L'accent circonflexe remplace le plus souvent un S

Proposé par
le

L'accent circonflexe en français est la fusion graphique d’un accent aigu et d’un accent grave. Sa présence est généralement due à la disparition d'une lettre, le plus souvent un S. Mais il peut remplacer également d'autres lettres comme dans âme (animé), rôle (roole) ou piqûre (picqueure).

Il sert également d'indicateur pour la prononciation particulière d'une voyelle (ex: théâtre) ou comme discriminant orthographique (le dû).


Tous les commentaires (44)

a écrit : Non, vous me pardonnerez, mais je ne suis absolument pas convaincu que Rabelais aurait trouvé l'enseignement de la troisième république comme déclinant. Au contraire, quand on compare, disons le XVIème siècle et le XIXème siècle, on ne constate pas un affadissement de la langue. Les changements sont présents, indubitablement, mais lorsque vous lisez la correspondance de personnages comme Napoléon, Victor Duruy, Clemenceau, vous ne vous dites pas que le niveau d'écriture est très médiocre comparé à une lettre de la Renaissance. Et même des textes bien plus modernes, que ce soit des discours de De Gaulle ou des chansons de Brassens, conservent un niveau de langage tout à fait respectable.

Donc oui, je persiste à dire que, même si les enseignants font un métier admirable et nécessaire, leur niveau d'exigence a baissé (et ce n'est pas leur faute... le Mammouth et ses idées trop géniales est passé par là), et que les "nouveaux mots" que ce soit "synergie", "gap", "au final", "enjailler" "wesh" ou "starfoullah" ne vont pas dans le sens d'un embellissement de la langue, et ne contribuent pas à la rendre plus littéraire, et donc plus artistique.

Après on a ce que l'on veut : un assemblage disparate de mots du langage populaire semble tout à fait adapté à une start-up nation. Mais j'avais cru comprendre qu'historiquement, la France avait toujours aspiré à être là nation des lettres et des arts, plaçant la beauté avant le côté pratique du langage commercial. Mais bon, je suppose qu'on peut être étudiant et vieux con en même temps... ^_^
Afficher tout
Si vous voulez des comparaisons à peu près pertinentes, oubliez les correspondances des gens du monde et des artistes que vous citez et privilégiez plutôt, par exemple, la correspondance des poilus (mais les versions originales non retouchées). Ça sera un peu plus représentatif.

a écrit : Il y a évolution et créolisation. Les évolutions actuelles ne sont pas dues à une transformation/enrichissement de la langue, mais au laxisme de l'enseignement français. Quand on entend dire qu'une faute aussi grossière que "qu'ils hurles" pourrait être acceptée dans une dictée de primaire sous prétexte que "l'élève a compris que le mot est au pluriel", on comprend que certains s'étranglent de rage face aux modifications modernes. Lorsque les artistes de la Pléiade style Ronsart transforment le français au XVIème siècle, ils lui redonnent de la noblesse en le re-latinisant, ce qui lui donne sa dimension poétique (gracile est plus élégant que grêle, fragile que frêle...).

Quand on compare le vieux français de d'Aubigné, et le français de Châteaubriand, on constate que oui, la langue française a grandement évolué en trois siècles, le vocabulaire a changé, les tournures de phrase, l'orthographe, mais la beauté du langage n'en a pas souffert, bien au contraire. Aujourd'hui e français ne s'enrichit pas, il s'amoindrit, il perd des mots, il se simplifie, il se bredouille. Croyez bien que ses défenseurs, dont je fais partie, ne cèderont pas un pouce de terrain face à ces nouveautés, car Richelieu voulait que cette langue soit le latin moderne, la noblesse faite Verbe, et qu'il s'agit d'une ambition admirable et souhaitable. Libre aux Anglais de laisser leur langue devenir une infecte lingua franca commerciale, mais nous ne sommes pas forcés de nous contenter d'une telle médiocrité.
Afficher tout
Je voulais simplement faire part de mon soutien immense aux gens tels que vous. J’espère que nous saurons garder une certaine noblesse et beauté malgré l’adversité.
J’y travaille ; tous les jours.

a écrit : Le S est d'ailleurs souvent conservé dans les autres langues. Notamment l'anglais.
Quête et Quest , Château et Castle , Maître et Master, île et Island , Boîte et box

Puis parfois, le S disparaît et le mot ne prend pas d'accent. Moutarde / Moustarde , Coutume / Coustume.
/> Il n'y a donc pas de règle établie rendant le français bien compliqué. Afficher tout
Probablement car l'anglais est une langue qui à énormément emprunter du Français à une certaine époque et que ça laisse des traces