Les champignons de Paris sont surtout chinois

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (34)

Au supermarché, je vois souvent des champignons de Paris venant de Pologne. Quelqu'un sait si il s'agit aussi d'un gros pays producteur ?

Donc les champignons de Paris qui sont en ventes en France ont fait le tour du globe ou le tour de France?

a écrit : Est ce que les touristes chinois savent que les souvenirs qu ils achètent ici viennent de chez eux ? Et qu'ils pourraient les acheter moins cher là bas sans s'embêter à les ramener !!! :-))

a écrit : Les touristes silencieux. Les ´touristes non silencieux’ qui représentent pour toi les chinois, sache que heureusement qu’ils viennent consommer ton luxe à la Française. De plus ils sont les ‘ proies’ favorites des pick pockets’ se trouvant à Paris et que le pays laisse agir librement. Le jour où ces touristes qui font à priori trop de bruit pour toi ne viendront plus tu seras peut-être le premier à chialer car pour remplir les caisses de l’état on sera obligé de te prendre d’avantage sur tes impôts.

a Genève aussi il y a une champignionnière.

Pour être complet : 70% de la production française de Champignons de Paris provient de la région de Saumur. C'est en effet sous Napoléon 1er que la production fut massivement transférée de Paris vers l'Anjou. Les carrières de Paris étaient alors menacées par les 1er projets de métro, et les anciennes carrières de tuffe autour de Saumur constituaient alors l'endroit parfait pour y cultiver le Champignon de Paris.
blog.infotourisme.net/histoire-champignon-de-paris/

a écrit : Au supermarché, je vois souvent des champignons de Paris venant de Pologne. Quelqu'un sait si il s'agit aussi d'un gros pays producteur ? Oui ce sont aussi de très gros producteurs j'ai travaillé chez plusieurs primeurs et il venait quasiment tous de la bas

Cette anecdote me fait penser aux melons charentais qui est une variété et non le lieu de production (en grande majorité Espagne et Maroc)

Il y en a également une à Genève

a écrit : "Il demeure en 2016 six champignonnières en région parisienne, dans le Val-d’Oise, dans l’Oise et dans les Yvelines." (Source Wikipedia)

Je pensais que l'Oise appartenait à Paris (comme les autres départements mentionnés). Donc effectivement en rédigeant l'anecdote j'étais persuadé
(étant donné qu'il n'est pas précisé dans les sources pour le reste de la France) qu'il ne restait que des champignonnières dans Paris uniquement.

Mea culpa et merci d'avoir clarifié
Afficher tout
Et non l'Oise ne fait pas partie de la région parisienne . Comme l'Aisne et la Somme elle faisait partie de la Picardie et maintenant est rattachée a la région des hauts de France. Quoique économiquement ce département soit résolument tourné vers la région parisienne

Y’en a une à quelques centaines de mètres de chez moi dans les Yvelines près de meulan et Triel, ils sont beaux bons et appétissants !ouvrrt au public en fin de semaine, ils vendent beaucoup aux commerçants et restos de la région et c’est dommage car vraiment très bons !!!

a écrit : Les touristes silencieux. Sache que beaucoup de pays se battent pour les avoirs sur leurs sols car c'est les touristes qui dépensent de loin le plus.

a écrit : Si je peux me permettre je crois juste que tu l'as mal comprise : il est précisé qu'il reste 6 champignonnières en région parisienne, certes, mais pas que ce sont les seules de France ! :) Merci pour la précision j'avais également mal compris et comme j'en ai une pas loin de chez moi je croyais que j'habitait dans le seul coin de France ou l'on pouvait en trouver une autre ... !! (Bon ensuite j'ai lu les commentaires et vu que c'était pas vraiment le cas !!)

a écrit : En effet, avec la limite de mots j'ai dû trouver une formulation «qui passe». Mais arrêtons de chipoter ça reste compréhensible :D

Pour en revenir à l'anecdote, la culture champignonnère française (parisienne principalement) s'est effondrée avec la construction du métro au 19ème siècle ; les
champignons devant pousser en sous-sol.

Les 6 cultivateurs restants ont, si je me souviens bien d'une émission qui est passée je ne sais plus où, du mal à trouver de la main d'oeuvre en raison des conditions de travail difficiles (sous-sol, humidité, odeur du fumier (nécessaire à la pousse dite de couche), etc).

De plus c'est un marché en perdition dû à la concurrence étrangère mais il est tjs possible d'en acheter auprès des asso Amap (Associations pour le maintien d’une culture paysanne) pour 3€/kilos ce qui reste assez abordable.
Afficher tout
Des parenthèses auraient pu faire l’affaire !
Désolé, j’aime résoudre des énigmes