Le grand-père de Poutine a approché Staline et Lénine

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Autant certaines de tes anecdotes sont pertinentes et intéressante autant celle-ci me laisse dubitatif et mensongère.
Dire que le grand-père était proche des cercles du pouvoir car cuisinier est peu pertinent voir inexact. Il était peut-être proche physiquement (et encore rien ne prouve quil ai croisé un haut dirigeant) mais certainement pas en terme de position politique.
Par contre dire que Vladimir n est pas le premier à sajourner au Kremlin est déjà plus réaliste.

Posté le

android

(104)

Répondre

a écrit : Autant certaines de tes anecdotes sont pertinentes et intéressante autant celle-ci me laisse dubitatif et mensongère.
Dire que le grand-père était proche des cercles du pouvoir car cuisinier est peu pertinent voir inexact. Il était peut-être proche physiquement (et encore rien ne prouve quil ai croisé un haut di
rigeant) mais certainement pas en terme de position politique.
Par contre dire que Vladimir n est pas le premier à sajourner au Kremlin est déjà plus réaliste.
Afficher tout
Je pense qu'il faut surtout voir là une formulation qui veut nous faire passer de l'étonnement et la surprise à "un petit sourire en coin". Certes son grand-père n'était pas au plus haut de l'organigramme soviétique mais il était cuisinier dans la datcha de Staline, à savoir sa maison de campagne: c'était pas non plus un commis de cuisine quelconque travaillant au Kremlin.

D'ailleurs le grand-père en question était cuisinier des Romanov auparavant :)

Sacré Vladimir... Issu d'un milieu très modeste, sa fortune aujourd'hui serait de 40 milliards de dollars, soit la 5ème de la planète... Quand on sait qu'il n'a jamais été "que" fonctionnaire ou élu, on se dit que la fonction publique payait sacrément bien en URSS et aujourd'hui en Russie :) A moins que... "Corruption", vous avez dit corruption ? OK mais alors là on a affaire à un pro, un seigneur, une pointure... :)


Tous les commentaires (29)

Comment passer de cuisinier à chef d état en 2 générations

Posté le

android

(7)

Répondre

Autant certaines de tes anecdotes sont pertinentes et intéressante autant celle-ci me laisse dubitatif et mensongère.
Dire que le grand-père était proche des cercles du pouvoir car cuisinier est peu pertinent voir inexact. Il était peut-être proche physiquement (et encore rien ne prouve quil ai croisé un haut dirigeant) mais certainement pas en terme de position politique.
Par contre dire que Vladimir n est pas le premier à sajourner au Kremlin est déjà plus réaliste.

Posté le

android

(104)

Répondre

a écrit : Autant certaines de tes anecdotes sont pertinentes et intéressante autant celle-ci me laisse dubitatif et mensongère.
Dire que le grand-père était proche des cercles du pouvoir car cuisinier est peu pertinent voir inexact. Il était peut-être proche physiquement (et encore rien ne prouve quil ai croisé un haut di
rigeant) mais certainement pas en terme de position politique.
Par contre dire que Vladimir n est pas le premier à sajourner au Kremlin est déjà plus réaliste.
Afficher tout
Je pense qu'il faut surtout voir là une formulation qui veut nous faire passer de l'étonnement et la surprise à "un petit sourire en coin". Certes son grand-père n'était pas au plus haut de l'organigramme soviétique mais il était cuisinier dans la datcha de Staline, à savoir sa maison de campagne: c'était pas non plus un commis de cuisine quelconque travaillant au Kremlin.

D'ailleurs le grand-père en question était cuisinier des Romanov auparavant :)

Sacré Vladimir... Issu d'un milieu très modeste, sa fortune aujourd'hui serait de 40 milliards de dollars, soit la 5ème de la planète... Quand on sait qu'il n'a jamais été "que" fonctionnaire ou élu, on se dit que la fonction publique payait sacrément bien en URSS et aujourd'hui en Russie :) A moins que... "Corruption", vous avez dit corruption ? OK mais alors là on a affaire à un pro, un seigneur, une pointure... :)

a écrit : Sacré Vladimir... Issu d'un milieu très modeste, sa fortune aujourd'hui serait de 40 milliards de dollars, soit la 5ème de la planète... Quand on sait qu'il n'a jamais été "que" fonctionnaire ou élu, on se dit que la fonction publique payait sacrément bien en URSS et aujourd'hui en Russie :) A moins que... "Corruption", vous avez dit corruption ? OK mais alors là on a affaire à un pro, un seigneur, une pointure... :) Afficher tout J'ai du mal à croire que la 5ème fortune mondiale n'ait "que" 40 milliars de dollars, est-ce que tu as une source ?

a écrit : Autant certaines de tes anecdotes sont pertinentes et intéressante autant celle-ci me laisse dubitatif et mensongère.
Dire que le grand-père était proche des cercles du pouvoir car cuisinier est peu pertinent voir inexact. Il était peut-être proche physiquement (et encore rien ne prouve quil ai croisé un haut di
rigeant) mais certainement pas en terme de position politique.
Par contre dire que Vladimir n est pas le premier à sajourner au Kremlin est déjà plus réaliste.
Afficher tout
Et donc, etre cuisinier de deux chefs d'état ne facilite pas un peu les choses ?
Ah ben tiens, justement si, son petit fils est président et comme cité plus haut dans les plus grosses fortunes mondiales.

A partir du moment ou tu as un pied dans la place, que tu sois conseiller ou laveur de carreaux, tu vois passer du beau monde, donc tu te fais des contacts, et oui, tu es proche des cercles du pouvoir physiquement ET politiquement.

Surtout que la cuisine et l'art culinaire ont toujours été une institution au sein des gouvernements de tous les pays. C'est une vitrine. Donc prestigieux.

a écrit : Et donc, etre cuisinier de deux chefs d'état ne facilite pas un peu les choses ?
Ah ben tiens, justement si, son petit fils est président et comme cité plus haut dans les plus grosses fortunes mondiales.

A partir du moment ou tu as un pied dans la place, que tu sois conseiller ou laveur de carre
aux, tu vois passer du beau monde, donc tu te fais des contacts, et oui, tu es proche des cercles du pouvoir physiquement ET politiquement.

Surtout que la cuisine et l'art culinaire ont toujours été une institution au sein des gouvernements de tous les pays. C'est une vitrine. Donc prestigieux.
Afficher tout
La source dit "l un des cuisiniers".
Avec cette logique tous les fils de cuisiniers finissent président ou chef du gouvernement.
Il ne faut pas chercher un lien de causalité la ou il y a un simple hasard.
Et je maintiens que l anecdote induit en erreur. Il y a des différences entre : être près de (à côté de), côtoyer (à prouver car je doute que le président d un pays connaisse tous les cuistots et joue aux cartes avec), faire parti d un cercle.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Et donc, etre cuisinier de deux chefs d'état ne facilite pas un peu les choses ?
Ah ben tiens, justement si, son petit fils est président et comme cité plus haut dans les plus grosses fortunes mondiales.

A partir du moment ou tu as un pied dans la place, que tu sois conseiller ou laveur de carre
aux, tu vois passer du beau monde, donc tu te fais des contacts, et oui, tu es proche des cercles du pouvoir physiquement ET politiquement.

Surtout que la cuisine et l'art culinaire ont toujours été une institution au sein des gouvernements de tous les pays. C'est une vitrine. Donc prestigieux.
Afficher tout
Faut arrêter la masturbation intellectuelle. Il y avait littéralement des centaines d'employés aussi sinon plus proches physiquement de Staline que ce cuisinier, tu penses qu'on leur demandait leur avis sur la géopolitique ou qu'ils taillaient la bavette à tous les leaders politiques qu'ils croisaient ?
Tu crois que les centaines d'employés de l'Elysée aujourd'hui se font des contacts pour placer leurs enfants en lavant la moquette ou en changeant les ampoules ?

Jusqu'à preuve du contraire, il n'y a strictement aucun rapport entre la position de cet ancêtre et la place de Vladimir Poutine aujourd'hui, et cette anecdote n'a pas pour d'autre but que de faire sourire comme disait quelqu'un plus haut, il n'y a rien de vraiment informatif là-dedans.

a écrit : J'ai du mal à croire que la 5ème fortune mondiale n'ait "que" 40 milliars de dollars, est-ce que tu as une source ? Ça doit être avec l'argent légal et "officiel", donc les barons de cartels, mafieux, traffiquants, ripoux... sont exclus de ce classement.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : J'ai du mal à croire que la 5ème fortune mondiale n'ait "que" 40 milliars de dollars, est-ce que tu as une source ? Une des sources de l'anecdote... C'est ce qu'elle dit.

a écrit : Faut arrêter la masturbation intellectuelle. Il y avait littéralement des centaines d'employés aussi sinon plus proches physiquement de Staline que ce cuisinier, tu penses qu'on leur demandait leur avis sur la géopolitique ou qu'ils taillaient la bavette à tous les leaders politiques qu'ils croisaient ?
Tu crois que les centaines d'employés de l'Elysée aujourd'hui se font des contacts pour placer leurs enfants en lavant la moquette ou en changeant les ampoules ?

Jusqu'à preuve du contraire, il n'y a strictement aucun rapport entre la position de cet ancêtre et la place de Vladimir Poutine aujourd'hui, et cette anecdote n'a pas pour d'autre but que de faire sourire comme disait quelqu'un plus haut, il n'y a rien de vraiment informatif là-dedans.
Afficher tout
Et le grand pere avait la possibilité de faire des passes droits lors de la 2eme GM pour son fils et sa femme (les parents de Vladimir) ce qu'ils ont refusés pour ne pas se déshonorer.
Ce qui montre (je dis "montre" pas "prouve pour ne pas être à nouveau taxé d'onanisme qui plait tant aux détracteurs pauvres en arguments) que le grand pere connaissait quand meme du beau monde.

Pour ce qui est de tes ampoules de l'Elysée je te prie de croire que les "ouvertures de marché" se font d'abord entre copains avant d'être publiée. Si tu as l'oreille qui traine et le bras long, c'est gagné.

Mais bon j'arrete là les extrapolations, on a pas le droit de rêver ici...

Dans les années 50, ils ce sont réfugier au Québec, où ils ont importé le fameux plat qui porte leur nom

a écrit : Sacré Vladimir... Issu d'un milieu très modeste, sa fortune aujourd'hui serait de 40 milliards de dollars, soit la 5ème de la planète... Quand on sait qu'il n'a jamais été "que" fonctionnaire ou élu, on se dit que la fonction publique payait sacrément bien en URSS et aujourd'hui en Russie :) A moins que... "Corruption", vous avez dit corruption ? OK mais alors là on a affaire à un pro, un seigneur, une pointure... :) Afficher tout Sacré Vladimir pour sûr. Cet homme est fascinant vu de notre petit point de vue d’Européens.
Corruption, peut-être. En tout cas, en termes de charisme, il met à l’amende la plupart des chefs d’états européens avec leur charisme d’huître et je crois que les Russes l’aiment pour cela (pas les Moscovites certes). Sa réputation d’homme fort n’est plus à faire même si elle est « virtuelle ». Son bilan en tant que président sur une vingtaine d’années n’est ni mauvais ni glorieux en termes de chiffres.

a écrit : Et le grand pere avait la possibilité de faire des passes droits lors de la 2eme GM pour son fils et sa femme (les parents de Vladimir) ce qu'ils ont refusés pour ne pas se déshonorer.
Ce qui montre (je dis "montre" pas "prouve pour ne pas être à nouveau taxé d'onanisme qui plait tant aux
détracteurs pauvres en arguments) que le grand pere connaissait quand meme du beau monde.

Pour ce qui est de tes ampoules de l'Elysée je te prie de croire que les "ouvertures de marché" se font d'abord entre copains avant d'être publiée. Si tu as l'oreille qui traine et le bras long, c'est gagné.

Mais bon j'arrete là les extrapolations, on a pas le droit de rêver ici...
Afficher tout
Il parait que le cuisinier de M. Balkany roule en Porsche 918 Spyder.

Je ne juge pas de la qualité de cette anecdote, car même si de prime abord elle ne paraît pas très significative, moi, elle m'interpelle.
Quand on connaît la paranoïa de Staline, on peut penser que son personnel était trié sur le volet.
Ceci me laisse penser qu'il devait avoir confiance en ses cuisiniers et donc à Spiridon Poutine. De là à penser que ce Monsieur fût en bons termes avec Staline, Lenine et par voie de conséquences avec les apparatchiks il y a peu.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Il parait que le cuisinier de M. Balkany roule en Porsche 918 Spyder. Son cuisinier je sais pas mais les employés municipaux débauchés pour s'occuper de ses villas se portent treees bien ;)
Mais là on s'eloigne du débat : corruption =/= petit coup de pouce

a écrit : Autant certaines de tes anecdotes sont pertinentes et intéressante autant celle-ci me laisse dubitatif et mensongère.
Dire que le grand-père était proche des cercles du pouvoir car cuisinier est peu pertinent voir inexact. Il était peut-être proche physiquement (et encore rien ne prouve quil ai croisé un haut di
rigeant) mais certainement pas en terme de position politique.
Par contre dire que Vladimir n est pas le premier à sajourner au Kremlin est déjà plus réaliste.
Afficher tout
Quel pinailleur... ""proche du pouvoir" est une formule, on a bien compris que le mec était que cuisinier... L'info c'est qu'il a son pépé qui était cuisinier au kremlin sous lenine-staline point final.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Son cuisinier je sais pas mais les employés municipaux débauchés pour s'occuper de ses villas se portent treees bien ;)
Mais là on s'eloigne du débat : corruption =/= petit coup de pouce
Je ne suis pas certain que le juge fera la distinction pour les chefs d’accusation.

a écrit : Sacré Vladimir pour sûr. Cet homme est fascinant vu de notre petit point de vue d’Européens.
Corruption, peut-être. En tout cas, en termes de charisme, il met à l’amende la plupart des chefs d’états européens avec leur charisme d’huître et je crois que les Russes l’aiment pour cela (pas les Moscovites certes). S
a réputation d’homme fort n’est plus à faire même si elle est « virtuelle ». Son bilan en tant que président sur une vingtaine d’années n’est ni mauvais ni glorieux en termes de chiffres. Afficher tout
"Charisme", tu vois ça comme ça ? Je ne crois pas que ce soit le mot pour qualifier ce cher (très "cher" ! :) Vladimir... Je n'ai jamais vu un sourir sur le visage de cet homme :) Il doit rigoler quand il se pince celui-là !
"Fascinant", oui... "puissant" aussi, mais ayant du charisme, non, je ne vois pas.
Et le "peut-être" sur la corruption me paraît peu adapté également :) Ou sinon il faut expliquer comment, parti de rien, n'ayant hérité de rien, avec un salaire de fonctionnaire du KGB puis de Président, il a pu arriver à amasser 40 milliards de dollars ! J'ai beau additionner de très beaux et très hauts salaires pendant sa carrière, je suis loin, mais alors très très loin, du compte :) Même Balkani, dont certains parlent ici, est un enfant de coeur à côté : il lui faudrait 100 vies au moins pour arriver à égaler le "boss" Vladimir :)

a écrit : J'ai du mal à croire que la 5ème fortune mondiale n'ait "que" 40 milliars de dollars, est-ce que tu as une source ? Oui dans son jardin pour arroser les fleurs !