Quincy, ville des millionnaires Coca Cola

Proposé par
le

A Quincy, aux Etats-Unis, il existe un nombre anormalement élevé de millionnaires. La cause est un banquier local qui dans les années 20 incita fortement ses clients à acheter des actions de la société Coca Cola. L'envol boursier du géant des boissons fit leur fortune, à tel point que ce fut à une époque la ville au revenu moyen le plus élevé des Etats-Unis.


Tous les commentaires (46)

a écrit : Certes mais il ne faut pas perdre de vue que c'est un seul exemple qui est cité. Les milliers de banquiers qui ont donné des conseils moyens ou mauvais à leurs clients, on n'en parle pas. On ne peut pas savoir à l'avance si le conseil est bon ou non... C'est comme les success stories des grandes entreprises : comment les dirigeants ont-ils fait pour toujours prendre la bonne décision ? Ils étaient sans doute très malins, mais de plus il y en a beaucoup qui ont essayé et on ne parle que de ceux qui ont réussi. Mais on ne savait pas à l'avance lequel réussirait parmi tous ceux qui étaient malins et se lançaient dans les affaires ! Afficher tout C’est ce qu’on appelle le principe anthropique : puisque nous sommes là, l’univers a nécessairement les conditions nécessaire à notre existence, aussi improbables soient-elles.

Cf. fr.m.wikipedia.org/wiki/Principe_anthropique

a écrit : Bravo vous venez de comprendre le concept de "monaie"... Super! Toi de ton côté va essayer de comprendre l’orthographe !

a écrit : Etre comparé à une planète (rien que çà), je remonte dans ma propre estime. Merci. Avec plaisir ;)

a écrit : Commentaire archaïque d'un bon penseur foie gras qui n'a pas pris le temps de chercher à comprendre la technologie bitcoin.. bon débarras ! Commentaire archaïque d’un bon penseur foie gras qui n’a pas pris le temps de chercher à comprendre la technologie bitcoin.
Bon débarras.

Ça devait étre le banquier le plus cool du monde

a écrit : Commentaire archaïque d'un bon penseur foie gras qui n'a pas pris le temps de chercher à comprendre la technologie bitcoin.. bon débarras ! Au contraire, je me suis renseigné, mais si tu as des informations j'aimerais beaucoup que tu les partages, plutôt que rabaisser de manière arrogante sans aucune justification. Parce que là ça sent plus le gars/la fille qui a investit dans le bitcoin et qui est piqué(e) au vif par ma remarque. Je t'en prie, vraiment, si tu as des explications j'aimerais bien connaître ton point de vue.

a écrit : Commentaire archaïque d'un bon penseur foie gras qui n'a pas pris le temps de chercher à comprendre la technologie bitcoin.. bon débarras ! J'étais plutôt d'accord avec son commentaire, mais je suis intéressée pour en savoir plus sur le sujet. Étant donné que vous avez l'air bien informé, ce serait peut-être intéressant de partager vos connaissances et contre-arguments plutôt que de s'arrêter à '' votre commentaire et vos idées sont nuls ''?

Et on en parle de la ville où les habitants ont investi massivement pour Lehman Brothers?

a écrit : Désolé c'est hors sujet mais est-ce normal que je reçoit des pubs pour des sites et applications limite érotiques? En général les algorithmes sélectionnent les pubs suivant les fréquentations de site du navigateur!

Les années 80's... Microsoft... Aaarrgghhh!! ..si j'avais seulement ...aaach !!!...

a écrit : Quelle bêtise que le bitcoin, un des exemples les plus ridicules d'une société qui essaie de produire des richesses sans rien créer, ce qui fonctionne par essence sur une spéculation dont la très grande majorité ne ressort jamais indemne (au profit de quelques cyniques).

Mais le bitcoin est d'aut
ant plus terrible que son empreinte carbone est catastrophique (laisser des milliers d'ordinateurs tourner h24 uniquement pour "miner", une dépense d'énergie vraiment gravissime) Afficher tout
Ça sonne comme quelqu'un qui a appris tout ce qu'il sait sur les cryptomonnaies sur TF1 ça.

Dire que le bitcoin cherche à produire de la richesse sans rien créer c'est n'avoir rien compris aux motivations qui ont mené a son invention.

a écrit : çà dépend de ce que vous appelez normal. La réponse que vous attendez est probablement "non". Vous voulez créer du consensus bienpensant à partir de vos préjugés, c'est çà ? non je crois que notre ami ne parle pas de sa navigation personnelle sur son pc mais de certains commentaires malveillants indésirables ici avec des liens vers des sites pornos, d'ailleurs j'en ai signalé un hier 27/12/2018.

Posté le

windowsphone

(3)

Répondre

a écrit : On appelle ça le target marketing. Les pubs apparaissent en fonction de ce que tu regarde sur internet :-) non il parle de commentaires indesirables ici avec des liens vers des sites pornos

Posté le

windowsphone

(3)

Répondre

a écrit : çà dépend de ce que vous appelez normal. La réponse que vous attendez est probablement "non". Vous voulez créer du consensus bienpensant à partir de vos préjugés, c'est çà ? Excellent !!!

a écrit : Certes mais il ne faut pas perdre de vue que c'est un seul exemple qui est cité. Les milliers de banquiers qui ont donné des conseils moyens ou mauvais à leurs clients, on n'en parle pas. On ne peut pas savoir à l'avance si le conseil est bon ou non... C'est comme les success stories des grandes entreprises : comment les dirigeants ont-ils fait pour toujours prendre la bonne décision ? Ils étaient sans doute très malins, mais de plus il y en a beaucoup qui ont essayé et on ne parle que de ceux qui ont réussi. Mais on ne savait pas à l'avance lequel réussirait parmi tous ceux qui étaient malins et se lançaient dans les affaires ! Afficher tout Statistiquement, sur 7 milliards de personnes, si tu prend des « acteur con » qui ne font que prendre des décisions au hasard, tu aura forcément quelques « success story » totalement incroyables, de succès inimaginables.

Les phénomènes sont hasardeux. Aucune intelligence n’est nécessaire pour produire cela.

Plus les choses sont injustes, plus notre esprit essaye d’invoquer une « puissance supérieure » pour rendre juste le phénomène. Comme pour celui qui survie à 5 accidents d’avion successifs : ça doit être un génie de la survie.


Le hasard implique autre chose :
Comme au casino : plus tu as d’argent, plus tu as de chances de gagner, car tu peux continuer plus longtemps.

Quelqu’un qui ne sait pas jouer au poker et joue au hasard, s’il a des milliards, gagnera forcément, même contre quelqu’un de super doué et intelligent, mais avec très peu d’argent. Ce dernier finira forcément ruiné.

Plus il y a de hasard dans le jeu, plus cet effet est marqué.
Car il y a forcément un moment où la malchance s’accumule, (même chose que pour les success Stories).
Celui qui survie et s’accapare la fortune de l’autre n’est pas le plus intelligent, mais simplement celui qui avait beaucoup plus d’argent.

Une banque (Ou un casino) sera toujours le gagnant, le hasard ne départagera que les très riches entre eux, tout les autres se feront plumer.
On appellera ça la jungle, un monde sans pitié et difficile... et on croira d’autant plus à l’intelligence de ceux qui survivent.
L’esprit humain ne supporte pas l’injustice.
L’esprit humain possède aussi une incroyable faculté au déni de réalité, et à inventer des histoires totalement fantastiques et plus agréable pour mieux supporter cette injustice.



Le mythe du rêve américain est un mensonge qui permet aux riches d’exploiter les pauvres par ce mécanisme :
Leur faire oublier que c’est uniquement le hasard et certainement pas le talent qui fait que tu réussi ou non, et le fait que les riches par leur capacité à absorber les échecs gagneront toujours, même face à l’intelligence.

a écrit : Ça sonne comme quelqu'un qui a appris tout ce qu'il sait sur les cryptomonnaies sur TF1 ça.

Dire que le bitcoin cherche à produire de la richesse sans rien créer c'est n'avoir rien compris aux motivations qui ont mené a son invention.
Même remarque que pour l'autre, t'as des informations à partager pour éclairer ma lanterne (et sans doute celles d'autres personnes qui zappent entre C8, NRJ12 et TF1)?

Le côté "passer outre les banques" me semble tout à fait légitime (il y a autre chose peut être ?) , mais mis en place de manière tout à fait absurde. Genre sans rire, dans le monde dans lequel on vit, on ne peut pas considérer le gaspillage d'énergie à cette échelle (j'ai plus de chiffres, mais il me semble que certains l'avaient mis dans le classement mondial "si c'était un pays") comme accessoire ou comme un dommage collatéral. C'est la priorité n°1 même, en fait. Et pas seulement le gaspillage mais les mentalités, le fait que des gens puissent se dire "j'en ai les moyens financiers, donc je vais laisser tourner mon ordinateur (/mes ordinateurs) toute la nuit pour créer du rien (parce que tu peux aimer l'idée de départ, l'idéologie, ce que tu veux, mais ça produit du rien. Tout ce que cette monnaie peut permettre dans le monde réel pourrait être réalisé sans ce trou écologique), c'est grave.

Pour l'anecdote, et suite à certains commentaires parlant de hasard auxquels je n'adhère pas, il y a des signes quand même qui nous disent ce qui va marcher où pas.

Certaines idées marcheront, d'autres non, le truc c'est d'investir dans des idées d'avenir, ce banquier l'avait bien compris.

Je sors mon propre exemple: Au début des années 2000, un ami qui avait quelques milliers d'euros m'a demandé dans quoi cela vaudrait le coup d'investir, je lui ai répondu: Eurotunnel.
Il m'a demandé pourquoi, je lui ai répondu que l'action s'était effondrée (4 francs, tout en ruinant les pauvres pigeons qui les avaient achetées en premier) mais que l'entreprise ne pourrait jamais couler car le tunnel est vital au niveau international.
Il ne m'a pas cru, tant pis pour lui. Moi j'avais pas un radis donc j'ai pas pu en profiter.

Résultat des courses, états aidant, l'action vaut aujourd'hui environ 75 francs, valeur multipliée quasiment par 20.

On peut donc raisonnablement dire que l'on peut prévoir certaines choses logiques, aujourd'hui par exemple, personne ne me contredira qu'il faut etre complètement cinglé pour investir dans le nucléaire, mais plutot dans les énergies renouvelables qui seront forcément la clé de voute de la production d'énergie d'ici quelques déçennies.

Quand au bitcoin, qui a dit que les ordinateurs tournaient pour rien pour en miner? c'est absolument faux, ils tournent pour effectuer des calculs pour des entreprises où de la science, pour des gens qui ont besoin d'une énorme puissance de calcul mais qui n'ont pas les moyens de se payer des supercalculateurs a 200 millions d'euros, d'où la valeur matérielle (l'ordinateur, il existe en vrai et consomme de l'énergie) de ces calculs qui définit la valeur marchande dudit bitcoin en fonction de la confiance en cette cryptomonnaie à pouvoir s'échanger contre... autre chose. (c'est un peu compliqué je sais, si quelqu'un veut affiner mon commentaire, qu'il ne se gêne surtout pas^^)

a écrit : Pour l'anecdote, et suite à certains commentaires parlant de hasard auxquels je n'adhère pas, il y a des signes quand même qui nous disent ce qui va marcher où pas.

Certaines idées marcheront, d'autres non, le truc c'est d'investir dans des idées d'avenir, ce banquier l'
;avait bien compris.

Je sors mon propre exemple: Au début des années 2000, un ami qui avait quelques milliers d'euros m'a demandé dans quoi cela vaudrait le coup d'investir, je lui ai répondu: Eurotunnel.
Il m'a demandé pourquoi, je lui ai répondu que l'action s'était effondrée (4 francs, tout en ruinant les pauvres pigeons qui les avaient achetées en premier) mais que l'entreprise ne pourrait jamais couler car le tunnel est vital au niveau international.
Il ne m'a pas cru, tant pis pour lui. Moi j'avais pas un radis donc j'ai pas pu en profiter.

Résultat des courses, états aidant, l'action vaut aujourd'hui environ 75 francs, valeur multipliée quasiment par 20.

On peut donc raisonnablement dire que l'on peut prévoir certaines choses logiques, aujourd'hui par exemple, personne ne me contredira qu'il faut etre complètement cinglé pour investir dans le nucléaire, mais plutot dans les énergies renouvelables qui seront forcément la clé de voute de la production d'énergie d'ici quelques déçennies.

Quand au bitcoin, qui a dit que les ordinateurs tournaient pour rien pour en miner? c'est absolument faux, ils tournent pour effectuer des calculs pour des entreprises où de la science, pour des gens qui ont besoin d'une énorme puissance de calcul mais qui n'ont pas les moyens de se payer des supercalculateurs a 200 millions d'euros, d'où la valeur matérielle (l'ordinateur, il existe en vrai et consomme de l'énergie) de ces calculs qui définit la valeur marchande dudit bitcoin en fonction de la confiance en cette cryptomonnaie à pouvoir s'échanger contre... autre chose. (c'est un peu compliqué je sais, si quelqu'un veut affiner mon commentaire, qu'il ne se gêne surtout pas^^)
Afficher tout
Le problème c'est que ton argument personnel ne prouve rien, et va dans le sens de commentaires précédents : si tu t'étais planté, tu n'en n'aurais pas parlé, donc on aurait jamais su qu'un gars s'est trompé sur cet exemple. On n'entend parler que des gens qui réussissent.

Ton exemple sur le nucléaire est aussi un peu simpliste, s'il est aussi évident qu'investir dans le nucléaire vaut le coup, tout le monde veut le faire, et donc les prix montent, et donc la rentabilité est plus faible. Les seuls actions qui peuvent être fortement rentable sont, par essence, celles qui comportent un risque. Parce que moins de monde les veut, donc les prix de base sont plus bas. Le hasard est clairement présent si l'on suit les investissements sur tout le long et par en remontant le temps à partir des succès.

Pour le bitcoin, tu as des liens ? Ça m'intéresse beaucoup, mais ce n'est absolument pas ce qui est ressorti de mes recherches.

a écrit : Pour l'anecdote, et suite à certains commentaires parlant de hasard auxquels je n'adhère pas, il y a des signes quand même qui nous disent ce qui va marcher où pas.

Certaines idées marcheront, d'autres non, le truc c'est d'investir dans des idées d'avenir, ce banquier l'
;avait bien compris.

Je sors mon propre exemple: Au début des années 2000, un ami qui avait quelques milliers d'euros m'a demandé dans quoi cela vaudrait le coup d'investir, je lui ai répondu: Eurotunnel.
Il m'a demandé pourquoi, je lui ai répondu que l'action s'était effondrée (4 francs, tout en ruinant les pauvres pigeons qui les avaient achetées en premier) mais que l'entreprise ne pourrait jamais couler car le tunnel est vital au niveau international.
Il ne m'a pas cru, tant pis pour lui. Moi j'avais pas un radis donc j'ai pas pu en profiter.

Résultat des courses, états aidant, l'action vaut aujourd'hui environ 75 francs, valeur multipliée quasiment par 20.

On peut donc raisonnablement dire que l'on peut prévoir certaines choses logiques, aujourd'hui par exemple, personne ne me contredira qu'il faut etre complètement cinglé pour investir dans le nucléaire, mais plutot dans les énergies renouvelables qui seront forcément la clé de voute de la production d'énergie d'ici quelques déçennies.

Quand au bitcoin, qui a dit que les ordinateurs tournaient pour rien pour en miner? c'est absolument faux, ils tournent pour effectuer des calculs pour des entreprises où de la science, pour des gens qui ont besoin d'une énorme puissance de calcul mais qui n'ont pas les moyens de se payer des supercalculateurs a 200 millions d'euros, d'où la valeur matérielle (l'ordinateur, il existe en vrai et consomme de l'énergie) de ces calculs qui définit la valeur marchande dudit bitcoin en fonction de la confiance en cette cryptomonnaie à pouvoir s'échanger contre... autre chose. (c'est un peu compliqué je sais, si quelqu'un veut affiner mon commentaire, qu'il ne se gêne surtout pas^^)
Afficher tout
Désolé mais je me sens obligé de te reprendre sur un peu tout.
Ton raisonnement concernant le monde de la finance est assez typique d'une personne qui n'investit pas. C'est comme jouer au poker sans miser, l'aversion au risque est très différente. Les "pigeons" qui ont misé sur euro tunnel à la première heure pensait, comme toi, que son aspect stratégique allait conduire a une augmentation des actions qui lui étaient adossées. Dire "je savais que ça allait remonter" à posteriori, j'ai envie de te dire que t'avais une chance sur deux. Oui l'entreprise aurait pu couler pour laisser place à une résolution différente du problème qu'eurotunnel resolvait. Et c'est pas tout de dire ça va remonter, à quel moment tu revends?
Non on ne peut pas raisonnablement prévoir l'évolution de titres de créances, si tu es sur du contraire n'investit pas ça t'epargnera des mauvaises surprises. Les produits financiers n'ont pour la plupart aucun lien entre leur prix et leur valeur intrinsèque, ce n'est que des jeux de marché, de confiance et surtout de mimétisme ( car crois bien que la source d'information la moins chère c'est de copier ce que fait le voisin, même si c'est de la m*rde) ce qui conduit à des évolutions incroyablement insensées sur le prix des actions et des obligations.
Pour ce qui est du nucléaire, je vais te contredire. Le nucléaire versus les énergies renouvelables, c'est un phénomène de société. Demain les gens peuvent changer d'avis et se rendre compte que finalement enterrer de l'uranium c'est peut être mieux que de ne pas pouvoir enterrer tout le carbone qu'on rejette dans l'atmosphère. Que produire des panneaux solaires à partir d'énergie provenant de centrales nucléaires ou pire, à charbon pour beaucoup de pays, et avoir un bilan énergétique négatif pour une partie d'entre eux, c'est pas ce que j'appelle du renouvelable. Maitenant c'est une trajectoire d'innovation possible, si demain nos connaissances nous permettent d'accéder à la fusion nucléaire crois moi que tu regretteras tous tes deniers investit dans le renouvelable.
Enfin concernant le bitcoin, les ordinateurs de la blockchain ne sont pas là pour résoudre des calculs pour les entreprises, ils sont là pour sécuriser les transactions en échange d'une petite rémunération. Pour moi ça ne peut pas être un substitut à une monnaie traditionnelle (trop peu liquide, incontrôlée, et mécaniquement destinée à s'apprécier de façon exponentielle dans la mesure où l'offre de monnaie va baisser et la demande augmenter si elle est adoptée). Je ne connais pas le fonctionnement de toutes les cryptomonnaies, mais le bit coin revêt beaucoup plus les conditions d'un actif spéculatif que d'une monnaie d'échange.
Pour ce qui est de l'établissement de la valeur d'une monnaie, j'adore le sujet mais de toutes façons personne ne sera arrivé au bout de ce commentaire donc je vais pas m'étaler plus ^^.

J'aurais aimé avoir ce banquier à l'époque.. ! ^^