L'obélisque de 300 tonnes de Mussolini

Proposé par
le
dans

Mussolini érigea à Rome un obélisque de 300 tonnes en marbre de Carrare qui nécessita pour être descendu de sa carrière 32 paires de bœufs et 72 000 litres de savon (pour le faire glisser sur des planches en bois) pour un coût de 2,5 millions de lires. Des pièces d'or et un parchemin furent cachés sous son emplacement final. Sur le parchemin, écrit en latin, Mussolini fait son éloge, et raconte l’histoire du fascisme et de l’obélisque.


Tous les commentaires (37)

Je suis certaine que Salvini veut battre cet exploit.

a écrit : D'après wikipédia, l'obélisque porte sur toute sa hauteur, l'inscription Mussolini le duce (le guide). En 2006 une restauration de l'obélisque ainsi que de la place où il se trouve a eu lieu sans que soit évoqué un éventuel effacement de l'inscription....il y a que moi que ça choque? Non ça me choque aussi, mussolini fût l’idole de l’autre salope de Hitler, et garder son nom sur une pierre est honteux ! La seule pierre qui pourrait supporter son nom serait la stèle de sa tombe ...au fond d’un marécage !!!!

a écrit : :D
l'humour n'est pas la qualité la plus partagée...
Je dois reconnaitre que j'ai profité d'une légère ambiguïté dans la rédaction du post pour essayer de faire mon malin mais je ne pensais pas que le samedi matin tout le monde était au premier degré...
Sinon, pour le marbre de Car
rare, j'ai bossé pour une multinationale française propriétaire, par l'intermédiaire de filiales, d'un des sites en activité
C'est impressionnant ce mélange d'outils du XXIe siecle et de scies du XVIIe
Afficher tout
Arrête de ramer, t’attaques la falaise là.

a écrit : Les premières fois que je suis allée en Italie, j'étais aussi surprise que toi du rapport entre ce pays et le fascisme. Maintenant que je connais un peu mieux l'Italie, je le comprends un peu mieux aussi.
Le rapport de l'Italie avec le fascisme n'est pas du tout le même que le nôtre avec l
9;État français de la Seconde Guerre mondiale, probablement parce que Mussolini est resté plus de vingt ans au pouvoir, et que cette période a eu d'importantes conséquences sur l'Italie aujourd'hui. Comme on ne peut pas faire comme si cela n'avait pas existé, on fait avec, donc on n'occulte pas les marques de son ancienne présence en Italie. Mais ça ne veut absolument pas dire que cette histoire est revendiquée ou louée. La plupart des Italiens, même de gauche, n'ont aucun problème avec ça.
Il existe un quartier à Rome, qui s'appelle l'Eur, réalisé sous Mussolini, et entièrement construit dans le style fasciste (architecture imposante, très carrée et qui se veut grandiose). Évidemment, on peut imaginer les inscriptions et les symboles à la gloire du régime qui vont bien. Ce quartier, qui garde une grande identité fasciste, n'a pas du tout été détruit. C'est aujourd'hui un quartier réinvesti par les entreprises (les grands immeubles se prêtent bien aux besoins des grandes entreprises). Tout le monde sait que c'est un quartier érigé à l'époque fasciste, mais les Italiens y voient surtout un morceau de leur histoire (qu'ils sont, pour la grande majorité, tout à fait capable de remettre en question, mais ça reste leur histoire).

(Après, il y a toujours des tarés pour revendiquer la soi-disant grandeur de l'époque fasciste, mais c'est loin d'être la majorité des Italiens.)
Afficher tout
Oui je comprend totalement ce que tu veux dire en étant italien et français.
La France fut occupé par les allemands et le maréchal petain n’est pas reconnu par beaucoup comme le dirigeant de la France (plutôt De Gaulle du coup). Alors que comme tu l’as dis, Mussolini est resté au pouvoir pendant 20 ans.

Ça me fais pensé dans ma ville à Mulhouse, la rue principal des magasins s’appelle la rue du sauvage, elle fut changée en 45 car elle s’appelait rue Adolphe Hitler

a écrit : @Arzak
Ce monument représente une partie, bien que peu glorieuse, de l'histoire de l'Italie, et on ne peut pas modifier le passé pour qu'il nous plaise mieux aujourd'hui, pour qu'il nous soit moins difficile à porter aujourd'hui. Cependant, vu l'emplacement de l'obélisque (
devant l'entrée d'une université et d'un complexe sportif), peut-être serait-il plus judicieux de le placer dans un musée. Afficher tout
C'est ça, et le caillou de 300 tonnes, tu le mets où, dans le musée ? :)

a écrit : D'après wikipédia, l'obélisque porte sur toute sa hauteur, l'inscription Mussolini le duce (le guide). En 2006 une restauration de l'obélisque ainsi que de la place où il se trouve a eu lieu sans que soit évoqué un éventuel effacement de l'inscription....il y a que moi que ça choque? Moi ça ne me choque pas. À sa façon, il a oeuvré pour l'Italie, d'une mauvaise façon certes, mais il fait parti de son histoire. Le renier en effaçant ses traces seraient pire, en plus de faire preuve de faiblesse. Ce qui me choque plus personnellement, c'est de voir les nostalgiques du fascisme partout en Europe. C'est du présent qu'il faut s'offusquer pour écrire l'avenir, pas faire l'autruche sur ce qui a été fait dans le passé.

a écrit : Oui je comprend totalement ce que tu veux dire en étant italien et français.
La France fut occupé par les allemands et le maréchal petain n’est pas reconnu par beaucoup comme le dirigeant de la France (plutôt De Gaulle du coup). Alors que comme tu l’as dis, Mussolini est resté au pouvoir pendant 20 ans.
<
br /> Ça me fais pensé dans ma ville à Mulhouse, la rue principal des magasins s’appelle la rue du sauvage, elle fut changée en 45 car elle s’appelait rue Adolphe Hitler Afficher tout
Pourtant il m'avait semblé avoir lu dans un livre "pour les nuls" que pétain était acclamé par une majorité encore quelques mois avant la libération de Paris. Que cette même foule acclamé de gaules avec autant de ferveur quelques mois plus tard. Personnellement, je juge pas, je n'ai pas vécu à cette époque. Ce qui en revanche m'agace, c'est de faire semblant de rien en retournant sa veste et de ne même pas réussir à le faire avec succès.

a écrit : Pourtant il m'avait semblé avoir lu dans un livre "pour les nuls" que pétain était acclamé par une majorité encore quelques mois avant la libération de Paris. Que cette même foule acclamé de gaules avec autant de ferveur quelques mois plus tard. Personnellement, je juge pas, je n'ai pas vécu à cette époque. Ce qui en revanche m'agace, c'est de faire semblant de rien en retournant sa veste et de ne même pas réussir à le faire avec succès. Afficher tout J'imagine que sur le coup avec Pétain ils ont vu la fin d'un an de bombardement , de combats, il y ont vu un échappatoire pour leurs frères et leurs fils mourants par pans entiers de l'humanité dans les tranchées, une fois la boue séchée de leurs bottes ils ont pu constater qu'ils s'étaient fait enflés, qu'il ne s'agissait pas d'une simple cessation de combats mais bien d'une invasion en règle ... et là, paf, De Gaulle! Y a quand même moyen d'être content 2x. .. même si la deuxième valait plus le coup ^^

a écrit : Pour ceux qui ne le savent pas carrare est une carrière de marbre exploitée depuis l'antiquité dont le nom a donné le mot carrière justement (un peu comme frigo pour un réfrigérateur)
à l'occasion allez voir des photos du site d'extraction c'est impressionnant comme il a été creusé depuis des
siècles (millénaire...)
ça fait un peu minecraft
Afficher tout
Et accessoirement le marbre est une pierre métamorphique issue d'un calcaire...

a écrit : Attention, obélisque est nom masculin. Ok et ?

J’ai lu 2,5 million de litre au lieu de lire haha

a écrit : @Arzak
Ce monument représente une partie, bien que peu glorieuse, de l'histoire de l'Italie, et on ne peut pas modifier le passé pour qu'il nous plaise mieux aujourd'hui, pour qu'il nous soit moins difficile à porter aujourd'hui. Cependant, vu l'emplacement de l'obélisque (
devant l'entrée d'une université et d'un complexe sportif), peut-être serait-il plus judicieux de le placer dans un musée. Afficher tout
J’apprécie toujours tes commentaires, tu devrais diriger un journal, la neutralité incarnée, jamais de parti pris, les yeux en face des trous bravo monsieur.

a écrit : J’apprécie toujours tes commentaires, tu devrais diriger un journal, la neutralité incarnée, jamais de parti pris, les yeux en face des trous bravo monsieur. Merci, c'est gentil de ta part. ;)

a écrit : Non, ce n'est pas Carrare qui a donné le mot "frigo", je ne vois pas comment, d’ailleurs, mais la marque américaine Frigidaire - filiale de "General Motor"
Ça s'appelle une antonomase
De plus, à Carrare il n'y a pas un site, mais une trentaine, dont encore trois en exploit
ation permanente, et une vingtaine définitivement abandonnés car taris
Enfin, si on devait détruire les monuments érigés à la gloire des "méchants", il faudrait quasiment rasé des quartiers entiers de Pais (et Versailles), Rome, Florence, Athènes, Istanbul, Moscou etc
Je n'ai pas mis Berlin, parce que là, c'est fait
Afficher tout
Il est où l’humour ?

Juste une question pourquoi dans les années 30 utiliser des bœufs pour tirer une œuvre aussi monumentale ? Je sais bien que l'Italie n'était pas à la pointe niveau motorisation (faut voir la gueule des tanks en 1940), mais quand on a même

Posté le

android

(0)

Répondre