Le rôle des abeilles dans une colonie est déterminé par leur âge

Proposé par
le
dans

Chez les abeilles, l'âge est prépondérant dans la répartition des tâches. De 0 à 6 jours, elles nettoient la ruche. De 7 à 12 jours, elles nourrissent les larves. De 12 a 21 jours, elles sculptent les rayons. Enfin, de 22 jours jusqu’à leur mort, elles butinent le pollen des fleurs.

D’autres tâches plus spécifiques existent et sont effectuées à tour de rôle suivant l’âge des abeilles comme les intendantes, les dames d’honneur, les ventileuses, les chimistes, les gardiennes, etc.


Tous les commentaires (52)

a écrit : Fascinant ...
Et alors comment expliquer que c'est seulement la nourriture qui va influer sur le sexe et le développement de la larve ?
Et est ce que si ont nourrissait nous même ces larves on pourrait choisir de faire que des reines en les nourrissant plus ?
Je ne pense pas que l'on soit apte à nourrir nous mémé les larves
Mais pour faire que des reines il existe des techniques oui
Mais ca reste le travail des abeilles ;)

a écrit : D’ailleurs, elles sont appelées reines, mais ne dirigent rien du tout. Elles ne font que pondre toute leur vie.
Pour les faux-bourdons, ils font justement de ruche en ruche chercher une jeune reine vierge afin de favoriser le brassage génétique.

Le faux-bourdon n’a effectivement pas de dard, ni
de glandes pour sécréter la cire, ni de structure de récupération du pollen. Par contre, ils sont plus gros, plus endurants, plus musclés, avec de plus grands yeux et une meilleure vue, des antennes plus grandes et plus réceptives afin de réussir un accouplement en vol.

À ne pas confondre avec le bourdon qui est une autre espèce d’insecte vivant en colonie et possédant également une reine.
Afficher tout
Les mâles ne vont pas vraiment de ruches en ruches pour feconder les reines.
Il y a un rendez-vous de donné ( on ne sais pas trop comment... ) et il en vient de partout pour le vol nuptiale ( unique fois de sa vie qu'elle vole sauf en cas de division de la ruche )

a écrit : Les mâles ne vont pas vraiment de ruches en ruches pour feconder les reines.
Il y a un rendez-vous de donné ( on ne sais pas trop comment... ) et il en vient de partout pour le vol nuptiale ( unique fois de sa vie qu'elle vole sauf en cas de division de la ruche )
Heu la séparation d'une ruche ne se fait-il pas lorsqu'une nouvelle reine arrive à maturité, qu'elle quitte la ruche en emportant une partie des ouvrières ? Et c'est durant cet essaimage qu'à lieu le vol nuptial...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je ne pense pas que l'on soit apte à nourrir nous mémé les larves
Mais pour faire que des reines il existe des techniques oui
Mais ca reste le travail des abeilles ;)
Donnez vous à vos abeilles un substrat sucré ou vous leur laissez une partie du miel ?
J’ai toujours trouvé dommage de prendre la totalité du miel et de donner des substituts de nourriture même si je comprend l’aspect économique du procédé.

Un peu de poésie, avec un poème sur les abeilles que j'ai écrit il y a 3 ans pour mes élèves de CE1:

Petite Abeille

De fleur en fleur, petite Abeille 
Tu virevoltes au gré du vent 
Pour butiner sous le soleil 
Des longs et beaux jours de printemps. 

Jour après jour, joyeusement, 
Tu pars accomplir ta mission ; 
Ton dur labeur, heureusement, 
Assure la pollinisation. 

De bon pollen et de nectar 
Tu te régales et te délectes ; 
Tu peux couvrir plusieurs hectares 
Pour mener à bien ta collecte. 

Les Bâtisseuses sont à la ruche, 
Les Butineuses reviennent gaiement 
D’un long chemin semé d’embuches 
Nourrir la Reine qui les attend. 

De fleur en fleur, jolie Abeille 
Tu vas et viens pour butiner, 
Et nous faire don de ta merveille : 
Un gouteux miel blond et doré.

Posté le

android

(18)

Répondre

a écrit : Donnez vous à vos abeilles un substrat sucré ou vous leur laissez une partie du miel ?
J’ai toujours trouvé dommage de prendre la totalité du miel et de donner des substituts de nourriture même si je comprend l’aspect économique du procédé.
On laisse le miel du corps de la ruche pour les abeilles, seul le miel des réhausses est collecté. On met un pain de sucre ou autre chose l'hiver au cas ou il manque de réserves de miel, ce n'est pas facile à déterminer...
Suivant le poids de la ruche on arrive à savoir à peu près mais c'est pour assurer le coup...

a écrit : Heu la séparation d'une ruche ne se fait-il pas lorsqu'une nouvelle reine arrive à maturité, qu'elle quitte la ruche en emportant une partie des ouvrières ? Et c'est durant cet essaimage qu'à lieu le vol nuptial... Si, c'est ca.
Et c'est la "vieille" reine qui part, alors elle se prépare, perds du poids ( car sinon après le vol nuptiale, elle grossit et ne peut plus voler ) et s'en va.

Toute une vie consacrée au travail dès la naissance...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Donnez vous à vos abeilles un substrat sucré ou vous leur laissez une partie du miel ?
J’ai toujours trouvé dommage de prendre la totalité du miel et de donner des substituts de nourriture même si je comprend l’aspect économique du procédé.
Les deux, au moment de la récolte de miel je ramasse "que" le miel dans les hausses (étages) et je leur laisse le miel dans les corps (la base de la ruche, le bas)
Mais selon les colonies il faut quand même leur donner du sucre sous forme liquide sirop de sucre (avant les périodes de froid) ou pâte: "candi", pour passer l'hiver.
Je leur donne également du sirop au printemps pour éviter des manques de nourriture pendant la "phase de développement" qui pourrait être très problématique et pour sa survie et pour la future récolte

a écrit : Les deux, au moment de la récolte de miel je ramasse "que" le miel dans les hausses (étages) et je leur laisse le miel dans les corps (la base de la ruche, le bas)
Mais selon les colonies il faut quand même leur donner du sucre sous forme liquide sirop de sucre (avant les périodes de froid) ou pâte: &qu
ot;candi", pour passer l'hiver.
Je leur donne également du sirop au printemps pour éviter des manques de nourriture pendant la "phase de développement" qui pourrait être très problématique et pour sa survie et pour la future récolte
Afficher tout
Ok donc même en ne prenant qu’une partie du miel, un apport en sucre est nécessaire pour pérenniser la ruche. Il semble donc impossible de faire autrement finalement. Merci pour les infos.

Sur une échelle de 0 à 22 :
De 0 à 6, elles nettoient la ruche
De 7 à 12, elles nourrissent les larves
De 12 à 21, elles sculptent les rayons
Et seulement à 22, elles butinent le pollen

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Si, c'est ca.
Et c'est la "vieille" reine qui part, alors elle se prépare, perds du poids ( car sinon après le vol nuptiale, elle grossit et ne peut plus voler ) et s'en va.
Désolé j'avais pas vu que tu avais deja répondu a tybs
Et pour compléter ta réponse car je suis pas sûr que c'est bien clair pour tout le monde
La vieille reine essaime généralement avant que les nouvelles reines naissent puis la nouvelle reine vierge qui a pris le pouvoir dans la ruche fait son vol de fécondation quelques jours après sa naissance
Les fécondations se déroulent dans zones ou les mâles se regroupent pour voler "en groupes" on appelle ça une congrégation
J'ai lu en diagonale mais il me semble que ce site explique plus en détail si il y a des curieux ;)
apihappy.fr/apiculture-abeille/37-les-congregations-de-males-faux-bourdons-chez-l-abeille
Cela a deja été dit mais il se peut aussi que les abeilles décident de changer leur reines car elle est trop vieillissante dans ce cas elle est généralement tuée par la nouvelle reine qui prend le pouvoir on appelle ça une supersédure
Mais il peut également arriver, dans de rares cas, que la veille reine et la nouvelle se côtoient un petit temps dans la même colonie

a écrit : Ok donc même en ne prenant qu’une partie du miel, un apport en sucre est nécessaire pour pérenniser la ruche. Il semble donc impossible de faire autrement finalement. Merci pour les infos. De rien ;)
Oui je vois pas comment cela pourrait être possible autrement
A moins de tout leur laisser... et quand bien même cela ne fonctionnerait pas forcément car il y a des ruches qui sur une saison ne vont rien produire du tout (si elles ont eu un problème du genre manque de nourriture important pendant une période ou même essaimage)
Et d'autres ruches qui vont "tellement" produisent qu'elles vont stocker trop de miel dans le corps (en bas) et bloquer la ponte de la reine
Sur certaines miellées les ruches ressortent avec très peu de couvaim que si l'apiculteur ne dégage pas du miel pour faire de la place la reine ne pondra pas assez d'abeilles pour pouvoir passer l'hiver
Et cela peut être un risque pour la colonie de mortalité (lié à d'autres facteurs toujours)
Mais si la colonie est trop faible a l'automne il y a peu de chance qu'elle passe l'hiver ... :/

a écrit : J'ai un terrain de 3000 m2 que j'aime à laisser semi-sauvage (sauf autour de la baraque évidement), c'est blindé de fleurs au printemps et en automne et le fait de couper ce qui est sec juste en été quand toutes les herbes ont cramé aide à la repousse (et en plus ça fait un paillage naturel)
Bon ç
a a quand même un inconvénient, c'est un peu le souk niveau bestioles chez moi mais c'est plus moche que méchant quoi. ^^

Les abeilles aiment les prairies, les terrains de golf, c'est pas trop leur truc.

Pour l'anecdote, il me semble que la gelée royale c'est surtout bourré d'hormones, d'où leur distribution au compte-goûte pour décider de ce qui va naître dans l'alvéole alors que comme dit plus haut chez les fourmis c'est décidé un peu avant la ponte par la reine. Le miel par contre est le seul aliment (avec le blanc d'oeuf) qui est 100% assimilable par l'organisme des abeilles et le notre, c'est un peu le supercarburant de la nature, et en plus y'a des antibiotiques dedans, pour les maladies de peu, ca marche plutôt bien d'ailleurs (l'eczéma par exemple)

Au passage, l'abeille est le seul insecte qu'on élève pour le faire bosser. ;)
Afficher tout
Tu oublies le fameux bombyx du mûrier (les vers à soie) qu'on élève aussi afin de le faire bosser !

Je suis impatient de voir une abeille butiner pour pouvoir étaler ma culture et dire "hmm, je suis sûr qu'elle a plus de 22 jours cette abeille"

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : J'ai un terrain de 3000 m2 que j'aime à laisser semi-sauvage (sauf autour de la baraque évidement), c'est blindé de fleurs au printemps et en automne et le fait de couper ce qui est sec juste en été quand toutes les herbes ont cramé aide à la repousse (et en plus ça fait un paillage naturel)
Bon ç
a a quand même un inconvénient, c'est un peu le souk niveau bestioles chez moi mais c'est plus moche que méchant quoi. ^^

Les abeilles aiment les prairies, les terrains de golf, c'est pas trop leur truc.

Pour l'anecdote, il me semble que la gelée royale c'est surtout bourré d'hormones, d'où leur distribution au compte-goûte pour décider de ce qui va naître dans l'alvéole alors que comme dit plus haut chez les fourmis c'est décidé un peu avant la ponte par la reine. Le miel par contre est le seul aliment (avec le blanc d'oeuf) qui est 100% assimilable par l'organisme des abeilles et le notre, c'est un peu le supercarburant de la nature, et en plus y'a des antibiotiques dedans, pour les maladies de peu, ca marche plutôt bien d'ailleurs (l'eczéma par exemple)

Au passage, l'abeille est le seul insecte qu'on élève pour le faire bosser. ;)
Afficher tout
Et le ver à soie ?

Donc, le 12ème jour, l'abeille nourrit les larves ET sculpte les rayons ?
Ma réflexion peut paraitre puérile mais vu la "courteté" d'une vie d'abeille, cela me parait important.