Quelle différence entre colonne sèche et humide ?

Proposé par
le

Les colonnes sèches et humides sont deux dispositifs anti-incendie que l'on trouve dans les immeubles et qui permettent aux pompiers d'accéder à de l'eau dans les étages. La colonne humide est en permanence alimentée et sous pression alors que la sèche doit être raccordée par les pompiers à une source.


Tous les commentaires (30)

a écrit : Sauf que les colonnes sèches sont pour la plupart aujourd'hui inutilisables, soit par manque d'entretien, soit parce qu'elles sont encombrées par des objets divers et variés : détritus (sûrement plus pratique que de trouver une poubelle), différents produits destinés à la vente illégale (armes, drogues... Apparemment c'est une bonne cachette... Jusqu'au jour où y a le feu), et d'autres choses inimaginables... Afficher tout Je ne sais pas ou tu habites, mais les colonnes sèches sont entretenues, je suis un de ses gars que tu ne vois pas mais qui contrôle tes colonnes, ton système de desenfumage en general dans ta cage d'escalier, ou les couloirs quand il est mecanique et tes portes coupe feu.
Une colonne pour la tester on vient la mettre sous pression, y'en a qui le font avec un.compresseur mais c'est interdit.
On a un appareil exprès pour ça, tu as juste besoin d'un tuyau "d'arrosage"

On ouvre l'extrémité basse de la colonne a l'aide de clés, qui fonctionne aussi sur les poteaux incendie.

Ensuite on envoie l'eau, on monte la colonne sous pression, environ 8bar.
Ensuite on monte a chaques étages pour vérifier qu'il n'y a aucune fuite au niveau des brasures.

On doit aussi calculer la pression statique et dynamique pour s'assurer du bon fonctionnement mais que sur les poteaux incendie. Sinon t'aurais plus d'appart lol

Il faut juste une arrivé d'eau.
Les pompiers débarque avec un camion qui met la colonne sous pression en quelques secondes.

a écrit : Seulement 3 bars? Sachant que le réseau communal est à 16 bars (en Suisse du moins) pourquoi limiter une colonne humide à 3... Ça n'est pas le même réseau que l'alimentation sanitaire... C'est variable, chez moi j'ai qu'1 bar au robinet mais je vis en altitude et le château d'eau est pas loin et je suis haut par rapport à lui, la norme est de 3 bars en France, mais la norme, ce n'est pas forcément la réalité, c'est comme l'électricité, normalement c'est 220 volts mais avec un multimètre, on a jamais les 220, ca grimpe dès fois à 250 où ça descend a moins de 200.

Si dans votre logement les ampoules pêtent tous les trois mois, c'est que ça dépasse les 240 volts, et pour l'eau c'est pareil. Si vous avez régulièrement des fuites, c'est que la pression monte au delà de 7 bars ou que votre plombier est un trouduku... ^^

a écrit : Une colonne humide, a normalement accès à 120m3 d'eau stocké dans le bâtiment (60m3 par heure) Oui, mais les réservoirs sont fermés, faut ouvrir le robinet par commande à distance où manuellement, comme dans "La tour infernale",De John Guillermin (avec des explosifs^^)

A la fin, ils font péter les réservoirs d'eau (qui alimentent le circuit sec) situés en haut de la tour, ce qui inonde l'immeuble en entier et éteint l'incendie (ce qui est impossible en réalité parce que la flotte ne peut pas traverser les dalles en béton armé des étages et sortira par les fenêtres) et la tour est sauvée.

QUOI? Un spoil d'un film qui a 46 ans???

a écrit : Je ne sais pas ou tu habites, mais les colonnes sèches sont entretenues, je suis un de ses gars que tu ne vois pas mais qui contrôle tes colonnes, ton système de desenfumage en general dans ta cage d'escalier, ou les couloirs quand il est mecanique et tes portes coupe feu.
Une colonne pour la tester on vien
t la mettre sous pression, y'en a qui le font avec un.compresseur mais c'est interdit.
On a un appareil exprès pour ça, tu as juste besoin d'un tuyau "d'arrosage"

On ouvre l'extrémité basse de la colonne a l'aide de clés, qui fonctionne aussi sur les poteaux incendie.

Ensuite on envoie l'eau, on monte la colonne sous pression, environ 8bar.
Ensuite on monte a chaques étages pour vérifier qu'il n'y a aucune fuite au niveau des brasures.

On doit aussi calculer la pression statique et dynamique pour s'assurer du bon fonctionnement mais que sur les poteaux incendie. Sinon t'aurais plus d'appart lol

Il faut juste une arrivé d'eau.
Les pompiers débarque avec un camion qui met la colonne sous pression en quelques secondes.
Afficher tout
Exact, d'ailleurs aujourd'hui les camions pompes des pompiers sont justement équipés de ... pompes, pour prendre l'eau de la ville et la monter en pression pour la faire remonter dans les étages via le circuit sec sinon la pression du réseau normal ne serait pas suffisante pour alimenter les lances à incendie au delà de 50 mètres de hauteur, au mieux, 20 où 30 mètres en général (2 où 3 bars)

a écrit : C'est variable, chez moi j'ai qu'1 bar au robinet mais je vis en altitude et le château d'eau est pas loin et je suis haut par rapport à lui, la norme est de 3 bars en France, mais la norme, ce n'est pas forcément la réalité, c'est comme l'électricité, normalement c'est 220 volts mais avec un multimètre, on a jamais les 220, ca grimpe dès fois à 250 où ça descend a moins de 200.

Si dans votre logement les ampoules pêtent tous les trois mois, c'est que ça dépasse les 240 volts, et pour l'eau c'est pareil. Si vous avez régulièrement des fuites, c'est que la pression monte au delà de 7 bars ou que votre plombier est un trouduku... ^^
Afficher tout
230 V est la tension nominale de ton contrat avec une tolérance +6% -10%
et si tu as producteur photovoltaïque près de chez toi tu seras plus près de 240V

a écrit : J'ai pas dis qu'on pouvais pas les trouver ensemble juste que si la colone humide lâche pour une raison X ou Y (problème d'alimentation électrique par exemple) les pompiers utiliseront la colonne sèche Une colonne humide est utilise en general dans un IGH immeuble de grande hauteur ou des batiments a risque toujours en hauteur. Sinon on lui prefere les RIA robiné incendie armé (sous pression) et en complément un réseau sprinkler lui aussi sous pression.

Les colonnes humides permettent d'avoir une pression équivalente a un poteau incendie sur toute la colonne.il y a un surpresseur au niveau du sous-sol(en general) pour la maintenir sous pression pendant qu'on a besoin de la colonne humide donc lorsque les pompiers sont là pour s'en servir.
Donc la pompe ou le surpresseur d'une part est vérifié et a une garantie de marche de 6mois apres verif et n'est pas utilisé h24 7j/7, dans les igh il doit y avoir plusieurs reservoir d'eau disponible, et c'est l'eau des réservoirs qu'on met sous pression.

Dans la vérification d'une colonne humide, on est obligé de mesurer la pression statique et dynamique.

J'espère avoir repondu a ta question.

Ps : Les vérifications incendie on déconne pas avec ça, on fait du préventif, on a un doute sur le fonctionnement, on change. On a pas droit a l'erreur, sinon le jour J c'est des morts et un technicien en prison.

a écrit : 230 V est la tension nominale de ton contrat avec une tolérance +6% -10%
et si tu as producteur photovoltaïque près de chez toi tu seras plus près de 240V
Eh bien viens chez moi avec un multimètre, au compteur j'ai peut être du "nominal" mais sur la prise de machine à laver j'ai mesuré 257 volts, ça m'a couté une machine à laver d'ailleurs (c'est pour ça que j'ai collé un multimètre dans les trous mais c'était trop tard, la machine est décédée^^), mais ce n'est pas le problème d'EDF, c'est le problème que mon proprio est un gros radin (men fous je vais au lavomatic maintenant et j'ai un onduleur pour mon ordi^^), mais ceci est une autre histoire.
La suite au prochain numéro de: L'extraordinaire vie de Nicomputer...) ^^