Le club des Cents est un club privé gastronomique

Proposé par
le
dans

Le Club des Cents, créé en 1912, est relativement secret et composé uniquement d'hommes (les centistes) "influents" et passionnés de gastronomie, qui se retrouvent pour les déjeuners du jeudi. Le club est très sélectif, il faut être coopté par 2 membres et réussir une épreuve de gastronomie et oenologique pour l’intégrer.


Tous les commentaires (42)

a écrit : Pourquoi ? Quel est le problème avec un club non-mixte ? Peut-être que des femmes aimeraient en faire partie et il est interdit de discriminer les gens en fonction de leur sexe. Ça te parait une raison suffisante ?

a écrit : Peut-être que des femmes aimeraient en faire partie et il est interdit de discriminer les gens en fonction de leur sexe. Ça te parait une raison suffisante ? C’est interdit ds les institutions publiques administrations etc
Si un club privé veut permettre aux mecs de se retrouver entre eux le temps d’une bouffe ... je ne vois pas le pb
Les discussions, ambiances, ... sont forcément différentes en cas de présence ou absence de femmes.
Les femmes passionnées n’ont qu’à créer leur club. Mixte ou non. Elles sont libres. Totalement
Il ne faut pas tt confondre. Être féministe n’est pas renier nos différences et brimer à notre tour
PS : Je suis une femme. Définitivement féministe et de plus en plus.

a écrit : Peut-être que des femmes aimeraient en faire partie et il est interdit de discriminer les gens en fonction de leur sexe. Ça te parait une raison suffisante ? Non je vois pas le soucis quand on se fait une soirée foot entre pote on aime bien être qu'entre mec je vois pas le soucis !
Faut arrêter de toujours vouloir mettre des femmes partout on a le droit de se retrouver entre hommes aussi comme vous avez le droit de vous retrouver entre femme !

a écrit : C’est interdit ds les institutions publiques administrations etc
Si un club privé veut permettre aux mecs de se retrouver entre eux le temps d’une bouffe ... je ne vois pas le pb
Les discussions, ambiances, ... sont forcément différentes en cas de présence ou absence de femmes.
Les femmes passionnées
n’ont qu’à créer leur club. Mixte ou non. Elles sont libres. Totalement
Il ne faut pas tt confondre. Être féministe n’est pas renier nos différences et brimer à notre tour
PS : Je suis une femme. Définitivement féministe et de plus en plus.
Afficher tout
Pas que dans les institutions publiques. Même dans le privé on n'a pas le droit non plus de discriminer en fonction du sexe (pas plus qu'en fonction de la couleur ou de la religion d'ailleurs). D'où les petites annonces du genre "recherche esthéticienne H/F"... Je suppose qu'il existe une exception pour les clubs sportifs puisque les compétitions sont séparées pour les hommes et les femmes. Mais pour les autres activités il n'y a pas de raison de séparer. Il y a même des sous-marinières maintenant, c'était un des derniers domaines exclusivement masculins, alors être convive à un dîner gastronomique... Donc si un jour une femme veut porter l'affaire en justice, ce club risque de devoir changer ses statuts (mais il pourra toujours refuser les candidates sous des prétextes fallacieux comme font certains employeurs). J'ai du mal à percevoir en quoi une ambiance ou une discussion peut bénéficier de l'absence de femmes ; pour permette aux hommes d'être plus graveleux, peut-être ? Parce que sinon, vu la composition de ce club (célébrités, grands patrons, etc. et tous avec une grande culture culinaire), je pense que les femmes qualifiées pour y postuler pourraient discuter d'égal à égal avec les autres membres de ce club. J'ai l'impression que séparer les sexes dans les différentes activités de tous les jours n'a pas plus de sens que la ségrégation raciale imposée par la loi aux USA jusque dans les années 1960...

a écrit : Pas que dans les institutions publiques. Même dans le privé on n'a pas le droit non plus de discriminer en fonction du sexe (pas plus qu'en fonction de la couleur ou de la religion d'ailleurs). D'où les petites annonces du genre "recherche esthéticienne H/F"... Je suppose qu'il existe une exception pour les clubs sportifs puisque les compétitions sont séparées pour les hommes et les femmes. Mais pour les autres activités il n'y a pas de raison de séparer. Il y a même des sous-marinières maintenant, c'était un des derniers domaines exclusivement masculins, alors être convive à un dîner gastronomique... Donc si un jour une femme veut porter l'affaire en justice, ce club risque de devoir changer ses statuts (mais il pourra toujours refuser les candidates sous des prétextes fallacieux comme font certains employeurs). J'ai du mal à percevoir en quoi une ambiance ou une discussion peut bénéficier de l'absence de femmes ; pour permette aux hommes d'être plus graveleux, peut-être ? Parce que sinon, vu la composition de ce club (célébrités, grands patrons, etc. et tous avec une grande culture culinaire), je pense que les femmes qualifiées pour y postuler pourraient discuter d'égal à égal avec les autres membres de ce club. J'ai l'impression que séparer les sexes dans les différentes activités de tous les jours n'a pas plus de sens que la ségrégation raciale imposée par la loi aux USA jusque dans les années 1960... Afficher tout Personne ne dit que les femmes ne seraient pas qualifiées, juste que si un groupe a envie de se retrouver entre mecs c'est son problème. Bien sûr qu'il y a une différence d'ambiance entre un groupe que de mecs et un groupe mixte, et même si c'était pour des blagues graveleuses, si ça leur fait plaisir c'est leur problème.

Bientôt quand on a un cercle d'ami avec qui on va se manger une pizza faudra inviter une femme minimum si on ne veut pas être sexiste ?

a écrit : Pas que dans les institutions publiques. Même dans le privé on n'a pas le droit non plus de discriminer en fonction du sexe (pas plus qu'en fonction de la couleur ou de la religion d'ailleurs). D'où les petites annonces du genre "recherche esthéticienne H/F"... Je suppose qu'il existe une exception pour les clubs sportifs puisque les compétitions sont séparées pour les hommes et les femmes. Mais pour les autres activités il n'y a pas de raison de séparer. Il y a même des sous-marinières maintenant, c'était un des derniers domaines exclusivement masculins, alors être convive à un dîner gastronomique... Donc si un jour une femme veut porter l'affaire en justice, ce club risque de devoir changer ses statuts (mais il pourra toujours refuser les candidates sous des prétextes fallacieux comme font certains employeurs). J'ai du mal à percevoir en quoi une ambiance ou une discussion peut bénéficier de l'absence de femmes ; pour permette aux hommes d'être plus graveleux, peut-être ? Parce que sinon, vu la composition de ce club (célébrités, grands patrons, etc. et tous avec une grande culture culinaire), je pense que les femmes qualifiées pour y postuler pourraient discuter d'égal à égal avec les autres membres de ce club. J'ai l'impression que séparer les sexes dans les différentes activités de tous les jours n'a pas plus de sens que la ségrégation raciale imposée par la loi aux USA jusque dans les années 1960... Afficher tout C’est par le manque de nuances et la radicalisation qu’on détruit ou qu’on altère les causes justes et nobles ...
Il faut vraiment comprendre ça
On parle de DROIT des femmes
Dès qu’on a le DROIT, c’est ok. Sinon, on râle et on s’énerve ... et on gagne ce droit. Un jour ...
Mais attention : le droit en termes de législation mais également le droit culturel : la société doit permettre sans raillerie ni brimade ni ... rien
L’anecdote parle d’un club privé qui se réunit par passion et pour le loisir. Et qui a envie de partager ça entre mecs. Sachant que rien strictement rien n’interdit la création du parallèle féminin ou mixte (nous avons le DROIT ? dc c’est ok)
Vous répondez avec une argumentation privé = emploi. Mais bien sûr que ts les métiers dits « masculins » doivent être ouverts aux femmes. Évidemment. Aucun débat sinon cela signifie que nous n’avons PAS LE DROIT)
Juste un petit débat qd même si je peux me permettre : je ne me sentirais à jamais capable d’être déménageuse ou tt truc où il faut être costaude ...
Et bien oui, il faut accepter les différence ds l’égalité (2 eme truc vraiment important pour rester crédible en tant que féministe) :
- moins de muscles / plus de neurones (c’est Foresti qui le dit)
- un sens de l’orientation (globalement) de merde mais une capacité à être multi-taches.
Sur ce dernier point, certaines études parlent d’atavismes datant de l’âge des cavernes : le chasseur qui devait se repérer et la cueilleuse, enceinte et dc affaiblie, qui s’occupait ds la caverne, des jeunes, du feu ...

a écrit : Les femmes ne sont pas admises... sauf une fois l'an, pourquoi ? Pour faire joli au banquet annuel ? Parce que les femmes ne sont pas éduquées au goût ? Ce sont les mères des ces pauvres types qui leur ont donné le goût des bonnes choses en cuisinant chaque jour pour eux ... Pourquoi ce serait forcément leurs mères qui auraient cuisiné pour eux et pas leurs pères?^^

a écrit : Pourquoi ce serait forcément leurs mères qui auraient cuisiné pour eux et pas leurs pères?^^ Parce qu'on ne parle pas de la génération actuelle d'hommes qui cuisinent et prennent leur part de tâches quotidiennes (certains...)
À l'époque c'était encore "bobonne" aux fourneaux et à torcher les gosses... Et Mr qui travaille.

a écrit : Peut-être que des femmes aimeraient en faire partie et il est interdit de discriminer les gens en fonction de leur sexe. Ça te parait une raison suffisante ? Après rien empêche un groupe de femmes de créer leur propre groupe des 100 interdit au hommes !

a écrit : C’est par le manque de nuances et la radicalisation qu’on détruit ou qu’on altère les causes justes et nobles ...
Il faut vraiment comprendre ça
On parle de DROIT des femmes
Dès qu’on a le DROIT, c’est ok. Sinon, on râle et on s’énerve ... et on gagne ce droit. Un jour ...
Mais attention : le
droit en termes de législation mais également le droit culturel : la société doit permettre sans raillerie ni brimade ni ... rien
L’anecdote parle d’un club privé qui se réunit par passion et pour le loisir. Et qui a envie de partager ça entre mecs. Sachant que rien strictement rien n’interdit la création du parallèle féminin ou mixte (nous avons le DROIT ? dc c’est ok)
Vous répondez avec une argumentation privé = emploi. Mais bien sûr que ts les métiers dits « masculins » doivent être ouverts aux femmes. Évidemment. Aucun débat sinon cela signifie que nous n’avons PAS LE DROIT)
Juste un petit débat qd même si je peux me permettre : je ne me sentirais à jamais capable d’être déménageuse ou tt truc où il faut être costaude ...
Et bien oui, il faut accepter les différence ds l’égalité (2 eme truc vraiment important pour rester crédible en tant que féministe) :
- moins de muscles / plus de neurones (c’est Foresti qui le dit)
- un sens de l’orientation (globalement) de merde mais une capacité à être multi-taches.
Sur ce dernier point, certaines études parlent d’atavismes datant de l’âge des cavernes : le chasseur qui devait se repérer et la cueilleuse, enceinte et dc affaiblie, qui s’occupait ds la caverne, des jeunes, du feu ...
Afficher tout
Et après tu vas m'expliquer aussi que tu ne vois pas de problème avec la ségrégation raciale parce que les noirs avaient autant de places réservées dans les bus et des toilettes publiques réservées pour eux juste à côté de celles pour les blancs et donc ils avaient les mêmes droits ? Et s'ils étaient interdit dans un bar ou un restaurant, ils n'avaient qu'à créer leur propre bar et leur propre restaurant donc pour ça aussi ils avaient les mêmes droits ? Tu ne m'enlèvera pas de l'idée que les statuts d'un club réservé aux hommes devraient évoluer en même temps que notre société et si c'était considéré comme normal il y a plus d'un siècle ça ne devrait plus être le cas actuellement.

a écrit : Et après tu vas m'expliquer aussi que tu ne vois pas de problème avec la ségrégation raciale parce que les noirs avaient autant de places réservées dans les bus et des toilettes publiques réservées pour eux juste à côté de celles pour les blancs et donc ils avaient les mêmes droits ? Et s'ils étaient interdit dans un bar ou un restaurant, ils n'avaient qu'à créer leur propre bar et leur propre restaurant donc pour ça aussi ils avaient les mêmes droits ? Tu ne m'enlèvera pas de l'idée que les statuts d'un club réservé aux hommes devraient évoluer en même temps que notre société et si c'était considéré comme normal il y a plus d'un siècle ça ne devrait plus être le cas actuellement. Afficher tout C’est incroyable comment vous poussez tout à l’extrême et faites des raccourcis faciles.
On parle pas de discrimination raciale appliquée à l’échelle d’un pays mais simplement d’un club privé institutionnel.
Il distribue bon nombre de clubs à travers la France si sont soit réservés aux hommes soit aux femmes c’est comme cela. Il est idiote de s’insurger pour des choses aussi ridicules alors que l’égalité de salaire n’est pas encore atteinte.
Avec vos propos vous ridiculisez une cause noble tout en donnant aux gens une opinion négative

a écrit : Donc pour postuler il faut :
- Etre un homme.
- Habiter Paris ou sa banlieue c'est mieux. (Restaurant tout les jeudi pour 1/3 des cents).
- Avoir pas mal d'argent (au vu de la liste présentée).
Un peu le même genre que l'Automobile Club de France.
Ce sont les mêmes .... ;-)

a écrit : C’est incroyable comment vous poussez tout à l’extrême et faites des raccourcis faciles.
On parle pas de discrimination raciale appliquée à l’échelle d’un pays mais simplement d’un club privé institutionnel.
Il distribue bon nombre de clubs à travers la France si sont soit réservés aux hommes soit aux femme
s c’est comme cela. Il est idiote de s’insurger pour des choses aussi ridicules alors que l’égalité de salaire n’est pas encore atteinte.
Avec vos propos vous ridiculisez une cause noble tout en donnant aux gens une opinion négative
Afficher tout
Ce qui est incroyable c'est de prétendre pouvoir distinguer ce qui serait idiot et ridicule de ce qui serait noble avec un commentaire aussi incompréhensible. Je me demande si les mots sont dans le bon ordre. Si votre pensée est aussi confuse que vos propos, ce n'est pas étonnant que vous n'ayez pas compris qu'on puisse déplorer que l'exclusion des femmes soit encore inscrite dans certains statuts en France aujourd'hui et que ça n'a rien à voir avec le féminisme. Contrairement à vous, je suis moins catégorique : j'ai seulement dit "espérons que cette règle d'un autre temps évoluera rapidement". C'est vous-même qui poussez tout à l'extrême en mélangeant mon commentaire sur les statuts d'un club avec l'égalité salariale.

a écrit : Et après tu vas m'expliquer aussi que tu ne vois pas de problème avec la ségrégation raciale parce que les noirs avaient autant de places réservées dans les bus et des toilettes publiques réservées pour eux juste à côté de celles pour les blancs et donc ils avaient les mêmes droits ? Et s'ils étaient interdit dans un bar ou un restaurant, ils n'avaient qu'à créer leur propre bar et leur propre restaurant donc pour ça aussi ils avaient les mêmes droits ? Tu ne m'enlèvera pas de l'idée que les statuts d'un club réservé aux hommes devraient évoluer en même temps que notre société et si c'était considéré comme normal il y a plus d'un siècle ça ne devrait plus être le cas actuellement. Afficher tout Ce club réservé aux hommes n'a visiblement pas envie de s'ouvrir aux femmes.
Soit.
Cela traduit un certain état d'esprit je l'admet (même si certain diront que c'est juste un héritage de l'histoire du club).
Dans ce cas là je me dis que les femmes n'ont finalement rien à gagner à partager ce club avec des personnes qui ont des idées fermée sur le sujet.
Bref qu'elles passent leurs chemin sans perdre leurs temps, il y a bien d'autres combat à mener plus important et intéressant concernant l'égalité des sex.
Chaque sujet ne mérite pas que l'on parte en croisade contre, surtout si au final il n'y a rien à y gagner.

a écrit : Ce club réservé aux hommes n'a visiblement pas envie de s'ouvrir aux femmes.
Soit.
Cela traduit un certain état d'esprit je l'admet (même si certain diront que c'est juste un héritage de l'histoire du club).
Dans ce cas là je me dis que les femmes n'ont finalement
rien à gagner à partager ce club avec des personnes qui ont des idées fermée sur le sujet.
Bref qu'elles passent leurs chemin sans perdre leurs temps, il y a bien d'autres combat à mener plus important et intéressant concernant l'égalité des sex.
Chaque sujet ne mérite pas que l'on parte en croisade contre, surtout si au final il n'y a rien à y gagner.
Afficher tout
Bravo ! Enfin une réponse pleine de sagesse. Vous avez parfaitement résumé la situation (n'en déplaise à ceux qui ont pensé que mon message qui disait juste "Espérons..." faisait partie d'une croisade féministe alors que ce sont eux qui sont en pleine croisade pour imposer ce qu'on aurait le droit de déplorer ou non en fonction de la haute idée qu'ils ont du féminisme...).

a écrit : Bravo ! Enfin une réponse pleine de sagesse. Vous avez parfaitement résumé la situation (n'en déplaise à ceux qui ont pensé que mon message qui disait juste "Espérons..." faisait partie d'une croisade féministe alors que ce sont eux qui sont en pleine croisade pour imposer ce qu'on aurait le droit de déplorer ou non en fonction de la haute idée qu'ils ont du féminisme...). Afficher tout comparer la segreation racial a un club ou les femmes ne sont pas admise je trouve ca un peut abuser quand meme, personnelement je ne vois pas le mal dans tous ca, les clubs de ce genre sont attacher a leurs "traditions", il existe des clubs reservé au femme pourtant je ne vois personne s'en plaindre. j'aimerais bien connaitre votre avis sur les clubs reserver au femmes doivent-ils etre ouvert aux hommes du coup? ce que je retiendrais de vous actuellement c'est qu'au final tout ce que vous voulez entendre c'est "les hommes sont des salauds" certains commentaire parle de combat plus important que celui la, vous continuer a dire qu'ils ont tord pourtant kranholm lui il dit "la verité qui blesse" cela me fait bien rire.

a écrit : comparer la segreation racial a un club ou les femmes ne sont pas admise je trouve ca un peut abuser quand meme, personnelement je ne vois pas le mal dans tous ca, les clubs de ce genre sont attacher a leurs "traditions", il existe des clubs reservé au femme pourtant je ne vois personne s'en plaindre. j'aimerais bien connaitre votre avis sur les clubs reserver au femmes doivent-ils etre ouvert aux hommes du coup? ce que je retiendrais de vous actuellement c'est qu'au final tout ce que vous voulez entendre c'est "les hommes sont des salauds" certains commentaire parle de combat plus important que celui la, vous continuer a dire qu'ils ont tord pourtant kranholm lui il dit "la verité qui blesse" cela me fait bien rire. Afficher tout Je vais vous faire plaisir puisque vous aimeriez bien connaître mon avis : je pense évidemment que des clubs réservés aux femmes n'ont pas plus de sens que des clubs réservés aux hommes si c'est dans le seul but d'exclure une partie de la population. Mais comme le monde est fait de nuances, toute personne capable de comprendre ces nuances n'aura pas de problème pour comprendre qu'il existe des cas particuliers : il existe par exemple des clubs d'entrepreneuses (donc réservés aux femmes) dont le but est de s'entraider en tant que minorité pour faire face aux difficultés propres à cette minorité dans un monde qui reste essentiellement masculin (pour ne pas dire machiste), c'est donc justifié dans ce cas. Et que, de même, il existe des associations de femmes battues... Mais que la gastronomie n'est pas un cas particulier où la non-mixité se justifie car les hommes n'ont pas à craindre que des femmes volent le contenu de leur assiette parce qu'elles mangeraient plus rapidement ou voudraient changer les menus parce qu'elles n'auraient pas les mêmes goûts. Ceci dit ce n'est pas moi qui en ai fait toute une polémique. Je me suis contenté de dire que j'espérais que ça évolue et ensuite il faut bien trouver des exemples parlants, quitte à exagérer, pour illustrer les problèmes de toute ségrégation afin de pouvoir répondre aux malcomprenants qui s'offusquent qu'on puisse espérer ça ou qui en déduisent que si on espère ça c'est qu'on pense forcément "les hommes sont des salauds"... D'autre part j'apprécierais que vous ne me prêtiez pas des propos que vous avez inventés : je n'ai pas dit que ceux qui disent qu'il y a des combats plus importants ont tort (avec un t). Évidemment il y a des combats plus importants. Mais est-ce que ça m'empêche de dire "Espérons que les statuts de ce club évoluent" ? Ce sont plutôt eux qui ont tort de supposer qu'on n'aurait le droit d'émettre un souhait que s'il est important et prioritaire.

a écrit : Je vais vous faire plaisir puisque vous aimeriez bien connaître mon avis : je pense évidemment que des clubs réservés aux femmes n'ont pas plus de sens que des clubs réservés aux hommes si c'est dans le seul but d'exclure une partie de la population. Mais comme le monde est fait de nuances, toute personne capable de comprendre ces nuances n'aura pas de problème pour comprendre qu'il existe des cas particuliers : il existe par exemple des clubs d'entrepreneuses (donc réservés aux femmes) dont le but est de s'entraider en tant que minorité pour faire face aux difficultés propres à cette minorité dans un monde qui reste essentiellement masculin (pour ne pas dire machiste), c'est donc justifié dans ce cas. Et que, de même, il existe des associations de femmes battues... Mais que la gastronomie n'est pas un cas particulier où la non-mixité se justifie car les hommes n'ont pas à craindre que des femmes volent le contenu de leur assiette parce qu'elles mangeraient plus rapidement ou voudraient changer les menus parce qu'elles n'auraient pas les mêmes goûts. Ceci dit ce n'est pas moi qui en ai fait toute une polémique. Je me suis contenté de dire que j'espérais que ça évolue et ensuite il faut bien trouver des exemples parlants, quitte à exagérer, pour illustrer les problèmes de toute ségrégation afin de pouvoir répondre aux malcomprenants qui s'offusquent qu'on puisse espérer ça ou qui en déduisent que si on espère ça c'est qu'on pense forcément "les hommes sont des salauds"... D'autre part j'apprécierais que vous ne me prêtiez pas des propos que vous avez inventés : je n'ai pas dit que ceux qui disent qu'il y a des combats plus importants ont tort (avec un t). Évidemment il y a des combats plus importants. Mais est-ce que ça m'empêche de dire "Espérons que les statuts de ce club évoluent" ? Ce sont plutôt eux qui ont tort de supposer qu'on n'aurait le droit d'émettre un souhait que s'il est important et prioritaire. Afficher tout Et vous parlez de nuances ...
Alors que vous faites un // éhonté entre ségrégation raciale et de simples réunions-loisirs-culture.

Sur le fond, ns sommes d’accord puisque vs êtes une féminité pure et dure.
Mais si vous acceptez les nuances, acceptez les ds les 2 sens : pour ns et pour eux aussi. Pour le travail mais aussi pour le plaisir ...

Dc, certains club privés « sexistes » ont le droit d’exister.
Sur quels critères svp ?
A priori pour les femmes uniquement. Et ds des cas très spécifiques
De nouvelles règles ? De nouveaux carcans ? Un peu moins de liberté ...
Le simple fait d’avoir juste « envie » de se réunir périodiquement entre mecs ou filles n’est pas une raison suffisante ?
Et oui les ambiances et discussions de réunions mecs/mixtes/filles sont différentes.
Et très agréable pour les 2 que je connais

Vous rabaissez beaucoup les mecs en imaginant que la différence tient aux propos « graveleux ».
Et puis les filles ne parlent entre elles que art, culture, poésie. C’est bien connu :-)
Un petit fond de misandrie non ?

a écrit : Et vous parlez de nuances ...
Alors que vous faites un // éhonté entre ségrégation raciale et de simples réunions-loisirs-culture.

Sur le fond, ns sommes d’accord puisque vs êtes une féminité pure et dure.
Mais si vous acceptez les nuances, acceptez les ds les 2 sens : pour ns et pour eux aussi
. Pour le travail mais aussi pour le plaisir ...

Dc, certains club privés « sexistes » ont le droit d’exister.
Sur quels critères svp ?
A priori pour les femmes uniquement. Et ds des cas très spécifiques
De nouvelles règles ? De nouveaux carcans ? Un peu moins de liberté ...
Le simple fait d’avoir juste « envie » de se réunir périodiquement entre mecs ou filles n’est pas une raison suffisante ?
Et oui les ambiances et discussions de réunions mecs/mixtes/filles sont différentes.
Et très agréable pour les 2 que je connais

Vous rabaissez beaucoup les mecs en imaginant que la différence tient aux propos « graveleux ».
Et puis les filles ne parlent entre elles que art, culture, poésie. C’est bien connu :-)
Un petit fond de misandrie non ?
Afficher tout
N'importe quoi. Je ne suis pas un féministe pur et dur. Vous vous faites votre propre film et vous vous égarez complément. On peut déplorer qu'il reste des vestiges de l'institutionnalisation de la séparation des sexes qui avait cours dans le temps sans que ça ait à voir avec un quelconque féminisme. Il n'y a pas besoin de réfléchir très longtemps pour comprendre que ce club ne serait pas réservé seulement aux hommes s'il était créé maintenant. On peut aussi déplorer d'être taxé de féministe pur et dur dès qu'on ose penser qu'une ségrégation, quelle qu'elle soit, lorsqu'elle n'est pas justifiée par des impératifs pratiques, n'est pas une bonne chose. En revanche créer un club réservé à ceux qui n'ont pas envie que la sélection à l'entrée soit basée sur des critères physiques me paraîtrait une bonne chose, afin que les membres puissent discuter tranquillement sans risquer être taxés de féministes à tout bout de champ.

a écrit : Peut-être que des femmes aimeraient en faire partie et il est interdit de discriminer les gens en fonction de leur sexe. Ça te parait une raison suffisante ? Le rallye des gazelles et la semi marathon de Paris "la parisienne" sont des courses réservées aux femmes et donc non mixtes... Et pourtant légales...