Un char d’assaut américain a un blindage à l’uranium

Proposé par
le

Le M1 Abrams est un célèbre char d'assaut de l'US Army connu notamment pour son utilisation lors des guerres du Golfe. Il a une particularité : son blindage est en partie constitué d'uranium (toutefois appauvri), matériau apprécié pour sa densité exceptionnelle.

Même sous cette forme, l'uranium reste radioactif. Plusieurs armées utilisent aussi l'uranium appauvri pour fabriquer des munitions perforantes.


Tous les commentaires (38)

a écrit : Tu a bien raison , tous des dictateurs sanguinaire dans cette région du monde , heureusement les États-Unis et l'Occident sont là pour nous montrer la lumière *_* D'ailleur, ce n'est pas Bachar el-Assad, ni Saddam Hussein qui avaient des obus à l'uranium appauvri, mais les USA et la France Les dictateurs avaient, eux, des chars qui se sont enflammés comme des allumettes quand ils étaient touchés par ces obus. Un gradé français a déclaré : "l'état du véhicule ennemi frappé par un obus àen uranium ne permet pas de savoir sir
l'équipage était présent à l'intérieur au moment de l'impact"
La chaleur de l'explosion est telle que les corps sont vaporisés dans la cabine du char.

a écrit : Non on avait des AMX30 de déployés, avec de très bons retour efficacité en tir / fiabilité mécanique.

Les Leclerc emiratis ont des packages "export" (optronique et surtout blindage), ils n’ont rien à voir avec les notres.
Les leclerc exportes sont ils plus ou moins évolués ?

a écrit : Je l'ignorais. Mais je ne pense pas qu'il soit confronté à des blindés lourds. Après y'a tellement de paramètre que le simple de fait de fonctionné corectement, dans des conditions difficile est déjà pas mal.

a écrit : Comme toujours, c'est un choix économique.
L'uranium coûte 300$ le kg. L'iridium revient à plus de 20$ le gramme !
Le platine est lui aussi plus dense que l'uranium mais il est encore plus cher que l'iridium.
Et le Tantale ?

Les versions "export" de n’importe quel matériel militaire sont logiquement moins performantes que les versions "étatiques". En même temps c’est normal: on ne va pas refiler à des ennemis potentiels du materiel avec des composants aussi voir plus performants que ceux que l’on possède.

Apres pour rebondir sur un autre commentaire que j’ai lu, les chars de conception du bloc de l’Est ont la fâcheuse tendance à exploser littéralement avec éjection de la tourelle en cas de pénétration par un projectile, car les obus sont stockés sans protection en fond de caisse sur un carousel rotatif. Le fait d’etre touché par un tir pénétrant va à presque tous les coups enflammer les charges propulsives des obus stockés. Que ce soit par un penetrateur à uranium appauvris, tungstène ou simple charge creuse.

a écrit : Et le Tantale ? Intéressante cette interrogation. La densité du tantale est élevée, presqu'autant que l'uranium et son prix est comparable, voire inférieur à celui-ci.
Et les USA en ont fait des réserves importantes à des fins avouées de défense...
Et l'uranium, surexploité tout comme le pétrole, est une ressource non renouvelable qui s'épuisera forcément dans un futur pas si lointain...
On peut en tirer certaines conclusions.

a écrit : D'ailleur, ce n'est pas Bachar el-Assad, ni Saddam Hussein qui avaient des obus à l'uranium appauvri, mais les USA et la France Les dictateurs avaient, eux, des chars qui se sont enflammés comme des allumettes quand ils étaient touchés par ces obus. Un gradé français a déclaré : "l'état du véhicule ennemi frappé par un obus àen uranium ne permet pas de savoir sir
l'équipage était présent à l'intérieur au moment de l'impact"
La chaleur de l'explosion est telle que les corps sont vaporisés dans la cabine du char.
Afficher tout
Je pensais plutôt à l'utilisation d'armes interdites par la Convention sur l'interdiction des armes chimiques, plus communément appelée "Traité de Paris" (1993) et dont la Syrie est signataire.
Je pensais aussi à l'utilisation desdites armes chimiques sur une population civile.

Qu'un soldat meurt lors d'un conflit, bon ben ça arrive.
Qu'un chef d'état utilise une arme bannie par convention internationale contre sa propre population civile, ben c'est quand même pas banal.

a écrit : Je pensais plutôt à l'utilisation d'armes interdites par la Convention sur l'interdiction des armes chimiques, plus communément appelée "Traité de Paris" (1993) et dont la Syrie est signataire.
Je pensais aussi à l'utilisation desdites armes chimiques sur une population civile.
>
Qu'un soldat meurt lors d'un conflit, bon ben ça arrive.
Qu'un chef d'état utilise une arme bannie par convention internationale contre sa propre population civile, ben c'est quand même pas banal.
Afficher tout
Je pense que ça reste quand même a prouver , Bachar el-Assad s'est toujours défendu de ces accusations disant que les seules usine produisant ces produit chimique étaient au mains des "" rebelles"". L'Occident va l'accuser jusqu'à ce qu'ils le tue , il n'y aura jamais d'enquêtes serieuse pour faire la lumière là-dessus, l'Occident a besoin des ressources présentes en Syrie et c'est point géopolitiquement très important , c'est comme au début du siècle dernier quand les études pour savoir si le tabac étais nocif etaient financé par ces même entreprise qui produisaient le tabac , ça n'a pas de sens

a écrit : Je pense que ça reste quand même a prouver , Bachar el-Assad s'est toujours défendu de ces accusations disant que les seules usine produisant ces produit chimique étaient au mains des "" rebelles"". L'Occident va l'accuser jusqu'à ce qu'ils le tue , il n'y aura jamais d'enquêtes serieuse pour faire la lumière là-dessus, l'Occident a besoin des ressources présentes en Syrie et c'est point géopolitiquement très important , c'est comme au début du siècle dernier quand les études pour savoir si le tabac étais nocif etaient financé par ces même entreprise qui produisaient le tabac , ça n'a pas de sens Afficher tout Si, si c'est prouvé, la DGSE est au courant depuis un petit moment déjà (tu trouveras même des articles à ce sujet sur le site du ministère de la défense).
Mais les démocraties occidentales font même mine de ne pas le savoir car elles sont impliquées dans la fournitures des précurseurs. La France ne l'est pas (a priori), raison pour laquelle elle en parle si facilement.
De la même manière, on avait appris que c'était l'Allemagne qui fournissait les précurseurs chimiques des armes utilisées en Irak par "Ali le chimique". Les entreprises allemandes (BASF, Bayer...) avait prétendue qu'elle était convaincue de livrer ces barils à une université...
Tout comme la France fournit l'armement nécessaire aux Saoudiens pour anéantir le Yémen, touché par la famine, le choléra et autres joyeusetés dans l'indifférence générale. Mais au moins là, tout le monde le sait.

Si je me souviens bien, c'est les soviétiques qui ont développé ce type de blindage en premier, et les US et l'OTAN les ont rattrapés avec notamment des munitions chemisees en uranium appauvri. D'ailleurs l'OTAN en a utilisé en ex-Yougoslavie ce qui cause encore aujourd'hui des maladies grave type leucémies et cancers à cause de la dispersion de l'uranium dans les sols après impact. Au delà des munitions des obus ont aussi étés utilisés. D'ailleurs beaucoup de pays de l'OTAN ont fait passer des tests à leurs troupes engagées dans le conflit, et pourtant, rien n'a vraiment été fait sur la scène internationale.

a écrit : Comme toujours, c'est un choix économique.
L'uranium coûte 300$ le kg. L'iridium revient à plus de 20$ le gramme !
Le platine est lui aussi plus dense que l'uranium mais il est encore plus cher que l'iridium.
Alors 300 dollars est le prix de l'uranium naturel. L'uranium appauvri est délesté de l'isotope 235 et 234( la partie qu'on isole pour l'enrichissement, plus de 30 euros le gramme ) . Avant une utilisation militaire son prix avoisinait zéro car il n'avait presque aucune utilisation et etait plus un embarras qu'autre chose.

On peut manipuler sans risque de l'uranium appauvri, le problème qui peut se poser c'est en cas d'explosion de char ou de roquette sur un char contenant cette matière. La poussière émise peut être inhalée ou absorbé. Et dans ce cas peut être très toxique pour tout être vivant.

Pourquoi utiliser de l'uranium appauvri ?
Son coût, sa densité incroyable même si ce n'est pas le métal le plus dense son coût est elle qu'il est imbattable.
De plus pour les munitions, il a la capacité de s'effriter plus la munition rentre dans le blindage, alors que le Tungstène anciennement utilisé pourtant plus dense avait tendance à s'écraser.
Arte

a écrit : Pendant la guerre du golf il a eu très chaud au fesse (plusieur détruit )mais évidement il a des bon argument de vente j'en doute pas ben c'est ce que je disais, coût de fabrication raisonnable, on peut se permettre d'en perdre une poignée... avec les mecs qui crament dedans.

a écrit : Les leclerc exportes sont ils plus ou moins évolués ? Non, on ne vend que la carcasse et les chenilles. Le canon et le système de visée sont en option. ^^

Nota bene, le char Leclerc a été concu pour lutter contre une invasion de l'europe de l'est par l'URSS, il était déjà obsolète en 1990.^^

a écrit : Les versions "export" de n’importe quel matériel militaire sont logiquement moins performantes que les versions "étatiques". En même temps c’est normal: on ne va pas refiler à des ennemis potentiels du materiel avec des composants aussi voir plus performants que ceux que l’on possède.

A
pres pour rebondir sur un autre commentaire que j’ai lu, les chars de conception du bloc de l’Est ont la fâcheuse tendance à exploser littéralement avec éjection de la tourelle en cas de pénétration par un projectile, car les obus sont stockés sans protection en fond de caisse sur un carousel rotatif. Le fait d’etre touché par un tir pénétrant va à presque tous les coups enflammer les charges propulsives des obus stockés. Que ce soit par un penetrateur à uranium appauvris, tungstène ou simple charge creuse. Afficher tout
Le fait d'être touché par un tir pénétrant dans un char d'assaut provoquera... la destruction dudit char quel qu'il soit. Que les obus stockés à l'intérieur explosent où pas quand l'équipage va de toute façons être incinéré en 5 secondes par la combustion d'un obus-flèche, on s'en fout tant que le char ennemi a fondu sur place.

On est au 21ème siècle, les "tank" ont été dépassés par l'uranium appauvri... l'avenir de la guerre terrestre est à l'infanterie ultramoderne maintenant.
Et à l'aviation.

a écrit : Alors 300 dollars est le prix de l'uranium naturel. L'uranium appauvri est délesté de l'isotope 235 et 234( la partie qu'on isole pour l'enrichissement, plus de 30 euros le gramme ) . Avant une utilisation militaire son prix avoisinait zéro car il n'avait presque aucune utilisation et etait plus un embarras qu'autre chose.

On peut manipuler sans risque de l'uranium appauvri, le problème qui peut se poser c'est en cas d'explosion de char ou de roquette sur un char contenant cette matière. La poussière émise peut être inhalée ou absorbé. Et dans ce cas peut être très toxique pour tout être vivant.

Pourquoi utiliser de l'uranium appauvri ?
Son coût, sa densité incroyable même si ce n'est pas le métal le plus dense son coût est elle qu'il est imbattable.
De plus pour les munitions, il a la capacité de s'effriter plus la munition rentre dans le blindage, alors que le Tungstène anciennement utilisé pourtant plus dense avait tendance à s'écraser.
Arte
Afficher tout
Oui tu as raison sur le prix, il est négligeable (sou-produit de l'industrie nucléaire) ça renforce donc l'idée que la motivation du choix est bien économique.
Par contre, l'uranium appauvri n'est pas sans danger car il est toujours radioactif:

coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?post/2018/02/02/A-propos-de-l-uranium-dit-appauvri

a écrit : Comme toujours, c'est un choix économique.
L'uranium coûte 300$ le kg. L'iridium revient à plus de 20$ le gramme !
Le platine est lui aussi plus dense que l'uranium mais il est encore plus cher que l'iridium.
Il y a aussi le fait que plus c'est dense, plus c'est lourd (logique ...).
Au bout d'un moment le char a du mal à se déplacer, s'il fait 300 tonnes.

a écrit : Tu a bien raison , tous des dictateurs sanguinaire dans cette région du monde , heureusement les États-Unis et l'Occident sont là pour nous montrer la lumière *_* Alors sa c’est ton point de vue .