveau. Un humain c'est aussi des relations, des sensations... c'est un échange constant avec des milliers de variables du monde et je ne sais pas si on est capable de créer une IA qui traduise cette infinité de possibilités individuelles et d'influences environnementales Peut-être hein, mais jsais pas. Peut-être que ça signifierait remplacer tous les humains par des IA

J'ai peur qu'avec une IA, la création d'une œuvre soit mécanique, juste un calcul intérieur, que le résultat soit certes "conscient", mais une possibilité parmi toutes les autres qui sortiront probablement toutes un jour... Plus de surprise, plus de fragilité, j'ai peur que ça vide l'œuvre d'un peu de son sens

Après je suis peut-être complètement à côté de la plaque hein !

a écrit : Ce que vous ne semblez pas comprendre la plupart, c'est qu'il n'y avait aucune peur dans mon message. Perdre un emploi n'est pas forcément malheureux. Surtout que tout le monde sera dans le même cas : changement profond de société et mentalité donc ! En général , les gens craignent le changement car il nous fait sortir de notre zone de confort . Pour les emplois nouvellement crée , le niveau de compétence exigé n'est pas toujours le même malheureusement.

a écrit : Bien sûr, c'est subjectif, sur ce point je suis d'accord...

Personnellement je vois pas l'intérêt de devenir des dieux sur terre. Un peu d'humilité, ça fait pas de mal, mais sans parler de ça... Déjà, je ne veux pas faire de l'humain (j'ai peut-être dû mal m'exprimer mais
dans mon précédent message je parlais de la beauté du monde et du vivant, pas de l'humain en particulier) quelque chose de plus grand qu'il ne l'est.
Au contraire. On fait partie de l'univers comme des milliards d'autres choses et il y a des milliards de choses plus puissantes que nous qu'on ne maîtrise pas (pas besoin d'IA pour ça ! :p )

Je pense que c'est de l'éthique, il faut savoir où poser une limite. Je dis pas que j'ai la réponse bien sûr.
Ce sera certainement en partie arbitraire, je vais dévier un peu mais comme la limite légale d'avortement : la veille de la limite, le lendemain de la limite, l'embryon est pas "moins" ou "plus" humain que deux jours après/avant. Avec ce raisonnement, y'a pas de limite claire, on peut toujours décaler. Pourtant, on pourrait pas autoriser l'avortement à 8mois et demi de grossesse, éthiquement ça poserait problème. Pour autant, l'interdire complètement, alors que les premiers jours ce n'est scientifiquement rien de plus que des cellules, ça paraît pas non plus pertinent (que je froisse personne, on parle en dehors de toute croyance/religion/représentation/principes/sentiments personnels qui se doivent d'être respectés. Personnellement je serais bien incapable d'avorter de ce que je verrais déjà comme "un bébé" mais la question n'est pas là)

Je sais pas, ce qui me gêne en soit c'est pas le fait d'avoir des potes robots, c'est tout ce qu'il y a autour. Tu trouves pas qu'il y a quelque chose d'insaisissable dans la nature, que même si on saura probablement tout expliquer un jour, le fait de voir que c'est toute une combinaison d'éléments complètement indépendants de nous qui crée des choses devant lesquelles on s'émerveille, bah justement, ça rajoute du "whaou" ?

Si on parle des humains, que ce qui nous fait nous émerveiller devant une œuvre c'est aussi de savoir qu'elle est le fruit de hasards, de pensées propres à une vie, que cette œuvre, si un petit élément avait été différent, aurait pu ne jamais voir le jour ? Ça lui rajoute pas un truc unique ?

Le truc c'est qu'un humain, c'est plus qu'un programme informatique. C'est bien sûr un cerveau, des circuits électriques (électroniques ?), des réactions chimiques... (Qui sont en partie semblable et en partie différents selon les gens même sans parler de l'environnement)
Mais ce n'est pas QU'UN cerveau. Un humain c'est aussi des relations, des sensations... c'est un échange constant avec des milliers de variables du monde et je ne sais pas si on est capable de créer une IA qui traduise cette infinité de possibilités individuelles et d'influences environnementales Peut-être hein, mais jsais pas. Peut-être que ça signifierait remplacer tous les humains par des IA

J'ai peur qu'avec une IA, la création d'une œuvre soit mécanique, juste un calcul intérieur, que le résultat soit certes "conscient", mais une possibilité parmi toutes les autres qui sortiront probablement toutes un jour... Plus de surprise, plus de fragilité, j'ai peur que ça vide l'œuvre d'un peu de son sens

Après je suis peut-être complètement à côté de la plaque hein !
Afficher tout
Les relations et les émotions peuvent très bien découler uniquement du cerveau.
On a pas besoin d'un concept métaphysique (comme l'âme) pour expliquer toutes ces choses.

Après c'est des convictions. Moi je pense que le fonctionnement d'un cerveau est transposable à 100% en code informatique.
Partant de là, je conçois qu'une IA ultra complexe développe des traits de réflexions semblables aux nôtres.

a écrit : L'IA remplace ou imite ou sert l'homme dans des tâches de plus en plus complexes. Le chômage humain va devenir la norme. Un bousculement de la société s'annonce, bien plus vite qu'on ne le pense. Un reportage sur arte faisait un état des lieux et des projections des métiers à disparaître bientôt, tel par exemple chauffeur routier. Des million de personnes dans le monde vont se retrouver sans emploi, pour le meilleur ou pour le pire. Je vous le conseille (je ne sais plus son titre, si quelqu'un sait...)

Édit: c'était peut être france2, je ne sais plus...
Afficher tout
Il y aura bientôt un doc sur Arte 'Hysterie ums net' qui traite pendant 90 minutes de la démocratisation des IA (Alexa d'Amazon) et des questions de données personnelles.
La voix de commentaire est celle d'Ingrid Donnadieu (Gal Gadot).

a écrit : La violence est l'argument des faibles d'esprit. mouais... Parfois une bonne baffe remet bien en place.
Je vois pas en quoi je suis faible d'esprit... Et ce n'etait pas un argument, mes arguments etaient au dessus. Par contre, relever la derniere phrase et envoyer un pic, ca, c est faible...

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : L'IA remplace ou imite ou sert l'homme dans des tâches de plus en plus complexes. Le chômage humain va devenir la norme. Un bousculement de la société s'annonce, bien plus vite qu'on ne le pense. Un reportage sur arte faisait un état des lieux et des projections des métiers à disparaître bientôt, tel par exemple chauffeur routier. Des million de personnes dans le monde vont se retrouver sans emploi, pour le meilleur ou pour le pire. Je vous le conseille (je ne sais plus son titre, si quelqu'un sait...)

Édit: c'était peut être france2, je ne sais plus...
Afficher tout
C'est marrant car les pays les plus en avance sur l'application de ces technologies sont les pays qui connaissent le moins de chômage.
Marre de ces discours d'idéologues qui prônent des visions de société sans aucune logique rationnelle mais juste selon leur fantasme.

Posté le

android

(0)

Répondre