Les camps de concentration furent parfois inaugurés en grande pompe

Proposé par
le
dans

Tous les camps de concentration allemands ne furent pas ouverts confidentiellement : le camp de Dachau eut droit à une conférence de presse lors de son ouverture, le 20 mars 1933. Des journalistes étrangers purent poser leurs questions à Himmler, chargé de l'inauguration.

Ces camps ne furent pas dénoncés au premier abord car ils étaient au départ surtout destinés aux personnes se rapprochant du communisme, mouvement de pensée très réprimandé dans les pays occidentaux.


Tous les commentaires (52)

a écrit : Je crois me souvenir d'une opération discrète d'élimination systématique des handicapés du Reich pour cause d'improductivité. L'église catholique protesta et l'affaire fut arrêtée car ça provoquait l'émoi Je croyais que l'église catholique était plus ou moins toléré par le Reich ? Je veux dire par là qu'ils n'avaient aucun pouvoir de décision.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Detail veut aussi dire sans importance. Et c'est sûrement là que le bas blesse Le bât

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Detail veut aussi dire sans importance. Et c'est sûrement là que le bas blesse Ça c'est la masse sans instruction qui a pris au fil du temps, le mot détail pour "sans importance" alors qu'ils signifient une partie d'un ensemble.
L'idiot déforme tout et derrière le génie est blâmé. C'est là que le bas blesse.
Pour nous amoureux de la langue française

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ça c'est la masse sans instruction qui a pris au fil du temps, le mot détail pour "sans importance" alors qu'ils signifient une partie d'un ensemble.
L'idiot déforme tout et derrière le génie est blâmé. C'est là que le bas blesse.
Pour nous amoureux de la langue française
Le bât

Posté le

android

(12)

Répondre

Oui, Et ça à fait fürher, tous les journalistes sont venus l'interwiewer.


(Désolé pour cette très mauvaise blague...)

a écrit : Le probleme du negationnisme est en fait que des faits prouvés et reels sont niés.
Dans certains cas cela ne pose pas de peobleme, comme tu le dis chacun son opinion.
Dans le cas de la seconde guerre mondiale, ce qui est effrayant cest qu enormement de complices aux atrocites etaient des personnes normale
s. Je narrive pas à me souvenir du titre, mais il y a un ecrivain francais qui a ecrit au sujet de son grand pere qui etait un grand collaborateur et pourtant etait considere comme un heros dans sa famille et par la societe. Ce livre denonce le fait que ce n etaient pas que les grands mechants typiques qui ont commis les horreurs de guerre.
Cetait le tout un chacun.
Et nier la shoah cest en fait prendre le risque de retomber dans ces erreurs du passé, de minimiser lampleur que peut avoir telle ou telle action.
Garder à lesprit que cest un monde moderne, civilisé, et pas les huns ou quelqu autre peuple sauvagement assassin qui a perpetré ces actes inhumains. Et que lhumanité n a pas suffisamment changé depuis pour que ce soit quelque chose dimpossible à reproduire. Et donc oui, cest tout ce qui nous reste pour empecher ceci de recommencer. Garder dans la memoire de tous que ce quon pensait impensable sest realisé.
Pour ceux qui veulent reelement saisir lampleur de lhorreur, je vous invite à visiter majdanek, camp extremement cru et choquant, à mon sens bien plus qu auschwitz car moins detruit par les allemands. Il me semble de concentration et non d extermination, si je me souviens bien.
Ensuite pour repondre à un com plus haut, les camps de concentrations netaient certes pas pour lextermination massive, mais le taux de mortalité et les tortures les tiennent bien eloignees des prisons politiques ou meme "simplement" racistes.
Desolee pour le pave, jespere que ca aidera les gens à comprendre le pourquoi de cette extra sensibilité sur ke sujet. Visitez les camps et vous ce besoin de se battre pour ne pas effacer ces verites.
Afficher tout
Le négationnisme peut aussi être le fait de ne diffuser que des histoires sur la shoah, et sur la guerre 39-45, et oublier tous les autres génocides à travers le monde et le temps...non?

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Ça c'est la masse sans instruction qui a pris au fil du temps, le mot détail pour "sans importance" alors qu'ils signifient une partie d'un ensemble.
L'idiot déforme tout et derrière le génie est blâmé. C'est là que le bas blesse.
Pour nous amoureux de la langue française
Et pourtant la personne mal intentionnée qui a utilisé ce mot, l’a effectivité utilisé afin de réduire le fait le plus marquant de la seconde guerre dans la mémoire collective à un épisode sans importance de ladite guerre. Comme si le massacre de 6 millions de personnes, leur assassinat, en raison de leur religion, culture, sexualité ou raison sociale, équivalait à autant de morts dans des bombardements. C’est tragique dans les deux cas. Et ni l’un ni l’autre ne sont des détails de la guerre dans la mémoire collective. La langue « française » n’est qu’une excuse...

a écrit : Ça c'est la masse sans instruction qui a pris au fil du temps, le mot détail pour "sans importance" alors qu'ils signifient une partie d'un ensemble.
L'idiot déforme tout et derrière le génie est blâmé. C'est là que le bas blesse.
Pour nous amoureux de la langue française
Ce n'est pas aussi simple que tu le dis : d'après le Larousse, une des définitions du mot "détail" évoque bien une "importance secondaire", et pas seulement une partie d'un tout : www.larousse.fr/dictionnaires/francais/d%C3%A9tail/24748

En passant, se permettre de qualifier de《masse sans instruction》ou d'《idiot》 toute personne en désaccord sur une nuance de sens somme toute assez fine, tout en écrivant dans le même commentaire "le bas blesse" au lieu de "le bât blesse", c'est d'une certaine ironie pour un amoureux de la langue française.
Mieux vaut commencer par balayer devant sa porte avant de se permettre ce genre de critique.

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Le négationnisme peut aussi être le fait de ne diffuser que des histoires sur la shoah, et sur la guerre 39-45, et oublier tous les autres génocides à travers le monde et le temps...non? 1. L histoire la plus utile pour mieux aller de l'avant est la plus recente. Parce quon y etudie les comportements qui sont ceux des hommes nous ressemblant le plus dans les temps midernes.
2. Si un professeur duniversité enseigne lhistoire sans parler de la shoah, personne ne parlera de negationnisme. Cest sil en parle pour dire quelle n a jamais existé.
Donc j'ai du mal à voir le rapport avec le fait de ne pas parler des genocides à travers le temps...
Quant aux genocides à travers le monde actuels, ils sont commis dans des pays où l acces aux medias est impossible, donc cest assez difficile d'en parler..

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Pour le côté effrayant de la chose, "des personnes normales" ont commis des atrocités,je t'invite à taper "expérience de Milgram" sur youtube et à te renseigner dessus.
Elle a été démontrée comme modèle plausible à la réalisation d'actes atroces par une partie de la population "
normale".
Pour ceux à qui cela ne parle pas,l'expérience de Milgram démontre le fait que sous l'autorité d'une institution, ou d'une personne qui est légitime aux yeux du sujet testé, celui-ci va réaliser des actes qu'il n'aurait jamais réalisé de son propre chef, et poursuivre ceux ci même si cela est contraire à ses propres valeurs. On retrouve une part constante d'environ 63% des personnes qui effectuent les actes même si ceux ci sont contraire à leurs principes
.Initialement Milgram,c'était un médecin(autorité légitime) qui demandait au sujet testé d'envoyer des décharges électriques à un autre sujet (complice) dans le cadre d'une expérience sur la mémorisation). L'experience a depuis été transposée plusieurs fois à d'autres modèles mais toujours avec le même résultat effrayant. 63%...
Afficher tout
Pour appuyer tes propos, regarde le film "la vague" il est effectivement prouvé que ce scénario peut se reproduire

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Le probleme du negationnisme est en fait que des faits prouvés et reels sont niés.
Dans certains cas cela ne pose pas de peobleme, comme tu le dis chacun son opinion.
Dans le cas de la seconde guerre mondiale, ce qui est effrayant cest qu enormement de complices aux atrocites etaient des personnes normale
s. Je narrive pas à me souvenir du titre, mais il y a un ecrivain francais qui a ecrit au sujet de son grand pere qui etait un grand collaborateur et pourtant etait considere comme un heros dans sa famille et par la societe. Ce livre denonce le fait que ce n etaient pas que les grands mechants typiques qui ont commis les horreurs de guerre.
Cetait le tout un chacun.
Et nier la shoah cest en fait prendre le risque de retomber dans ces erreurs du passé, de minimiser lampleur que peut avoir telle ou telle action.
Garder à lesprit que cest un monde moderne, civilisé, et pas les huns ou quelqu autre peuple sauvagement assassin qui a perpetré ces actes inhumains. Et que lhumanité n a pas suffisamment changé depuis pour que ce soit quelque chose dimpossible à reproduire. Et donc oui, cest tout ce qui nous reste pour empecher ceci de recommencer. Garder dans la memoire de tous que ce quon pensait impensable sest realisé.
Pour ceux qui veulent reelement saisir lampleur de lhorreur, je vous invite à visiter majdanek, camp extremement cru et choquant, à mon sens bien plus qu auschwitz car moins detruit par les allemands. Il me semble de concentration et non d extermination, si je me souviens bien.
Ensuite pour repondre à un com plus haut, les camps de concentrations netaient certes pas pour lextermination massive, mais le taux de mortalité et les tortures les tiennent bien eloignees des prisons politiques ou meme "simplement" racistes.
Desolee pour le pave, jespere que ca aidera les gens à comprendre le pourquoi de cette extra sensibilité sur ke sujet. Visitez les camps et vous ce besoin de se battre pour ne pas effacer ces verites.
Afficher tout
Des gens très bien d'Alexandre Jardin ;)

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Le probleme du negationnisme est en fait que des faits prouvés et reels sont niés.
Dans certains cas cela ne pose pas de peobleme, comme tu le dis chacun son opinion.
Dans le cas de la seconde guerre mondiale, ce qui est effrayant cest qu enormement de complices aux atrocites etaient des personnes normale
s. Je narrive pas à me souvenir du titre, mais il y a un ecrivain francais qui a ecrit au sujet de son grand pere qui etait un grand collaborateur et pourtant etait considere comme un heros dans sa famille et par la societe. Ce livre denonce le fait que ce n etaient pas que les grands mechants typiques qui ont commis les horreurs de guerre.
Cetait le tout un chacun.
Et nier la shoah cest en fait prendre le risque de retomber dans ces erreurs du passé, de minimiser lampleur que peut avoir telle ou telle action.
Garder à lesprit que cest un monde moderne, civilisé, et pas les huns ou quelqu autre peuple sauvagement assassin qui a perpetré ces actes inhumains. Et que lhumanité n a pas suffisamment changé depuis pour que ce soit quelque chose dimpossible à reproduire. Et donc oui, cest tout ce qui nous reste pour empecher ceci de recommencer. Garder dans la memoire de tous que ce quon pensait impensable sest realisé.
Pour ceux qui veulent reelement saisir lampleur de lhorreur, je vous invite à visiter majdanek, camp extremement cru et choquant, à mon sens bien plus qu auschwitz car moins detruit par les allemands. Il me semble de concentration et non d extermination, si je me souviens bien.
Ensuite pour repondre à un com plus haut, les camps de concentrations netaient certes pas pour lextermination massive, mais le taux de mortalité et les tortures les tiennent bien eloignees des prisons politiques ou meme "simplement" racistes.
Desolee pour le pave, jespere que ca aidera les gens à comprendre le pourquoi de cette extra sensibilité sur ke sujet. Visitez les camps et vous ce besoin de se battre pour ne pas effacer ces verites.
Afficher tout
Je crois que de l'auteur dont tu parles c'est Alexandre Jardin et le livre au sujet de son grand père sous le régime vichy "des gens très bien"

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : En réalité, les chambres à gaz (parce que c’est ce dont il était question dans cette fameuse phrase de Jean-Marie Le Pen) sont bel et bien un « détail de l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale ». Pourquoi ? Je m’explique :
On parle de détail quand on veut évoquer une partie d’un tout. Et c’est effectivement le
cas ici puisque le tout c’est la Seconde Guerre Mondiale avec ce qu’il s’y est passé, alors que les chambres à gaz sont un élément précis de ce tout (il n’y a pas eu que ça), c’est donc un détail.
C’est plutôt de dire que ce n’était pas un détail qui est révisionniste (voire négationniste) parce que ça voudrait dire que vous négligez tout le reste.
Je n’ai jamais compris pourquoi des gens incultes et bêtes (parce qu’il faut appeler les choses par leur nom) ont voulu faire une polémique sur cette phrase alors que Jean-Marie Le Pen avait raison (c’est peut-être ça qui les dérangeait).
Afficher tout
90% de l'expression est non verbale. Tout le dédain et la morgue qu'il a mis dans le ton de sa phrase, l'expression de son visage, montre bien qu'il utilisait "détail" comme "une chose insignifiante".
Il suffit de regarder la vidéo pour s'en rendre compte.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Je crois que de l'auteur dont tu parles c'est Alexandre Jardin et le livre au sujet de son grand père sous le régime vichy "des gens très bien" Exact!! Bravo!

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ce n'est pas aussi simple que tu le dis : d'après le Larousse, une des définitions du mot "détail" évoque bien une "importance secondaire", et pas seulement une partie d'un tout : www.larousse.fr/dictionnaires/francais/d%C3%A9tail/24748

En passant, se permettre de
qualifier de《masse sans instruction》ou d'《idiot》 toute personne en désaccord sur une nuance de sens somme toute assez fine, tout en écrivant dans le même commentaire "le bas blesse" au lieu de "le bât blesse", c'est d'une certaine ironie pour un amoureux de la langue française.
Mieux vaut commencer par balayer devant sa porte avant de se permettre ce genre de critique.
Afficher tout
Pourtant on peut considérer, sans être negationniste, que la shoah est un détail de la deuxième guerre mondiale. Et ce même en donnant a "détail" le sens d' "importance secondaire".

Pour moi c'est d'une importance secondaire puisque l'on parle d'un conflit armé. Le fait de concentré et d'exterminer une partie de la population dans des camps n'a pas un grand impact sur le déroulé d'une guerre. Il y a eu des implications, certes, puisque des hommes et du matériels ont été mobilisés alors qu'ils auraient pu contribuer à l'effort d'une guerre alors totale.
Mais ce n'est pas aussi important que la bataille de Londres, le front de l'Est, l'entrée en guerre des USA, de l'évacuation de Dunkerque etc.

La shoah est un détail de la deuxième guerre mondiale parce que "shoah" et "guerre mondiale" ne sont pas dans les mêmes domaines, leurs délimitations, leurs implications ne correspondent pas.

Pour illustrer (et a contrario) La shoah est en revanche majeure, d'une première importance, dans l'histoire du mouvement de population du XIXeme siècle, où de l'histoire de la discrimination en Europe.

Outre le domaine la shoah peut être considéré comme un détail de l'histoire par un phénomène d'échelle. La shoah est un détail de l'histoire de la deuxième guerre mondiale. Mais partant que la deuxième guerre mondiale est un événement majeur dans l'histoire. Donc de ses détails peut très bien être, dans l'absolu, très important. Comme la shoah.

Mais comme l'a dit quelqu'un ci-dessus, et à juste titre, c'est quelque chose de l'écrire et de l'expliquer par le même moyen. Cest tout autre chose de le dire de la façon dont ça a été dit dans une média ou le langage ne passe pas que par l'écrit ou l'orale. D'autant qu'on peut faire un procès d'intention au personnage sans trop s'avancer, du fait de son engagement politique, qui ne laisse gère de place au doute.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je vais me faire allumer mais je tente le coup quand même.
Aujourd'hui quand on dit:《c'est un détail》 on pense surtout à quelque chose d'insignifiant, or reprenons la définition du dictionnaire. Détail: Chacune des parties qui concourent à la composition et à la formation d'un ensemble.
Sous ce sens là effectivement les camps de concentration sont un détail de la guerre au même titre que le débarquement ou que la libération de Paris etc.
C'est un détail horrible, mais ça reste un détail de la guerre, une partie d'un ensemble.
Afficher tout
Ça c’est de la mauvaise foi, les personnes qui utilisent le terme « detail » l’utilisent de bien volontiers dans son sens « insignifiant » . Sortir des définitions du dictionnaire en supposant que les gens utilisent un strict sens littéral à ce qu’ils disent est soit très naïf, soit malhonnête.

a écrit : Moi même croyant (et j'ai des arguments, pas juste le discours des autorités) fermement au génocide, aux génocides devrais-je dire, je déplore qu'on n'autorise pas les negationistes et révisionnistes à s'exprimer. Et oui en France cest illégal. Quimporte leurs arguments, qui ne seront ni réfutés ni mis à l'épreuve, et on pourra même les envoyer en prison. Et c'est cela même qui est leur plus solide argument. Mais que croit-on? Qu on pourra empêcher un futur génocide de cette façon? Si c est cela le but, c'est d'une stupidité criminelle. Sinon, ce n'est pas stupid e mais sûrement criminel quand-même haha! Et franchement, que valent mes opinions si les mecs en face ne peuvent pas répondre? Ils marquent des points sans même rien dire. Afficher tout Il ne s’agit pas là de religion ou de philosophie. Tout comme chacun est libre de croire ce qu’il veut dans ces domaines, commencer à vouloir autoriser de croire ou non à des faits avérés et historiques et très dangereux. Dans ce cas il n’y a plus de limite, on peut même aller jusqu’à contester le fait que j’ai acheté ma maison même si j’ai un titre de propriété ou que j’ai passer tel ou tel diplôme. Dans ce cas il n’y a plus de règles

de la meme façon on peu dire que le seigneur des anneaux (la trilogie) est un détaille du silmarion

je crois bien qu'il y a une ligne la dessus... dans le genre résumé

Réprimandé ?!? Je réprimande mon fils de 5 ans qui ne veut pas finir ses petits pois. Quand je déclare illégal un parti et que je poursuis ses cadres, je le réprime !

Posté le

android

(3)

Répondre